L'A, un moyen de contourner un problème?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
ToPa
Affable
Messages : 113
Enregistré le : 17 juin 2005, 14:07
Localisation : Grenoble
A aimé : 0
A été aimé : 0

L'A, un moyen de contourner un problème?

Message par ToPa »

D'après certains spécialistes l'asexualité n'existe pas mais est un moyen d'esquiver un probleme et de se cantonner dans celui ci au lieu de le corriger. Qu'en pensez vous?

En ce qui me concerne, je n'ai eu de rapports sexuels qu'avec qu'une seule fille qd j'avais 26 ans (j'en ai 31) avant et aprés le désir etait tout simplement absent, pourtant les occasions ont été nombreuses (j'ai revu cette fille il y a un an et on a eu qques rapports, peut etre par nostalgie, peut etre pour retrouver des souvenirs) mais le calme plat libidien a chaque fois.

Alors avons nous vraiment un problème, des démons intérieurs qui nous poussent a ne pas se bouger? A cela je répondrais que c'est ds notre nature, ca ne nous interesse pas, et comme ca ne m'interesses pas, je ne veux pas me forcer, car en cherchant à me forcer, a essayer de paraitre dans la norme, à avoir une éréction au lit avec une fille au lit alors que je ressens aucun besoin de pénétration, je sais que ca n'est pas mon désir, et il ne se passes rien.
Modifié en dernier par ToPa le 20 juil. 2005, 20:00, modifié 1 fois.

faguoren
Membre junior
Messages : 11
Enregistré le : 18 juil. 2005, 20:55
Localisation : France
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par faguoren »

D'une manière générale, les gens ont peur de ce qui est différent, de ce qui ne rentre pas dans "une norme".

Dans une société ou le sexe est de plus en plus prédominant (dans les magazines, pour fournir des méthodes de jouissance infaillible, à la télé parce que, paraît-il, c'est vendeur. Et au sein de beaucoup de problèmes de couples je crois), l'asexualité apparaît forcément comme anormal.

Les "images sexuelles" nous encadrent, alors n'avoir aucun désir et ne pas rentrer dans ce jeu, ce phénomène de société, ne peut pas être naturel.

Il est beaucoup plus facile de catégoriser l'asexualité comme une tare plutôt que d'y chercher une réelle motivation et une expression de sa sexualité comme une autre. Les asexuels ont déjà du mal à trouver une réponse à cette question, alors il ne faut pas trop en attendre des autres.
Quand on aime il faut partir... Alors pars!

ToPa
Affable
Messages : 113
Enregistré le : 17 juin 2005, 14:07
Localisation : Grenoble
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par ToPa »

Je n'ai plus d'acné depuis longtemps lol, mais parait il que le sexe à des vertus anti stress, sauf quand c'est vecu comme une contrainte, ou quand c'est pas vécu du tout, comme dans mon cas.

Avatar du membre
Jullianna
Aborigène
Messages : 4000
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 48 fois
A été aimé : 37 fois

Message par Jullianna »

faguoren a écrit :D'une manière générale, les gens ont peur de ce qui est différent, de ce qui ne rentre pas dans "une norme".
.
je te rejoins à 100 %
evguenia a écrit :
parait il que nous serions malades... que faire l'amour apporte tellement de choses : le bien être, l'équilibre, le bonheur total, la sensation de faire corps avec l'autre, de bien maitriser son corps, de se sentir bien dans sa peau...

et ma mère de surenchérir en me répétant sans arrêt que le sperme à des vertus et que lorsqu'on fait l'amour on n'a plus d'acné, que faire l'amour régule tout... ahhhhhhhh ça m'écoeure... .


c'est là qu'on peut emprunter l'expression à notre cher Ringoponpon , qui nous a laissé ... "un ramassis de conneries"

evguenia a écrit :

souffre-t-on à ce point-là nous les "A" ???? je n en 'ai pas l'impression nooooooooooon... .


si on souffre , pour certains d'entre-nous , c'est sans doute de solitude sentimentale ...
je peux dire pour avoir lu et vu des reportages sur des duos "platoniques"
que les autres les plaignent , oui , ne les comprennent pas , évidemment,
mais si certains sont honnêtes jusqu'au bout , ils les envient ....
cette tendresse assumée , partagée , qui les éclaboussent ... c'est plus souvent qu'on ne croit ...
et qu'on ne m'accuse pas de faire du romantisme exacerbé !!!
ces duos là , ont aussi leurs soucis de chaque jour ... comme les autres

ToPa
Affable
Messages : 113
Enregistré le : 17 juin 2005, 14:07
Localisation : Grenoble
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par ToPa »

L'aséxualité n'est elle dans ce sens là une sort d'impuissance? (c'est la question que je me suis posé à un moment quand je ne connaissais pas encore ce terme d'asexuamité) une impuissance à accomplir l'acte? A cela je répondrai non dans le sens ou physiologiquement le manque de désir lui même provoqué par un manque d'interêt flagrant ne permet pas d'avoir une éréction le moment venu (et même avant d'ailleurs) et pour les filles le manque de lubrification peut être vraiment douloureux si elle est asexuelle et si elle a un rapport avec un sexuel). Je voudrais connaître vos opinions sur ce sujet.

C'est le chaos total ds ma tête, je suis en pleine phase de réconciliation avec moi même.

Avatar du membre
Jullianna
Aborigène
Messages : 4000
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 48 fois
A été aimé : 37 fois

Re: A

Message par Jullianna »

evguenia a écrit : c'est qui Ringoponpon ? un membre d'AVEN ???
c'est le genre de personne , qui ne se contente pas d'être un invité , qui déverse une intolérance violente ... parce que lui est comme ça et que les autres sont des malades, bon à faire soigner , s'ils ne lui ressemblent pas ....

et qui ensuite s'en va - sans continuer le débat ...
le genre de personne qui me fait sortir de mes gonds !!!! :x

faguoren
Membre junior
Messages : 11
Enregistré le : 18 juil. 2005, 20:55
Localisation : France
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par faguoren »

Evguenia a parlé des duos "platoniques"

J'ai aussi vu plusieurs fois des reportages sur ces pseudos couples, ces "amitiés amoureuses", et je me suis souvent demandé s'il s'agissait d'asexuels -refoulés- ou non.

A les voir, beaucoup ressemblent à des couples parfaits. Complices, plein de tendresse et de malice. Et tout ça, sans relations sexuelles.
Et quand on leur pose la question (et elle est forcément posée à un moment ou un autre) à savoir pourquoi ils n'ont pas de relations sexuelles, ils délcarent le plus souvent ne pas en ressentir le besoin ou ne pas avoir d'attirance physique pour l'autre.
Mais parfois, ils vivent aussi des aventures chacun de leur coté (rarement durable car forcément, ça ressemble très vite à un ménage à trois).

Ces aventures sont telles l'expression d'un besoin de sexe ? Une manière de ne pas admettre leur asexualité ? Une forme de bisexualité (asexuel et hétérosexuel par exemple) ?

Quoi qu'il en soit, une vie de couple rêvée !
Quand on aime il faut partir... Alors pars!

Avatar du membre
Jullianna
Aborigène
Messages : 4000
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 48 fois
A été aimé : 37 fois

Message par Jullianna »

faguoren a écrit :Evguenia a parlé des duos "platoniques"
J'ai aussi vu plusieurs fois des reportages sur ces pseudos couples, ces "amitiés amoureuses", et je me suis souvent demandé s'il s'agissait d'asexuels -refoulés- ou non.
:cry: :cry: et voilà : je parle de duo sciemment , parce que je sais très bien que le mot couple ne passera pas ... pourquoi pseudo-couple ???
"amitié-amoureuse " NON -
mais pourquoi on ne nous donne pas le droit d'exprimer nos sentiments ??
j'en ai marre ... cette expression ne veut rien dire ... elle minimise notre ressenti - quand on aime , et sans sexe , on ne fait pas semblant
je sais faire la différence entre amitié et amour ... même si ce dernier mot (aussi) est interdit ... j'en ai trouvé un qui définit parfaitement ... ce couple là
et ce n'est pas un ersatz , ni un pseudo , et je le garde parce "qu'un jour viendra" et ça , je crois que c'est bien... Evguenia qui le dit ...
faguoren a écrit :

A les voir, beaucoup ressemblent à des couples parfaits. Complices, plein de tendresse et de malice. Et tout ça, sans relations sexuelles.
Et quand on leur pose la question (et elle est forcément posée à un moment ou un autre) à savoir pourquoi ils n'ont pas de relations sexuelles, ils délcarent le plus souvent ne pas en ressentir le besoin ou ne pas avoir d'attirance physique pour l'autre.
Mais parfois, ils vivent aussi des aventures chacun de leur coté (rarement durable car forcément, ça ressemble très vite à un ménage à trois).

Ces aventures sont telles l'expression d'un besoin de sexe ? Une manière de ne pas admettre leur asexualité ? Une forme de bisexualité (asexuel et hétérosexuel par exemple) ?

Quoi qu'il en soit, une vie de couple rêvée !
il y en a des comme ça - mais il y en a des autrements ... nous n'avons pas vu les mêmes émissions ...
et chez les couples sexuels ; il y a les amants , les maîtresses , les ménages à 3 , les échangistes , et... les ptits couples qui ne font pas parler d'eux - c'est bien connu , les gens heureux n'ont pas d'histoire ...

Avatar du membre
Jullianna
Aborigène
Messages : 4000
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 48 fois
A été aimé : 37 fois

Message par Jullianna »

evguenia a écrit : [le ton est ironique ou pas ? car je trouve que les gens heureux ont une histoire, bien au contraire...
l'Eden retrouvé...

Ironique : oui et non ... biensûr que les gens heureux ont une histoire , mais elle leur appartient ... elle ne fait pas l'objet de curiosité - disons qu'on a tendance à s'attarder sur ce qui est "croustillant" et de zapper les histoires belles dans leur simplicité ... un couple A qui s'entend bien et se suffit à lui-même, dans un "bonheur" agaçant , ah bon , bof ... est-ce bien normal ça ??? un couple A qui s'entend bien , mais avoue être infidèle sexuellement , ah ça , c'est bien normal ... non , mais quand même ...
et bien , moi je trouve que c'est ni plus , ni moins , un couple comme beaucoup d'autres ... elle , lui , et un(e) autre de temps en temps (ou elle elle // ou lui lui)

j'ai connu une femme , toute jeune mariée à + 40 ans , un petit garçon .
une amoureuse sentimentale ... son bonheur la rendait belle de l'intérieur ... et bien croyez- moi , elle faisait "tâche" . celles qui étaient en couples avec 10 ou 15 ans de moins ne comprenaient pas ou la "jalousaient" ; comme si montrer son bonheur simple , dérangeait ...
elle parlait de son mari avec beaucoup de tendresse et , hélas , ça , c'est indécent . au même titre que celle qui raconte ses frasques nocturnes...
voilà pourquoi les gens heureux n'ont pas d'histoire ... parce qu'ils ne racontent pas ...
et bien, moi désolée , mais j'aime voir briller des étoiles dans les yeux ,
A ou pas A ; homo ou hétéro ... et surtout les couples de longue durée ...
et quand j'en vois un , quelqu'il soit (même non A ) je me dis que ces deux-là se sont trouvés ; point
mais , je l'ai dit ...suis une grande sentimentale .. mes amies très proches le savent bien , les autres non , mais parce qu'il n'y a personne ...

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par frederic »

Bonjour ToPa
ToPa a écrit :L'aséxualité n'est elle dans ce sens là une sorte d'impuissance? (c'est la question que je me suis posé à un moment quand je ne connaissais pas encore ce terme d'asexuamité) une impuissance à accomplir l'acte?
Question très interessante, que je me suis posée moi aussi d'ailleurs, en tant qu'homme, sans pouvoir y répondre à l'époque. Certains hommes sont impuissants parce qu'ils ne peuvent pas avoir d'érection d'un point de vue physiologique. Il y a dans ce cas quelque chose qui ne marche pas dans la tuyauterie. En général ce n'est pas le cas des asexuels. Notre problème a nous, les A, c'est généralement le manque de désir, comme tu le soulignes d'ailleurs si bien dans ton message que je n'ai pas cité en entier. Enfin, n'importe quel homme peux faire la différence entre les deux selon qu'il a des érections matinales ou pas. Ces érections sont contrôlés par le cerveau reptilien et sont complètement hors du contrôle conscient ou inconscient. Elles n'ont absolument rien à voir avec les rêves et les désirs nocturnes.

Pour ce qui est du manque de désir, peut-il être une cause d'impuissance? Je crois que oui, et probablement une cause majeure même, les problèmes de tuyauterie étant beaucoup moins fréquents. Mais cela veut-il dire que tous les asexuels en panne de désir sont des impuissants?? Non, je ne crois pas. Pour moi, l'impuissance est l'incapacité à faire une chose que l'on veut faire. Le problème de l'impuissant, asexuel ou pas, est donc qu'il veut copuler (par pénétration) mais ne peut pas le faire. Ainsi, l'asexuel qui n'a pas de désir et qui malgré tout veut copuler est définitivement un impuissant. Les A qui ont su mettre de côté ce désir de copulation ne sont pas impuissants et vivent en paix avec eux-mêmes de ce côté là. Il y a bien sûr la question de savoir pourquoi quelqu'un qui n'a pas de désir voudrait-il copuler malgré tout, mais ca c'est tout un autre sujet...

Un cas plus psychopathologique est le celui d'un homme qui arrive à avoir des érections fortes et à éjaculer normalement en solitaire, par exemple pendant la nuit (pollution nocturne), ou en regardant un film porno (masturbation), mais qui n'arrive pas à passer à l'acte en présence d'une femme en chair et en os. Dans ce cas, l'impuissance est due à un blocage et le mieux serait de consulter un(e) psychothérapeute.
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

diogene
Membre
Messages : 23
Enregistré le : 22 juil. 2005, 21:15
Localisation : Touraine
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par diogene »

Aux questions réponses précedentes, je tenterais une réponse issue d'une longue réflexion qui n'est du reste pas terminée.
L'acte sexuel primitif avez pour objectif la procréation puisque que notre évolution (Darwin), est issu du monde animal. Mais aujourd'hui encore les éthologue (ne pas confondre avec les ethnologue) ignore encore si dans l'acte "animal" il y a plaisir. Désir et besoin oui, au minimum celui de se reproduire. mais plaisir par la jouissance sexuelle, pour ce qui nous concerne ou du moins plus modestement ce qui me concerne, il n'y a aucun desir d'assouvir mon plaisir par la pénetration sexuelle quelque soit le sexe opposé. J'ai eu une vie sexuelle normative et variée (mais bercée d'un certain ennui) et très "naturellement" je me suis retrouvé 15 ans plus tard sans aucun desir de copulation. Bien que "sollicité", j'ai toujours et encore décliné les "offres" avec plus ou moins de facilité et de tact (car dans ses cas là, les personnes pensent que c'est de leur responsabilité si on ne conclu pas l'expression de certains sentiments au lit).
Il n'y a aucune impuissance physiologique, mais certain pourraient me taxer d'impuissance psychologique !! lol, bien que la faculté consultée, me déclare completement equilibré, du moins dans ce domaine !
En conclusion provisoire, j'affirme que l'on peux vivre "heureux" tout en etant Asexuel, car c'est une situation gérable, pour autant que l'on puisse compenser si besoin est par d'autres jouissances terrestre.
Ceci n'est qu'un six-milliardième d'exemple mais reproductible sans aller au lit.
Il est tard j'y vais.....seul.

aurel
Membre junior
Messages : 14
Enregistré le : 18 juil. 2005, 13:23
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par aurel »

pour Darwin c'est une theorie.
perso, j'arrive pas à me convaincre que mes ancetres etaient des singes! (et Darwin peut etre facilement detourné aux profits de theories pseudo scientifiques sur l'inegalité des races entre les humains)

diogene
Membre
Messages : 23
Enregistré le : 22 juil. 2005, 21:15
Localisation : Touraine
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par diogene »

Il y a eu bien avant les singes je te rassure si necessaire concernant ton ascendance (rire j'espère que tu as de l'humour)... perso je préfere de loin les théories car elles ouvrent vers la recherche que les certitudes qui sont revues et corrigés tous les 10 ans ou après chaque conflit.
Toutes théorie fournit l'objet d'interprétation plus ou moins hasardeuse et récupérée, je suis ok avec toi Darwin "peut-etre" recupéré.
Dans le cas qui nous reuni il n'y a à ma connaissance aucune certitude mais que des "théories" plus ou moins etayées et pourtant nombreux sont ceux qui déjà voudraient constituer une castre, avec la hierachie qui s'y rattache.

Si la nature n’avait pas expérimenté toutes les solutions y compris les plus absurdes, nous ne seriont encore que des bacteries derivant dans l’ocean primitif." Val"

Répondre