Avez-vous manqué de tendresse de la part de vos parents ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
evguenia
Amibe
Messages : 76
Enregistré le : 17 juil. 2005, 13:34
A été aimé : 1 fois

Avez-vous manqué de tendresse de la part de vos parents ?

Message par evguenia » 15 sept. 2005, 19:25

hello ! un autre sujet me taraude...

je me demandais quel était le nombre de personnes A ici présentes qui auraient manqué d'affection, d'amour, de tendresse et de douceur de la part de leurs parents ????

ou avez-vous été au contraire câlinés, voire comblés de tendresse ?

et donc, dans les deux cas, quels en seraient les retentissements sur votre vie ???

merci pour vos réponses. :wink:

Avatar du membre
Rêve
Affable
Messages : 117
Enregistré le : 15 sept. 2005, 14:22
Localisation : Nuit

Message par Rêve » 15 sept. 2005, 23:26

Moi je ne sais pas, mes parents agissaient normalement je pense.
C'est plutot moi qui evitait tout contact, je refusai qu'on m'embrasse ni même que l'on me fasse la bise.
Vivre dans un reve et mourir de son reveil

Peace of mind
Aspirant
Messages : 46
Enregistré le : 15 sept. 2005, 12:56

Message par Peace of mind » 16 sept. 2005, 10:22

Rêve a écrit :Moi je ne sais pas, mes parents agissaient normalement je pense.
C'est plutot moi qui evitait tout contact, je refusai qu'on m'embrasse ni même que l'on me fasse la bise.
Idem.
Un pére assez dur, une mère poule aimante et tendre et moi qui ne supportait pas les calins...
Faire la bise aux parents, aux amis: quelle horreur!!!

ya juste mes animaux a qui j'aime faire des calins... :roll:

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3996
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 45 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Avez-vous manqué de tendresse de la part de vos parents

Message par Jullianna » 16 sept. 2005, 11:55

evguenia a écrit :
je me demandais quel était le nombre de personnes A ici présentes qui auraient manqué d'affection, d'amour, de tendresse et de douceur de la part de leurs parents ????
pas du tout , je n'ai manqué de rien , affection , tendresse , soutien, et tant de choses ... une belle enfance !!

Stavius
Affable
Messages : 125
Enregistré le : 16 sept. 2005, 01:47

Message par Stavius » 16 sept. 2005, 18:14

j'ai manqué de tout, mais je men suis très bien sorti sans séquels,

la spiritualité, les animaux et uen gigantesque soif de connaissance ont été mes muse :)
Suis-je Mort? * C'est le paradis ce site!!! *

Avatar du membre
nans
Adepte
Messages : 230
Enregistré le : 16 sept. 2005, 12:19
Localisation : Completement à l'ouest...
Contact :

Message par nans » 17 sept. 2005, 14:29

Je ne sais pas trop quoi répondre... Elévé dans unmilieu exclusivement féminin, on ne peut pas dire que j'ai manqué de tendresse. Cependant, ma mère pouvais être très tendre comme très dure. J'en garde d'ailleurs des sequelles, et c'est peut-âtre une des raisons de mon 'a'.

Quand j'étais homo,une chose dont j'avais horreur, c'était qu'un mec m'embrasse.J'ai vraiment un problème avec ca et c'est toujours toute une histoire si je dois faire la bise à quelqu'un. Je me force,mais je n'aime pas ca.
VIVE LES JEUNES !

Aurore
Membre junior
Messages : 11
Enregistré le : 29 sept. 2005, 12:04
Localisation : pas loin de Paris

Message par Aurore » 03 oct. 2005, 10:59

Il parait que le manque de tendresse pendant l'enfance aurait une influence sur notre sexualité. C'est tellement complexe tout ça ...

Le Druide
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 21 juil. 2005, 05:00

Message par Le Druide » 03 oct. 2005, 11:44

Bah ça me paraît vraiment logique étant donné le rôle que joue l'adolescence notamment dans l'élaboration de notre sexualité.

Me concernant, mon père comme ses frères ont été le fruit d'une éducation de la part de mes grands parents basée sur la réussite au détriment de l'affectif. Ce phénomène est tellement pregnant chez eux qu'on dirait encore de grands enfants à 40 ans alors qu'ils ont tous fait Polytechnique (ce qui n'a aucun lien évident mais on s'attendrait quand même à ce qu'ils soient un minimum responsable ... ben non, de plus excepté mon père - le moins immature, aucun n'a de compagne et encore moins d'enfants). Bref, de toute façon mon père s'est barré symboliquement puis physiquement donc de ce côté là c'est radical, il n'y a rien attendre.

De l'autre côté, j'entretiens (toujours) avec ma mère un rapport simple et très direct mais ce n'est pas pour autant qu'un rapport affectif conséquent nous caractérise. Il faut dire qu'étant donnée la fuite précoce de mon père, ma mère a du tout assumer seule ou presque, et donc cette double vie a laissé peu de place pour des rapports de famille plus traditionnels.

Bon et puis je crois aussi que ça vient de mon côté, car en sus de cette période enfance/adolescence qui ne me préoccupe plus malgré ses difficultés évidentes, c'est un choix purement personnel que de ne pas perdre de temps avec la sexualité qui m'apparaît plus comme l'artifice d'une culture que tel un besoin véritablement nécessaire. En plus, je suis totalement égoïste ce qui n'arrange rien à l'affaire : je ne suis donc pas disponible sur le marché sexuel, pas encore tout au moins.

Avatar du membre
lumina
Amène
Messages : 412
Enregistré le : 07 août 2005, 00:56
Localisation : Paris

Message par lumina » 07 oct. 2005, 02:18

Le Druide a écrit : je ne suis donc pas disponible sur le marché sexuel, pas encore tout au moins.
ouah... c'est trash comme terme tout de même....:shock:
Parler de "marché sexuel" , c'est quand même un peu exagéré, non? :?
Quoi que ...
Le terme existe je crois bien mais c'est plutôt pour parler de la prostitution alors c'est fort de le mentionner pour parler de la vie sexuelle.
Mais bon ce n'est que mon avis...
~ Lumina ~

"It takes a lot of courage to grow up and be who you really are." (EE Cummings)

Maya
Membre junior
Messages : 10
Enregistré le : 30 nov. 2005, 02:34
Localisation : Estrie, Québec

Pas de tendresse de la part des parents

Message par Maya » 30 nov. 2005, 15:41

Personellement, je n'ai jamais reçue aucune forme de tendresse de la part de qui que ce soit étant enfant.

Ma mère me levait le coeur quand elle me touchait et mon père est décédé le lendemain de ma naissance.

J'ai toujours été mal à l'aise avec le toucher. Je suis asexuelle et l'ai toujours été sans le savoir et sans le vouloir. J'aime avoir un homme dans ma vie mais platonique, alors je suis célibataire, n'ayant trouvé personne comme moi. Je donne de la tendresse à mon fils et à mes bêtes.

Je ne sais pas si mon vécu a un rapport avec mon asexualité faudrait voir si tous les A ont été privé de tendresse....

Avatar du membre
Petite Fée
Affilié
Messages : 279
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:32
Localisation : sur une étoile filante

Message par Petite Fée » 30 nov. 2005, 19:59

Un père était souvent absent, froid et dur.
Ma mère était une maman poule sachant aimer son prochain.
Ma grand-mère qui m'a élevée pendant mes 2 premières années, était très caline, douce et aimante.

J'ai toujours ressenti du mal etre vis à vis de mon père à cause de ce manque de communication. Aujourd'hui nous apprenons à nous connaitre, à vivre en faisant attention l'un à l'autre.
Pour le soutien,c'était surtout ma grande-mère ainsi que ma mère.
J'adore les calins alors je suis une reine en la matière. 8)

Avatar du membre
astropierre
Affable
Messages : 148
Enregistré le : 27 nov. 2005, 22:53
Localisation : Les pieds à Lyon, la tête... dans les étoiles

Message par astropierre » 30 nov. 2005, 21:52

Perso, j'ai eu des parents atentionnés et plutôt cools.

A l'heure actuelle, je n'ai pas de problème avec le contact (je trouve même cela plutôt agréable)
J'embrasse toutes les filles que je connais, que je côtoie ou qu'on me présente, je serre la main aux hommes que je connais et embrasse sur la joue mes vrais amis...
Et je n'hésiterai pas à serrer contre moi quelqu'un que j'aime et qui a besoin d'une épaule pour pleurer...


Voilàvoilà :)

Pierre
Je sers la Science et c'est ma joie...
(le Disciple à Léonard)

Avatar du membre
Naibed
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 07 nov. 2005, 02:31
Localisation : Overijse, Belgique
Contact :

Message par Naibed » 30 nov. 2005, 22:00

astropierre a écrit :Et je n'hésiterai pas à serrer contre moi quelqu'un que j'aime et qui a besoin d'une épaule pour pleurer...
..et celles qui ont besoin d'une épaule pour rire, ..elles sentent le pâté :?: :?:

:wink: :lol:
N
--
Ici il y avait une signature cool

Avatar du membre
lumina
Amène
Messages : 412
Enregistré le : 07 août 2005, 00:56
Localisation : Paris

Message par lumina » 01 déc. 2005, 03:15

Naibed a écrit :
astropierre a écrit :Et je n'hésiterai pas à serrer contre moi quelqu'un que j'aime et qui a besoin d'une épaule pour pleurer...
..et celles qui ont besoin d'une épaule pour rire, ..elles sentent le pâté :?: :?:
:wink: :lol:
En general, on a pas besoin d une epaule pour rire... juste de quelqu un avec qui rire... mais sinon je ne pense pas que ces personnes sentent le paté mais juste l'"humain" :lol: ;) et puis d'abord, le paté ça peut sentir très bon quand il est de qualité... lol ;]
~ Lumina ~

"It takes a lot of courage to grow up and be who you really are." (EE Cummings)

Dea
Adepte
Messages : 169
Enregistré le : 20 oct. 2005, 05:06

Message par Dea » 01 déc. 2005, 04:42

Pourtant Lumina, de mes expériences de drolerisqueries, dans de longues périodes de rire 101, je me fais suffisamment de crampes aux ventres pour avoir besoin d'un ou deux soutients... :lol: :lol:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité