témoignage : difficile de sortir du placard !

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
renée
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 28 juil. 2007, 19:36

Message par renée » 18 déc. 2007, 00:12

bonsoir,

je m'incruste sur ce post, car je ne sais pas trop ou écrire, et pas trop envie d'en créer un nouveau.

Donc voila, moi aussi je suis A j'ai 23 ans et je ne le vis pas super bien, enfin quand je dis pas super bien c'est surtout par rapport aux S... et peut etre aussi par avoir l'impression de zapper un truc dans ma vie. Je ne pense pas à l'acte sexuel, mais plutôt à une personne qui soit là à mes coté, que pour moi, avec qui je puisse faire des câlins, enfin vous me comprenez à peu près quoi...
Et comme cet personne n'arrive pas, je continue ma vie de solitaire/célibataire normalement.
Depuis peu, ma vie va de mieux en mieux sur le plan étude, moi qui ai toujours galeré, j'ai l'impression d'avancer ces temps-ci et j'en suis plutôt fière.

Tout ca pour dire qu'aujourd'hui, j'ai vu 2 cousins que j'avais perdu de vue, et donc on s'est donné des nouvelles. Moi je suis partie plutôt confiante avec mes bonnes nouvelles et tout se passais bien jusqu'a ce qu'il y en ai un qui aborde le sujet "couple". Je n'ai pas trop sut quoi dire, j'étais complètement déstabilisé... surtout qu'il s'est mis a parler d'un éventuel copain au présent, comme si c'était acquis et normal...
Là j'ai ressentie ca comme LE point défaillant de ma vie... et j'en ai de plus en plus marre...

Voila, je ne suis pas au top ce soir, même si je pense à toutes les choses positives qui m'arrivent en ce moment, et il fallait que "j'en parle".

Est ce que certain d'entre vous ressentent ce manque affectif? Et comment on fait pour vivre avec?

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 18 déc. 2007, 00:31

Bonsoir Renée,


pleins de choses positives dans ta vie ... alors il faut :)
le manque affectif.. je comprends ...

mais ne te laisses pas déstabiliser par ceux qui te parlent couple ... ignores-les et crois en toi !

tu as 23 ans et une route devant toi... vis comme tu le sens ...

j'en ai 20 de plus ... et je me laisse porter par l'Avenir avec un A :wink:

OK ? de nouveau fière ? Restes-le ... c'est bon pour le moral !! :D

renée
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 28 juil. 2007, 19:36

Message par renée » 18 déc. 2007, 00:43

Honnêtement je ne sais pas si je serais capable de vivre une vie de solitaire... je n'ai que 23 ans et je me pose dix milles questions... comment trouver quelqu'un qui acceptera mon asexualité? est ce que c'est même envisageable?

J'admire vraiment ceux qui sont heureux en étant célibataire... pour l'instant je vous envie bcp, car je ne me définie pas comme heureuse, et je suis loin de l'être... j'espère que tout ca changera un jour...

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 18 déc. 2007, 01:03

hé... comment peux-tu dire que tu vas vivre une vie solitaire ...
désolée, mais tu es jeune ... et l'avenir est devant toi ..; et qui sait ?

23 ans et célibataire , en train de faire des études ... rien de dramatique là-dedans ... laisses la vie te surprendre !

Avatar du membre
Daï
C'est plus verre chez les autres
Messages : 2011
Enregistré le : 10 déc. 2007, 00:03

Message par Daï » 18 déc. 2007, 01:08

Bonsoir Renée,

Tu sais, être célibataire n'est pas forcément à associer au mot solitude. On peut se sentir parfois encore plus seule en couple, d'être incomprise, mal acceptée. Parfois il vaut mieux être seule que mal accompagnée. Il doit bien exister quelqu'un pour nous accepter comme nous sommes, ça c'est sûr. En attendant, il faut tout faire pour être heureux par soi-même, nan?

Avatar du membre
spica
Apprenti
Messages : 61
Enregistré le : 29 sept. 2007, 23:00
Localisation : Paris, France

Message par spica » 18 déc. 2007, 01:14

bonsoir renée (si tu ne t'es pas déjà endormie :wink: ),
il est bien tard mais je connais moi aussi les soirées longues et les nuits courtes.
C'est difficile d'être seule à 23 ans lorsque l'on n'imagine pas que sa vie va s'améliorer. Si tu as un coup de blues ce soir prend le pour ce qu'il est. C'est souvent passager. Et assez inévitable. Dis toi que ça va s'arranger et qu'il y a des gens, bien loin, qui pensent à toi. Je me souviens avoir été bien malheureuse moi-aussi par le passé. Et aujourd'hui je suis bien.
bises

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 18 déc. 2007, 09:19

bienvenue à toi
Image

23 ans, c'est l'âge où on se désespère de rester seul(e) toute sa vie.
prends ton temps
tu te replais à étudier, fais le.
l'âme soeur, elle peut arriver, il suffit d'être patient (même si comme je l'ai déjà dit, statistiquement, on a moins de "chance" que les S)
j'ai attendu d'avoir plus de 30 ans (et un mariage S avant) et ma femme plus de 40 avant qu'on ne se trouve sans se chercher.
patiente et longueur de temps font plus que force ni que rage (J DLF).

Avatar du membre
Akany
Affable
Messages : 125
Enregistré le : 04 nov. 2007, 18:01

Message par Akany » 18 déc. 2007, 09:54

Hello, bienvenue ! Je rejoint les précédents commentaires pour dire que l'amour arrive souvent lorsqu'on ne s'y attend pas. Mon conseil du jour : arrête de le chercher, il finira par te tomber dessus j'en suis certaine !
C'est comme ça que ça c'est passé pour moi, même si je n'étais pas A à cette époque. :D

renée
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 28 juil. 2007, 19:36

Message par renée » 18 déc. 2007, 11:00

merci pour vos réponses et conseils! ça fait plaisir et ca fait du bien de se sentir moins seule :)

J'espère que tout ça n'est qu'une passade, mais c'est quand même dur de se faire accepter aujourd'hui 1) en tant que célib (si, si, même a 23 ans on vous regarde comme une bête curieuse) 2) sans passé amoureux ni anecdotes a raconter...
il y a toujours "l'esquive de sujet", mais au bout d'un moment ca ne suffit plus et ça ne ME suffit plus.
Comme je l'ai dit dans le post précédant j'ai vraiment l'impression d'être "défaillante" sur ce point et c'est dur a compenser aux yeux des autres...

Mais bon, comme vous dites c'est sûrement l'age. Après tout c'est maintenant que je me construit vraiment en tant qu'adulte et que je suis reconnue tel quel. Donc voila, il faut sûrement que j'apprenne à m'accepter, mais c'est un peu dur pour le moment...

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 18 déc. 2007, 11:20

renée a écrit :comment trouver quelqu'un qui acceptera mon asexualité? est ce que c'est même envisageable?
Si tu tombes sur un A, le problème ne se posera pas ;)
Mais tu es jeune et tu as un avantage sur nous les quadra, c'est que tu connais déjà l'asexualité. Moi à 23 ans, j'étais encore plus dans le brouillard, et la pression des autres dans la famille était insupportable.

Bienvenue ;)

Avatar du membre
Daï
C'est plus verre chez les autres
Messages : 2011
Enregistré le : 10 déc. 2007, 00:03

Message par Daï » 18 déc. 2007, 11:25

Il faut que tu prennes confiance en toi ma jolie (désolée, je suis familière!). Les autres, s'ils étalent ainsi leur vie privée c'est qu'au fond ils ont pas grand chose à vanter d'autre. Et si on te fait ressentir bien souvent ta "différence", c'est justement parce qu'en général ça fait peur. Il ne faut pas que ça te pèse, tu dois t'en servir comme une force.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités