Est-ce que vous aussi ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Cazou
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 02 mai 2021, 19:38
A aimé : 3 fois
A été aimé : 1 fois

Est-ce que vous aussi ?

Message par Cazou »

Bonjour !
Je tenais déjà à me présenter, je suis une petite nouvelle par ici :)
Je ne sais pas encore exactement comment ça fonctionne, j'espère avoir des réponses ! C'est mon premier message ici, je viens de m'inscrire il y-a une petite heure.

Je m'appelle Cassandre, j'ai 22 ans et ce n'est que depuis peu que je me reconnais comme asexuelle (puisque c'est de toute façon encore peu connu et reconnu). Je me questionne beaucoup bien sûr, et ça me fait vraiment plaisir de pouvoir en discuter avec des personnes qui s'estiment elles-aussi être asexuelles, et pourront sans doute me comprendre ! Par contre j'ai plusieurs facettes, qui ne pourraient pas coller avec le stéréotype de l'asexuel que certaines personnes peuvent avoir :

-Déjà oui je me suis forcée à absolument tous mes rapports (toujours avec les copains que j'ai eu, je n'ai au aucun plan fesse). Alors qu'enfant j'avais hâte de faire l'amour à certains moment (j'étais plus sexuelle qu’aujourd’hui j'ai l'impression :lol: ), j'imaginais ça comme une expérience intime incroyable, belle et excitante, la réalité m'a vite rattrapée. Après mes 17-18 ans, mes premiers copains, premiers rapports, désillusion complète : pas vraiment d'excitation physique ou mentale, impression d'être sale plus qu'autre chose, que ça n'était pas naturel, tout semblait sonner faux...Je me donnais vraiment dans mon rôle et aucun de mes exs, si on les interrogeait, pourrait vous répondre que j'étais asexuelle. Et pourtant ! Je me mentais à moi-même. Par contre j'aime vraiment tout les instants avant que ça devienne des préliminaires et pénétration, j'aime le avant, le jeu de séduction, le jeu de l'amour, s'embrasser, se sentir aimée et désirée, plonger mon regard dans celui de l'autre...

-J'apprécie réellement séduire et les jeux de séduction, parfois. Les jeux de regards, de mots, effleurer une main, sentir l'emprise, l’ambiguïté (quand elle est saine, c'est à dire deux êtres consentants, célibataires et adultes bien sûr). Mais par contre je ne ressens pas de désir sexuel, l'autre n'est pas le désir de mes fantasmes sexuels, il n'est pas un objet sexuel pour moi, je ne ressens aucune excitation de cet ordre-là. Je trouverais ça déplacé en plus, quand j'y pense vraiment, de le voir ainsi ! Si je le trouve séduisant et attirant, ce n'est pas dans un cadre de le posséder sexuellement, et sinon je trouverais ça très irrespectueux dans un certain sens envers lui !

Voilà, c'est très nuancé, et c'est difficile donc de me donner l'étiquette d'asexuelle parfois, ou de l'expliquer aux gens...Est-ce que vous voyez ce que je veux dire, certains se reconnaissent-ils ? J'espère que certains pourrons me dire si ils se sont reconnus dans certaines de mes phrases ! L'asexualité est tellement nuancée pour certaines personnes, j'espère en tout cas, car c'est le cas pour moi...
Hâte d'avoir vos retours !
Theo_23
Néophyte
Messages : 1
Inscription : 03 mai 2021, 11:09
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par Theo_23 »

Salut Cassandre, bienvenue :D

Je suis nouveau ici aussi !
Pour moi tu peux légitimement te considérer asexuelle. Je te rejoins aussi sur le fait de ne pas considérer l'autre comme outil sexuel. Personnellement je ne suis pas très tactil, sauf avec les personnes pour qui j'ai une attirance amoureuse : dans ce cas-là de la même manière j'ai envie physiquement de les toucher..Mais rien de plus approfondie bien sûr. Bien complexe est la notion d'asexualité !
Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 5113
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 451 fois
A été aimé : 549 fois
Contact :

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par Zimou »

Bienvenue!
Cazou a écrit : 02 mai 2021, 20:25 -Déjà oui je me suis forcée à absolument tous mes rapports (toujours avec les copains que j'ai eu, je n'ai au aucun plan fesse). Alors qu'enfant j'avais hâte de faire l'amour à certains moment (j'étais plus sexuelle qu’aujourd’hui j'ai l'impression :lol: ), j'imaginais ça comme une expérience intime incroyable, belle et excitante, la réalité m'a vite rattrapée. Après mes 17-18 ans, mes premiers copains, premiers rapports, désillusion complète : pas vraiment d'excitation physique ou mentale, impression d'être sale plus qu'autre chose, que ça n'était pas naturel, tout semblait sonner faux...Je me donnais vraiment dans mon rôle et aucun de mes exs, si on les interrogeait, pourrait vous répondre que j'étais asexuelle.
j'ai été dans un cas similaire. alors je me suis jamais vraiment "forcé", ou très rarement, mais j'avais aussi envie avant ma 1ere fois (pas enfant, mais ado quand tout le monde commençait à en parler) mais en même temps c'est quelque chose que je cherchai. j'ai compris que j'avais envi parce que tout le monde disait que c'etait génial et j'avais donc envi d'essayer. mais comme toi, âpres la 1ere fois, ça a été une désillusion. j'ai pas eu de sentiment négatif comme toi, pas aucune excitation, pas l'impression d’être sale, etc... par contre je m'attendais aussi à une expérience intime incroyable, belle et excitante et ça n'a pas été vraiment le cas. ça a été une bonne expérience, un moment agréable, mais j'ai pas senti de connexion ou quoi. ça a d'ailleurs un peu évolué pour moi maintenant, j'ai une sexualité mais d'avoir prit conscience de mon asexualité et avoir été en couple avec des personnes dans le spectre asexuel depuis a changé la façon dont je vis ma sexualité : je ne la vie plus de façon mécanique pour faire plaisir à la personne avec qui je suis, si il n'y a pas une connexion ou quelque chose de plus que la mécanique, je sais que je peux refuser d'avoir une sexualité et du coup ça ne représente plus aujourd'hui ce que je vivais au début de ma sexualité avec des personnes sexuelle avec cette impression de ne rien vivre de vraiment intime ou beau.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image
Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENant(e)
Messages : 3832
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 853 fois
A été aimé : 837 fois

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par clotaire »

Bienvenue Cazou :-)

Je ne suis pas tout à fait dans le même profil que toi car je n'ai jamais eu d'expérience sexuelle tant que je suis resté célibataire. Par contre, l'ambiguïté dans les relations amicales, j'ai vraiment adoré ;-)
fiffi
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2435
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 742 fois
A été aimé : 422 fois

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par fiffi »

Bienvenue Cazou .

Je me reconnais un peu , j' aime les instants avant , je dirais jusqu' au préliminaire mais la suite n' a pas été une expérience incroyable . Il y a vraiment plein de nuances si bien que l' on correspond rarement à un stéréotype .
Cazou
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 02 mai 2021, 19:38
A aimé : 3 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par Cazou »

Zimou a écrit : 03 mai 2021, 11:32 Bienvenue!

j'ai été dans un cas similaire. alors je me suis jamais vraiment "forcé", ou très rarement, mais j'avais aussi envie avant ma 1ere fois (pas enfant, mais ado quand tout le monde commençait à en parler) mais en même temps c'est quelque chose que je cherchai. j'ai compris que j'avais envi parce que tout le monde disait que c'etait génial et j'avais donc envi d'essayer.
Oui pareil, en fait une fois ado, c'était pas la vraie pulsion physique qui me donnait envie de passer à l'acte, mais la pression sociale...Et la curiosité bien sûr, qui y était pour beaucoup aussi !

Zimou a écrit : 03 mai 2021, 11:32 Bienvenue!

mais comme toi, âpres la 1ere fois, ça a été une désillusion. j'ai pas eu de sentiment négatif comme toi, pas aucune excitation, pas l'impression d’être sale, etc... par contre je m'attendais aussi à une expérience intime incroyable, belle et excitante et ça n'a pas été vraiment le cas. ça a été une bonne expérience, un moment agréable, mais j'ai pas senti de connexion ou quoi. ça a d'ailleurs un peu évolué pour moi maintenant, j'ai une sexualité mais d'avoir prit conscience de mon asexualité et avoir été en couple avec des personnes dans le spectre asexuel depuis a changé la façon dont je vis ma sexualité : je ne la vie plus de façon mécanique pour faire plaisir à la personne avec qui je suis, si il n'y a pas une connexion ou quelque chose de plus que la mécanique, je sais que je peux refuser d'avoir une sexualité et du coup ça ne représente plus aujourd'hui ce que je vivais au début de ma sexualité avec des personnes sexuelle avec cette impression de ne rien vivre de vraiment intime ou beau.
Mais du coup est-ce que l'asexualité c'est ça pour certains, être sexuel mais pas tout le temps ou différemment des autres ? J'ai pu ressentir du plaisir, mais j'ai l'impression qu'il était forcé, parce que la situation était censée s'y prêter, comme si je m'imposais ça, et pouvais tout aussi bien ne pas le ressentir si je décidais d’interpréter différemment la situation. Donc est-ce que notre sexualité est une simple question d'interprétation ?
Cazou
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 02 mai 2021, 19:38
A aimé : 3 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par Cazou »

clotaire a écrit : 03 mai 2021, 19:17 Bienvenue Cazou :-)

Je ne suis pas tout à fait dans le même profil que toi car je n'ai jamais eu d'expérience sexuelle tant que je suis resté célibataire.
Merci Clotaire pour ta réponse et ton message de bienvenue !
Je comprends ! Je ne sais pas si le célibat est délibéré de ta part, mais es-tu curieux d'avoir cette expérience un jour ? Avant ma première fois, j'étais très curieuse de le faire, et sans avoir physiquement envie, il fallait que j'ai cette expérience...Mais je regrette légèrement de l'avoir fait avant d'être vraiment prête !
clotaire a écrit : 03 mai 2021, 19:17 Par contre, l'ambiguïté dans les relations amicales, j'ai vraiment adoré ;-)
Ha ! Et ce n'est pas frustrant pour les autres d'après toi ? J'ai l'impression de faire des faux espoirs aux gens :ouhla:
Cazou
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 02 mai 2021, 19:38
A aimé : 3 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par Cazou »

fiffi a écrit : 03 mai 2021, 23:47 Bienvenue Cazou .

Je me reconnais un peu , j' aime les instants avant , je dirais jusqu' au préliminaire mais la suite n' a pas été une expérience incroyable . Il y a vraiment plein de nuances si bien que l' on correspond rarement à un stéréotype .
Merci Fiffi !
C'est ce qui fait aussi toute la beauté toutes ces nuances...Est-ce que les partenaires ou les personnes très proches autour de toi sont au courant pour ton asexualité, et la comprennent ?
Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENant(e)
Messages : 3832
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 853 fois
A été aimé : 837 fois

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par clotaire »

Cazou a écrit : 04 mai 2021, 16:33
clotaire a écrit : 03 mai 2021, 19:17 Par contre, l'ambiguïté dans les relations amicales, j'ai vraiment adoré ;-)
Ha ! Et ce n'est pas frustrant pour les autres d'après toi ? J'ai l'impression de faire des faux espoirs aux gens :ouhla:
Franchement, je ne sais pas. Peut-être que quelquefois, j'ai donné des faux espoirs à des gens, mais je crois que j'ai été trop naïf pour le réaliser. Peut-être aussi que j'ai parfois fait peur à certaines, qui ont eu peur que je cherche à aller plus loin. Dans d'autres cas, j'ai eu l'occasion de dire sans détour que j'assumais bien cette relation complice et que je souhaiter rester comme ça.
Avatar de l’utilisateur
Walther
Ascendant(e)
Messages : 1054
Inscription : 09 août 2020, 18:10
Localisation : Lorraine
Pronom : il/tu
A aimé : 312 fois
A été aimé : 209 fois

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par Walther »

Bienvenue Cazou,

Et bien moi aussi je me suis forcé dans des relations dont je n'avais pas vraiment envie sans savoir pourquoi, en espérant découvrir la bonne et le nirvana en même temps, mais tout cela n'est jamais arrivé.
J'aime beaucoup l'idée des câlins, mais le problème c'est que c'est un processus qui ne s'arrête pas en chemin pour les personnes S.
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!
Jolie phrase de Lilly! :woke:
fiffi
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2435
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 742 fois
A été aimé : 422 fois

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par fiffi »

@Cazou , je parle rarement de mon asexualité , mes proches ne sont pas au courant . J' en parle à d' éventuels partenaires sans être réellement compris .
Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 5113
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 451 fois
A été aimé : 549 fois
Contact :

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par Zimou »

Cazou a écrit : 04 mai 2021, 16:26 Mais du coup est-ce que l'asexualité c'est ça pour certains, être sexuel mais pas tout le temps ou différemment des autres ? J'ai pu ressentir du plaisir, mais j'ai l'impression qu'il était forcé, parce que la situation était censée s'y prêter, comme si je m'imposais ça, et pouvais tout aussi bien ne pas le ressentir si je décidais d’interpréter différemment la situation. Donc est-ce que notre sexualité est une simple question d'interprétation ?
etre asexuel c'est de ne pas etre sexuel tout le temps (pas etre sexuel mais pas tout le tout le temps). etre asexuel c'est ne pas avoir d'attirance sexuel pour les autre, jamais ou très rarement. c'est quelque chose qui est indépendant du plaisir qu'on ressent ou ne ressent pas (l'asexualité n'est pas une question de plaisir). Mon plaisir n'est pas forcé et il est physique. mais il est présent parce que je le veux bien aussi, si je ne voulais prendre aucun plaisir, je le peux (il m'est d'ailleurs déjà arrivé de refuser d'avoir du plaisir pour certaine raison que je vais pas étalé pour pas commencer à faire un pavé xD ). si je n'ai pas de bonne raison de couper mon plaisir, j'en ai tout le temps (ça reste une bonne chose, si j'ai pas de bonne raison, je ne coupe pas les choses positive qui se passe dans ma vie xD ). mais le plaisir n'est pas neutre chez moi, c'est quelque chose que je ressens tout le temps, que je peux décider de couper, mais que je décide pas d'activer. je parle d'un plaisir principalement physique, le plaisir psychologique est provoqué par la situation, mais je suppose que c'est comme ça aussi chez les sexuels. par définition, quand c'est psychologique, c'est la façon dont tu vois les choses qui font qu'elle sont plaisante ou pas, il y a bon nombre de situation sexuel ou personne ne prendrait aucun plaisir psychologiquement. ça dépend vraiment de toi et te ton interprétation des choses en effet. la sexualité est un moment de partage et d'amour pour moi, j'ai donc un plaisir psychologique. si c'etait une violence, je l’interpréterais bien sur complétement différemment. Si c'etait ni positif ni négatif pour moi, je sais pas trop comment j’interpréterais les choses.

la façon dont tu voit la sexualité est une question d’interprétation, mais l'attirance que tu aura ne l'est pas. pour moi, la sexualité est quelque chose de positif mais ça ne me donne pas d'attirance pour autant. ton interprétation des choses influe sur ton attirance (si tu l’interprète de façon négative, forcement ça ne va pas t'attirer, on est généralement pas attiré par ce qu'on aime pas) mais ce n'est pas lié (tu peux interpréter des choses de façon positive mais ne pas être attiré non plus, juste ne pas être contre quand on te le propose). On peut comprendre peut être plus facilement avec l'exemple de l'homosexualité : une homme n'est pas homo parce qu'il déteste les femmes ou l’interprétation qu'il a des femmes par exemple, tout comme un homme n'est pas asexuel parce qu'il déteste la sexualité ou l’interprète de façon négative. un asexuel l'est parce que la sexualité ne l'attire pas, tout comme un homo l'est parce que les femmes ne l'attire pas (et est attiré par les hommes, c'est une combinaison des 2. ce serait une personne bi si la personne est attiré par hommes et femme, et asexuel si elle est attiré ni par les hommes ni par les femmes).
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image
nightswimming
Apprenti(e)
Messages : 56
Inscription : 11 avr. 2020, 15:21
A aimé : 54 fois
A été aimé : 25 fois

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par nightswimming »

Bonjour Cazou, et bienvenue.

Je me reconnais assez dans ce que tu dis, et je dirais même que c'est ça qui est le plus difficile à vivre dans l'asexualité.

La phase de séduction, où l'on sent que l'on rentre dans une connexion spéciale avec quelqu'un, c'est vraiment quelque chose de formidable à vivre...
Mais dans la tête de la majorité des gens, tout cela doit mener à la sexualité, alors que dans ma tête à moi, non.
En conséquence, il y a effectivement ce sentiment diffus, que tôt ou tard il va y avoir une sorte de malentendu. J'ai l'impression que la personne en face pourra se sentir flouée à un moment.

Moi je ne me suis jamais forcé à rien. Et en général je suis assez transparent avec les gens. Sans leur dire "je suis asexuel/aromantique", je leur dis que je suis très célibataire endurci, que je n'ai jamais eu vraiment envie d'avoir quelqu'un dans ma vie (ce qui n'est pas totalement vrai peut-être... mais permet aux S avec lesquels s'engage un jeu de séduction de ne pas se faire trop d'illusions fausses sur moi).

Parfois cela met fin à cette phase de rapprochement... parfois cela permet de déboucher sur autre chose, une forme spéciale d'amitié où le jeu de séduction peut aussi avoir une place.

Mais je trouve que c'est compliqué à gérer tout ça, oui.
Avatar de l’utilisateur
Freaks
Affable
Messages : 136
Inscription : 27 déc. 2020, 19:09
A aimé : 96 fois
A été aimé : 63 fois

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par Freaks »

nightswimming a écrit : 06 mai 2021, 00:16 La phase de séduction, où l'on sent que l'on rentre dans une connexion spéciale avec quelqu'un, c'est vraiment quelque chose de formidable à vivre...
Mais dans la tête de la majorité des gens, tout cela doit mener à la sexualité, alors que dans ma tête à moi, non.
En conséquence, il y a effectivement ce sentiment diffus, que tôt ou tard il va y avoir une sorte de malentendu. J'ai l'impression que la personne en face pourra se sentir flouée à un moment.

Moi je ne me suis jamais forcé à rien. Et en général je suis assez transparent avec les gens. Sans leur dire "je suis asexuel/aromantique", je leur dis que je suis très célibataire endurci, que je n'ai jamais eu vraiment envie d'avoir quelqu'un dans ma vie (ce qui n'est pas totalement vrai peut-être... mais permet aux S avec lesquels s'engage un jeu de séduction de ne pas se faire trop d'illusions fausses sur moi).

Parfois cela met fin à cette phase de rapprochement... parfois cela permet de déboucher sur autre chose, une forme spéciale d'amitié où le jeu de séduction peut aussi avoir une place.

Mais je trouve que c'est compliqué à gérer tout ça, oui.
Ca ressemble plus à de l'asexualité romantique, non ? :roll:

Après, je dis ça, mais autant je trouve que c'est (relativement) facile de se découvrir asexuel (une fois qu'on connaît le concept, du moins :D ), autant je pense que c'est plus compliqué pour l'aromantisme (je pense être aromantique, mais ça ne m'a pas empêché de faire des crushs alibis plus jeune).

En tout cas, il me semble qu'en sus de ces 2 attractions-là (sexuelle / romantique), l'attraction esthétique rentre en jeu (celle-là, je sais que je la ressens, je peux trouver des femmes jolies).

Sinon, j'ai vraiment beaucoup de mal avec "les jeux de séduction", je n'y comprend strictement rien (je pense que je suis passé à côté de toutes les avances qu'on m'a faites, si on m'en a faites), et je n'aime pas l'ambiguïté dans les relations amicales : je préfère qu'il soit clair dès le début qu'il ne se passera rien, c'est même ça à mon avis qui permet à l'amitié de se développer (pour moi, l'amitié est clairement plus importante que l'amour, même si j'ai mis du temps à le comprendre).

Du coup, je ne sais pas si ce que je dis là fait vraiment avancer le schmilblick... :D
On reconnaît la pression sociale au bruit qu'elle fait quand elle s'en va.
Avatar de l’utilisateur
Jullianna
Aborigène
Messages : 4315
Inscription : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 186 fois
A été aimé : 164 fois

Re: Est-ce que vous aussi ?

Message par Jullianna »

nightswimming a écrit : 06 mai 2021, 00:16 parfois cela permet de déboucher sur autre chose, une forme spéciale d'amitié où le jeu de séduction peut aussi avoir une place.
Je pense qu'entre homme et femme, l''amitié, pas toujours, mais très souvent, est teintée de "jeu de séduction", voir de séduction taquine et je trouve que cela apporte à la relation une certaine douceur.
Sans la musique, la vie serait une erreur." Nietzsche
Répondre