Asexualité ou pas ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Oriane
Néophyte
Messages : 4
Inscription : 18 mai 2021, 21:15
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Asexualité ou pas ?

Message par Oriane »

Bonjour à tous,

Je suis nouvelle sur le forum (j'ai un peu triché et débarque directement ici car la question me taraude ;) ) et je lis depuis maintenant plusieurs heures tous vos témoignages qui me font du bien. Néanmoins je continue à m'interroger, suis-je asexuelle ou pas ? Votre avis m'intéresserait beaucoup...

J'ai 30 ans, je suis en couple depuis plus de 10 ans avec un homme 100% "S" (cela ne le dérangerait pas de passer à l'action 3 fois dans la journée, c'est pour dire...). J'ai ressenti du désir sexuel en début d'adolescence, mais après c'est vite passé.

Je n'ai jamais vraiment ressenti du désir pour quelqu'un d'autre que mon homme (je reviendrai après là dessus). Je me suis toujours sentie dépassée par les filles qui s'extasiaient sur le corps de mecs (accessibles ou des stars) et suis très gênée par les remarques du genre "oh mais quel cul !". Si bien que les sous-entendus sexuels ou les blagues sexuelles m'échappent, la plupart du temps (ou bien suis je trop naïve, c'est peut-être autre chose :roll: ).

Quant à mon homme, je ne sais pas s'il s'agit vraiment de "désir sexuel". J'aime sa présence, être dans ses bras, le sentir toucher ma peau. Mais dès qu'il s'agit de passer "en dessous de la ceinture", je n'en éprouve pas le besoin. Ca a été un sujet assez difficile entre nous deux pendant longtemps, car il avait du mal à comprendre que je n'avais pas besoin d'avoir un orgasme à chaque fois, ou simplement d'être touchée là. J'ai envie d'être avec lui, de prendre soin de lui, et j'aime prendre soin de lui sexuellement aussi, mais c'est plus émotionnel que physique. Je l'aime et je veux qu'il soit bien. Je ne sais pas si je m'exprime correctement... Et autant dire que si on ne fait rien pendant des semaines, je ne suis pas spécialement en manque. Néanmoins, si je réfléchis bien à mon expérience sur 10 ans, il se peut que j'en ai eu envie une fois ou deux après une longue abstinence (comme une séparation due à un voyage pro par ex).

Par contre, certaines scènes érotiques à la TV (si elles sont clairement englobées dans une belle histoire d'amour) ou dans les livres provoquent une réaction physique. Mais j'ai l'impression qu'elle est provoquée par la relation entre les personnages (aucun fantasme sur un acteur déterminé ou une autre personne, ça ne m'est jamais arrivé).

Qu'en pensez-vous ? Est-ce une forme d'asexualité ? Comment faites-vous pour entrer dans "le mood" pour satisfaire votre éventuel partenaire S ?

Merci d'avance pour votre temps !

P.S : j'ai vu le questionnaire et ai répondu à "oui" sauf à une question ^^
Dernière modification par Oriane le 19 mai 2021, 21:19, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENant(e)
Messages : 3918
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 894 fois
A été aimé : 882 fois

Re: Asexualité ou pas ?

Message par clotaire »

Bienvenue Oriane :-)

ben ce que je peux dire, c'est qu'il est légitime que tu aies envie moins souvent que ton homme, si lui a envie 3 fois par jour^^ S ou pas... Il doit comprendre que les rythmes sont différents.

Pour le reste si tu as répondu aux questions, tu peux te définir en conséquence, ou juste te dire que tu es comme tu es, avec ton petit désir de temps en temps et pas plus, et t'en réjouir... N'hésite pas à suggérer à ton homme de te prouver qu'il t'aime par d'autres moyens ;-)
Avatar de l’utilisateur
Oriane
Néophyte
Messages : 4
Inscription : 18 mai 2021, 21:15
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: Asexualité ou pas ?

Message par Oriane »

Merci Clotaire :D

Ah ah, oui, pour la différence de la fréquence de désir, je conçois bien que même dans les cas de couples S / S, il y a différents niveaux. Et je suis chanceuse, mon homme me prouve son affection par énormément de moyens. Cela a pris du temps à ce qu'il comprenne qu'il ne s'agissait pas d'un rejet de ma part, même si inconsciemment je pense qu'il le ressent encore.

Néanmoins, malgré mes réponses aux questions, je ne sais pas... J'ai besoin de plus (une confirmation ? une infirmation ? je l'ignore). Pendant très longtemps je me suis crue anormale de ne pas "regarder" (dans un sens sexuel) les autres. Mais surtout, le fait de ressentir physiquement quelque chose avec la littérature ou son imagination (sans avoir envie que ça soit appliqué en vrai), est-ce que ça élimine tout de suite l'asexualité ? Ou certains asexuels sont aussi comme ça ? (car finalement, par rapport à ce que je lisais sur le site de l'AVEN, on parlait davantage de sexualité non tournée vers une personne, et j'avais l'impression que ça appartenait à cette définition)
Avatar de l’utilisateur
PassionA
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2219
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 521 fois
A été aimé : 684 fois

Re: Asexualité ou pas ?

Message par PassionA »

Oriane a écrit : 18 mai 2021, 22:27 Mais surtout, le fait de ressentir physiquement quelque chose avec la littérature ou son imagination (sans avoir envie que ça soit appliqué en vrai), est-ce que ça élimine tout de suite l'asexualité ? Ou certains asexuels sont aussi comme ça ? (car finalement, par rapport à ce que je lisais sur le site de l'AVEN, on parlait davantage de sexualité non tournée vers une personne, et j'avais l'impression que ça appartenait à cette définition)
Être asexuel n'empêche pas d'avoir une libido et des fantasmes. Si c'est tout ce qui te bloque pour te définir asexuelle, alors tu es comme beaucoup d'entre nous qui avons une libido et des fantasmes et qui avons buté aussi sur ce ressenti avant de pouvoir nous définir ace.

Vraiment c'est très simple pour se définir ace il suffit de ne pas ressentir d'attirance sexuelle envers autrui. Juste ça. Pour les personnes qui ressentent quand même rarement de l'attirance sexuelle, dans des conditions particulières, on parle de grey-asexualité.
Avatar de l’utilisateur
dioptase
Affranchi(e)
Messages : 450
Inscription : 20 oct. 2020, 22:02
Localisation : Lyon
Pronom : Elle
A aimé : 219 fois
A été aimé : 80 fois

Re: Asexualité ou pas ?

Message par dioptase »

Bonjour,

Le fais de ressentir quelque chose quand on ne fais pas partie de l'équation existe chez les A (aegosexualité).

Ce sentir anormal dû à notre manque d'intérêt est courant dans les témoignages. Que tu sois ace ou non, tu trouveras de nombreuses personnes ici qui comprendra cette part de toi. Et au final, se sentir compris, savoir que d'autre on un vécu similaire, c'est souvent réconfortant. Si tu n'es pas sur que l'étiquette ace te conviennes, prends ton temps pour voir si oui ou non tu te sens à l'aise avec. L'important c'est de se sentir bien et savoir que tu es parfaitement normale.
Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 4220
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 729 fois
A été aimé : 1252 fois

Re: Asexualité ou pas ?

Message par Baelfire »

Salut Oriane,

J'ai l'impression contrairement à ce que tu dis que tu sais parfaitement où tu en es. Je ne sais pas quelle sorte d'approbation tu cherches auprès de nous. La plus importante c'est la tienne. Mais est ce que tu te sens prête à t'approuver justement ? A vraiment mettre un mot sur ce que tu ressens ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Oriane
Néophyte
Messages : 4
Inscription : 18 mai 2021, 21:15
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: Asexualité ou pas ?

Message par Oriane »

PassionA a écrit : 18 mai 2021, 23:24
Être asexuel n'empêche pas d'avoir une libido et des fantasmes. Si c'est tout ce qui te bloque pour te définir asexuelle, alors tu es comme beaucoup d'entre nous qui avons une libido et des fantasmes et qui avons buté aussi sur ce ressenti avant de pouvoir nous définir ace.

Vraiment c'est très simple pour se définir ace il suffit de ne pas ressentir d'attirance sexuelle envers autrui. Juste ça. Pour les personnes qui ressentent quand même rarement de l'attirance sexuelle, dans des conditions particulières, on parle de grey-asexualité.
Merci ! Ces précisions m'aident beaucoup.
dioptase a écrit : 18 mai 2021, 23:29 Le fais de ressentir quelque chose quand on ne fais pas partie de l'équation existe chez les A (aegosexualité).

Ce sentir anormal dû à notre manque d'intérêt est courant dans les témoignages. Que tu sois ace ou non, tu trouveras de nombreuses personnes ici qui comprendra cette part de toi. Et au final, se sentir compris, savoir que d'autre on un vécu similaire, c'est souvent réconfortant. Si tu n'es pas sur que l'étiquette ace te conviennes, prends ton temps pour voir si oui ou non tu te sens à l'aise avec. L'important c'est de se sentir bien et savoir que tu es parfaitement normale.
Je ne connaissais pas l'aegosexualité, merci de me l'avoir fait découvrir ! Oui, c'est ça, c'est réconfortant de ne pas se découvrir seule. Il y a encore un peu de chemin à faire, mais je pense être sur la bonne voie ^^
Baelfire a écrit : 19 mai 2021, 08:41 J'ai l'impression contrairement à ce que tu dis que tu sais parfaitement où tu en es. Je ne sais pas quelle sorte d'approbation tu cherches auprès de nous. La plus importante c'est la tienne. Mais est ce que tu te sens prête à t'approuver justement ? A vraiment mettre un mot sur ce que tu ressens ?
Salut Baelfire, oui peut-être que je le sais depuis longtemps, en effet... Mais les discours des soit-disant professionnels (gynéco, sexologue) que j'ai pu rencontrer et qui ne m'ont jamais parlé d'asexualité font sans doute parfois encore effet.

Je vous remercie vraiment tous pour vos réponses, et je me réjouis d'en découvrir plus (et aussi, pour reprendre les mots de "Baelfire", à apprendre à "m'approuver") )
Avatar de l’utilisateur
Freaks
Adepte
Messages : 166
Inscription : 27 déc. 2020, 19:09
A aimé : 120 fois
A été aimé : 77 fois

Re: Asexualité ou pas ?

Message par Freaks »

Je vais sans doute redire la même chose que mes petits collègues...
Oriane a écrit : 18 mai 2021, 21:34 Je n'ai jamais vraiment ressenti du désir pour quelqu'un d'autre que mon homme (je reviendrai après là dessus). Je me suis toujours sentie dépassée par les filles qui s'extasiaient sur le corps de mecs (accessibles ou des stars) et suis très gênée par les remarques du genre "oh mais quel cul !". Si bien que les sous-entendus sexuels ou les blagues sexuelles m'échappent, la plupart du temps (ou bien suis je trop naïve, c'est peut-être autre chose :roll: ).
Ben bienvenue au club, moi, pendant longtemps, je n'ai jamais pigé ce que "sexy" voulait dire... Après je peux ressentir de l'attraction esthétique pour des filles, mais c'est plus de l'hétéroplatonisme que de la vraie attraction sexuelle... Par contre, les blagues sexuelles, je n'ai rien contre.
Oriane a écrit : 18 mai 2021, 21:34 Par contre, certaines scènes érotiques à la TV (si elles sont clairement englobées dans une belle histoire d'amour) ou dans les livres provoquent une réaction physique. Mais j'ai l'impression qu'elle est provoquée par la relation entre les personnages (aucun fantasme sur un acteur déterminé ou une autre personne, ça ne m'est jamais arrivé).
L'excitation érotique n'a rien à voir avec l'attraction sexuelle, c'est juste un réflexe corporel... Perso je suis excité par des scènes érotiques, je peux me masturber dessus (je peux donc me dire aegosexuel / autochorissexuel), mais je peux aussi m'en passer sans ressentir le moindre manque...

Sinon, soyons clair : c'est à toi de te définir asexuelle, pas à nous ni aux soi-disant spécialistes que tu rencontres (qui en plus n'ont aucun intérêt à t'étiqueter asexuelle, ça les mettrait au chômage)... L'asexualité est encore un point aveugle pour beaucoup de médecins je pense.

Et comme je dis toujours, l'asexualité est une norme comme les autres, même si ce n'est pas la dominante, donc ça peut t'aider à te sentir normale de te définir ainsi (moi, ç'a été mon cas).
On reconnaît la pression sociale au bruit qu'elle fait quand elle s'en va.
Avatar de l’utilisateur
Oriane
Néophyte
Messages : 4
Inscription : 18 mai 2021, 21:15
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: Asexualité ou pas ?

Message par Oriane »

Merci Freaks pour ta réponse !

Ah ah, je n'ai rien contre les blagues sexuelles. Enfin si elles sont respectueuses. C'est juste que je les prends souvent au premier degrés :lol:

Tu as tout à fait raison... Et c'est bien ça, cela m'aide à me sentir normale et à voir les choses autrement.
Répondre