Le désir sexuel, frustration ??

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
Tivi
Affable
Messages : 107
Enregistré le : 02 déc. 2006, 17:29
Localisation : Belgique
Contact :

Le désir sexuel, frustration ??

Message par Tivi » 19 mars 2007, 10:03

Je viens de lire un article qui m'a pas mal interpellé sur les réalités de couples et du désir.

En voici un extrait :
Maintenant, qu'est-ce que le désir ? On peut penser avec Jacques Lacan que le désir c'est ce qui fait d'un être humain un sujet, c'est ce qui le différencie d'un objet. Un objet peut être désiré, mais il n'est jamais désirant. Dans une relation saine, de sujet à sujet, chacun a droit à son désir, et le désir de chacun est reconnu ; refuser de reconnaître le désir d'autrui équivaut à le transformer en objet, ce qui est d'ailleurs le propre de la relation perverse. Par ailleurs, le désir se distingue fondamentalement du besoin. Le besoin est instinctuel (propre à l'espèce), il est lié au corps (à une tension dans le corps), il pousse à agir (il est en cela une impulsion) et il se satisfait du réel (et le moteur s'arrête à ce moment-là). Le désir quant à lui est subjectif (propre au sujet, telle une empreinte digitale), il est lié au mental (à l'imaginaire), il ne pousse pas nécessairement à agir (il répond à la définition de la pulsion), il se nourrit de fantasmes, et par là-même il n'est jamais satisfait (ainsi le moteur est toujours relancé). Françoise Dolto disait que « le besoin c'est terminé et le désir continue », et le psychanalyste liégeois François Duyckaerts enseignait que « du besoin au désir, il y a un saut du répétitif au tendanciel » ; c'est donc l'idée de l'asymptote qui est associée au désir.

De nombreuses dimensions de l'existence peuvent être vécues tant sur le mode du besoin que sur celui du désir. Ainsi, on peut éprouver un besoin sexuel - autrement dit une poussée strictement instinctuelle, visant à réduire une tension corporelle, et aboutissant à un plaisir ; et on peut par ailleurs avoir un désir sexuel, distinct du besoin, consistant en une poussée strictement personnelle, visant à la réalisation d'un fantasme, celui de la jouissance ultime, et aboutissant toujours, par définition, à une frustration. Le désir est donc en même temps le moteur de la vie psychique et une source intarissable de souffrance, puisqu'il se nourrit du manque, de l'incomplétude. Voilà d'ailleurs pourquoi le bouddhisme est essentiellement une philosophie de l'anéantissement du désir (rappelons les quatre nobles vérités de Bouddha : l'homme souffre, sa souffrance est due au manque lié au désir, l'homme peut ne plus souffrir, il doit pour cela s'atteler à annuler ses désirs).

Il découle de tout cela qu'entre un homme et une femme, le désir n'apparaît et ne se maintient qu'à la condition sine quoi non que soit distillé et entretenu le manque, la frustration. La séduction, et ses jeux, n'est d'ailleurs rien d'autre qu'une entreprise de frustration. Se faire désirer, c'est gérer habilement l'empêchement. Si les Capulet et les Montaigu avaient été copains, eh bien, Roméo et Juliette auraient tout au mieux vécu une amourette ! Encore un petit bout de chanson, de l'excellent Bénabar cette-fois, pour illustrer cette idée :

La suite si cet article vous interresse : http://www.mieux-etre.org/interactif/ar ... ticle=1661

De cette lecture, je me pose la question suivante : Nous A, avons nous inconsciemment compris le système et refusons nous la frustration et la souffrance ????

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 19 mars 2007, 11:33

Oh non pitié, pas Lacan... :o :lol:
C'est vrai qu'en invoquant l'inconscient, on peut tout dire et tout imaginer... :?

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Re: Le désir sexuel, frustration ??

Message par cyclodocus » 19 mars 2007, 11:46

Tivi a écrit :Je viens de lire un article qui m'a pas mal interpellé sur les réalités de couples et du désir.

En voici un extrait : et on peut par ailleurs avoir un désir sexuel, distinct du besoin, consistant en une poussée strictement personnelle, visant à la réalisation d'un fantasme, celui de la jouissance ultime, et aboutissant toujours, par définition, à une frustration.
et celui qui prend du plaisir dans la frustration
vous (l'auteur, lacan et toi ) le classez où ?
Tivi a écrit :Il découle de tout cela qu'entre un homme et une femme, le désir n'apparaît et ne se maintient qu'à la condition sine quoi non que soit distillé et entretenu le manque, la frustration. La séduction, et ses jeux, n'est d'ailleurs rien d'autre qu'une entreprise de frustration. Se faire désirer, c'est gérer habilement l'empêchement.
c'est en partie vrai
mais ça ne doit surtout pas être conscientisé sinon on retourne à la perversion
Tivi a écrit :De cette lecture, je me pose la question suivante : Nous A, avons nous inconsciemment compris le système et refusons nous la frustration et la souffrance ????
bis repetita
pourquoi lier toujours souffrance et frustration, plaisir et soulagement ?

Sandro_60+
Apprenti
Messages : 57
Enregistré le : 17 mars 2007, 14:26
Localisation : Belgique

Message par Sandro_60+ » 19 mars 2007, 12:32

L’article est intéressant. Il invite à réfléchir mais aussi à rester critique.
Modifié en dernier par Sandro_60+ le 28 mars 2007, 01:06, modifié 1 fois.

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
Contact :

Re: Le désir sexuel, frustration ??

Message par aharis » 19 mars 2007, 13:08

Tivi a écrit :....et on peut par ailleurs avoir un désir sexuel, distinct du besoin, consistant en une poussée strictement personnelle, visant à la réalisation d'un fantasme, celui de la jouissance ultime, et aboutissant toujours, par définition, à une frustration. Le désir est donc en même temps le moteur de la vie psychique et une source intarissable de souffrance, puisqu'il se nourrit du manque, de l'incomplétude. Voilà d'ailleurs pourquoi le bouddhisme est essentiellement une philosophie de l'anéantissement du désir (rappelons les quatre nobles vérités de Bouddha : l'homme souffre, sa souffrance est due au manque lié au désir, l'homme peut ne plus souffrir, il doit pour cela s'atteler à annuler ses désirs).
"C'est à l'intelligence de juger de la meilleur attitude à adopter en fonction des conséquences à long terme de l'action qui va être entreprise, même si elle doit s'opposer à son désir immédiat"(....)
"Il faut distinguer l'amour bienveillant, la compassion d'une part, et le fort attachement d'autre part."

(Précisions au sujet des "Quatre Nobles vérités de Bouddha" par SSDL dans le livre Puissance de la compassion.)

Le Bouddhisme est tout en nuances et d'une extrême complexité.

Les philosophes cités (Dolto, Lacan machin et autres) m'ennuient en général parce qu'on dirait qu'ils ne se sont pas intérressés aux autres cultures et du coup ils ont presque 2000 ans de retard....
Désolé mais quelqu'un vient de réveiller mon côté sombre dans un autre Topic...
:cry:
Au secours aidez moi, quelqu'un peut réveiller mon côté positif ? Ce serait bien...

Laurent
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 10 mars 2007, 15:25

Message par Laurent » 19 mars 2007, 17:19

...
Modifié en dernier par Laurent le 20 mars 2007, 16:13, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 19 mars 2007, 18:32

Sandro_60+ a écrit :La frustration est nécessaire à la vivacité du désir.
Le fait que les asexuels ne soient pas frustrés par l'absence de relations sexuelles expliquerait leur absence de désir sexuel... (ça fait penser un peu à l'oeuf et la poule, quand même).

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 19 mars 2007, 19:27

Laurent a écrit : Heu ... masochiste ?:
perdu
le maso prend du plasir à souffrir

Laurent
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 10 mars 2007, 15:25

Message par Laurent » 19 mars 2007, 19:39

...
Modifié en dernier par Laurent le 20 mars 2007, 16:14, modifié 1 fois.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 19 mars 2007, 19:50

Laurent a écrit :La frustration , c'est pas de la souffrance ?
c'est le moteur du désir
voir plus haut

Sandro_60+
Apprenti
Messages : 57
Enregistré le : 17 mars 2007, 14:26
Localisation : Belgique

Message par Sandro_60+ » 19 mars 2007, 20:14

Simple approche balbutiante, j'en ai bien conscience :?:
Modifié en dernier par Sandro_60+ le 28 mars 2007, 01:08, modifié 1 fois.

Laurent
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 10 mars 2007, 15:25

Message par Laurent » 19 mars 2007, 20:18

...
Modifié en dernier par Laurent le 20 mars 2007, 16:14, modifié 1 fois.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 19 mars 2007, 20:37

Laurent a écrit :
cyclodocus a écrit :
Laurent a écrit :La frustration , c'est pas de la souffrance ?
c'est le moteur du désir
voir plus haut
Hey ! C'était pas ma question ! :mrgreen:
c'était ta dernière question et j'y ai répondu

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 19 mars 2007, 20:54

Sandro_60+ a écrit :

Le désir, c'est autre chose! Il nous renvoie à des personnes dans le cas de relations interpersonnelles. D'où l'expression désir sexuel est peut-être maladroite? Il vaudrait mieux dire désir de l'autre PAR la relation sexuelle. Nous n'avons pas le désir de rencontrer les autres par la relation sexuelle. J'ose espérer que nous avons le désir de l'autre ... autrement!

Simple approche balbutiante, j'en ai bien conscience :?:
je trouve que tu as balbutié une approche qui me convient 5/5 :P

Laurent
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 10 mars 2007, 15:25

Message par Laurent » 19 mars 2007, 21:18

...
Modifié en dernier par Laurent le 20 mars 2007, 16:14, modifié 1 fois.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités