asexualité et solitude

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 16 déc. 2006, 09:10

Bonjour, Un Homme ! Sois ici le bienvenu ! :cake:

Oui, il y a beaucoup d'hommes A ! Parcours déjà un peu le forum pour mieux comprendre l'asexualité, et tu devrais te reconnaitre dans plusieurs
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 17 déc. 2006, 23:27

En fait j'ose enfin l'avouer: pour moi faire l'amour c'est vraiment bien... quand je suis toute seule.
Faire l'amour avec quelqu'un, ç'aurait pu être bien si... c'était arrivé au bon moment (c'est-à-dire une fois tous les sept ans et encore un jour où je suis bien lunée), le matin de préférence, parce que le soir je ne veux plus rien savoir), et avec un homme beau, doux intelligent et plein d'humour... Ca fait beaucoup de si, vous aurez noté, je suppose. Et comme tous ces si ne sont jamais réunis, la sexualité ne m'intéresse pas.
Parce qu'un homme beau, doux intelligent et plein d'humour, je peux le rêver quand je veux, toute seule.
Quand ça me chante, c'est-à-dire pas souvent.
VOILA POURQUOI JE SUIS ASEXUELLE.

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 20 déc. 2006, 03:43

J'ai un peu plus de temps pour té répondre !
un-homme a écrit : J'ai aujourd'hui 20ans et je me demande si l'asexualité est possible chez les hommes ou seulement chez les femmes?
Oui, l'asexualité est possible chez les hommes ! Sur ce forum, nous représentons environ 50% des inscrits....
un-homme a écrit : Je pense, mais ne suis pas sure, etre asexuel...
Tu peux parcourir le forum, lire les différents témoignages pour te donner une meilleure idée, et n'hésites pas à poser des questions, à nous parler de toi ! Nous essayerons de t'aider à trouver la réponse (mais toi seul pourra affirmer ou non ton asexalité)
un-homme a écrit : Mais d'un autre coté comment est ce possible??? J'envisage un avenir avec des enfants, une femme... mais comment une relation peut survivre sans le sexe et comment mettre au jour mes enfants revé de mon sang un jour sans avoir recourt au sex? Je me pose vraiment un tas de question...
C'est un peu plus compliqué que pour un couple sexuel, mais il ne faut pas désespérer ! Comme il y a beaucoup de femmes A ou hyposexuelles, pour qui le sexe n'est pas une nécessité.. Et il y a les bébé éprouvettes !
:lol:
un-homme a écrit :Bref, je suis en perpetuelle reflexion, et je trouve que de se proclamer asexuel a sa famille ou ses amis c'est, je crois, pire que d'assumer son homosexualité...
Cela dépend de ton entourage ! l'homophobie est plus forte que l'A-phobie, mais d'autres personnes trouveront normal d'avoir une vie sexuelle quelle qu'elle soit que pas du tout... et inversement....

Tu as aussi la possibilité d'entretenir le mystère, l'ambiguïté...
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Yogi
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 13 déc. 2006, 04:20
Localisation : Orléans

Message par Yogi » 20 déc. 2006, 12:27

Gianni a écrit : Tu as aussi la possibilité d'entretenir le mystère, l'ambiguïté...
Cette possibilité m'interroge car n'est-ce pas alimenter les "phantasmes" des uns et des autres? Et puis pour combien de temps? Je m'interroge...
Gianni a écrit :C'est un peu plus compliqué que pour un couple sexuel, mais il ne faut pas désespérer ! Comme il y a beaucoup de femmes A ou hyposexuelles, pour qui le sexe n'est pas une nécessité.. Et il y a les bébé éprouvettes !
:lol:
Tu as tout à fait raison, je entièrement d'accord avec toi quand tu écris que c'est plus compliqué que pour un couple sexuel. Mais encore faut-il trouver la personne "A" qui s'accorde avec toi. Etant invisibles aux yeux du monde, d'une manière générale, cela me semble assez difficile (sans vouloir jouer les pessimistes).

Yogi :wink:
:bise:

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 20 déc. 2006, 13:21

Yogi a écrit : Etant invisibles aux yeux du monde, d'une manière générale, cela me semble assez difficile (sans vouloir jouer les pessimistes).

Yogi :wink:
:bise:
on peut quand même se trouver
notre couple en est l'exemple
et il y en a d'autres, même s'ils ne sont pas ici (notre médecin nous a parlé d'un couple marié depuis 15 ans et sans rapports sexuels)

*Sandra*
Aspirant
Messages : 49
Enregistré le : 04 déc. 2006, 12:38

Message par *Sandra* » 21 déc. 2006, 14:42

Le plus dur est de s'accepter tel que l'on est. Se reconnaître comme étant asexuel parmi tant d'autres ici nous fait déjà nous sentir moins seul dans une vie où, en général, les gens ont du mal à percevoir ceux qui ne sont pas attirés par le sexe et nous remettent beaucoup en question.
Pour ce qui est de la solitude, tout dépend de la personnalité de chacun. Certains préfèreront vivre seuls mais entourés d'une pléïade d'amis, d'autres au contraire ne se sentiront heureux et épanouis qu'en couple, aux côtés de quelqu'un qui les comprenne et partage leurs points de vue sur le sujet.

Je respecte beaucoup ceux qui assument leur célibat (peu importe leur orientation sexuelle ou non) et je les admire de rester ainsi maîtres de leurs choix.
Mais bien que j'apprécie les rares moments de calme et de solitude dont je dispose, je serais incapable de vivre seule, sans un compagnon à mes côtés.

Laurent
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 10 mars 2007, 15:25

Message par Laurent » 12 mars 2007, 19:12

...
Modifié en dernier par Laurent le 20 mars 2007, 16:03, modifié 1 fois.

memomagique
Adepte
Messages : 215
Enregistré le : 15 déc. 2006, 05:35

Re: asexualité et solitude

Message par memomagique » 14 mars 2007, 15:55

frania a écrit :L'idéal ce serait de vivre seul avec plein d'amis...
C'est ce que j'ai pensé parfois et finalement lorsque tu rencontres une S , si j'ai bien compris elle l'est - et si celle-ci t'accepte telle que tu es , alors tu dois prendre conscience de ta chance qu'elle respecte ton asexualité et qu'elle continue à vivre sans sexualité , c'est une énorme preuve d'amour qu'elle fait -
Je parle aussi pour tous les couples A-S .

iL NE FAUT PAS TOUJOURS rester centré sur son asexualité et être à l'écoute de soi.
L'autre existe , il a besoin d'affection , par amour il se privera de ce qui est peut-être en tant que S son "essentiel" et c'est un acte magnifique que de renoncer à cela par amour pour un(e) A .

memomagique
Adepte
Messages : 215
Enregistré le : 15 déc. 2006, 05:35

Morosité

Message par memomagique » 14 mars 2007, 15:58

Laurent a écrit :La poussière retourne à la poussière . Nous sommes tous seuls . Le couple ne fait que retarder l'inévitable .
Et bien qu'est-ce qui t'arrive? MDR C'est morose de penser que le couple retarde l'inévitable , :idea: bon allez , humour , il existe encore une solution : les caveaux familial :lol: .
Tu vois , même morts tous ensemble :wink:

Laurent
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 10 mars 2007, 15:25

Message par Laurent » 14 mars 2007, 19:53

...
Modifié en dernier par Laurent le 20 mars 2007, 16:03, modifié 2 fois.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 14 mars 2007, 19:56

Laurent a écrit :
Et on dit "caveaux familiaux" :lol:
cher laurent
il arrive à tout le monde l'avoir la fourche qui langue
rappelle-toi la parabole de la paille et de la poutre...

Laurent
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 10 mars 2007, 15:25

Message par Laurent » 14 mars 2007, 20:07

...
Modifié en dernier par Laurent le 20 mars 2007, 16:03, modifié 1 fois.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 14 mars 2007, 20:12

Laurent a écrit :" Mais franchement , je doute vraiment qu'on puisse vivre en couple sans s'attacher . Le couple apporte beaucoup , mais je crains qu'il ne reprenne encore plus . Et à ce moment là , il est trop tard ...:
heureusement qu'on s'attache si on est en couple !
et si ça doit foirer, que vaut il mieux : avoir été heureux et souffrir ?
ou rester seul et souffrir d'être seul en cherchant à ne plus l'être ?
parce que les personnes qui se complaisent dans la solitude, je n'y crois pas, ou alors elles restent seules dans leur coin et ne communiquent pas (faut être logique jusqu'au bout).
l'être humain est un animal grégaire (je ne sais plus qui a dit ça)

Laurent
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 10 mars 2007, 15:25

Message par Laurent » 14 mars 2007, 20:44

...
Modifié en dernier par Laurent le 20 mars 2007, 16:03, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 16 mars 2007, 08:29

cyclodocus a écrit :parce que les personnes qui se complaisent dans la solitude, je n'y crois pas, ou alors elles restent seules dans leur coin et ne communiquent pas (faut être logique jusqu'au bout).
Certaines personnes ont besoin de compagnie, d'autres vivent très bien sans. Tant que les uns n'essaient pas de convertir les autres à leur conception de la vie (et vice-versa), tout va bien.
Laurent a écrit :Pourquoi le coeur serait-il différent ? Attention à ne pas reproduire l'attitude de rejet ignorant que vous reprochez tant aux S .
Le sujet de l'aromantisme a déjà été maintes fois discuté sur le forum, beaucoup de A le sont également, mais ce n'est pas propre aux asexuels puisque beaucoup de sexuels le sont aussi.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité