A ou pas? ...

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
weeddy007
Apprenti
Messages : 57
Enregistré le : 15 août 2007, 15:54

A ou pas? ...

Message par weeddy007 » 15 août 2007, 19:06

SALUT TOUT LE MONDE...
Modifié en dernier par weeddy007 le 18 mai 2012, 13:37, modifié 2 fois.

Avatar du membre
furious-candy
Affable
Messages : 101
Enregistré le : 01 août 2007, 00:52

Message par furious-candy » 15 août 2007, 19:20

coucou toi !!!
Je me disais aussi, il parcours le forum toute la journée et il post pas :mrgreen:
Pour te répondre je te demanderai une chose : est-ce qu'il t'exite ces mecs ou est ce qu'ils t'attirent simplement ? peut-tu te passer de masturbation sans que cela ne te soit difficile ?
"Peut-être dans une autre vie, peut-être dans un autre corps"

Avatar du membre
Charliepyro
Membre
Messages : 26
Enregistré le : 10 mai 2006, 06:49
Localisation : USA
Contact :

Message par Charliepyro » 15 août 2007, 19:30

Salut! Bienvenue à AVEN! :cake:

Bien sur, vous êtes la seule personne qui peut dire si vous êtes a ou pas. :wink:

Mais, furious-candy a raison: lisez ce que tout le monde dit sur AVEN, et nos expériences peuves vous aider. :D
Pardonnez-moi si mon français est mal, j'essaie... :D

Passe le point de non-retour
Plus rien à craindre
Les senses triomphent et les coeurs restent seules
Abord du point de non-retour

weeddy007
Apprenti
Messages : 57
Enregistré le : 15 août 2007, 15:54

Message par weeddy007 » 15 août 2007, 21:11

merci charliepyro...
Modifié en dernier par weeddy007 le 18 mai 2012, 13:38, modifié 1 fois.

Avatar du membre
furious-candy
Affable
Messages : 101
Enregistré le : 01 août 2007, 00:52

Message par furious-candy » 16 août 2007, 10:31

fred0804 a écrit :et sinon furious a posé une bonne question aussi
Merci merci :mrgreen:
"Peut-être dans une autre vie, peut-être dans un autre corps"

weeddy007
Apprenti
Messages : 57
Enregistré le : 15 août 2007, 15:54

Message par weeddy007 » 16 août 2007, 11:47

lol...
Modifié en dernier par weeddy007 le 18 mai 2012, 13:38, modifié 2 fois.

Avatar du membre
furious-candy
Affable
Messages : 101
Enregistré le : 01 août 2007, 00:52

Message par furious-candy » 16 août 2007, 11:50

Oui moi j'y prend pas de plaisir alors du coup tu cogite, tu cogite, tu cogite et tu te rend compte que t'es malheureux lol
"Peut-être dans une autre vie, peut-être dans un autre corps"

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 16 août 2007, 14:52

weeddy007 a écrit : en fait je pense que les S ne peuvent pas nous comprendre puisque pour eux sexe = plaisir alors que pour nous ( enfin pour moi en tout cas) c'est loin d'etre le cas...
C'est bien pour cela qu'ils essayent de nous piéger avec "tu te masturbes, donc tu cherches du plaisir" ! D'où la consigne sur AVEN anglophone d'éviter de répondre à la question....

Mais, les liquides, faut que ça sorte... se masturber devient alors une action comme se moucher... :lol:
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 16 août 2007, 15:31

Gianni a écrit :C'est bien pour cela qu'ils essayent de nous piéger avec "tu te masturbes, donc tu cherches du plaisir" ! D'où la consigne sur AVEN anglophone d'éviter de répondre à la question....
C'est surtout que j'ai la désagréable impression que parce qu'on avoue ne pas aimer le sexe, les autres se croient autorisés à poser des questions indiscrètes et déplacées, comme si on devenait un sujet d'étude... :roll:

Avatar du membre
furious-candy
Affable
Messages : 101
Enregistré le : 01 août 2007, 00:52

Message par furious-candy » 16 août 2007, 17:03

Syd a écrit :
Gianni a écrit :C'est bien pour cela qu'ils essayent de nous piéger avec "tu te masturbes, donc tu cherches du plaisir" ! D'où la consigne sur AVEN anglophone d'éviter de répondre à la question....
C'est surtout que j'ai la désagréable impression que parce qu'on avoue ne pas aimer le sexe, les autres se croient autorisés à poser des questions indiscrètes et déplacées, comme si on devenait un sujet d'étude... :roll:
"Allongez-vous sur la table d'opération mademoiselle ..."
"Peut-être dans une autre vie, peut-être dans un autre corps"

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 16 août 2007, 19:00

Image

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 16 août 2007, 19:04

Syd a écrit :, comme si on devenait un sujet d'étude... :roll:
Exact... ils se remettent en question au lieu de faire comme tout le monde...

d'où mon topic sur la contagion....
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 17 août 2007, 08:45

Voilà un cas intéressant qui nous est soumis.
A ou pas A?
Je sais, pour l'avoir entendu de leur propre bouche, que de nombreux S ont des "passages à vide" qui peuvent durer très longtemps, des années.
Sont-ils A pour autant? Non.
Je connais aussi une femme qui se dit lesbienne mais qui, à 52 ans, n'a jamais eu de relation avec une femme, même pas un baiser. Certaines lesbiennes étaient choquées de savoir qu'elle n'avait encore jamais eu de relation. Elle a répondu calmement: "Mais attends! Pas encore..." et comme elle a 52 ans, ça a fait ricaner tout le monde.
Moi j'ai pensé un instant qu'en fait elle se cachait la vérité, c'est-à-dire qu'elle est A mais qu'elle préfère se dire lesbienne parce que comme ça, elle appartient à une minorité mieux reconnue. C'est plus facile à accepter (quand on est lesbienne, on n'a pas la "tare" de celui qui refuse le besoin universel de sexe).
Puis je me suis dit: au fond, son histoire montre bien que ce n'est pas le comportement qui détermine l'état de l'individu (que ce soit A, S, homo, hétéro, bi), mais le ressenti.
Moi par exemple, je suis A, mais je vis en couple avec une lesbienne. Nous n'avons donc pas de rapport ou peut-être une ou deux fois l'an maximum, et encore. De plus c'est toujours à sens unique, c'est-à-dire qu'elle ne me touche pas, mais je la satisfais comme je peux.
Vu de loin, on me dira: c'est clair, tu es lesbienne. Eh bien non.
Car c'est le ressenti qui compte. Comme cette femme de 52 ans qui se sent lesbienne mais qui n'a jamais rien fait, moi je me sens asexuelle mais je fais quelque chose (très peu certes).
Cela me fait penser aux alcooliques anonymes qui disent qu'il y a des gens qui se prennent régulièrement des cuites mais qui ne sont pas alcooliques, alors qu'il y a des alcooliques abstinents.
Il faut donc savoir qui l'on est, et personne n'a le droit de dire que vous n'êtes pas ce que vous affirmez être sur la base de votre ressenti.
Je suis A, voilà.
Le problème c'est que personne n'y croit parce qu'en étant A vous bousculez certaines croyances (le besoin universel d'avoir des rapports sexuels).
Récemment je me suis souvenue qu'un sexothérapeute avait dit: il y a l'activité sexuelle que vous faites pour satisfaire vos pulsions (le "coup vite fait" pour les hommes ou plus généralement la masturbation) et l'activité sexuelle que vous faites pour partager quelque chose d'intime avec quelqu'un.
En tant que A, je ne rejette pas la première option. C'est la seconde qui me dérange. Je n'ai pas envie de partager ça.
Suis-je malade pour autant? Suis-je "coincée du cul" (on me l'a dit textuellement)?
Je ne sais pas. Comme les psychiatres ont fini par l'admettre, un comportement maladif ne peut être considéré comme tel qu'à partir du moment où il handicape sérieusement la vie de la personne.
La question est donc: peut-on vivre bien son asexualité? si oui, ok. Si non, chercher à bien la vivre ou "évoluer" et devenir S.
Mais un A peut-il devenir S????????

Avatar du membre
blue_squall
Apprenti
Messages : 63
Enregistré le : 19 août 2007, 12:45
Localisation : Alsace

SALUT

Message par blue_squall » 23 août 2007, 14:44

salut Frania,

Un A peut-il devenir un S ?? that is THE question !!! Tout dépend des personnes. Tout dépend aussi de leur "partenaire". Rester A toute sa vie, certains le restent, d'autres peut être pas. Si un A tombe amoureux et est à 100% dans cette relation... peut être. D'abord il cherchera à faire plaisir à l'autre, pour ne pas le perdre. Mais si après, l'autre le S, est tellement tendre , doux (un A c'est ce qu'il recherche je pense avant tout : de la gentillesse et de la tendresse) et laissera beaucoup de temps au A, peut être arrivera-t-il à le/la convertir. Tout dépend des sentiments s'ils sont amoureux ou non.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 23 août 2007, 16:46

Mais un A peut-il devenir S????????
C'est comme se demander si un gay peut devenir hétéro.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité