témoignage : difficile de sortir du placard !

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
fee_net
Associé
Messages : 723
Enregistré le : 13 sept. 2007, 03:27
Localisation : haute Normandie

Ne pas allez contre sa volonté

Message par fee_net » 01 oct. 2007, 16:23

[quote="spica"]Je ne sais pas si je dois vous envier parce que peut être avez vous eu des expériences pénibles et que du coup vous, vous savez que vous ne manquez rien. [quote]

Tous d'abord bienvenue a toi.....:cake:
Je voulais simplemen te faire part de mon experience car moi de 15 ans a 27 ans (j'en prend 28 Samedi pour te dire que je me suis reveillé tard lol) Je me suis forcer a coucher avec mes partenaires hommes et femmes si bien qu'a l'age de 20 ans je ressentais du degout je dirai meme une repulsion alergique au sex.... meme lorsque mes amis tout en discutant me mettais la main sur la cuisse ou sur l'epaule je sursautais et j'etais prise de bouffer de chaleur.... Tu me diras mais pourquoi je me suis forcer? car malheureusemen pensant que je n'etais pas normal je me disait que c'etais la seule solutions pour garder la personne aupres de moi.... J'ai connue l'envert du décord, le degout de mon corps et de mon ame car a chaque fois je me traitait interieurement je m'insultais d'etre aussi nul!!!! Maintenan c'est fini mais parfois ces vieilless habitude remontent et lorsque qu'une personne me plais j'ai du mal a ne pas ceder pour lui faire plaisir... Heureusemen je me maintient mais en contre partie je vois c'est meme personne s'eloigné de moi car elles en ont marre de flirter j'entend souvent " on a plus 15 ans".... Se qui me soulage c'est que maintenan j'arrive a penser que ce n'est pas grave.... il y a d'autre personne comme moi dans ce monde.......n'est ce pas???? Je pense donc que tu n'as pas a envier ceux qui sont passer par mon chemin car ca ete tres dificile pour moi et je ne le souhaite a personne, continue de suivre ton intuitions et ne cede pas.....
Bisou


frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 01 oct. 2007, 19:52

hello,
moi ce qui me surprend dans ce témoignage c'est de voir que face à une personne asexuelle, la réaction de la plupart des gens est toujours la même: c'est le refus. Ils nous cataloguent aussitôt comme homosexuel(le), ou comme quelqu'un qui a des amours cachées, ou alors on est bi, ou alors c'est juste un état transitoire, bref il y a forcément du sexe. C'est comme si l'asexualité est une chose impossible à concevoir. Il faut coller une étiquette connue sur les gens: homosexuel, bisexuel, volage, peu importe, c'est toujours mieux qu'asexuel, parce que le sexe est considéré comme faisant partie de la normale pour les adultes.
pour le reste, je sais pas, c'est tellement personnel... mais je pense qu'on peut être asexuel sans savoir si l'on est plutôt enclin à aimer platoniquement les hommes ou les femmes. Il existe paraît-il une catégorie de personnes qui ne sauront jamais si elles sont hétéro ou homo. Alors pourquoi n'existerait-il pas des personnes asexuelles qui ne savent pas si elles sont homo ou hétéro?
Cela me fait penser qu'aux Etats-Unis, j'avais appris l'existence d'une association de femmes lesbiennes, noires, juives et sourdes (ou lesbiennes, noires, musulmanes et sourdes, je ne sais plus très bien, désolée).
EH OUI, TOUT CELA EXISTE! ET TOUT EST POSSIBLE, APRES TOUT

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 02 oct. 2007, 10:04

spica a écrit :Cyclodocus est sage et juste !
n'en jetez plus :D :D :D

mais c'est bon de le rappeler :oops:
spica a écrit :je me dis tout de même c’est con, ce super truc dont tout le monde me bassine,
laiisse les donc te bassiner
c'est la société de consommation qui veut ça
il y a 150 ans on ne bassinait pas les foules avec le sexe
Quant aux caresses et à la tendresse, je n’ai jamais pu en connaître beaucoup.
si ça te manque c'est dommage, mais tu devrais finir par trouver
spica a écrit : Je n’ai jamais été profondément amoureuse, en un sens je m’en suis empêchée dans la mesure du possible tant la nécessité du sexe m’a toujours été imposée par les hommes que j’ai laissé m’approcher.
suffit dès le départ de bien placer les bornes. Celui qui, malgré ça, te répond qu'il va te faire découvrir le paradis n'est pas amoureux.
l'Amoureux est d'abord amoureux, le sexe n'est au départ que facultatif puisque normalement seule la relation amoureuse compte
spica a écrit :Voilà beaucoup de blabla
ce n'est pas du blabla
spica a écrit :Quant on pense que certaines études rapportent que des hommes pensent jusqu'à 60 fois par jour au sexe,
les sondages, on leur fait dire ce qu'on veut, suffit de poser les bonnes questions
faudra que j'en fasse un où on trouvera qu'une majorité de A pensent au sexe !! :roll:
Pas le temps pour le moment (on est sauvés !)

Avatar du membre
spica
Apprenti
Messages : 61
Enregistré le : 29 sept. 2007, 23:00
Localisation : Paris, France

Message par spica » 06 oct. 2007, 02:55

.....
Modifié en dernier par spica le 18 juin 2008, 23:14, modifié 3 fois.

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3996
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 45 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 06 oct. 2007, 10:03

spica a écrit : A Jullianna :
D'ailleurs je me demande comment l'idée est venue à David Jay qu'il n'était pas seul au monde :roll: Quelqu'un saurait-il par quel miracle quelqu'un de si jeune encore, ne s'est pas simplement contenté de se prendre, comme la majorité des personnes ici, pour un cinglé qui doit se forcer un peu ?
tout est question de tempérament ... Avant de découvrir Aven, j'avais lu quelques témoignages dans un magazine et suite à cela, j'avais très envie d'écrire dans une rubrique "courrier des lecteurs" dans un autre... mais voilà, je n'ai jamais osé ! et je n'avais pas internet non plus à l'époque :cry: mais de toute façon, c'était à la même époque de la création d'Aven en anglais ... alors, :roll:
Spica a écrit : A ce propos d'ailleurs, moi j'ai un peu de mal à l'idée de me définir comme "asexuelle". Je n'aime pas trop l'idée de me cataloguer.
8) je te rejoins un peu ... mais bon, cela fait partie de ce que je suis et je n'y accorde pas pas plus d'importance que cela. L'important pour moi est de constater que je suis loin d'être seule ... :D
Spica a écrit : Et c'est pour cette raison que je n'avais jamais écrit dans ce forum. Parce que je me disais que le sexe avait si peu de place dans ma vie que je n'allais pas me fatiguer à en parler pendant des heures - dans ce genre de gros pavé que j'affectionne - pour dire que le sexe ça m'intéresse pas, blablabla, le sexe, blablabla, le sexe par ci, le sexe par là. Bref, parler plus de sexe en quatre jours qu'en cinq ans :shock:
exactement pareil .... sauf que j'étais hyper heureuse de découvrir ce forum et enfin de pouvoir échanger. j'ai réfléchi... 24h avant de m'inscrire :lol: c'était trop ce que je cherchai depuis longtemps ... :P
Spica a écrit : Mais je dois avouer que ça fait du bien de sentir qu'on est pas tout seul. Et donc les assos, les forums ben en fait c'est bien. Et oser se définir c'est bien aussi, c'est assez libérateur !
:D voilà qui est bien dit !
Spica a écrit : Avec cette amie, ça y est j'en ai fini des explications foireuses qui dissimulaient si mal la réalité que - et c'est ça le pire de tout - moi je vis si bien. J'ai juste peur d'être mal comprise.
je n'ai jamais eu à donner beaucoup d'explications ... on ne m'en parle pas ! et si je l'ai dit, ce sont à des gens susceptibles de me comprendre un peu, beaucoup ... les autres :?: quelle importance tant qu'ils me laissent quasiment tranquille :)

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 06 oct. 2007, 10:51

Ravie de voir que venir ici t'a permis d'avancer dans ta propre vie ;-)
spica a écrit :En effet oui mais Aven n'existait pas - si cette idée peut te rassurer (bof pas si sûr !). D'ailleurs je me demande comment l'idée est venue à David Jay qu'il n'était pas seul au monde :roll: Quelqu'un saurait-il par quel miracle quelqu'un de si jeune encore, ne s'est pas simplement contenté de se prendre, comme la majorité des personnes ici, pour un cinglé qui doit se forcer un peu ?
Tu as des éléments de réponse dans cette interview donnée par Jay à Libération :
http://asexuality.org/fr/viewtopic.php?t=781
spica a écrit :cette amie malgré son intelligence et sa grande finesse a eu énormément de mal en effet à concevoir l'idée que l'on puisse être asexuel(le) - vraiment tout le temps et depuis toujours.
J'ai du mal à concevoir qu'on ne puisse pas concevoir l'asexualité :-)
Un hétéro ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les personnes de son propre sexe, pour un homo c'est le contraire, et un asexuel ne ressent pas d'attirance sexuelle ni pour les personnes de son sexe ni pour les personnes de l'autre sexe, c'est tout. ;-)
spica a écrit :Et c'est pour cette raison que je n'avais jamais écrit dans ce forum. Parce que je me disais que le sexe avait si peu de place dans ma vie que je n'allais pas me fatiguer à en parler pendant des heures - dans ce genre de gros pavé que j'affectionne - pour dire que le sexe ça m'intéresse pas, blablabla,
La 1e fois que j'ai vu la mention du site 'asexuality.org', je n'ai pas vu le 'a' mais seulement le reste du mot et ça ne m'a pas donné envie de cliquer dessus, mais alors pas du tout :lol:

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Message par brigadoon » 06 oct. 2007, 13:41

Syd a écrit : Un hétéro ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les personnes de son propre sexe, pour un homo c'est le contraire, et un asexuel ne ressent pas d'attirance sexuelle ni pour les personnes de son sexe ni pour les personnes de l'autre sexe, c'est tout. ;-)
Voilà exactement ce que je cherchais pour répondre à ceux qui se posent des questions :D



BON ANNIVERSAIRE FEE_NET


:bise: :best: :bise:

Avatar du membre
Perceval
Membre
Messages : 26
Enregistré le : 29 août 2007, 00:45

Message par Perceval » 06 oct. 2007, 18:15

...
Modifié en dernier par Perceval le 23 oct. 2007, 22:30, modifié 1 fois.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 07 oct. 2007, 12:58

spica a écrit : En plus, Cyclodocus y croit ! pourquoi ne pas penser comme lui que "seule la relation amoureuse compte" ?!
mais il suffit de regarder
les premiers récits amoureux étaient platoniques
c'est l'évolution (?) de la société qui a mis le sexe de plus en plus en avant jusqu'à faire croire qu'il était non seulement obligatoire, mais primordial

Avatar du membre
spica
Apprenti
Messages : 61
Enregistré le : 29 sept. 2007, 23:00
Localisation : Paris, France

Message par spica » 14 oct. 2007, 02:56

.....
Modifié en dernier par spica le 18 juin 2008, 23:15, modifié 1 fois.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 15 oct. 2007, 10:55

C'est sans doute en partie pour ça que j'ai du mal à concevoir l'amour sans désir.
mais il peut y avoir du désir
j'ai du désir (et pas qu'un peu) pour mon épouse
mais la concrétisation par la copulation et la révision du kamasutra et l'éjaculation ne m'intéressent absolument pas
A la limite la pénétration pour rester collés et fusionner
et ça tombe bien, c'est réciproque
si au moyen age il y avait aussi des relations charnelles torrides, le fin'amor était quand même était quand même beaucoup plus dans la "conquête" que dans la concrétisation.
et oui la France n'ira pas en finale --
chic, on va pouvoir dormir les soirs de match sans être dérangés par les conn... maniaques du klaxon
Syd, vas tu nous dénicher d'autres beaux mecs (si sexy sur un site si asexuel) pour ton avatar ? --
on va dériver "x"
et l'égalité H/F ? que n'entendrait on pas si un homme mettait une belle femme dénudée (même partiellement) en avatar ? :roll: :D

Avatar du membre
spica
Apprenti
Messages : 61
Enregistré le : 29 sept. 2007, 23:00
Localisation : Paris, France

Message par spica » 15 oct. 2007, 15:13

cyclodocus a écrit :mais il peut y avoir du désir
j'ai du désir (et pas qu'un peu) pour mon épouse
mais la concrétisation par la copulation et la révision du kamasutra et l'éjaculation ne m'intéressent absolument pas
A la limite la pénétration pour rester collés et fusionner
Ca alors, Cyclodocus tu m'épates ! Tu n'imagines pas ce que je trouve ce que tu dis là - heu je ne trouve pas mes mots - disons surprenant. Je pourrais te poser d'autres questions mais je crains que ce soit trop personnel et en plus je suppose qu'en ce domaine chacun est différent et que ce qui est valable pour les uns n'est pas nécessairement transposable aux autres.
Toujours est il que je suis sincèrement heureuse pour toi :wink:

Toujours est il que la limite entre l'asexualité et la sexualité m'apparaît bien floue. Ce qui, je dois dire, me paraît très encourageant :D

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 15 oct. 2007, 17:05

en MP
si c'est trop personnel :oops:
je te le dirai !!

mais attention à bien relire la définition de l'asexualité : c'est l'absence de rapports sexuels et de désirs de rapports sexuels (y'a plein de posts sur le forum à ce sujet)

frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 15 oct. 2007, 18:17

Hello Spica,
Je voulais te dire que je me suis reconnue à 100% dans ton témoignage. Tu n'es vraiment pas seule au monde.
Tu soulèves la question de savoir si tu n'es pas en train de passer à côté de quelque chose en étant asexuelle.
On peut se demander exactement la même chose au sujet d'avoir ou non des enfants.
Quand on n'a pas d'enfant, on se dit parfois (car c'est vrai) qu'on loupe quelque chose. Mais quoi? On a tendance à oublier que c'est une TOUT AUTRE VIE, avec ses bonheurs, ses heurts et ses malheurs. On ne peut ABSOLUMENT PAS SAVOIR à côté de quoi l'on passe. Il y a des parents qui perdent leurs enfants. Il y a des parents qui divorcent. Il y a des parents qui se retrouvent avec une femme qui veut faire du rugby. Il y a des bonheurs fous, des malheurs terribles, et les uns ne vont pas sans les autres. Il y a une blague américaine qui dit: "Les enfants, c'est comme la TV, c'est complètement nul, mais il faut absolument en avoir une". Et si le sexe c'était pareil? Combien de couples déclarent qu'ils se sont toujours éclatés au lit sans effort, sans recours à la thérapie conjugale, sans engueulades, sans nuits solitaires sur le canapé?
Et si le problème de certains asexuels n'étaient pas de refuser la sexualité parce qu'ils ne veulent pas de la face B qui va obligatoirement avec la face A?
Enfin bon, je m'égare...
Mais dans mon cas je crois que c'est un critère déterminant. J'ai des pédiodes où j'ai beaucoup fantasmé dans ma vie (ce sont les périodes où j'arrivais à avoir une activité masturbatoire), mais même dans ces moments-là, je n'avais pas très envie de passer à l'acte parce que je SAVAIS que je devrais me coltiner cette saloperie de face B. Il y a un post limpide de Syd qui dit que l'asexualité est l'absence d'attirance physique pour les hommes ou les femmes. Bon, on pourra toujours ratiociner sur la signification du mot "attirance", ou sur le fait de savoir s'il ne vaudrait pas mieux le remplacer par le mot "désir", mais je crois que pour parler vulgairement (mais clairement) l'asexuel(le) est une personne qui n'a tout simplement pas envie de baiser. Après, la personne peut rechercher de l'amitié et de la tendresse où elle veut, bien sûr. En tout cas, en ce qui me concerne, je me sens coller de plus en plus à l'étiquette "asexuelle", qui est la seule à résumer tous les aspects de ma personnalité.
Mais je cherche toujours un sexologue compétent pour en parler. Cherché en vain dans ma région (Genève).

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 15 oct. 2007, 19:05

si vous avez des ouvrages sur l'amour platonique ! Je me suis construite avec la littérature et de ce que j'en connais, elle regorge de désir. C'est sans doute en partie pour ça que j'ai du mal à concevoir l'amour sans désir.
C'est vrai qu'il faut faire attention au mot "désir" car on a tendance à l'employer tout seul pour définir l'asexualité alors que c'est le désir sexuel que nous ne ressentons pas (càd l'envie de coucher avec une personne). Mais être attiré par l'élu(e) de son coeur, ça bien sûr que nous le ressentons. Il faudrait que je relise le Cantique des Cantiques, du coup.
cyclodocus a écrit :mais attention à bien relire la définition de l'asexualité : c'est l'absence de rapports sexuels et de désirs de rapports sexuels (y'a plein de posts sur le forum à ce sujet)
Uh uh, l'absence de rapports sexuels, c'est l'abstinence. L'absence d'envie de rapports sexuels avec une personne, c'est une façon compliquée de dire absence d'attirance sexuelle.

PS : les nazes, va falloir que je change d'avatar, et j'ai pas d'idées.
PPS : non mon prochain sera chaste, je promets.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité