Personnalité schizoide ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
Walden
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 24 mai 2013, 18:08
Localisation : Bourgogne

Re: Personnalité schizoide ?

Message par Walden » 24 mai 2013, 21:35

Bonjour,

Je me suis inscrits sur ce forum pour pouvoir intervenir sur ce topic en particulier, lancé par melancolie en 2007.
Merci à elle d'avoir posé la question du lien entre l'asexualité et le "trouble de la personnalité schizoïde". Plus de 6 ans après, le sujet est toujours actif, et melancolie est toujours présente ...

Je me suis découvert schizoïde il y a quelques mois. Peu importe les "étiquettes", mais cela m'a permis de progresser dans la compréhension de ma "structure".
Depuis, j'ai beaucoup lu et compris sur ce sujet.
Je tenais à vous faire part de quelques informations complémentaires, qui enrichiront peut-être le sujet.

1) Trouble de la personnalité

Tout d'abord, la "schizoïdie" est (était, puisqu'elle a disparu du DSM-5, comme nous l'avait annoncé melancolie ...) un "trouble de la personnalité", et non une maladie ou une pathologie.
Comme l'expliquent les auteurs du livre cité par melancolie (encore elle !) "Comment gérer les personnalités difficiles", les "traits de caractère" concernés doivent faire partie de la personne depuis longtemps, et constituent la manière dont la personne s'est construite. Je préfère donc parler de "type de personnalité".
C'est donc très différent d'une maladie qu'on "attrape" à n'importe quel âge selon les circonstances.
Ainsi la schizophrénie est une maladie (névrose) qui survient souvent entre 15 et 35 ans, et dont les causes peuvent être très variées et pas encore toutes comprises. Ce n'est donc pas un "trouble de la personnalité".
Un "trouble de la personnalité" (ou "type de personnalité") est créé lors de la petite enfance vers l'âge de 4 à 5 ans, suite aux relations de l'enfant à son environnement proche (parents, frères et sœurs). Cela peut même remonter à la phase embryonnaire (le fœtus dans le ventre de sa mère) ...
Donc un "trouble de la personnalité" n'est pas un état passager, comme une dépression.
Il s'agit de la constitution de la personne, et de son développement depuis la petite enfance.

2) Pourquoi est-on schizoïde ?

Les causes de la schizoïdie sont malheureusement peu souvent abordées.
On pourrait se dire : A quoi bon savoir pourquoi ?
Effectivement, savoir le "pourquoi du comment" n'est pas forcément utile si on veut s'en sortir (thérapie). Cela permet néanmoins de chercher dans la bonne direction, et d'éliminer les fausses pistes.

Voici un premier extrait, issu du site de Jacob Vladimir Balga (http://www.espace-paradigme.com :
"Les gens qui ne sentent rien, qui ne sentent pas leur corps sont évidemment les plus grands fuyards de leur incarnation pour des raisons très précises et bien connues. Les schizoïdes n’ont pas été voulus, ni attendus ; ils fuient toute perception corporelle. Les dépendants fusionnels n’ont pas été nourris d’amour ; ils sont en recherche perpétuelle d’une maman aimante et attentionnées, etc. Mais même ceux-là, s’ils acceptent de se prêter au jeu, finissent par réveiller leur système sensorimoteur, leur système d’information retour, et commencent à sentir leurs viscères, leurs pieds, leur respiration, etc.
Le but étant, d’autant plus pour ces derniers, de s’incarner pour se verticaliser, pour enfin sentir l’Amour qui coule en nous et autour de nous."


Puis un second extrait d'un site déjà cité sur ce topic (http://www.schizoide.net) :
"Le défaut en question se situe dans la structure psychique du bébé, celle dont la mère a eu la charge et la responsabilité.
Il s’agirait d’un manque d’empathie, c'est-à-dire qu’il y aurait eu un manque d’empathie entre la mère et le bébé et entre l’environnement et le bébé ; ce qui serait à l’origine d’une perturbation de son moi. Le sujet aurait donc été victime d’un manque d’empathie.
Au cours de son développement, le sujet aura des manques d’empathie qui vont se répercuter dans ses autres relations.
La relation que le sujet a avec une autre personne provient de la relation qu’il a préalablement établi avec la mère.
Au travers de ses nouvelles relations, le sujet reproduit la première relation qu’il a eu avec la mère et de cette manière, se reproduisent les manques d’empathie desquelles il fut victime étant bébé. "


Donc il s'agit bien d'un manque de création du lien d'empathie avec la mère, et pas forcément d'un manque d'amour de la mère.
Pour ma part, je n'ai jamais cru que je n'avais pas été aimé par ma mère, même si je sais que mon lien d'empathie avec elle ne s'est pas correctement développé (pour des raisons que je n'évoquerai pas ici ...)
Ce manque de lien avec la mère crée de l'insécurité chez l'enfant (ou l'embryon) en développement, le pousse au repli au plus profond de lui (pour se protéger), et l'empêche de s'enraciner (s'incarner) dans la vie.

Si ces notions vous semblent un peu abstraites, je vous invite à lire à lire ce texte de Guy Durand (L'APPROCHE PSYCHOCORPORELLE. ET L'INDIVIDU À TENDANCE SCHIZOÏDE) :
circusvea.ca/Article/GuyDurand-PersoSchizoide.pdf‎
Ce texte est certes long (28 pages), mais son orientation transpersonnelle (il aborde l'humain dans sa totalité, y compris l'aspect spirituel) en fait l'étude la plus captivante et enrichissante que j'ai pu lire à ce sujet.

Voilà tout pour aujourd'hui ...
Merci à ceux qui ont réussi lire ma contribution jusqu'au bout !

A bientôt pour vos réactions ...

Yxiulia

Re: Personnalité schizoide ?

Message par Yxiulia » 01 janv. 2014, 23:58

Aède a écrit :

Concernant le rapport à la réalité et à l'imaginaire, dans mon cas, on disait souvent de moi, petit, que j'avais "la tête dans la lune", mais ce n'est pas seulement cela à mon avis. Ma vie imaginaire est extraordinairement riche, et, je suppose, incomparable, qualitativement et quantitativement, à celle d'une personne "normale" ; ce n'est pas seulement un substitut ni une échappatoire (même si ce peut l'être fondamentalement, mais ponctuellement) mais une partie constitutive de mon identité
Je cherchais quelques témoignages sur la schizoïdie, et voilà que je me retrouve ici ^^

J'ai moi aussi une grande imagination. J'écris des contes pour enfants et depuis l'année dernière je suis sur un roman E.T. Plus facile dans un sens, puisqu'il n'y a pas grand besoin d'illustrations. Et comme pour éditer un conte pour enfant à compte d'éditeur je dois fournir les illustrations et que je ne sais pas dessiner... Dommage, ils sont supers. Au niveau de ce roman mon père me compare très gentiment à Spielberg. A vrai dire, je ne sais pas où j'ai été chercher cette histoire, mais j'ai pondu un super truc :lol:

ça fait quelques temps maintenant que je me reconnais dans ce trouble de la personnalité et c'est en partie ce qui me vaut d'être en "évaluation" psy. Le petit "plus", c'est la petite voix qui commente dans ma tête et qui parfois est assez méchante. Mon problème c'est que je ne sais pas parler à mon psy et je crois que ça devient urgent que je lui dise certaines choses.

Je suis loin d'être malheureuse, tant que je suis seule. Je peux être mal pendant plusieurs jours après avoir passé une après midi un peu trop "chargée". Il m'arrive aussi de me couper de toute forme d'échange, même à travers un écran.

Je n'avais pourtant jamais fait le rapprochement entre la schizoïdie et l'asexualité ! Faut dire que ça ne fait pas super longtemps que j'ai découvert ce terme ^^ je suis pardonnée !

Avatar du membre
buzzbeni
Apprenti
Messages : 59
Enregistré le : 01 mai 2013, 11:45
Localisation : Paris et Flers (Orne)

Re: Personnalité schizoide ?

Message par buzzbeni » 02 janv. 2014, 19:38

bonjour à toutes et tous, tous ces mots savant n'empêchent pas qu'on puisse aimer et être aimé pour ce que l'on est, c'est ce qui compte :-)

pseudo-debile
Aspirant
Messages : 32
Enregistré le : 04 déc. 2013, 01:34

Re: Personnalité schizoide ?

Message par pseudo-debile » 03 janv. 2014, 23:15

Je me reconnais aussi mais..je ne suis pas sure de souffrir de cette maladie car je suis deja anorexique/boulimique, trichotillomane et depressive donc....j'sais plus.
:/

corpse
Néophyte
Messages : 1
Enregistré le : 26 mars 2014, 05:20

Re:

Message par corpse » 26 mars 2014, 06:14

Je corresponds énormément avec ce trouble, d'ailleurs je compte aller me faire diagnostiquer ; l'autisme Asperger me correspond aussi pas mal.
Je me crois aussi asexuel, ce qui est d'ailleurs cohérent avec la schizoïdie.
kinou a écrit :
Cassy a écrit :
www.astrophil.fr a écrit :La santé inhérente de la structure schizoïde



Cette liste n'est pas cohérente avec le DSM, le CIM, et le travail de Millon (psychologue spécialisé dans les troubles de la personnalité, je vous recommande la lecture de Personnality Disorders in Modern Life. D'ailleurs, les schizoïdes sont rarement sujets à l'anxiété, justement parce qu'ils ont un affect assez faible ; mais ils peuvent tout à fait l'être, c'est juste pas courant.

D'ailleurs, je vous colle le résumé de la section schizoid (en anglais), sur le site Pastebin pour ne pas surcharger la page :

http://pastebin.com/97KaJPfH

Il ne s'agit pas du tout d'une timidité, d'une peur de ne pas être à la hauteur ; mais un désintérêt pour le social, souvent accompagné d'un affect très faible (peu de colère, plaisir, tristesse, joie, anxiété...), une faible motivation, une préférence pour les activités solitaires...

La page Wikipédia française est aussi très bien faite, assez complète.


kinou a écrit :

http://www.redpsy.com
Redpsy
Organisme regroupant des psychologues pratiquant l'auto-développement
(approche humaniste développée par Jean Garneau et Michelle Larivey).

http://www.doctissimo.fr
Santé - Votre santé avec Doctissimo
Toute l'actualité santé avec le magazine santé Doctissimo, site médical
grand public. Découvrez les différentes rubriques santé, le guide des
médicaments, ...

Et bien d'autre :
**************

http://www.psychologies.com
Psychologies.com, psychologie, mieux se connaître pour mieux vivre sa
vie (couple, sexualité, thérapies, enfants, bien-être). Réactualisé chaque
jour ...

http://www.aufeminin.com - auFeminin.com
Détente et conseils pratiques : beauté, carrière, couple, cuisine,
enfants et maternité.



Non, surtout pas ! Ces sites ne sont pas vraiment fiables (Redpsy semble plus faire de la vente qu'autre chose) ! Référez-vous à Wikipédia pour avoir une vue générale (c'est suffisamment complet pour 99 % des gens), aux livres et articles de spécialistes (psychologues, psychiatres, mais surtout pas psychanalystes : ils ne sont pas scientifiques, beaucoup de leurs affirmations ne sont pas vérifiées par la science). Pour les plus curieux et courageux, et de manière générale, pas que pour la schizoïdie, les études scientifiques (ou au moins les abstracts) sont accessibles via les sites Google Scholar, PubMed, ScienceDirect, Nature, Science, PLOS ONE, etc.. Regardez aussi s'il n'existe pas un manuel de diagnostique : dans le cas de la psychiatrie, il y a le DSM et le CIM ; les symptômes sont généralement sur la page Wikipédia du trouble/maladie/syndrome en question, de toute façon.

zoubira

Re: Personnalité schizoide ?

Message par zoubira » 26 mars 2014, 11:08

idem si on ouvre le "vidal" on va bien se trouver quelque chose :roll: rien n'est clair , même pas le sens de la vie (on va rencontrer des gens adorables et on va les voir mourir) , on est les seuls êtres conscient de notre future mort (alors vive le printemps ) :lol:

Avatar du membre
Leonie
Ascendant
Messages : 989
Enregistré le : 23 oct. 2013, 17:50
Localisation : Sud-Ouest
A aimé : 114 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Personnalité schizoide ?

Message par Leonie » 01 avr. 2014, 16:42

zoubira a écrit :idem si on ouvre le "vidal" on va bien se trouver quelque chose :roll: rien n'est clair , même pas le sens de la vie (on va rencontrer des gens adorables et on va les voir mourir) , on est les seuls êtres conscient de notre future mort (alors vive le printemps ) :lol:
Si on ne trouve pas le sens de la vie, c'est peut-être parce qu'il n'y en a pas! Et j'ajouterais même: pourquoi à tout prix en chercher un?

Sinon, je ne sais pas quel est ton "on", mais si tu considères que seuls les humains ont le privilège de sentir leur mort venir je ne suis absolument pas d'accord... Déjà que je ne suis pas sure que tous les humains aient vraiment conscience qu'ils ne seront pas éternels! :mrgreen:
“If you don’t decide what you will do with the rest of your life, someone else will decide it for you.”
Robin Hobb, Fool's Quest

zoubira

Re: Personnalité schizoide ?

Message par zoubira » 01 avr. 2014, 16:56

je pense que les échanges entre humains peuvent être un sens a la vie , perso j'y est des satisfactions intenses , ex : voir une mamie complètement paumée dans un hypermarché et la guider dans son achat pour ne pas quelle se fasse avoir sur les prix par exemple et papoter quelques instants et se dire aurevoir avec un grand sourire mutuel , ça respire , ça transpire , ça vie quoi ! , a cet instant présent , on touche le bonheur ! et des instants comme ça , il y en a a moudre :lol:

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 41 fois

Re: Personnalité schizoide ?

Message par Divine » 02 avr. 2014, 01:14

Je pense que la vie à un sens mais que son sens est entièrement subjectif.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité