avez vous déjà eu un désir d'enfant ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.

avez vous déjà ressenti l'envie d'avoir un enfant ?

oui
17
34%
non
11
22%
parfois
9
18%
ce sentiment me sera toujours complètement étranger
13
26%
je ne me suis jamais posé la question
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 50

Avatar du membre
Lotsë
Acolyte
Messages : 390
Enregistré le : 01 août 2009, 15:12
Localisation : Bordeaux
A été aimé : 1 fois

Re: avez vous déjà eu un désir d'enfant ?

Message par Lotsë » 12 déc. 2009, 15:27

.
Modifié en dernier par Lotsë le 21 juin 2012, 12:29, modifié 1 fois.

Avatar du membre
*~stardust~*
Adepte
Messages : 182
Enregistré le : 10 sept. 2008, 07:30

Re: avez vous déjà eu un désir d'enfant ?

Message par *~stardust~* » 13 déc. 2009, 05:27

Je n'ai jamais vraiment voulu concevoir, porter et mettre au monde un enfant...Ça m'a toujours semblé un geste bien égoïste (car l'enfant n'a jamais rien demander à personne, il paie trop souvent pour les conneries de ses géniteurs). Si un désir d'enfant venait à se manifester, je ne le satisferais pas à n'importe quel prix. J'essaierais de faire en sorte que cet être ait une mère et un père dignes de ce nom.
«For a sexual, sex expresses intimacy, but, for an asexual, it compromises it.»

- Greybird (on Aven)

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: avez vous déjà eu un désir d'enfant ?

Message par reverine » 16 déc. 2009, 00:43

c'est sûr c'est vraiment léger comme cours :|

être parent, ça ne se sent pas avant de l'être, parce qu'on le devient, tout simplement. Je suis sûre que TOUTES les futures ou nouvelles mamans se sont dit "je ne sais pas si je saurai", puis une fois qu'elles ont eu leur enfant et qu'elles ont commencé l'aventure pleinement c'est devenu "je ferai tout ce que je peux pour lui, j'en suis capable, c'est une certitude".

C'est viscéral, tant que l'enfant n'est pas là, une femme/un homme ne peuvent pas savoir ce que c'est d'être la mère ou le père d'un petit être. Moi au départ, c'est limite si je n'ai pas gardé le bébé par acquis de conscience autant que pour l'enfant lui-même. Mais je me suis fait confiance, je me suis dit que même si sur le coup je n'en ressentais rien, une fois le bébé né ce serait différent.
Encore maintenant, je ne me sens pas frémir pour peu devant mon fils, j'ai d'ailleurs du mal à dire "mon fils", ça me coince la gorge, et pourtant je me comporte de façon à ce qu'il soit bien, ne souffre pas et sourit, ce qui m'apparaît comme le minimum à faire,et tout mon entourage me dit qu'on sent à plein nez que j'ai l'instinct maternel, dans ma manière d'être mère.

Comme quoi, on a du mal à s'évaluer en tant que parent :D
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: avez vous déjà eu un désir d'enfant ?

Message par Dexter » 16 déc. 2009, 16:33

oui enfin en CM1 c'est normal qu'ils ne parlent de ce que la majorité font pour avoir un bébé, si ils commencent à expliquer l'adoption et tous les autres moyens pour les couples stérile ou homo.... les gamins vont être perdu. après en CM2, 6e... ils en apprennent plus
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3992
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois
Contact :

Re: avez vous déjà eu un désir d'enfant ?

Message par Jullianna » 16 déc. 2009, 19:19

reverine a écrit :...j'ai d'ailleurs du mal à dire "mon fils", ça me coince la gorge, et pourtant je me comporte de façon à ce qu'il soit bien, ne souffre pas et sourit, ce qui m'apparaît comme le minimum à faire,et tout mon entourage me dit qu'on sent à plein nez que j'ai l'instinct maternel, dans ma manière d'être mère.
Comme quoi, on a du mal à s'évaluer en tant que parent :D
ça me rappelle une confidence de ma mère, qui m'a dit qu'à ma naissance, elle m'avait vouvoyée les tous premiers jours :o oui, m'a-t-elle dit, je ne te connaissais pas, tu étais une nouvelle personne pour moi . Aujourd'hui, quand on évoque cela, on rit beaucoup :P moi, je trouve ça très mignon :D

Avatar du membre
*~stardust~*
Adepte
Messages : 182
Enregistré le : 10 sept. 2008, 07:30

Re: avez vous déjà eu un désir d'enfant ?

Message par *~stardust~* » 17 déc. 2009, 01:03

L'essentiel n'est pas d'être un parent ''parfait'', mais bien un parent qui fait de son mieux pour assumer ses responsabilités et satisfaire les besoins les plus élémentaires de l'enfant. Malheureusement, je ne crois pas du tout à l'instinct maternel. J'ai vu quantité de génitrices concevoir un enfant dans le but ''d'avoir'' un être qui les aimera inconditionnellement (il est bien obligé le pauvre, il dépendra entièrement de sa mère sur bien des plans durant un bon nombre d'années). Ou pour avoir un p'tit serviteur sous la main qui leur apportera leurs bières, leurs cigarettes, leurs billets de loto...qui saura se contenter d'un repas de junk food par jour et se garder tout seul comme un grand pendant que maman se tape des gros dégueulasses en échange de dope. Qui ne répliquera pas lorsqu'elle lui gueulera qu'il est une erreur et qu'elle lui collera une série de pins lorsqu'elle sera complètement torchée. Qui ne lui confiera pas que ses beaux-pères hebdomadaires le/la tripote quand maman dort...Elle qui a tellement peur de perdre le mec qui la traite comme une sous-merde (à croire que ça l'excite?) et qui lui permet de continuer ses excès.

Au Québec, il y a des femmes qui se font mettre en cloque uniquement pour pouvoir vivre sur l'argent que verse l'État aux familles défavorisées (en plus de travailler au noir, de vendre de la drogue ou de faire la pute, à côté). Vous en avez par chez vous aussi, j'imagine? Vous savez, celles qui croient qu'un enfant a les mêmes besoins qu'un cactus? Qui semblent persuadées que ce dernier apprendra à se nourrir, à changer ses couches, à marcher et à parler par lui-même? Qui ne se sentent concernées par aucune de ses émotions, de ses paroles, de ses gestes? Qui se savent coupables de négligence et de maltraitance envers leur progéniture et qui n'en n'ont rien à battre? Aucun jugement de valeurs, dans mes propos: ce n'est qu'un simple constat. Être mère n'est pas un instinct. C'est un apprentissage. Et certaines n'apprendront jamais.
«For a sexual, sex expresses intimacy, but, for an asexual, it compromises it.»

- Greybird (on Aven)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités