l'unique fois où j'ai été voir une sexologue...

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Anouck
Adepte
Messages : 218
Enregistré le : 18 nov. 2006, 19:09
Localisation : en transition

l'unique fois où j'ai été voir une sexologue...

Message par Anouck » 21 nov. 2006, 22:01

Cette fois j'espère que j'ai pas fait d'erreur de manip'...

En tout cas, il y a de ça de longues années,(j'avais 26 ans) j'ai été voir une sexologue... Je lui explique que je ne ressens pas de désir, pas d'excitation, blablabla...
Après quelques banalités d'usage ("il faut connaître son corps, ne pas avoir de tabous, rencontrer la bonne personne, exprimer ses désirs" etc... ) , elle me donne des exercices pour me muscler le vagin. Super intéressant...

Aujourd'hui encore je vois toujours pas le rapport avec le fait d'avoir un vagin musclé et le fait d'avoir du désir. Inutile de dire que ça m'a vite gavée...
Le souvenir de cet entretien m'a énervée longtemps, mais maintenant ça me fait rire... J'aurais pu lui dire que de toutes façon, si on a pas envie hein... Là où y a de la gène y'a pas de plaisir comme on dit.. Ou alors on créé des salles de culturisme pour vulves et vagins ? Un peu de fitness et hop ! Un p'tit orgasme ?


Parmi vous, il y en a qui ont déjà eu de expériences cocasses avec des sexologues ? Moi j'y suis jamais retournée. Est-ce que j'ai eu tort ?

Bises à tous !

:wink:

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Re: l'unique fois où j'ai été voir une sexologue...

Message par cyclodocus » 22 nov. 2006, 09:30

Anouck a écrit :Cette fois j'espère que j'ai pas fait d'erreur de manip'...

En tout cas, il y a de ça de longues années,(j'avais 26 ans) j'ai été voir une sexologue... Je lui explique que je ne ressens pas de désir, pas d'excitation, blablabla...
Après quelques banalités d'usage ("il faut connaître son corps, ne pas avoir de tabous, rencontrer la bonne personne, exprimer ses désirs" etc... ) , elle me donne des exercices pour me muscler le vagin. Super intéressant...

Aujourd'hui encore je vois toujours pas le rapport avec le fait d'avoir un vagin musclé et le fait d'avoir du désir. Inutile de dire que ça m'a vite gavée...
Le souvenir de cet entretien m'a énervée longtemps, mais maintenant ça me fait rire... J'aurais pu lui dire que de toutes façon, si on a pas envie hein... Là où y a de la gène y'a pas de plaisir comme on dit.. Ou alors on créé des salles de culturisme pour vulves et vagins ? Un peu de fitness et hop ! Un p'tit orgasme ?


Parmi vous, il y en a qui ont déjà eu de expériences cocasses avec des sexologues ? Moi j'y suis jamais retournée. Est-ce que j'ai eu tort ?

Bises à tous !

:wink:
mais si
suis son raisonnement
"elle ne veut pas faire l'amour
mais elle se caresse (c'est évident, toutes les femmes se caressent)
donc si elle se muscle le vagin, elle finira par y rentrer un vibromasseur (ou autre)
et après, il n'y aura plus qu'à passer à l'étape suivante : un mec
qu'est ce que je suis douée"

:P :P :P[/i]

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Message par galaad » 22 nov. 2006, 10:33

PTDR, désolé annouk...

Tu aurais dû regarder si son diplôme étais visible, pasque même sans connaitre de sexologue, j'ai assez de bouquin sur la sexualité pour savoir que ce que celui-ci balance est de la pûre idiotie. Ou alors il avait dû boire un peu trop avant... Enfin, faudrait déjà que je m'y connaisse pour pouvoir juger vraiment...
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 22 nov. 2006, 18:15

ouais moi aussi c'était pas terrible... j'ai appris une chose, c'est que le sexologue ne sait rien. S'il est honnête, il ne peut pas se permettre d'affirmer quoi que ce soit, car il doit laisser l'individu se définir lui-même (donc s'il est honnête il ne sert à rien). J'y étais allée pour savoir pourquoi j'étais asexuelle, donc il ne pouvait rien faire pour moi. Au lieu d'admettre qu'il ne pouvait rien faire, il m'a dit qu'il allait m'aider à retrouver des sensations. Je lui ai dit que c'était pas ça le problème, parce que je ne savais si j'avais envie de les retrouver, moi, et que je préférais savoir si je suis vraiment asexuelle avant de me lancer là-dedans. Bref on tournait en rond.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 22 nov. 2006, 21:10

frania a écrit :ouais moi aussi c'était pas terrible... j'ai appris une chose, c'est que le sexologue ne sait rien. S'il est honnête, il ne peut pas se permettre d'affirmer quoi que ce soit, car il doit laisser l'individu se définir lui-même (donc s'il est honnête il ne sert à rien). J'y étais allée pour savoir pourquoi j'étais asexuelle, donc il ne pouvait rien faire pour moi. Au lieu d'admettre qu'il ne pouvait rien faire, il m'a dit qu'il allait m'aider à retrouver des sensations. Je lui ai dit que c'était pas ça le problème, parce que je ne savais si j'avais envie de les retrouver, moi, et que je préférais savoir si je suis vraiment asexuelle avant de me lancer là-dedans. Bref on tournait en rond.
ca me rappelle l'histoire de la femme frigide qui va voir le sexologue
comme le tien, il l'aide à trouver des solutions et finit par la culbuter
question "vous ressentez quelque chose"
"non juste une odeur de caoutchouc brûlé" :bip:

nous sommes des cas où ils ne servent à rien, qu'à causer plus de problèmes en voulant nous normaliser

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 22 nov. 2006, 22:58

Je ne suis jamais allé en voir, car je ne pense pas qu'ils puissent nous enseigner le désir ! Ou alors on nous parle de susciter le désir avec toutes sortes d'appâts. Ou alors, on va chercher une cause physique, psy, etc...

Les sexologues nous reconnaissant sont rarissimes !!!!

Et pour continuer dans les "folies" j'en ai entendu un sur une radio picarde.

La femme était visiblement traumatisée sur le fait d'être une femme-fontaine.

A-t-il essayé de savoir ce qui la gênait ? Non ! A-t-il essayé de la conseiller ? Image Non ! Il est devenu vulgaire à souhait, se mettant dans la peau du conjoint de cette femme :

"Ton mec doit être super heureux (il ne lui a pas demandé si elle en parlait avec, ce qu'il pensait, disait) car il peut dire qu'il fait mouiller sa meuf !" le tout souligné d'un rire bien gras !

Bravo pour le côté psychologique du mec ! Diplômé de Pochette Surprise probablement
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 23 nov. 2006, 09:04

Eh bien tous ces messages sont édifiants! J'aurais dû me méfier quand je suis allée voir ce sexologue. C'est vrai que son seul souci était de me "normaliser" puisqu'il me proposait des exercices pour "retrouver mes sensations" (sans même se soucier de savoir si c'était une bonne chose que d'essayer de les retrouver ou non! il m'a juste fait comprendre que je n'étais peut-être pas mûre pour m'engager dans ce travail, bravo la culpabilisation!).
Quant à savoir pourquoi je suis asexuelle, ou même si je suis vraiment asexuelle, une asexuelle de naissance ou une asexuelle accidentelle, là il a été complètement à court de réponse pour la raison que j'ai déjà évoquée, à savoir qu'il ne peut pas se permettre de prononcer des affirmations à la place du patient (il a au moins eu cette honnêteté). Le fait est qu'il ne pouvait même pas m'aider à me comprendre moi-même (chercher des réponses) = si vous voulez savoir pourquoi vous êtes asexuels, n'allez pas chez un sexologue mais chez un psy!
Le psy qui a parlé d'obsession du doute et de peur de se tromper comme étant à l'origine de mon asexualité a été beaucoup plus aidant. Je pense qu'il y a effectivement une constellation DOUTE-PEUR DE SE TROMPER-IDEALISME ET PERFECTIONNISME OBSESSIONNEL-INHIBITION, qui génère en moi un mouvement de recul devant la sexualité.
Je ne dis pas que je n'ai jamais eu envie de faire l'amour avec un homme, ça m'est arrivé à deux pédiodes ma vie (durant 6-8 mois à chaque fois), mais je pense que je n'aurais pas supporté la confrontation avec la réalité. Je suis beaucoup trop sensible. Et c'est dans une certaine mesure assez compréhensible: moins on fait l'amour, plus on est timoré à l'idée de passer à l'acte. Mais là où un sexuel se lancerait dans le bain pour acquérir l'expérience qui lui manque, l'asexuelle que je suis continue de préférer le rêve. Finalement derrière mon asexualité il y a toute une structure psychique (obsession, peur de se tromper, perfectionnisme, idéalisme, inhibition en sont les maîtres mots).
Maintenant la question demeure:
- faut-il tenter de corriger cette structure psychique, et est-ce possible? autrement dit, est-ce souhaitable et réalisable?
- ou faut-il au contraire l'accepter et s'en accommoder?
Cela me fait penser à cette femme dépourvue de bras qui arrive à langer son bébé en deux temps trois mouvements grâce à une utilisation optimale de ses deux mognons, ou à l'aveugle qui marche plus vite que le voyant dans la rue, parce qu'il a parfaitement maîtrisé son handicap, au point de le rendre nul!
La question est ouverte...

Avatar du membre
Anouck
Adepte
Messages : 218
Enregistré le : 18 nov. 2006, 19:09
Localisation : en transition

Message par Anouck » 23 nov. 2006, 10:05

Gallad
Tu aurais dû regarder si son diplôme étais visible
Salut Galaad ! En fait, elle était médecin et avait probablement eu une formation de psy. Mais disons que c'était une grosse nulle, tout simplement encore quelqu'un qui confond "désir" et "plaisir"... Et puis au vu de certains posts, apparemment n'importe qui s'auto-intitule sexologue...

A propos si ça vous intéresse, il y a un gros balourd sur le forum "Honnêtement" qui se prétend psychologue et qui veut tous nous rééduquer...

kinou
lololo !
Messages : 1456
Enregistré le : 04 avr. 2006, 18:37
A été aimé : 1 fois

Message par kinou » 23 nov. 2006, 13:49

Anouck a écrit :
Tu aurais dû regarder si son diplôme étais visible
[...]A propos si ça vous intéresse, il y a un gros balourd sur le forum "Honnêtement" qui se prétend psychologue et qui veut tous nous rééduquer...
C'est qui ce ballourd qui se pretends psy ? Je vais aller voir ca rapidement . "

"::: MOI Ca M'interesse ::: !"

Tu peux nous donner son nom ( non ! en MP ) :? .

:::: lololololo ::::

Bref, je suis bien curieux de le savoir !
J'attends ton message prive avec impatience et je veux un nom !
Oui je n'ai rien d'autre a faire de mes journees que de savoir les
derniers ragots du bourg du village et de lire des mags people !

Et alors , chacun ses vices, je ne bois pas ,
ne fume pas et ne baise pas non plus !

Donc j'ai leu droit
:) :D :o !

( ::::: lololo :::: Amicalement Kinou ) :o !
~~--~~-~~-~~-~~--~~-~~-~~-~~--~~-~~-~~

@@@+++ --== ((( Kinou et Keny ))) ==-- :) ;) 8)
((((===--===----==<<<(((xxx)))>>> ==----==--===))))
Join my Channel and Subscribe @ www.youtube.com/channel/UCkPRDVcYKORGX-dpb82h4HQ
There are many cool and funny video of my life.
Thank You - Join Me Now !

See My Playlist too :-)) @ https://www.youtube.com/channel/UCkPRDV ... /playlists

Please Subscribe .

Avatar du membre
Anouck
Adepte
Messages : 218
Enregistré le : 18 nov. 2006, 19:09
Localisation : en transition

Ha ch'suis nulle...

Message par Anouck » 23 nov. 2006, 17:28

Hé ! désolée, la discussion dont je vous parlais elle a eu lieu en... 2005 !!! C'est la première fois que je m'inscris à un forum, j'ai même pas pensé à regarder les dates des posts...

Avatar du membre
avocette
Altruiste
Messages : 1145
Enregistré le : 08 août 2006, 22:10
Localisation : Evry

Message par avocette » 23 nov. 2006, 21:26

L'idée d'aller voir un sexologue ne m'a jamais effleurée.
Pourquoi y aller, pour comprendre pourquoi on est asexuel ou parce qu'on vit mal celle-ci ?
Merci de vos réponses.

Par contre, je suis suivie par une psy depuis un moment, mais les questions de sexualité, on ne les pratiquement jamais abordées (sans doute parce que ça ne m'intéresse pas du tout). Et quand j'ai abordé le sujet de l'asexualité, elle n'a pas été étonnée du tout. Elle n'a eu l'air étonnée, elle m'a simplement dit que je compensais autrement, en particulier par divers engagements. Et puis voilà, fin du sujet, on est passé à autre chose.

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Message par galaad » 23 nov. 2006, 21:31

avocette a écrit :Pourquoi y aller, pour comprendre pourquoi on est asexuel ou parce qu'on vit mal celle-ci ?
comprendre le pourquoi... On se sens totalement différent des autres sur ce point que l'on cherche à comprendre la raison de cette différence, mais aussi à comprendre ce que les autres peuvent être (enfin, c'est ce que moi je suis en train de pensé en voyabt ça...)

parce qu'on vit mal celle-ci... Comment la vivre mal ? La seule personne qui peut vraiment la vivre mal serais plus le conjoint non ?
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 24 nov. 2006, 10:43

avocette a écrit :L'idée d'aller voir un sexologue ne m'a jamais effleurée.
Pourquoi y aller, pour comprendre pourquoi on est asexuel ou parce qu'on vit mal celle-ci ?
Merci de vos réponses.

Par contre, je suis suivie par une psy depuis un moment, mais les questions de sexualité, on ne les pratiquement jamais abordées (sans doute parce que ça ne m'intéresse pas du tout). Et quand j'ai abordé le sujet de l'asexualité, elle n'a pas été étonnée du tout. Elle n'a eu l'air étonnée, elle m'a simplement dit que je compensais autrement, en particulier par divers engagements. Et puis voilà, fin du sujet, on est passé à autre chose.
mon épouse va voir un psy (moi pas, trop risqué professionnellement).
et il lui confirme que si on est bien comme ça, qu'on le reste.
mais tombe sur psy bien freudien, et il te dira que tout est sexuel et qu'il faut donc le devenir.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 24 nov. 2006, 10:43

avocette a écrit :Et quand j'ai abordé le sujet de l'asexualité, elle n'a pas été étonnée du tout. Elle n'a eu l'air étonnée, elle m'a simplement dit que je compensais autrement, en particulier par divers engagements.
C'est typique d'un psy de parler de compensation en l'absence de relations sexuelles... :roll:
galaad a écrit :Comment la vivre mal ? La seule personne qui peut vraiment la vivre mal serais plus le conjoint non ?
Pas seulement. Quand on est A et qu'on ignore qu'il existe des semblables, ça peut être difficile à vivre car on voit bien sa différence avec les sexuels, mais on en ignore la cause. Et quand on passe sa vie ainsi, cela peut faire des dégats.

kinou
lololo !
Messages : 1456
Enregistré le : 04 avr. 2006, 18:37
A été aimé : 1 fois

Message par kinou » 24 nov. 2006, 13:52

Syd a écrit :
avocette a écrit :Et quand j'ai abordé le sujet de l'asexualité, elle n'a pas été étonnée du tout. Elle n'a eu l'air étonnée, elle m'a simplement dit que je compensais autrement, en particulier par divers engagements.
C'est typique d'un psy de parler de compensation en l'absence de relations sexuelles... :roll:
Mais est ce un psychiatre, un psychologue, psychanalyste ?
Je viens d'entendre de la part de mon psychanalyste :
Que lui il etait la pour me comprendre et surtt que je sois
moi meme, bien etre mes idees, avec ma vie, avec ma famille,
pour lui, je ne suis pas un malade. ::: etre bien avant tout :::

Tandis que mon psychiatre , lui est plus tourner vers la maladie ( ? ).
Pour lui je suis avant un individu malade qu'autre chose !
Bref, pas beaucoup d'echge, ou du moins des choses comme
la reussite scolaire, la famille aussi, mais ca reste assez ephemere !
Mais avant tout pour le psychiatre -- Vs-- Psychanaliste, l'approche
est diametralement opposé, mon psychanaliste veut que je sois bien
avant tout , il a une vision plus humaniste et moins medicalisé que
le psychiatre, non ?
Syd a écrit :
galaad a écrit :Comment la vivre mal ? La seule personne qui peut vraiment la vivre mal serais plus le conjoint non ?
Pas seulement. Quand on est A et qu'on ignore qu'il existe des semblables, ça peut être difficile à vivre car on voit bien sa différence avec les sexuels, mais on en ignore la cause. Et quand on passe sa vie ainsi, cela peut faire des dégats.
C'est vrai que moi a la fac, quand je fais du sport ou quand je cotoie
des amis de classe, et ben je vous jure que inconsciement je me dis
dans ma tete, lui il est beau mais il est S., elle , elle est tres sympa
et ouverte, elle doit aussi etre une S. , bref, au final je me retrouve
autour d'eux ( d' A.S.s ) en sachant que g une grosse difference au
niveau de la sexualité par rapport a cette masse de gens S. ...

Mais tristement, je recommence a etre comme eux : etudier, faire du
sport , ou encore a etre en cours en sachant que je suis tres differents
et que ce n'est pas grave, ils ont le droit d'etre + - / S. et moi de meme
a etre un A mais je repete c'est po grave, j'essaie de redevenir comme
un peu tout le monde a la fac ou dans les rues de ma ville : ca me fend
un peu le coeur en deux ( comme un certains conformisme de notre
societe ou de ma fac ... ) , car je deviens un non combattive et passif
et terre a terre !

@@@+++ Galaad, Syd et avocette !
~~-~~-~~-~~-~~-~~-~~-~~-~~-~~-~~-~

@@@+++ --== ((( Kinou et Keny ))) ==-- :) ;) 8)
((((===--===----==<<<(((xxx)))>>> ==----==--===))))
Join my Channel and Subscribe @ www.youtube.com/channel/UCkPRDVcYKORGX-dpb82h4HQ
There are many cool and funny video of my life.
Thank You - Join Me Now !

See My Playlist too :-)) @ https://www.youtube.com/channel/UCkPRDV ... /playlists

Please Subscribe .

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité