Le désir sexuel, frustration ??

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Cassy
Affable
Messages : 114
Enregistré le : 19 août 2006, 01:02

Message par Cassy » 20 mars 2007, 00:02

...
Modifié en dernier par Cassy le 08 avr. 2007, 12:08, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 20 mars 2007, 08:10

Sandro_60+ a écrit :D'où l'expression désir sexuel est peut-être maladroite? Il vaudrait mieux dire désir de l'autre PAR la relation sexuelle.
La 2e expression est la définition de la 1e, celle-ci sous-entendant la seconde. Maladroite, je dirais que non, elliptique oui.
Cassy a écrit :Admettons qu'une femme soit éprise d'un homme alors que lui ne l'est pas. La relation est donc impossible mais le désir de la femme ne s'éteint pas pour autant, bien au contraire. Elle souffre de cette situation mais le désir est plus fort que la raison. La simple vue de l'être désiré l'enflamme et ce pendant des années.
Cette femme a connu le désir, la frustration, la souffrance alors elle est S ?
Difficile à dire car tu ne précises pas la nature de ce désir qu'elle ressent pour cet homme. Si ce désir n'est pas de nature sexuelle, cette femme est asexuelle (elle souffre de ne pouvoir vivre son amour avec cet homme, avec qui elle n'avait aucune envie de coucher). Si ce désir est sexuel, la femme est sexuelle (elle souffre de ne pouvoir vivre son amour avec cet homme, avec qui elle avait envie de coucher).

Avatar du membre
parabellum
Apprenti
Messages : 74
Enregistré le : 09 juil. 2005, 16:31
Localisation : Nice

Message par parabellum » 20 mars 2007, 09:03

Cassy a écrit : Admettons qu'une femme soit éprise d'un homme alors que lui ne l'est pas. La relation est donc impossible mais le désir de la femme ne s'éteint pas pour autant, bien au contraire. Elle souffre de cette situation mais le désir est plus fort que la raison. La simple vue de l'être désiré l'enflamme et ce pendant des années.
Cette femme a connu le désir, la frustration, la souffrance alors elle est S ?
Je dirais non, pas forcement. En fait je connais une situation proche (pseudo amour frustré), liées à ma tendance à imaginer des histoires et à les vivre de facon purement mentale. Je ne désire pas vraiment coucher avec la fille en question, je voudrais juste la prendre dans mes bras, sentir ses cheveux et l'embrasser.

Sinon je la trouve quelquonque. Et je n'imagine pas vraiment de scenes sexuelles en général, ou alors c'est très bizzare, comme un jeu vidéo bugué ou les pesonnages passent un peu à travers les murs de temps en temps. Et en l'occurence, jamais avec elle.

Maintenant c'est peut être juste du "bruit" psychique, mais j'ai pas l'impression que l'amour soit vraiment autre chose que du "bruit".

Donc je pense que la femme en question peut être A. Si elle avait la certitude de ne plus jamais le recroiser, elle serait heureuse je pense. Moi c'est comme ca. Avec de la chance, ca n'est l'affaire que de quelques mois pour moi (elle devrait se barrer à 10 000 bornes environ), je l'espère en tout cas.
I have existed from the morning of the world and I shall exist until the last star falls from the night. Although I have taken the form of Gaius Caligula, I am all men as I am no man and therefore I am a God. Caligula

Sandro_60+
Apprenti
Messages : 57
Enregistré le : 17 mars 2007, 14:26
Localisation : Belgique

Message par Sandro_60+ » 20 mars 2007, 12:44

Message supprimé
Modifié en dernier par Sandro_60+ le 28 mars 2007, 01:09, modifié 1 fois.

Cassy
Affable
Messages : 114
Enregistré le : 19 août 2006, 01:02

Message par Cassy » 21 mars 2007, 01:53

...
Modifié en dernier par Cassy le 08 avr. 2007, 12:08, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 21 mars 2007, 07:41

Cassy a écrit :Elle sera peut-être heureuse le jour où elle rencontrera de nouveau l'Amour en espérant que cette fois-ci la magie opère des 2 cotés :wink:
c'est plus facile de parler de soi parfois à la 3e personne...
On le lui souhaite de tout coeur :-)
Ah en lisant ton dernier message, je commençais à me poser la question ;-)

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 21 mars 2007, 09:18

j'espère que tu seras heureuse cassy
et pas trop tard
tu sembles le mériter

Sandro_60+
Apprenti
Messages : 57
Enregistré le : 17 mars 2007, 14:26
Localisation : Belgique

Message par Sandro_60+ » 21 mars 2007, 12:59

Message supprimé
Modifié en dernier par Sandro_60+ le 28 mars 2007, 01:10, modifié 1 fois.

Avatar du membre
parabellum
Apprenti
Messages : 74
Enregistré le : 09 juil. 2005, 16:31
Localisation : Nice

Message par parabellum » 21 mars 2007, 13:49

Si elle n'a rien connu au niveau affectif depuis ce mysterieux prince charmant, c'est humain de se raccrocher à ce qu'il lui reste. Sincérement, je pense que ton amie fait une fixation. Son amour elle l'a inventé. Je pense qu'elle a surtout besoin d'adoucir son "délire" en vivant des expériences affectives (pas necessairement sexuelles) moins exigeantes que l'amour "classique" avec les noeuds dans l'estomac, les nuits blanches et tout. La elle se fait du mal toute seule.

Si tu enleves le sexe et l'amour il reste quoi? Beaucoup d'autres choses. La tendresse, la complicité, le rire ... c'est quand même plus agréable qu'un diner dans un restaurant snob avec des crampes à l'estomac tout le long suivies d'une séance de gymnastique brutale, dans le noir, suivant les routines des veroniques et davina du porno ...

PS: j'invite ceux qui ont le temps à lire ceci ==> http://www.cmaq.net/fr/node/22584
I have existed from the morning of the world and I shall exist until the last star falls from the night. Although I have taken the form of Gaius Caligula, I am all men as I am no man and therefore I am a God. Caligula

Sandro_60+
Apprenti
Messages : 57
Enregistré le : 17 mars 2007, 14:26
Localisation : Belgique

Message par Sandro_60+ » 21 mars 2007, 14:31

Message supprimé
Modifié en dernier par Sandro_60+ le 28 mars 2007, 01:10, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 21 mars 2007, 15:14

Sandro_60+ a écrit :
Mais si tu enlèves l'amour... il ne reste rien! Mais complicité, tendresse, rires... sont les expressions de l'amour que je revenique très fort.

Nous devons absolument, à mon avis, refuser de laisser annexer et accaparer l'amour par les seuls pratiquants du sexe!
je suis complètement d'accord avec toi ! A un moment, je faisais des concessions sur le mot (comme je l'ai déjà dit) ... mais depuis quelque temps , non !

j'ai parcouru le lien que tu as mis Parabellum ... cela correspond à un type de tempérament ... Rien n'est à normaliser !! Personne n'a raison ou tort dans sa conception de l'amour , de l'amitié et des échanges affectifs en général ... mais chacun doit être libre de vivre sa conception sans être stigmatiser ... et le plus dur : savoir ce qu'il veut , savoir où il sera le mieux pour lui et aller à la rencontre de ceux qui ont la même conception ! sinon, c'est la cata !! :cry:

Avatar du membre
parabellum
Apprenti
Messages : 74
Enregistré le : 09 juil. 2005, 16:31
Localisation : Nice

Message par parabellum » 21 mars 2007, 16:52

Je voulais souligner que le romantisme en tant que norme est aussi tyranique que la sexualité. Et qu'on a pas forcement interet, en temps qu'asexuel à donner dans le romantisme, des relations affectives moins codifiées peuvent être plus accessibles et satisfaisantes.
I have existed from the morning of the world and I shall exist until the last star falls from the night. Although I have taken the form of Gaius Caligula, I am all men as I am no man and therefore I am a God. Caligula

Sandro_60+
Apprenti
Messages : 57
Enregistré le : 17 mars 2007, 14:26
Localisation : Belgique

Message par Sandro_60+ » 21 mars 2007, 17:36

Message supprimé
Modifié en dernier par Sandro_60+ le 28 mars 2007, 01:11, modifié 1 fois.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 21 mars 2007, 17:38

parabellum a écrit :Je voulais souligner que le romantisme en tant que norme est aussi tyranique que la sexualité. Et qu'on a pas forcement interet, en temps qu'asexuel à donner dans le romantisme, des relations affectives moins codifiées peuvent être plus accessibles et satisfaisantes.
tout à fait
chacun trouve son chemin comme il le sent
pourquoi se cantonner toujours dans un tiroir ?

Un peu de blanc un peu de noir
Beaucoup d'amour et tant et tant
D'espoir au coeur du monde entier
(d'après G Lenorman)

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 21 mars 2007, 17:51

parabellum a écrit :Sincérement, je pense que ton amie fait une fixation. Son amour elle l'a inventé.
Je peux à la rigueur comprendre pour la fixation mais pourquoi dire que c'est une invention ? Un amour non partagé, secret, sans espoir, mais qui marque une personne pour une longue période, ça existe bel et bien.
Sandro_60+ a écrit :complicité, tendresse, rires... sont les expressions de l'amour que je revenique très fort.

Nous devons absolument, à mon avis, refuser de laisser annexer et accaparer l'amour par les seuls pratiquants du sexe!
100% d'accord avec toi.
N'est-ce point Cocteau qui disait "Il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour" ?
parabellum a écrit :on a pas forcement interet, en temps qu'asexuel à donner dans le romantisme
Pourquoi pas, mais a-t-on vraiment le choix ? Tomber amoureux, ce n'est pas exactement un truc qui se décide ou se refuse, ça arrive (ou pas). Après on se débrouille comme on peut...
Je ne pense pas que le terme "intérêt" s'applique bien aux choses de l'amour d'ailleurs. Ce n'est finalement l'intérêt de personne de tomber amoureux, mais ce serait quand même dommage si ça n'existait pas.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités