Autosexuelle

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Evanescente
Affranchi
Messages : 462
Enregistré le : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 50 fois
A été aimé : 43 fois

Re: Autosexuelle

Message par Evanescente »

Anne981 a écrit :
16 juin 2019, 17:38
Je te souhaite bien des expériences heureuses.
Pareil. J'espère que la vie te sourira dans ces nouvelles expériences, Nostera.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Evanescente pour son message :
Anne981 (16 juin 2019, 17:50)

Avatar du membre
Nostera37
Aguerri
Messages : 500
Enregistré le : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 75 fois

Re: Autosexuelle

Message par Nostera37 »

Merci, je viens tout juste d’éviter la dépression, je pense que rien ne peut m’arrêter maintenant!
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Nostera37 pour son message :
Anne981 (17 juin 2019, 19:17)
"Celui qui connaît l'art de vivre avec soi-même ignore l'ennui." ~ Erasme

Avatar du membre
ErwanBlo
Aspirant
Messages : 48
Enregistré le : 26 juil. 2020, 13:10
Pronom : Il
A aimé : 1 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Autosexuelle

Message par ErwanBlo »

Yellow Cab a écrit :
28 mai 2019, 17:02
Asexuelle, Autosexuelle...ceux sont des définitions.
Avant toute chose c'est d’être bien équilibrée. Tant que l'on a pas une sexualité néfaste pour une personne, cela n'est pas important a mes yeux.

Vouloir trop définir sa sexualité, et je crois, plutôt néfaste.
Il n'y a pas de sexualité classique, juste des sexualité personnelle qui évoluent avec le temps.
Je suis assez d'accord avec ce topic même si, parfois, il peut être agréable, réconfortant de pouvoir se retrouver dans une définition qui, de toutes façons ne sera que partielle, chacun ayant sa propre conception de choses.

Le plus important - pas le plus facile - est de se sentir en accord avec ce que l'on est vraiment, ce que l'on ressent vraiment. Et, surtout, ne pas vouloir imposer de force sa vision ; la défendre, oui !

Avatar du membre
ErwanBlo
Aspirant
Messages : 48
Enregistré le : 26 juil. 2020, 13:10
Pronom : Il
A aimé : 1 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Autosexuelle

Message par ErwanBlo »

Clémentia a écrit :
30 sept. 2016, 21:21
Bonsoir à tous,

Bref, peut-on être asexuel(le) tout en accordant une grande place à la sexualité dans sa vie (--> en fantasmant beaucoup et en se procurant du plaisir seul(e) mais sans être féru(e) des rapports sexuels avec autrui?).
Bonjour Clementia,

Je pense que oui, si je m'en réfère à ce que je suis...

Je suis incapable d'avoir des rapports sexuels avec qui que ce soit et je ne l'imagine même pas. Même attiré par une personne, je ne conçois pas de dépasser le stade de la nudité commune et de quelques câlins. En ce sens, je réponds aux critères de l'asexualité.

Par contre, seul, je me donne journellement du plaisir. J'oserais même dire que cela m'est indispensable... Et là, d'aucuns peuvent me classer comme autosexuel.

Alors, pour répondre à ta question, je dirais OUI !

Calice
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 12 avr. 2017, 15:05
A aimé : 2 fois
A été aimé : 0

Re: Autosexuelle

Message par Calice »

Bonjour, je me lance aussi.... Je me retrouve parfaitement dans le détail des récits de Clémentia avec moins de désirs sexuels et dans d’autres récits que j’en tombe un peu des nues.......
Je pense donc que je suis asexuelle ou autosexuelle..... mais savez vous d’où cela peut venir si on n’a pas subi de crime sexuel pendant l’enfance ? Ou autre sombre histoire qui expliquerait ce manque de désir de l’autre ?
Je m’interroge..... est ce que certaines réticences pourraient être vaincues avec un sexologue ? Ou un psy ?
Comment se fait il que nous puissions percevoir l’acte comme ridicule avec son enchaînement de mots de petits cris lors de la montée de plaisir, pendant laquelle d’ailleurs au même titre que clémentia, j’ai toujours été mal à
L’aise, même si, plus jeune, je « jouais le jeu ».....
voilà le post remonte à 2016, mais il est celui dans lequel je me suis tout de suite identifiée, et c’est un peu comme une évidence mêlée à un choc 🤪
Merci.
Bonne soirée à tous et toutes.🙏🏻

Avatar du membre
Nostera37
Aguerri
Messages : 500
Enregistré le : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 75 fois

Re: Autosexuelle

Message par Nostera37 »

Salut Calice!

Je suis autosexuelle, moi-même. Et jouer le jeu, ça me connait. Mais je ne veux plus de ça, l'acte à deux ne me satisfait pas, il me gêne même.

Les cris et tout ça, c'est une manifestation normale du plaisir sexuel... Enfin, je ne l'avais pas franchement expérimenté avant de me vautrer délicieusement dans mon plaisir égoïste (sarcasme maximal engagé).

Il n'y a pas forcément besoin d'explication, de traumatisme, etc... Sauf si tu perçois cette orientation comme gênante, auquel cas un sexologue peut t'aider à y voir clair, mais les réticences sont basées sur l'idée que tout le monde a besoin de sexe à deux.

Perso... Je vis bien mieux maintenant que je n'ai plus à me donner à un ou une autre!
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Nostera37 pour son message :
Calice (31 juil. 2020, 03:37)
"Celui qui connaît l'art de vivre avec soi-même ignore l'ennui." ~ Erasme

Calice
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 12 avr. 2017, 15:05
A aimé : 2 fois
A été aimé : 0

Re: Autosexuelle

Message par Calice »

Salut Nostera37,
Merci pour ton message, un de plus qui vient combler le rang avec lequel je commence à me familiariser....
😊
Je recherche toujours des explications à tout, mais je suis très heureuse comme ça. Je suis divorcée, depuis 6 mois, là n’était pas le problème, même si nous n’avions plus vraiment de relations avec mon mari depuis quelques années, mais là encore, pour d’autres raisons.
Je n’ai nullement besoin d’une relation dans ma vie, je le crie haut et fort à qui veut l’entendre. 😉
J’ai un enfant qui est jeune et donc je préfère me consacrer à lui et m’épanouir autrement.
Mais j’aimerais comprendre pourquoi ? Pourquoi moi, blocage ? Autre chose ? C’est bête, je sais pourquoi chercher si mon état me satisfait..... c’est plus fort que moi, je fais toujours ça, même si parfois, il n’y a rien à comprendre, c’est juste que les choses sont ainsi.
En tout cas merci pour ton soutien 😀

Avatar du membre
Nostera37
Aguerri
Messages : 500
Enregistré le : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 75 fois

Re: Autosexuelle

Message par Nostera37 »

Oh comme je te comprends, j'en suis passée exactement par-là. J'ai quitté mon mari il y a plus d'un an, le sexe était devenu très rare, et ça m'aurait convenu en réalité s'il y avait eu de la tendresse.

Je vis avec mon jeune enfant également, et je sors d'un phase d'introspection qui dure depuis début 2019.

J'ai aussi cherché à tout comprendre, mais ce qui me parait évident, c'est le regard de l'autre et la sensation de ne pouvoir se laisser vraiment aller.

Après, absence de désir pour l'acte lui-même, plus simplement, même si la libido y est. Il ne faut pas donner le mauvais os à ronger, en clair.
"Celui qui connaît l'art de vivre avec soi-même ignore l'ennui." ~ Erasme

Avatar du membre
ErwanBlo
Aspirant
Messages : 48
Enregistré le : 26 juil. 2020, 13:10
Pronom : Il
A aimé : 1 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Autosexuelle

Message par ErwanBlo »

Clémentia a écrit :
30 sept. 2016, 21:21

Bonsoir à tous,

Bref, peut-on être asexuel(le) tout en accordant une grande place à la sexualité dans sa vie (--> en fantasmant beaucoup et en se procurant du plaisir seul(e) mais sans être féru(e) des rapports sexuels avec autrui?).
Bonjour Clementia et bienvenue.

J'arrive peut-être un peu tard dans cette discussion mais j'avais envie de répondre à ta dernière interrogation. Je suis moi-même asexuel au sens où je n’éprouve et n'ai jamais éprouvé aucun désir sexuel pour qui que ce soit. En cela, je crois répondre à la définition, que je qualifierais de générique, de l'asexualité. Mais cette notion englobe tout un tas d'autres notions comme celle qui t'intéresse, l'autosexualité.

Je suis moi-même autosexuel car j'ai une sexualité solitaire assez présente et qui tient donc une certaine place dans ma vie. Celle-ci me comble depuis toujours et ne m'empêche nullement d'avoir une vie sociale, ni même de vivre, tout simplement.

Voilà ce que je tenais à te dire. En tous cas, si tu vis en accord avec ce que tu sens être, tu seras heureuse.

Erwan

Répondre