Lien entre désir et plaisir ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
BapTatsu
Membre
Messages : 26
Inscription : 03 nov. 2021, 11:33
Pronom : Il - Tu
A aimé : 20 fois
A été aimé : 10 fois

Lien entre désir et plaisir ?

Message par BapTatsu »

Bonjour à toutes et tous,

Je suis toujours dans la phase de découverte de moi-même et de l'asexualité et m'est venue une question : l'absence de plaisir sexuel peut-elle être liée à l'asexualité, ou est-ce deux choses complètement indépendantes ? Je tenais à prévenir les moins à l'aise que je vais évoquer des questions un peu personnelles, je ne sais pas encore trop qu'est ce que l'on peut dire et où sur ce forum donc je préfère être prudent :mrgreen:

Aujourd'hui, je pense me sentir aegosexuel. Je peux apprécier certaines stimulations érotiques comme la pornographie mais mon désir s'arrête à la masturbation, je ne souhaite pas (plus) prendre part à des rapports charnels pour le moment. Je suis donc au clair sur mon aspect DESIR

Maintenant je m'interroge sur le PLAISIR. En effet, bien qu'il m'arrive régulièrement de me masturber (plusieurs fois par semaine), je n'en tire jamais de plaisir et il en résulte même parfois de la frustration et de la déception. Pourtant j'ai toujours cette envie qui revient, régulièrement. Je faisais les mêmes observations lorsque j'étais sexuellement actif : envie, absence de plaisir, frustration et déception...

En écrivant ce message je me rend compte qu'il n'y a pas vraiment de question là dedans mais peut-être juste le besoin pour moi d'avoir des retours de vos expériences, opinions, avis sur ce sujet parce que seul j'ai l'impression que jamais je n'arriverai à me comprendre.
Merci de m'avoir lu :wink:
Dernière modification par BapTatsu le 09 janv. 2022, 16:06, modifié 1 fois.
Aimer, c'est risquer le rejet. Vivre, c'est risquer de mourir. Espérer, c'est risquer le désespoir. Essayer, c'est risquer l'échec. Risquer est une nécessité. Seul celui qui ose risquer est vraiment libre - Paulo Coelho
Avatar de l’utilisateur
Erialc
Associé(e)
Messages : 633
Inscription : 23 févr. 2021, 21:39
Pronom : Elle/tu
A aimé : 342 fois
A été aimé : 288 fois

Re: Lien entre désir et plaisir ?

Message par Erialc »

Coucou BapTatsu,
C'est indépendant je crois. C'est possible que ce que tu ressens dans ta tête soit pas en adéquation avec la réaction de ton corps.
Dernière modification par Erialc le 09 janv. 2022, 14:02, modifié 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Erialc
Associé(e)
Messages : 633
Inscription : 23 févr. 2021, 21:39
Pronom : Elle/tu
A aimé : 342 fois
A été aimé : 288 fois

Re: Lien entre désir et plaisir ?

Message par Erialc »

Et je voulais ajouter : peut-être que ça pourrait t'aider d'observer quels types de pensées ou de situations font que tu ressens une envie. Peut-être que c'est autre chose que tu recherches.

Bon c'est pas très clair ce que je dis là. Mais je repense à l'exemple du gars qui est énervé parce qu'il peut pas s'empêcher de manger un cookie quand il est au travail.
Il commence par repérer ce qui se passe à ce moment là : c'est toujours autour de 15h, quand il mange son cookie, il sort de son bureau et papote avec ses collègues. Il sait donc qu'il a besoin de quelque chose vers 15h. Trois théories s'offrent à lui :
- il a réellement faim (dans ce cas, il peut manger autre chose de plus sain)
- il a besoin de prendre l'air (dans ce cas, il doit s'accorder une pause)
- il a besoin de papoter avec ses collègues (dans ce cas, il a juste à aller voir ses collègues)
Finalement, il se rend compte, en remplaçant le cookie par un verre d'eau, qu'il arrive à remplacer son habitude de manger un cookie et qu'il a juste besoin de prendre l'air et de parler avec ses collègues.
Avatar de l’utilisateur
Erialc
Associé(e)
Messages : 633
Inscription : 23 févr. 2021, 21:39
Pronom : Elle/tu
A aimé : 342 fois
A été aimé : 288 fois

Re: Lien entre désir et plaisir ?

Message par Erialc »

Re! Je remets un bout de ma réponse en MP, car certains seront peut-être pas d'accord ou auront d'autres idées.

Je pense qu'on peut avoir tout intérêt (du moins certaines personnes) à entretenir l'envie de "manger un cookie", si on suit l'idée que jamais on ne pourra partager sa vie, ni même de l'affection avec quelqu'un si on n'a pas cette envie de "manger un cookie" pour passer à l'acte avec un éventuel partenaire, ce qui est effrayant. C'est angoissant de se dire qu'on peut être privé d'affection (ce qui est vital, pour moi en tout cas) si on n'a pas cette envie de "manger un cookie". L'envie de "manger un cookie" devient donc vitale et il faut à tout prix l'entretenir.

En fait, le plus dur c'est de se libérer de la peur de finir seul.e.

Cela m'a aidée un peu de discuter avec d'autres et de voir qu'il y a d'autres personnes comme moi, mais qu'il faut les rechercher activement si on veut les rencontrer car les A ne courent pas les rues...

Après chaque cas est différent, mais pour tout te dire, j'arrive à un moment où je cherche à définir ce que j'attends d'une relation, et cela dépend finalement des gens que tu as en face. Si tu es entouré de personnes qui ont des relations très libres et peuvent t'apporter de l'affection, ou de personnes délibérément célibataires mais qui partagent aussi de l'affection avec toi et son toujours là pour toi, est-ce que tu auras la même peur que si tu es entouré de personnes qui rêvent d'avoir une relation exclusive en couple ? Bien sûr, je dis "des" personnes, mais ça peut être une seule.
Ce qui avait fait monter mon angoisse ces derniers temps, c'était de voir que toutes mes amies en couple n'avaient plus aucun temps à m'accorder. D'où mon envie d'être en couple. Être en couple, c'est moche à dire mais c'est s'assurer d'avoir l'attention d'une personne moyennant de l'attention en retour, et ça sous-entend que cette personne peut pas nous laisser seuls. Et en fait, je me dis que si une voyante me dit que toute ma vie, je vais vivre entourée d'une bande d'amis qui me laisseront jamais seule, l'angoisse de vivre seule n'a plus de raison d'être. Bien sûr, cela ne m'empêchera pas de m'angoisser si je ne rencontre pas le père des enfants que j'aimerais avoir, ou si je ne partage pas de la tendresse avec une personne dont je suis amoureuse. Partager ma vie avec quelqu'un reste donc quelque chose d'important pour moi, mais dans l'immédiat, c'est beaucoup moins angoissant.

Je crois en plus que la peur qu'on peut ressentir à 20 ans sur ce sujet est peut-être plus importante qu'à mon âge (bientôt 29), parce qu'à 20 ans, on se pose encore beaucoup plus de questions, on est en train de se construire. C'est paradoxal en fait, parce que tu as plus de temps devant toi que moi. Je devrais peut-être m'affoler.^^
Dernière modification par Erialc le 09 janv. 2022, 15:37, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
BapTatsu
Membre
Messages : 26
Inscription : 03 nov. 2021, 11:33
Pronom : Il - Tu
A aimé : 20 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Lien entre désir et plaisir ?

Message par BapTatsu »

Merci beaucoup Erialc pour le temps que tu m'as consacré ici ou en MP, tes réponses aident autant mon coeur que ma tête :bise:
Aimer, c'est risquer le rejet. Vivre, c'est risquer de mourir. Espérer, c'est risquer le désespoir. Essayer, c'est risquer l'échec. Risquer est une nécessité. Seul celui qui ose risquer est vraiment libre - Paulo Coelho
Avatar de l’utilisateur
dioptase
Altruiste
Messages : 1125
Inscription : 20 oct. 2020, 22:02
Localisation : Lyon
Pronom : Elle
A aimé : 448 fois
A été aimé : 168 fois

Re: Lien entre désir et plaisir ?

Message par dioptase »

Bonjour,

Pour moi en tout cas c'est indépendant. Quand je me masturbe, j'éprouve du plaisirs. Pourtant pas de désirs (je suis aegosexuelle aussi :wink: )
Avatar de l’utilisateur
clotaire
Allégorie de l'ataraxie
Messages : 4550
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 1132 fois
A été aimé : 1185 fois

Re: Lien entre désir et plaisir ?

Message par clotaire »

Comme la masturbation n'est pas, par définition, un "rapport" sexuel, c'est à envisager indépendamment de l'orientation, il me semble.

La culpabilité/dégout associée à ça est très courante, mais il faut savoir s'en détacher et prendre les besoins du corps comme ils sont. Le plaisir physique de répondre à une tension corporelle doit être distingué, je pense, du désir de rapport sexuel qui s'inscrit dans une relation intime avec quelqu'un d'autre...
Avatar de l’utilisateur
Freaks
Affilié(e)
Messages : 273
Inscription : 27 déc. 2020, 19:09
A aimé : 300 fois
A été aimé : 157 fois

Re: Lien entre désir et plaisir ?

Message par Freaks »

@BapTatsu :

Excitation sexuelle et asexualité n'ont en principe rien à voir, mais évidemment la deuxième peut influencer sur ta perception de la première.

Je vais déjà rebondir sur ce qu'a dit Erialc, parce qu'il me semble qu'elle a raison sur un point (j'espère que c'est bien ce qu'elle voulait dire :) ) : la masturbation peut être utilisée, consciemment ou non, pour te déstresser - et là, tu peux rentrer dans un cercle vicieux : ton asexualité te stresse, tu te masturbes pour te déstresser, ça ne te satisfait pas plus que ça (forcément, si tu es asexuel, le sexe t'indiffère, y compris sous forme masturbatoire), donc tu retrouves stressé, etc.

Je ne suis pas si je suis clair, mais j'ai vécu quelque chose de similaire, à l'époque où j'essayais d'être un bon petit hétérosexuel, donc de me masturber, puisque je ne draguais pas, je ne couchais pas, etc. (La masturbation est clairement un impératif social qu'on adresse à l'hétérosexuel seul, un homme seul étant forcément frustré - comme toi, j'étais sensible à cette pression... sans mauvais jeu de mots. :D )

J'ai donc eu des périodes où je me masturbais sans conviction, plus par habitude qu'autre chose - ça me "soulageait" (de je ne sais quoi), mais ça ne me satisfaisait pas vraiment (ça pouvait même me faire mal, physiquement). A une époque, c'était même au point que je me disais que quelque chose ne devait pas aller, mécaniquement, dans mon organisme.

En fait, tout allait bien, c'est juste que j'étais un asexuel qui essayait désespérément d'être hétérosexuel (mauvaise idée :? ).

Par ailleurs, j'ai une hypothèse perso (très discutée scientifiquement, mais clairement avérée dans mon cas) qui peut expliquer la survenue d'envie de masturbation : une vessie pleine déclenche une érection, qui sert à éviter l'énurésie.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tumescenc ... rne#Causes

Le fait de me rendre compte, quand l'excitation venait, qu'elle était en fait liée à une envie d'uriner m'a permis je pense de me détacher de la masturbation : la plupart du temps, je vais vider ma vessie, et tout rentre dans l'ordre...

Au bout du compte, il est plus naturel pour moi de ne pas me masturber que de le faire - je trouve ça plus "normal" en tant qu'asexuel, quoi. :P

Après, tu as peut-être envie de te continuer à te masturber (c'est ton droit, hein), mais essayer de faire une pause (profites-en, janvier est le mois sans tabac :lol: ) peut peut-être t'aider à y voir clair ? Moi j'ai commencé un peu comme ça, comme un défi, et finalement, c'est devenu une nouvelle habitude...
On reconnaît la pression sociale au bruit qu'elle fait quand elle s'en va.
Avatar de l’utilisateur
Freaks
Affilié(e)
Messages : 273
Inscription : 27 déc. 2020, 19:09
A aimé : 300 fois
A été aimé : 157 fois

Re: Lien entre désir et plaisir ?

Message par Freaks »

(Joli avatar, au fait.)
On reconnaît la pression sociale au bruit qu'elle fait quand elle s'en va.
Avatar de l’utilisateur
BapTatsu
Membre
Messages : 26
Inscription : 03 nov. 2021, 11:33
Pronom : Il - Tu
A aimé : 20 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Lien entre désir et plaisir ?

Message par BapTatsu »

Merci Freaks pour ta réponse :mrgreen: ,

Je crois qu'il n'y a pas plus vrai que ce cercle vicieux pour me décrire actuellement. J'ai beaucoup de pensées qui vont dans tous les sens et pas mal de choses qui me stressent avec ces derniers mois un changement complet d'environnement et la découverte de mon asexualité (rien que ça) et j'ai bien du mal à trouver quelquechose qui me canalise

En tout cas ce sont deux hypothèses intéressantes l'envie d'uriner et la routine, je vais songer à me lancer dans un No Nut January avec un peu de retard :lol: et aussi voir par curiosité s'il y a une corrélation avec l'envie d'aller aux toilettes
Aimer, c'est risquer le rejet. Vivre, c'est risquer de mourir. Espérer, c'est risquer le désespoir. Essayer, c'est risquer l'échec. Risquer est une nécessité. Seul celui qui ose risquer est vraiment libre - Paulo Coelho
Avatar de l’utilisateur
Freaks
Affilié(e)
Messages : 273
Inscription : 27 déc. 2020, 19:09
A aimé : 300 fois
A été aimé : 157 fois

Re: Lien entre désir et plaisir ?

Message par Freaks »

BapTatsu a écrit : 11 janv. 2022, 11:34 J'ai beaucoup de pensées qui vont dans tous les sens et pas mal de choses qui me stressent avec ces derniers mois un changement complet d'environnement et la découverte de mon asexualité (rien que ça) et j'ai bien du mal à trouver quelque chose qui me canalise
Oui, ce n'est pas forcément évident (et le Covid n'arrange rien j'imagine).

Après, avec le temps, ton stress devrait diminuer naturellement, quand tu te seras fait à ton nouvel environnement (et à ton asexualité).

Peut-être aussi trouveras-tu, en sus de nouvelles habitudes, une activité qui t'amènera un peu de stabilité ? (Encore une fois, ce n'est pas évident, vu le contexte actuel, mais rien n'interdit d'espérer.)
On reconnaît la pression sociale au bruit qu'elle fait quand elle s'en va.
Amelya
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 20 juin 2021, 17:16
A aimé : 1 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Lien entre désir et plaisir ?

Message par Amelya »

Hello !

J'ai personellement découvert que je suis aegosexuel.le quand j'ai commencé à chercher pourquoi, quand ma libido refaisait son apparition, me masturber était plus frustrant qu'autre chose (parce que chez moi, durant la première minute c'est pas désagréable, sans plus, et après c'est juste une sensation comme une autre, pas grand effet, et c'est franchement frustrant).
J'ai pas vraiment réussi à établir un lien entre les deux, mais j'ai remarqué que d'autres personnes asexuel.les sont dans la même situation (le forum anglophone regroupe plus de monde).
En ce qui concerne le lien vessie pleine - libido, j'ai constaté le même phénomène, en tout cas dans le corps féminin, la vessie peut appuyer sur certains nerfs liés au plaisir sexuel.

J'ai pas vraiment trouvé de solution à mon problème de masturbation plus frustrante qu'autre chose, à part aller aux toilettes quand ma "libido" fait son apparition... généralement ça suffit à faire passer l'envie pour moi (donc ce que j'apelle ma libido n'a en fait sans doute pas grand chose à voir avec la libido finalement)

Tout ça pour dire que j'ai pas de réponse/explication/solution, mais que tu n'es pas seul dans ce cas !
Répondre