S en détresse...

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
FD2020
Néophyte
Messages : 4
Inscription : 20 nov. 2020, 15:03
A aimé : 0
A été aimé : 0

S en détresse...

Message par FD2020 »

Bonjour à tous,

J'ai 22 ans, et n'ai jamais posté quoi que ce soit sur un forum... aussi, je ne sais si ma bouteille à la mer s'échouera quelque part ! Si quelqu'un lit ce message malgré mes lacunes en informatique... je viens ici en quête désespérée de réponses et d'espoir.

J'ai lu pas mal d'histoires d'internautes sur ce forum, et je viens énoncer - encore une - nouvelle histoire de S en couple avec une A, vraisemblablement du moins.

Je suis une jeune femme, en couple avec une autre jeune femme de 25 ans.
Nous nous fréquentons depuis bientôt 4 ans, et habitons ensemble depuis plus d'un an et demi.
Notre histoire et notre complicité sont très fortes. Aussi, je connais depuis toujours les orientations et les peurs de ma compagne, et les ai toujours comprises et respectées.
Ma compagne, de son côté, a toujours été attirée par des femmes - qui n'ont malheureusement pas toujours respecté ses ressentis, et ont renforcé beaucoup de traumatismes, déjà très présents en elle.

Traumatismes qui, il me semblent, ne font que se superposer à une asexualité claire et nette.

Aussi, nous n'avons absolument jamais eu de rapports (même "légers", et, la connaissant par coeur... je ne lui ai jamais demandé de se forcer.

Elle est heureuse de cette situation, et se montre extrêmement tendre et câline dans ce contexte, comme elle ne l'avait jamais été. Elle semble libérée et épanouie, en comparaison avec ses anciennes relations, où se forcer au lit était quotidien, et créait une barrière pour toute autre complicité.

Je pensais alors avoir le bon comportement, je pensais qu'il n'y aurait jamais de conséquences à ma frustration.

D'autant plus que, de mon côté, j'ai exactement le même passif que ma compagne, à ceci près qu'il s'agissait d'hommes. Rapports forcés (que la contrainte soit morale ou physique, plus ou moins violente), dégoût pour le rapport sexuel très prononcé.

Seulement voilà... je commence à comprendre que, contrairement à ma compagne, mon dégoût du sexe n'est aucunement lié à une forme quelconque d'asexualité (bien que j'y ai pensé après énormément d'échecs au lit, et, navrée du détail, une pénétration systématiquement impossible sur mes dernières relations d'acharnement d'hétérosexualité).
J'étais simplement épuisée de devoir me forcer sans cesse. J'étais en fait simplement du mauvais côté de la barrière, et pas amoureuse du tout... je ne le savais pas avant d'être avec ma compagne.

Et depuis 4 ans, mon désir pour elle ne fait que croître.
J'ai pensé, au début de notre relation, qu'il ne s'agissait que de "blocages" psychologiques pour elle, suite à son vécu. Vu le mien, je compatissait pleinement.

Je n'ai réalisé que très récemment qu'il s'agissait de quelque chose de bien plus profond et immuable pour elle. C'est clair et net, le sexe ne l'intéresse aucunement.

De mon côté, je rêve maintenant d'une complicité plus poussée avec elle, d'une relation plus charnelle, plus passionnée, plus intime, et je ne comprends même pas moi-même pourquoi mes sentiments sont si forts.
Mais je ne suis pas stupide, je me doute que le fait qu'elle n'exige rien de moi sur ce plan-là m'a vraiment libérée, et permis d'enfin ressentir une forme d'attirance physique sans pression. (ce qui, en plus, accroit considérablement ma frustration: j'espérais avoir enfin une autre version des rapports, une version enfin consentie de ma part, pleine d'amour et de douceur...)

J'ai donc tenté de lui laisser beaucoup d'air, puis de lui proposer des compromis de moments tendres où les câlins pourraient aller un peu plus loin pour me contenter un petit peu, ou encore de la laisser me parler de son passé: rien n'y fait, l'idée même d'un contact à tendance sexuelle la "détruit" (je la cite).

Je commence tout juste à ressentir les effets destructeurs que la situation a eu - et a toujours - sur moi.

Dès que la situation se trouve être trop frustrante, j'ai l'habitude de sortir me griller une clope avec un bon morceau de jazz
(en effet, je ne suis jamais allée voir ailleurs, je n'ai jamais laissé qui que ce soit me toucher depuis que je suis avec elle, et je ne compte pas le faire; aussi, la masturbation me semble être une parodie absurde de ce que je recherche: je souhaite un partage, un moment de fusion avec un être aimé, chose que je ne pourrais jamais m'apporter seule. J'éprouve même une profonde aversion pour cette solution qui ne me ressemble pas du tout, n'ayant jamais recherché du sexe pour le sexe).

Pour elle, il est de toute façon inenvisageable de me laisser avoir un quelconque contact physique avec un tiers, ou de me partager d'une façon ou d'une autre. Impossible.

Mais il lui est tout aussi insupportable d'imaginer l'idée même d'essayer quoi que ce soit elle-même avec moi. Elle s'est forcé trop de fois et ne veut pas que notre relation prenne cette tournure... moi non plus. Aussi doux et tendre puisse être le moment: en-dessous de la ceinture, elle se trahirait.

Je me sens de plus en plus mal, et ma patience (bien qu'essentielle, étant donné que je travaille avec des chevaux) devient inexistante au quotidien, dans tous les aspects de ma vie. Professionnelle, familiale, sociale... je me renferme et ne crois plus en moi.

Je me sens... laide, repoussante et stupide, peu importe la force que je déploie à me convaincre que "ça n'est pas ma faute".

Je vois que beaucoup d'internautes S sur ce forum ont trouvé leur solution dans une relation "tendresse - quotidien - douceur - amour" avec leur compagne/compagnon A, d'une part, et dans une relation purement physique et passionnelle avec un tiers S d'autre part.

Mais y a-t-il d'autres solutions ?

Devrais-je amener les choses différemment à ma compagne ?

Est-il peut-être tout simplement trop difficile pour elle de comprendre mon mal-être ? Comment lui expliquer ma douleur au quotidien ? La dernière tentative s'est conclue par le mot "salope" sorti de sa bouche pour me qualifier... elle l'a regretté, mais je ressens encore le mal que ça m'a fait... les engueulades s'enchaînent et la compréhension s'obscurcit peu à peu.

Nous n'avons absolument pas les moyens d'une thérapie coûteuse: je suis en pleine reconversion professionnelle suite à cette pandémie de malheur... je cherche simplement quelques avis, conseils, de personnes ayant peut-être un vécu similaire...

Je l'aime de tout mon coeur, mais commence à avoir très peur de déraper un jour. De me laisser tanter ailleurs par ce contact qui me manque tant, et de la perdre. Je ne saurais qui plus est jamais lui mentir, lui cacher quoi que ce soit.
Je cherche donc en ultime recours aux tensions extrêmes créées par notre situation depuis quelques temps... je ne suis pas branchée internet du tout, mais j'ai cru voir que ce forum était assez ouvert d'esprit... et je m'en voudrais de ne pas tout tenter pour nous sauver.

Help help help...
choooj
Altruiste
Messages : 1191
Inscription : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 242 fois
A été aimé : 230 fois

Re: S en détresse...

Message par choooj »

Bienvenue FD2020,

J'avoue être un peu démunie pour t'aider, là tout de suite. D'ordinaire, je réponds à des situations où le A n'est pas totalement réfractaire au sexe et dans des situations où bien sûr il s'agit d'un couple qui veut trouver une soluce pour rester ensemble.
Je cogite et reviens vers toi dès que j'ai une idée. On te laisse pas tomber.
FD2020
Néophyte
Messages : 4
Inscription : 20 nov. 2020, 15:03
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: S en détresse...

Message par FD2020 »

Mille merci Choooj. Je sais que je dépeins une situation très particulière... mais je tiens à ma compagne comme à la prunelle de mes yeux. Toute idée pour nous aider sera bonne à prendre.. ça fait quoi qu'il arrive beaucoup de bien, d'en avoir simplement parlé !!

Car à deux, nous avons déjà fait le tour du sujet un paquet de fois.. il faut sûrement qu'on sorte de notre huis-clos et de nos positions respectives
Avatar de l’utilisateur
PassionA
Atrix Revolutions
Messages : 1990
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 503 fois
A été aimé : 554 fois

Re: S en détresse...

Message par PassionA »

Bienvenue et merci de ton témoignage :)

Difficile de te donner une solution car votre situation semble fermement ancrée et fermée. Je ne vois qu'une chose, si tu tiens à rester avec elle et réussir à te départir du sexe, c'est de trouver des moyens de libérer cette énergie sexuelle que tu accumule d'une autre manière. Je sais ce n'est pas top mais je ne vois que ça. De plus tu dis être contre la masturbation mais peut-être que ton point de vue peut changer sur ce point. Imagine ce que tu ferais si tu étais célibataire sans relations sexuelles et rappelle toi qu'elle est présente pour tout ce qui est tendresse et douceur.
FD2020
Néophyte
Messages : 4
Inscription : 20 nov. 2020, 15:03
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: S en détresse...

Message par FD2020 »

Merci beaucoup PassionA pour ta réponse, oui j'ai vraiment tenté de me "débrouiller" seule lol, comme si j'étais célibataire sur ce plan-là, et en couple pour tout le reste.

Mais pas moyen, ça ne me branche pas.. le côté passion et tendresse me manque vraiment. C'est beaucoup trop froid à mon sens..

Je me demande parfois si je ne m'y prends pas mal pour lui amener les choses.. est-ce que mes attentes peuvent lui faire trop peur ?
Devrais-je peut-être lui parler du sujet plus souvent ? Ou au contraire, ne pas trop en parler pour ne pas la stesser comme une dingue, mais plutôt l'amener à aller un tout petit peu plus loin en s'amusant, comme un "jeu" ?

J'avoue ne plus trop savoir quels compromis faire; j'ai la sensation d'avoir fait énormément de concessions et n'y arrive plus..

Et pour celles qui trouvent leur bonheur ailleurs: comment le vit votre compagnon/compagne A ? Ne souffre-t-il pas de la situation ? Et arrivez-vous à séparer tout ça en deux dans votre propre esprit ?

Je devrais peut-être creuser cette option et lui expliquer que je ne souhaite pas la quitter pour quelqu'un d'autre (ce qu'elle craint), mais simplement mettre sur les épaules de quelqu'un d'autre ce qui lui pèse tant, sans rien enlever à notre relation... pas simple à expliquer...

J'ai peur de virer zinzin sous peu !! Vraiment navrée pour toutes ces questions.. mais je rêve timidement d'entendre parler d'une histoire similaire qui aurait marché..

Merci encore
Avatar de l’utilisateur
Aphélie
Ace in space
Messages : 1700
Inscription : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 313 fois
A été aimé : 514 fois

Re: S en détresse...

Message par Aphélie »

Pour le coup, la situation me semble compliquée. Pour qu'une relation A/S fonctionne il faut que des compromis soient faits... des deux côtés. Elle visiblement refuse toute forme d'intimité sexuelle mais ne souhaite pas que tu ailles voir ailleurs, et toi de ton côté tu vis difficilement la situation mais ne souhaite pas recourir à la masturbation non plus. Partant de là, les choses me semblent un peu coincées. J'imagine que c'est à toi de voir à quel point tu te sens prête à continuer dans l'état actuel des choses. Ce qui est sûr, c'est qu'il n'est pas question qu'elle se force, et à trop insister, tu risques surtout de la braquer, ce qui ne va rien arranger. Ne rien dire la confortera peut-être dans l'idée que le problème est résolu, mais ne changera pas les choses. Pour avoir été à sa place, il arrive à un moment où toute incitation à aller plus loin, aussi "innocente" se veut elle, devient source de pression et à la longue, c'est pesant. Ce qui est sûr, c'est que si pour elle c'était envisageable de s'aventurer sur ce terrain là, elle aurait déjà tenté des choses, car dans ces cas là c'est sur la personne asexuelle que la pression retombe (tout le côté devoir conjugal qui est assez lourd à porter).

Pour ce qui est d'aller voir ailleurs, ça dépend des personnes et des couples. Lorsque la jalousie et les insécurités entrent en jeu, c'est vite compliqué à gérer : est-ce que toi-même tu te sentirais capable de faire la part des choses ? Etre avec quelqu'un simplement pour l'aspect charnel, sans amour ? Elle de son côté semble penser qu'elle le vivrait mal. Si c'est le cas, cela risque de vous ronger encore plus et d'augmenter le fossé entre vous. Je ne veux pas paraître pessimiste, mais parfois on "s'emprisonne" dans une relation parce que les sentiments sont là en pensant que le reste suivra... et malheureusement ce n'est pas toujours si facile, même si cela semble incompréhensible de laisser partir quelqu'un qu'on aime et dont on est aimé. Plutôt que d'essayer de la changer, je pense qu'il te faut soit accepter ce qu'elle a à te proposer, soit te résoudre au fait que vous n'êtes pas aussi compatibles que vous l'espériez. Si vous vous attendez mutuellement en restant sur vos positions, vous risquez de vous faire du mal longtemps.
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams
FD2020
Néophyte
Messages : 4
Inscription : 20 nov. 2020, 15:03
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: S en détresse...

Message par FD2020 »

Oui, je comprends tout à fait ton analyse Aphélie... il faut qu'un pion bouge.
Et je cherche des solutions pour que ce ne soit pas immuablement une rupture, je cherche un changement certes, mais qui peut-être n'aurait pas été envisagé jusqu'ici par ma faute, je cherche conseil pour peut-être mettre sur la table une option que l'on aurait déjà envisagée, mais sûrement pas assez sereinement..

C'est pourquoi je cherche, ici, à mieux comprendre son point de vue.. j'ai eu beau le respecter jusqu'ici, ça ne m'empêche malheureusement pas de ne pas ressentir ce qu'elle ressent, tout simplement

Je me suis donc dit que ma compréhension serait plus complète en écoutant des avis et des vécus similaires au sien, pour alimenter nos conversations sur le sujet d'éléments nouveaux, peut-être plus en accord avec son ressenti, et lui montrer que quoi qu'il arrive elle n'est paq seule..

Je sais, c'est complexe lol, mais c'est l'idée
Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 4053
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 692 fois
A été aimé : 1119 fois

Re: S en détresse...

Message par Baelfire »

Salut FD2020,

J'ai beau me creuser la tête je ne vois pas de solution à votre problème. Quand les deux sont ouverts à la discussion et au compromis on peut trouver des trucs et astuces. Ici ça bloque de toutes parts. Tu as absolument envie relations charnelles et elle ne veut pas du tout en entendre parler. C'est comme si on voulait faire d'un seul parti l'extrême gauche et l'extrême droite :P.

Chaque A a sa personnalité, sa manière d'accepter un peu, beaucoup, pas du tout les relations charnelles ou le fait que son partenaire aille voir ailleurs. Y en a pas un de pareil. Tout comme les S. Difficile pour nous de te dire ce qu'elle a dans la tête. D'autant plus qu'elle a été sévérement traumatisée. Cependant à voir la violence de sa réaction quand tu as tenté d'aborder le sujet on peut valablement supposer que pour elle c'est hors de question.

Je rejoins Aphélie. Les sentiments sont importants. Mais la compatibilité est essentielle...du moins je le crois.
Image

"Que désires-tu, beauuuuu guerrier?
- Manger!
- Manger?
- Ben oui quoi, j'ai faim! De courir comme ça en plein air, ça me donne faim!"
choooj
Altruiste
Messages : 1191
Inscription : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 242 fois
A été aimé : 230 fois

Re: S en détresse...

Message par choooj »

Bon ben mes prédécesseurs ont aussi l'impression que c'est bloqué.
Je crains que la seule issue ne soit : polyamour et ça passe ou ça casse avec ta compagne.
Pourquoi ? Parce que tu expliques que le sexe pour le sexe ça ne t'intéresse pas mais que tu es en manque d'une relation à la fois charnelle et affective.
Et parce que de l'autre côté, tu l'aimes ta compagne.
Donc 1) à toi déjà de te projeter et de voir s'il y'a un risque que sur du long terme, tu privilégies ta relation affective sexuelle au détriment de la relation affective platonique avec ta compagne actuelle. Autrement dit, ne finirais-tu pas par basculer d'une compagne à l'autre ?
2) si tu te sens capable de mener une vie affective avec une personne sexuelle ET pouvoir simultanément mener une 2nde vie affective alors parles franchement de ce projet à ta compagne. En lui expliquant bien qu'elle ne peut en aucun cas être remplacée par qui que ce soit d'autre.
3) si ta compagne est réfractaire pour tout, ben je suis désolée, il n'y a rien d'autre que la rupture. Sauf à pouvoir t'affranchir de tes besoins charnels comme le suggère PassionA mais tu as dit ne pas en être capable, donc il faut parfois regarder la réalité en face, même si elle est douloureuse. :(
dioptase
Aspirant
Messages : 46
Inscription : 20 oct. 2020, 22:02
A aimé : 8 fois
A été aimé : 5 fois

Re: S en détresse...

Message par dioptase »

J'ai une question : est-ce que te voir te masturber la dégoute aussi ? Avez vous essayer d'être ensemble pendant que tu le fais ? Si ce qui te bloque dans cet acte est le fais qu'il n'y ai pas de tendresse/complicité, est-ce que le fais qu'elle t'embrasse pendant que tu t'occupes de tes besoins pourrais aider par exemple ? Sans que elle ne te touche plus qu'elle ne le fait en temps normale ?
Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENant
Messages : 3475
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 720 fois
A été aimé : 695 fois

Re: S en détresse...

Message par clotaire »

Bienvenue FD2020 :-)
Ben la seule chose que je pourrais ajouter c'est tenter au mieux de trouver du réconfort en passant tout ce que tu peux passer comme bons moments avec elle. A suivre !
Sinon, je suis d'accord avec les voisins. Certaines concessions peuvent être douloureuses…
Avatar de l’utilisateur
Raccoon
Adepte
Messages : 245
Inscription : 17 oct. 2017, 10:43
Localisation : Haute-Roche
Pronom : Elle
A aimé : 47 fois
A été aimé : 77 fois

Re: S en détresse...

Message par Raccoon »

Désolée FD2020 mais je ne vais pas pouvoir ajouter grand chose à ce qu'on pu noter mes voisins du dessus. Comme l'a si bien dit Aphélie, si vous continuez comme ça vous n'allez vous apporter que du mal.
Je comprends que ta compagne soit importante à tes yeux, et que par conséquent il est très dur pour toi d'envisager de faire un choix entre une rupture ou aller voir ailleurs côté sexe. Hors, vu la situation actuelle, cela ne me semble être que les deux fins possibles à la situation. Je respecte le fait que tu ais des besoins et que tu souffres de ne pas pouvoir les partager, comme le fait que ta compagne soit complètement dégoutée du sexe. Mais encore une fois, une relation A/S ne peut pas fonctionner sans compromis. Attention, ça ne veut pas dire que si l'on arrive pas à faire de compromis on est une mauvaise personne, la situation est parfois telle qu'il est impossible d'en faire car trop de traumatisme, ou trop d'efforts à sens unique, bref, trop d'accumulation qui font qu'il faut y mettre un stop. Le problème c'est que de ce que je peux lire, vous êtes dans cette impasse.
A l'heure actuelle, je pense que tu approches clairement de ta limite concernant la retenue, cela transparait clairement dans ton discours. D'un autre côté, ta compagne semble incompatible avec toute forme de relation sexuelle. Je pense qu'il est temps que vous ayez une conversation et que vous mettiez les choses à plat.
Il faut, et il est important, que tu lui transmettes ton ressenti à toi, ta douleur à toi. J'insiste là dessus car le fait qu'elle t'ait traité de "salope" lorsque tu as abordé ton envie me fait penser qu'elle ne se rend pas compte que ce n'est pas un caprice de ta part, mais que ton besoin sexuel, tout comme son absence de besoin font partie de toi, et qu'elle n'a pas le droit d'invalider tes sentiments selon ses standards. Il faut que tu la mettes devant le fait accompli : si il est impossible pour elle de chercher une solution avec toi pour sauver votre couple, c'est qu'elle fait clairement passer son ressenti avant le tien et qu'une solution "entre vous deux" est à éliminer. Je ne dis pas qu'il faut qu'elle se force (et même si elle accepte une quelconque relation, je pense que tu ne seras pas bien toi-même de la sentir se forcer), mais au moins que vous ayez une conversation calme et claire à ce sujet et qu'elle reconnaisse tes émotions pour que vous puissiez réfléchir à deux. Dans le cas ou le "non" est irrévocable, reste à lui proposer deux choses : soit elle accepte que tu ailles voir ailleurs, soit vous choisissez de vous séparer. Il faut cependant garder à l'esprit que si l'option sex-friend est privilégiée, c'est un risque à prendre, pour elle et pour toi de voir votre relation s'étioler encore un peu plus : sentiment de trahison de sa part, culpabilité pour toi (et potentiellement inversement : culpabilité et trahison des deux côtés)... Sans compter que le sexe reste intimement lié à un partage et peut-être une redécouverte salvatrice pour toi qui te fera prendre conscience que votre relation actuelle ne te satisfait plus.
Je vais être franche et brutale, mais je pense que le mieux pour vous deux reste encore de discuter calmement et chercher une solution à deux (il est dur de trouver une solution pour toi sans la personne concernée), et j'espère sincèrement que vous y arriverez, ou de vous séparer.
The day is my enemy, the night my fave
Avatar de l’utilisateur
Kinou_9
Affilié
Messages : 344
Inscription : 18 mai 2020, 08:56
Pronom : il
A aimé : 52 fois
A été aimé : 111 fois

Re: S en détresse...

Message par Kinou_9 »

Salut FD2020,

Mes camarades t'ont apporté de bons conseils.
Tout comme ma voisine du dessus, je te conseillerai de communiquer ton ressenti à ta copine et de faire le point ensemble sur où vous en êtes dans votre couple.
Au niveau sentimental, on comprends bien que vous êtes bien ensemble et que vous vous aimez.
Au niveau physique, votre différence d'orientation crée un déséquilibre entre vous. Il est alors important que vous comprenez bien vos ressentis respectifs et qu'il n'y en a pas un qui prévaut sur l'autre.
Son identité A et son désintérêt pour le sexe fait partie intégrante de sa personne. Tout comme ton identité S et ton besoin de relation charnelle fait partie intégrante de la tienne. Ce sont vos orientations propres qui se doivent d'être comprises, considérées et acceptées entre partenaires.
Si pour elle, l'absence de relation sexuelle dans votre couple lui va bien, il est important qu'elle comprenne que cela crée de la frustration de ton côté. Et que plus le temps va passer, plus le malaise va s'agrandir entre vous du fait de cette situation déséquilibrée.

Bien sûr, elle ne doit pas se forcer pour répondre à tes besoins charnels si elle n'en a pas envie et surtout si ça la mettrait mal. Elle semble totalement fermée à ça donc je pense que l'option d'avoir des rapports sexuels avec elle peut être mise de côté pour l'instant.

Si tu ne peux pas retrouver cette intimité avec elle et que la masturbation ne te suffit pas (ce que je peux bien comprendre), il reste alors l'option d'aller voir ailleurs oui. Et comme pour toi, le sexe est indissociable d'une relation sentimentale, on peut aussi mettre de côté l'option plan cul.

Il reste alors comme suggéré précédemment le polyamour où il vous serait possible de vivre plusieurs relations en même temps. Mais cela nécessite que vous soyez d'accord toutes les deux. Or, ça semble bloquer du côté de ta copine où il lui serait inenvisageable de te laisser relationner avec une autre personne. Je suppose qu'elle a des peurs concernant les risques que ça pourrait engendrer sur votre relation et c'est tout à fait compréhensible. Toi-même je pense que tu ne serais pas tout à fait sereine dans une telle situation.

Le polyamour est une orientation relationnelle éthique qui implique de déconstruire beaucoup de choses sur les relations de couple, sur le sexe, sur la jalousie, sur le rapport à soi-même, sur nos insécurités, etc. Et quand on n'est pas renseigné et déconstruit, c'est normal de bloquer et d'avoir peur. Car on a toujours appris le modèle classique du couple monogame exclusif. Je suis actuellement en relation polyamoureuse avec ma copine S. Et je sais à quel point ce n'est pas toujours évident d'essayer de chercher des solutions pour qu'il n'y ait pas de frustrations ou de culpabilité d'un côté comme de l'autre.
Si cela pourrait vous intéresser de vous renseigner sur le polyamour et essayer de balayer les éventuels à priori sur les relations non exclusives, sache qu'il y a pas mal de cafés poly en ligne en ce moment (vu qu'en physique, c'est mort avec le Covid). D'ailleurs, pour info il y en a un demain soir. Enfin plutôt ce mardi soir donc aujourd'hui (le gars qui se rend compte qu'il est 4h du mat xD). Le lien FB ici
Par ailleurs, si tu aimes la lecture, je te conseillerai de lire La Salope éthique qui parle des relations libres et du polyamour.
Bon je viens de me rendre compte que je conseille à une fille qui s'est fait traiter de salope par sa copine de lire un livre qui s'appelle La Salope éthique... Mais c'est pas fait exprès ! C'est juste que ce livre est la Bible du polyamour. :lol:

Enfin, la dernière option qui serait la plus difficile est la rupture oui. Mais il ne faudrait pas voir ça comme un échec à votre couple. La fin d'une relation fait partie intégrante de cette relation. Et elle arrive pour mettre fin à une situation malheureuse où les partenaires ne seraient plus compatibles.
J'espère vraiment que vous arriverez à trouver un terrain d'entente.
Répondre