A l'aide !!

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
wawa
Affable
Messages : 111
Enregistré le : 22 déc. 2006, 15:08

A l'aide !!

Message par wawa » 27 mars 2008, 08:44

Bonjour à tous,
Peut-être ne vous souvenez vous pas de moi car ça fait longtemps que je ne suis pas venue sur le site, j'y ai posté quelques messages récemment mais sinon ça doit remonter à 8mois. Voilà je suis en pleine détresse, hier j'ai avalé plein de médicaments pour en finir, mais sûrement pas assez puisque je suis encore là... ]J'en peux plus de cette vie, je vais vous expliquer, toute aide, tout conseil sera le bienvenu car étant aussi bas ça ne peut que me faire remonter.

Je suis une A, à tendance bi, qui a beaucoup souffert avec ces petits amis, étant eux tous S. En juin 2007, après être retombée dans une grave dépression à cause du sexe (mon petit ami me frappait au lit car frustré de pas obtenir ce qu'il voulait), j'ai réussi à sortir de cette relation, pas indemne je le reconnais. Mais j'étais de nouveau LIBRE. Plus contrainte au sexe, plus contrainte à dire NON, à rendre qqun malheureux. Je débutais une nouvelle vie et j'étais bien décidée à ne plus JAMAIS être avec un S, quel que soit les sentiments. Mais un d'entre eux m'a rencontré, je dis ça comme ça car moi au moindre soupçon je fuyais. Ce garçon, je l'ai évité jusqu'à mi août; en même temps je pouvais pas faire autrement car je travaillais loin de mon domicile jusqu'à cette période. Il m'appelait sans cesse, m'envoyait des messages... Au bout d'un moment, je me suis dit "bon, c'est rare que qqun me colle comme ça, il a peut-être qqch de différent lui". Et je suis allée le voir, et c'était magique. Comme s'il avait toujours existé dans ma vie, comme la personne qu'on rêve de rencontrer mais qu'on sait irréelle. Mais il était là, il existait ! alors j'y ai cru. Oh, j'étais sur mes gardes au début, pas question de s'enflammer après tous ce que les S m'ont fait subir (voir mes précédents msg, entre autres je me suis fait violée, j'étais déjà A, je l'ai toujours été d'ailleurs, donc ça a été un carnage psychologique). Il a pas été question de sexe pendant trois semaines, oh même pas, quinze jours, et puis les problèmes ont commencé. Je lui ai tout dit, en diant que j'étais prete à faire des efforts pour lui. Car je vous jure, pour la première fois ça y est, je savais ce que c'était d'aimer. J'aurais tout fait pour lui, et je l'ai fait. Mais peu à peu, il a commencé à m'en demander plus, je vous laisse imaginer. J'ai refusé, disant que je ne pouvais pas, que déjà on faisait l'amour, que c'était beaucoup pour moi, que le reste m'écoeurait encore plus. Alors il n'a pas compris, m'a dit que tous les mecs ont besoin de "ça" (=fellation) pour être épanoui :!: . C'était par téléphone en plus, par texto qu'il me l'a demandé. J'ai fait un malaise. C'était au-dessus de mes forces. Il a compris qu'il risquait de me perdre, est venu me voir et m'a dit "ok, je suis bête de t'avoir demandé ça maintenant. Je te laisserai évoluer à ton rythme". C'était encore pire !! :cry: EVOLUER !!! mais vers quoi? vers ça ? J'ai pas pu, mais il m'a dit "quand on aime VRAIMENT, rien ne peut nous écoeurer dans le corps de l'autre". Je l'aimais vraiment, je ne voulais pas qu'il en doute. Alors peu à peu il me demandait "tu me fais des bisous sur le ventre ?", histoire de me faire rapprocher de ça, que ça me devienne naturelle... C'est horrible... :shock: Et j'ai fini par le faire, pour LUI, et c'était terrible, une sensation de vide m'a envahi... :? Après ça il m'a dit que, par la suite, ce serait bien si je pouvais "rester pus longtemps". J'ai des nausées en vous écrivant tout ça.

J'en viens maintenant à mon état actuel : actuellement je passe des concours, et travaillant à mi temps la semaine + faisant un master + ma préparation au concours, je suis crevée le week end. Or il fallait toujours que je prenne sur moi pour me montrer un minimum aimante, car je l'aime c'est vrai mais, étant souvent épuisée, j'ai tendance à me replier sur ma coquille pour récupérer. Là je viens de passer un concours samedi loin de chez moi. Je rentre dimanche soir EPUISEE, et non fatiguée (car j'ai une fatigue chronique et je vois bieb la différence) : impossible de rester debout plus de 15s, le moindre effort me fatigue davantage, allongée toute la journée, spasmophilie... Je me dis : ok, on ne s'est pas vu de la semaine, mais vu mon état, il va comprendre que je ne peux pas faire l'amour ! même des calins, bouger mon corps m'épuisait davantage, mes parents m'ont vu comme ça et ont voulu me récupérer chez eux pour que je me repose bien. Mais mon copain m'avait PROMIS qu'il me laisserait me reposer. Mais arrive le lundi soir là il se prend la tête dans les mains, soupire très fort, genre "un malheur est arrivé", je lui demande ce qu'il y a et il me dit d'abord "rien, je sais pas", pour enfin me dire "j'avais grave envie de toi" et me fais une scène jusqu'à 3h30 du matin avec menace de suicide, prend un couteau, me dit qu'il va se le planter car si j'ai pas voulu le faire ce jour-là, c'est que je l'aime pas en fait. C'est FAUX FAUX FAUX !!! mais je pouvais pas, d'habitude oui mais là c'était au dessus de mes forces ! Désir égoïste, il dit ne vouloir que mon bien mais si c'était le cas il aurait d'abord penser à moi au lieu de suivre ses pulsions ! je me sens perdue, je l'aime mais je me rends compte que le fait qu'il est S et en plus très possessif et que pour lui l'amour sans sexe n'est pas de l'amour, que tout ça va nous séparer. Il m'a rendu complètement folle, encore plus épuisée que je ne l'étais. Après-demain j'ai mon deuxième concours et à cause de lui c'est foutu, je n'ai rien révisé, tellement épuisée et en souffrance, ça fait deux jours entiers que je pleure :cry: . Je crois vivre un cauchemar. Je regrette cette relation, toute cette pression, ce chantage au nom de l'amour qui en fait ici se résume au sexe. J'en peux plus, limite envie de prendre un flingue et de tuer tous les S qui font tellement de mal à cause de leurs désirs. Il me détruit à petit feu car il sait que, comme je l'aime, je suis prête à tout pour lui. J'ai fait d'énormes concessions, mais je suis très mal. Impression d'être manipulée. Je vois pas ma vie sans lui mais en même temps vivre avec lui m'angoisse. Si je le quitte je m'en remettrai pas, mais si je reste avec je reste aussi en prison, je ne suis pas épanouie, plus de liberté, au nom de l'amour il me pousse à faire des choses que je n'aurais jamais entrepris de faire par moi-même. Trop de souffrances dans cette vie. Si quelqu'un peut me donner ne serait-ce qu'un conseil... Je suis trop impliquée pour y voir clair... Pourquoi n'ai-je pas rencontré un(e) A? J'ai tellement d'amour à donner, je donne le maximum de moi-même à tous ceux que j'aime, et les S en ont bcp profité... C'est horrible, impression d'être devenue...une CHOSE.

Merci à tous ceux et celles qui me répondront. Je suis au bord du gouffre.

Avatar du membre
Calishy
Apprenti
Messages : 60
Enregistré le : 10 janv. 2008, 20:32

Message par Calishy » 27 mars 2008, 09:10

Bonjour Wawa,

Difficile de répondre à un post tel que celui-là mais bon, je me riske !

Je ne suis pas sûre que tu apprécies la réponse qu je vais te donner ni son côté direct...

D'après ce que je lis, même si tu aimes cet homme, tu es malheureuse avec lui et lui est malheureux avec toi.
Vous en arrivez tous les 2 à des extrêmes d'auto-destruction (enfin surtout toi car lui se sert juste de menace d'auto-destruction pour te faire CHANTER effectivement, c pas du joli joli).

Donc, une seule solution dans ces cas-là : la séparation.

Même si ce sera douloureux sur le coup, tu vas te sentir respirer, pouvoir te reposer et te recentrer un peu, prendre du recul, avoir les idées claires.

Si tu le fais et ke tu es à 2 doigts de craquer, dis-toi k'une séparation n'est pas forcément définitive : elle le devient si au moins une des parties y trouve finalement son compte.
Et si c'est le cas, c'est que le couple était de toutes façons voué à l'échec.

Donc mon conseil le voilà : coupe les ponts complètement avec la source de ton malheur le temps de retrouver les idées claires et avise ensuite.

Bon courage, tu vas en avoir besoin je le sais bien, mais aux grands maux les grands remèdes !
Chercheuse d'or...

Avatar du membre
wawa
Affable
Messages : 111
Enregistré le : 22 déc. 2006, 15:08

Message par wawa » 27 mars 2008, 11:22

Merci Calishy de m'avoir répondu aussi rapidement.

La séparation... C'est terrible, je me sens incapable d'en arriver là et en même temps incapable de continuer comme ça. Ca me semble illogique : quitter l'homme que j'aime :ouhla: .
Tu parles d'une séparation qui ne serait pas forcément définitive, ça veut dire couper les ponts quelque temps, voir comment les choses évoluent et prendre une décision ensuite :?:

J'aimerais tellement changer, j'ai déjà tellement changé pour lui, mais c'est contre-nature, destructeur au fur et à mesure :ignit: . Avec ton message je commence à comprendre qu'aucune des solutions ne me conviendront, chacune d'elles va me rendre malheureuse. Pour un temps je l'espère. Le bonheur, c'est définitivement pas pour moi.

Merci beaucoup. Si quelqu'un a d'autres conseils, je suis preneuse.
Et excusez-moi tous j'ai fait une grosse erreur, j'ai écrit "après tout ce que les A m'ont fait subir", je voulais dire les S, bien entendu :? .

Avatar du membre
ptimaya
Affilié
Messages : 329
Enregistré le : 14 oct. 2007, 15:33
Localisation : Ain

Message par ptimaya » 27 mars 2008, 11:32

:ignit: J’enrage quand je lis ça ! J’ai envie de hurler ! Pas étonnant que tu n’arrives plus à supporter de vivre ainsi ! Wawa, s’il te plait STOP ! Arrête le massacre ! Mets un terme à cette relation !

Je comprends que cette décision ne soit pas facile à prendre, car malheureusement, bien qu’il te fasse souffrir, tu aimes cet homme, et comme on le dit si bien, « le cœur a ses raisons que la raison ignore… ». Mais franchement, tu le dis toi-même, tu es au bord du gouffre, en arriver à ingurgiter pleins de cachets…
:non: NON, NON et NON, tu ne peux pas rester dans cette situation ! Ne te laisse pas faire quand il te sort des âneries du style "quand on aime VRAIMENT, rien ne peut nous écoeurer dans le corps de l'autre", à ce moment là tu peux lui répondre que « lorsqu’on aime VRAIMENT une personne, on ne la force pas à faire ce qu’elle ne veut pas ! » et si pour lui, l’acte sexuel est la seule preuve d’amour que tu peux lui apporter, c’est qu’il n’est pas fait pour toi !

Tu as peut-être l’impression que tu ne t’en remettras pas si tu le quittes, mais tu te trompes, comme tu le dis, tu es trop impliquée pour y voir clair. Je suis sûre que tu t’en sortiras bien mieux que ce que tu vis actuellement, tu ne peux que remonter la pente en retrouvant ta liberté.

Et si tu t’inquiètes pour lui, dis-toi que c’est également bien mieux pour lui, ce n’est pas normal d’en arriver à menacer de se suicider dans une relation… Tu dis que par amour tu es prête à tout pour lui, et bien dans ce cas quitte-le, si tu n’es pas capable de le faire pour toi, fais le pour lui !

Allez, courage, tu y laisseras peut-être des plumes, mais c’est pour mieux renaître ! Le fait d’avoir écrit sur ce forum, c’est déjà un premier pas ! :wink:
Tu n’as peut-être pas eu de chance jusqu’à maintenant car tu sembles en plus être tombée sur des S très possessifs, mais la roue tourne, question d’équilibre. Tu verras, le bonheur peut également être à ta portée ! :D

:bise:
Bonheur : Faire ce que l'on veut et vouloir ce que l'on fait.

Avatar du membre
Calishy
Apprenti
Messages : 60
Enregistré le : 10 janv. 2008, 20:32

Message par Calishy » 27 mars 2008, 11:34

[quote="wawa"] Avec ton message je commence à comprendre qu'aucune des solutions ne me conviendront, chacune d'elles va me rendre malheureuse.[quote]

Les 2 solutions te rendront effectivement malheureuse mais l'une (si tu restes) te rendra malheureuse pour longtps, et l'autre (si tu pars) te rendra malheureuse le temps de faire ton deuil...

Mieux vaut l'histoire du sparadrap ke l'on retire d'un coup sec....
Chercheuse d'or...

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 27 mars 2008, 13:48

tu es tombée sur un pervers
il a trouvé ta faiblesse et en profite (il fait pareil à chaque fille jusqu'à la détruire - moralement ou/et physiquement avant de changer en SE faisant plaquer pour se donner le beau rôle)
TIRE TOI

tu penses que cela va te faire mal, mais pas plus (au contraire) que ce que tu viens de te faire.
cesse de te faire vampiriser : il ne voulait rien, puis la copulation. pour lui tu acceptes. alors il veut la fellation. Quand il l'aura, il voudra autre chose.
cesse de t'autodétruire.
pourquoi ? pour qui ?
pour un gars qui dit t'aimer et qui te demande de le sucer par SMS (je suis trivial pour mieux te montrer la dichotomie de ses propos)
ne le crois pas quand il parle de suicide, il n'a aucun respect pour toi : tu rentres vidée et il ne pense qu'à se vider. seul son ego compte et son pouvoir sur toi.
s'il t'aimait et te comprenait il ne ferait jamais ça
son amour prendrait le pas sur son animalité, surtout connaissant la concession (en un ou deux mots) que tu as déjà faite.
que l'homme doive évacuer le trop plein, c'est une réalité, mais il n'est pas dans l'obligation de copuler pour ça, donc s'il t'aimait VRAIMENT, l'immense cadeau que tu lui a fait devrait lui suffire de temps en temps selon TA volonté (pour équilibrer : tu fais un effort pour lui, il en fait un en modérant ses envies). ce n'est pas le cas donc il ne te respecte pas.

TIRE TOI
change ton téléphone et n'ouvre plus son courrier
sinon il ne cherchera qu'à te culpabiliser pour te faire retomber dans son giron.
tu lui donnes un ongle, il bouffe le bras.

si tu peux trouver "les parents toxiques" de susan Forward
lis le, ça s'applique aussi aux amours.

Dis toi que nous on t'aime pour ce que tu es, pas pour ce qu'on voudrait que tu sois.

concentre toi sur ton master et ta vie à venir

Avatar du membre
wawa
Affable
Messages : 111
Enregistré le : 22 déc. 2006, 15:08

Message par wawa » 27 mars 2008, 14:05

Merci à tous pour ces conseils. Ca fait chaud au coeur de voir qu'on est pas seule... Je vous tiens au courant de l'évolution des choses.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 27 mars 2008, 14:54

wawa a écrit :Et excusez-moi tous j'ai fait une grosse erreur, j'ai écrit "après tout ce que les A m'ont fait subir", je voulais dire les S, bien entendu :? .
Ne t'excuse pas, on avait compris, mais j'ai corrigé quand même ;)

Je ne peux que répéter ce que t'ont dit les autres. Il n'y a qu'une solution quand on est confronté à une relation destructrice, c'est fuir. Courage.

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3996
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 45 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 27 mars 2008, 16:06

et moi aussi , je répète ce qu'on dit les autres avant moi.
Tu vois, Wawa , j'aime beaucoup ton avatar ( et on dit que les avatars qu'on choisit "nous ressemblent un peu " ..... :? (il y a sans doute un peu de vrai).. alors avec un tatty teddy tout en tendresse , tu n'as rien à faire avec un mec pareil ... TIRE-TOI... FUIS-LE ..PRENDS LA TANGEANTE....

Penses à toi, à tes études, à ton avenir ... L'amour, ce n'est pas ça .... Méfies-toi de ceux qui prennent des airs de dramaturge, qui te donnent l'impression que tu vis dans un film "tragédie" ... la vie peut-être suffisament cruelle, faut pas en rajouter !!

Tiens bon, Wawa ! mais éloignes-toi de ce type ... protèges-toi !

le mot de la fin de l'émission de France 3 du 4 fév :
Un bon point pour le mot de la fin : respect de l'autre, et de ses limites dans ce domaine ...

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 27 mars 2008, 16:43

on a déjà parlé de l'hyper sensibilité des A
regarde par
Image

Avatar du membre
fee_net
Associé
Messages : 723
Enregistré le : 13 sept. 2007, 03:27
Localisation : haute Normandie

Message par fee_net » 27 mars 2008, 17:13

Salut Wawa, je te donnerai les meme conseilles qui tous le monde, TIRE toi et vite...
J'ai déjà vécu une histoire semblable. au debut il est gentil, il est a ton écoute, il est tendre... puis peu a peu la tendresse se transforme en demande sexuelle de plus en plus hard, jusqu'à ce que tu sois complètement dominé et que tu ne puisse plus réagir. J'ai bien l'impression qu'il soit un manipulateur de haut niveau, il a vue que tu étais fragile et du coup peu peu il teste tes limites....
Ce petit jeu ne peu plus duré car apparemment il y a que toi qui souffre de cette situation, vue que lui par chantage il obtient de toi tout ce qu'il desir... Est ce vraiment ça l'Amour? je ne croix pas....
Vas t'en, fais une croix dessus et peu a peu tu verra que tu reprendra gout a la vie....

Avatar du membre
Licorne-noire
Affilié
Messages : 318
Enregistré le : 27 août 2007, 22:42
Localisation : Dans les cimes sous l'obscurité des nuages

Message par Licorne-noire » 27 mars 2008, 23:53

Idem que tout les autres!

Courage! Tiens le coup!
Tu verras ac le temps tu te rendras compte que ce mec ne mérite pas que tu t'infliges autant de souffrances!

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
Contact :

Message par aharis » 28 mars 2008, 00:37

:(
Je suis à peu près d'accord avec mes camarades.

:)

Il ne vaut mieux pas rechercher des solutions pires que les problèmes.
(comme avaler une boite de médicament...) :(

Mais je pense plutôt à l'amour en disant ça : cette "solution", sans doute parfois recherchée inconsciemment pour résoudre nos problèmes (souvenirs douloureux, solitude, mal-être...) peut parfois se révéler être pire que ces derniers....


Essaye de surmonter la douleur, et si tu choisis la séparation, elle sera de plus courte durée.
Je suppose que pour ton ami, il est un peu tard à son âge pour lui expliquer que l'amour et le sexe sont deux choses bien différentes donc... il y a comme une incompatibilité entre vous... (en gros, pour être clair, il y a peu de chances qu'il puisse changer ou faire des compromis si c'est ce que tu attends...)
:|

En tous cas, on est tous avec toi.
:wink:

PS : Bien sûr qu'on se souvient de toi. :P

skovyk
Acolyte
Messages : 356
Enregistré le : 31 janv. 2008, 13:10

Message par skovyk » 07 avr. 2008, 21:51

Je pense que l'amour ne fait pas tout et qu'il y a aussi des facteurs de compatibilité plus ou moins importants. Les préférences sexuelles sont une chose primordiale, preuve en est cette difficile relation...

A la limite, j'aurais tendance à penser qu'il vaut mieux vivre avec quelqu'un avec qui l'on s'entend bien qu'avec quelqu'un qu'on aime mais en subissant une situation difficile et rendant malheureux. Amour, haine, bonheur et malheur sont des éléments très proches.

Au delà de ces considérations et de ce discours "facile", sans même évoquer le problème de sexe, je ne veux pas te brusquer mais... ton homme a utilisé une arme si j'ai bien compris. Si c'était pour bluffer, c'est du chantage dangereux, honteux et franchement malsain.
Si ce n'était pas du bluff, il est complètement instable.

C'est très grave d'utiliser une arme, aussi pour moi il n'est même pas question d'évoquer le problème de la sexualité, là tu te trouves carrément devant un problème de stabilité. La prochaine fois il te braquera un revolver derrière la tête ?

Pour cette raison je rejoins très brutalement les avis évoqués ici, non seulement cette relation te fais souffrir, tu as risqué de commettre l'irréparable, mais en plus cette personne t'a fait du chantage avec un couteau. On peut difficilement faire pire.
Maintenant, bien sûr la raison ne surpasse pas les sentiments, et c'est facile à dire, cependant c'est une relation déjà destructrice et qui ne risque pas de s'arranger.

Avatar du membre
wawa
Affable
Messages : 111
Enregistré le : 22 déc. 2006, 15:08

Message par wawa » 08 avr. 2008, 13:55

Skovyk, tu as dit

Code : Tout sélectionner

A la limite, j'aurais tendance à penser qu'il vaut mieux vivre avec quelqu'un avec qui l'on s'entend bien qu'avec quelqu'un qu'on aime mais en subissant une situation difficile et rendant malheureux
. Vivre avec quelqu'un avec qui on s'entend bien, c'est comme vivre avec un ami, ce n'est pas du tout ce que je souhaite et puis, étant donné les sentiments très forts que je ressens pour mon copain, je n'arrive même pas à l'imaginer. Sans amour, la vie ne vaut pas la peine d'être partagée, je dirais même vécue. Comme je suis de nature très indépendante, si je ne vis pas avec une personne que j'aime, je préfère vivre seule alors, que de vivre avec quelqu'un "avec qui je m'entends bien". Le quotidien dans un couple, je crois que c'est le plus dur à gérer. Mais c'est l'amour, avec ses hauts et ses bas c'est vrai, qui permet de tenir. S'il n'y avait pas d'amour, j'aurai vécu seule, j'aurais mis un terme à cette relation au plus vite. Mais ce n'est pas le cas.

Aurais-je été plus heureuse sans cet amour et les situations difficiles que cela crée ? C'est assez compliqué, mais comme tu le dis bien, l'amour et la haine, bonheur et malheur sont des éléments très proches. Et en fait, je préfère toucher un peu au bonheur, même s'il peut y avoir beaucoup de malheur autour, que de ne rien vivre du tout. Je ne veux pas d'une vie aseptisée, sans sentiments, sans engagements de peur de souffrir. Oui, l'amour, c'est beaucoup de souffrances, mais les petits instants de bonheur (qui sont parfois grands) font souvent oublier ceux de malheur.

Mais récemment les moments de souffrance étaient beaucoup plus fréquents que ceux de bonheur. Ils faisaient beaucoup de dégats, me laissaient complètement anéantie, perdue, épuisée moralement et physiquement. Ma relation avec mon copain était devenue du genre 90% d'engueulades, de frustrations, de problèmes, de malheur quoi, contre 10% de supers moments. Un déséquilibre trop important pour subsister malgré l'amour.

Là ça va mieux, beaucoup mieux. Du malheur, il y en aura toujours, il ne faut pas rêver. Quant à l'usage du couteau, si c'était du bluff ou pas, je ne sais pas mais quoi qu'il en soit, je ne serais pas entrée dans ce "jeu", qu'il soit réel (pas du bluff) ou calculé (bluff). Personne n'obtiendra quelque chose de moi par la violence, par la menace... Tout ça me paralyse, je me renferme sur moi-même devant ce genre de situation, et celui qui voulait me faire parler a alors tout perdu : je ne peux lui renvoyer que mon silence. N'est-ce pas la pire des armes ? C'est terrible mais dans ces situations là je ne contrôle plus mon corps. Une sensation d'angoisse m'envahit, je sens que tout ce tend, j'ai du mal à respirer, je me sens partir, comme si j'assistais d'un autre monde à ce qui se passe devant moi, j'ai l'impression que ce n'est pas réel, que je fais un cauchemar et qu'à mon réveil tout redeviendra normal. Je refuse d'y croire car je ne sais pas comment réagir, je n'y étais pas préparée. Trop sensible.

C'est donc bien de la stabilité qu'il me faut, pas quelqu'un qui pète les plombs outre mesure, qui me fait peur, qui se contrôle pas, qui se laisse guider par ses pulsions (sexuelles ou pas).
Besoin de tendresse :)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Olafette et 2 invités