L' "Asexuellement correct" existe-il ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A aimé : 0
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd »

cyclodocus a écrit :(je ne suis pas contagieux, il ne s'agit que de démarches volontaires :D :D ) ?
Que tu dis ! Je poste ça à l'insu de mon plein gré :o

Avatar du membre
melancolie
Archéologue Aguerri
Messages : 6268
Enregistré le : 17 nov. 2005, 23:51
Localisation : PARIS
A aimé : 6 fois
A été aimé : 11 fois

Re: L' "Asexuellement correct" existe-il ?

Message par melancolie »

Je reclame un droit à la différence en tant qu'asexuelle mais j'aspire au droit à l'indifference.
Je crois que plus nous nous exprimerons en masse par rapport à l'asexualité et plus les gens verront que les asexuels sont tous differents dans leur personnalité, leurs pratiques... etc

L'asexuellement correct n'est qu'une position defensive face à une société qui veut nous mettre dans des cases.
Je pensai : "Pourquoi est-ce que quelqu'un ne fait pas quelquechose pour cela ?"
Et alors, je réalisai que j'étais quelqu'un.
(Anonyme)

http://encorpslibre.hautetfort.com/

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Re: L' "Asexuellement correct" existe-il ?

Message par aharis »

Entièrement d'accord Mélancolie. La différence de points de vue sur l'asexualité est primordiale selon moi. La façon de vivre notre asexualité est différente pour chacun d'entre nous.
J'avoue que mon premier reflexe en arrivant sur Aven était de penser moi aussi que les homosexuels refoulés, les célibataires malgrés eux, les traumatisés, les personnes souffrantes physiquement ou moralement, ne pouvaient pas être asexuels. Mon opinion a énormément évolué et évolue encore, je sais qu'on est bien loin de savoir sonder tout ce qui se passe dans l'âme humaine. Pour moi, tout évolue, mon opinion, l'asexualité aussi peut évoluer.

Pourquoi la différence de points de vue sur l'asexualité est primordiale ?
Quand tu dis Mélancolie, que "L'asexuellement correct n'est qu'une position defensive face à une société, qui veut nous mettre dans des cases", c'est exactement ce que je pense... mais je crois que c'est nous qui nous mettons dans une case, bien protégée, bien fortifiée, avec des murs opaques et volontairement incompréhensible pour les S, pour qu'ils ne puissent pas nous attaquer. A mon avis, cette position défensive est une erreur (comme toutes les positions défensives). Au contraire, si on veut vraiment défendre l'asexualité, il faut l'enrichir, quitte à faire des faux pas, mais c'est la seule façon d'avancer, car enfermés dans une citadelle, le jour où les murs tomberont pour une raison ou une autre, il ne restera plus rien à défendre. Je ne dis pas que la citadelle est inutile, au contraire, puisqu'elle fait parti de cette richesse, de cette diversité, mais j'espère que vous comprendrez que certains aient besoin d'en sortir pour explorer d'autres possiblités.

Avatar du membre
melancolie
Archéologue Aguerri
Messages : 6268
Enregistré le : 17 nov. 2005, 23:51
Localisation : PARIS
A aimé : 6 fois
A été aimé : 11 fois

Re: L' "Asexuellement correct" existe-il ?

Message par melancolie »

aharis a écrit : J'avoue que mon premier reflexe en arrivant sur Aven était de penser moi aussi que les homosexuels refoulés, les célibataires malgrés eux, les traumatisés, les personnes souffrantes physiquement ou moralement, ne pouvaient pas être asexuels. Mon opinion a énormément évolué et évolue encore, je sais qu'on est bien loin de savoir sonder tout ce qui se passe dans l'âme humaine. Pour moi, tout évolue, mon opinion, l'asexualité aussi peut évoluer.
J'ajouterai que comme partout chez les asexuels, tout le monde n'est pas à l'aise avec son asexualité et pour certains l'asexualité n'est pas "innée" mais à son origine il peut y avoir des troubles sexuels, des traumatismes, une histoire de vie compliquée... etc
Trop en parler ou se focaliser dessus conforterait l'image vehiculée par la société que l'asexualité est une maladie à guérir mais ne pas en parler serait nier la réalité de certains qui ne sont pas d'emblée asexuels et heureux de l'être.
Je pensai : "Pourquoi est-ce que quelqu'un ne fait pas quelquechose pour cela ?"
Et alors, je réalisai que j'étais quelqu'un.
(Anonyme)

http://encorpslibre.hautetfort.com/

Répondre