les "herbivores" Japonnais

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Répondre
Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3884
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 673 fois
A été aimé : 1011 fois

les "herbivores" Japonnais

Message par Baelfire »

C'est ainsi que l'on qualifie les Japonnais qui n'ont pas d'appétence sexuelle ni même l'envie d'une relation amoureuse. Ils sont apparemment de plus en plus nombreux. Et l'opinion publique leur en veut puisque c'est traditionnellement aux hommes d'initier les rapports amoureux, les femmes étant catégorisées comme normalement passives.

On voit là encore qu'il y a du boulot concernant l'équité hommes/femmes...

L'une des conséquences de tout cela serait la baisse de la natalité. On attribue aux herbivores de nombreux maux. Au final je crois que l'on peut les qualifier d'asexuels non ? Ce qui est hallucinant c'est de les discriminer de cette manière. Je vous laisse un article.

https://www.francetvinfo.fr/monde/japon ... 67137.html
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1907
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 255 fois
A été aimé : 452 fois

Re: les "herbivores" Japonnais

Message par Hestia »

Au final je crois que l'on peut les qualifier d'asexuels non ? Ce
Asexuels et/ ou aromantique, vu qu'il y a aussi une absence d'intérêt pour les relations amoureuse.
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Lau
Aguerri
Messages : 572
Enregistré le : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 282 fois
A été aimé : 212 fois

Re: les "herbivores" Japonnais

Message par Lau »

Ah oui, j'en avais entendu parler il y a quelques années. J'avais lu des trucs sur le sujet mais pas forcément fait le rapprochement avec l'asexualité.
Il me semblait que ce n'était pas un simple désintérêt mais plutôt une peur ou une "flemme" (apathie est plutôt bien trouvé) parce que toute relation demande investissement, temps, énergie et que justement, parce qu'on attribue ce rôle proactif aux hommes, c'est beaucoup de pression et ils abandonnent tout simplement.

Y'a eu un manga-documentaire qui aborde plus largement le sujet de la virginité tardive au Japon : La virginité passé 30 ans, souffrances et désirs au quotidien

Et puis il faut pas non plus oublier que ce qui importe au Japonais moyen c'est sa réussite sociale, qui passe par un dévouement extrême à son travail (ils ont le mot karoshi qui signifie mort par surmenage/excès de travail). Normal quand tu t'épuises au travail de ne pas forcément avoir l'énergie ou la motivation d'entretenir une relation amoureuse, surtout si tu trouves un autre "dérivatif" qui te permet de mieux relâcher la pression sans nécessité de trop s'investir (jeu vidéo ou porno par exemple).

Et j'avais lu aussi que ça peut être interprété comme une volonté des jeunes générations de ne pas marcher dans les pas des anciennes, de s'émanciper. Plus envie de se tuer à la tâche, plus envie de répondre aux obligations sociétales (mariage, enfants...).
C'est sans doute problématique que la natalité baisse mais si chacun vit sa vie comme il l'entend (et ne se prive pas - consciemment ou inconsciemment - de certaines choses juste parce qu'il a peur ou qu'il les trouve trop pénibles ou que sais-je).
"C'est une folie de remédier à l'arbitraire d'un dégoût par l'arbitraire d'une contrainte." (R. Enthoven)

Avatar du membre
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1907
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 255 fois
A été aimé : 452 fois

Re: les "herbivores" Japonnais

Message par Hestia »

Effectivement! Je rajouterais en complément de ce que dit Lau, que les japonais ont une vision assez différente de la sexualité ou du moins l'érotisme. Alors peut être qu'il y a de l'asexualité, voir de l'aromantisme parmi les personnes concernées par cet article, mais il y a, selon moi, aussi la possibilité que cette attitude est dû à une opposition de vision des choses entre les génération de la population japonaise.
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Atrix Reloaded
Messages : 1803
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Ael/Elle
A aimé : 496 fois
A été aimé : 449 fois

Re: les "herbivores" Japonnais

Message par Grignoteuse de bouquins »

J'avais vu un documentaire sur la sexualité au Japon il y à moins d'un an et ils parlaient de "désintérêt pour le sexe" parce que la population japonaise masculine jouait trop aux jeux vidéos. Dans le documentaire, ils disaient que les services pour faire semblant d'avoir un.e compagnon.ne étaient très courants. (Oui ils parlent de ca juste après avoir parlé de l'intérêt pour les relations sexuelles, j'ai pas trop vu le rapport). D'ailleurs il y avait plus précisément le terme de misère sexuelle.
Je ne pense pas qu'il y ait plus d'asexuels au Japon que dans d'autres pays, et je ne pense pas que ce soit le sujet dont le documentaire voulait parler.
Parcontre je trouve ça très bizarre voir limite malsain de vouloir pousser une population à fonder une famille ou à faire des enfants, laissez les gens faire ce qu'ils veulent...
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Tyane
Ascendant
Messages : 916
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 4 fois
A été aimé : 39 fois

Re: les "herbivores" Japonnais

Message par Tyane »

S'il y avait un Aven japonais, cela aurait été intéressant de demander (en anglais voire en japonais si quelqu'un maîtrise) comment est vu l'asexualité et sa relation avec le phénomène des herbivores. Il y a peut-être l'équivalent mais il n'est pas répertorié sur la page d'accueil. Après, le Aven anglophone, on doit croiser des gens d'un peu partout.

EDIT : http://asexual.jp/ Je ne sais pas si la page est vivante. Il faudrait actualiser les liens avec les Aven d'autres langues sur la page principale du site.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Tyane pour son message :
Baelfire (05 mai 2020, 19:10)

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3884
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 673 fois
A été aimé : 1011 fois

Re: les "herbivores" Japonnais

Message par Baelfire »

Lau a écrit :
29 avr. 2020, 18:14
Il me semblait que ce n'était pas un simple désintérêt mais plutôt une peur ou une "flemme" (apathie est plutôt bien trouvé) parce que toute relation demande investissement, temps, énergie et que justement, parce qu'on attribue ce rôle proactif aux hommes, c'est beaucoup de pression et ils abandonnent tout simplement.
Exact. J'ai lu ça aussi. En fait si ça se trouve ce qui leur est reproché c'est peut être plus cette flemme/peur d'avancer dans la vie et par extension de participer à l'économie du pays. La vie au Japon est particulière, ils vivent pour travailler et du coup ils n'ont pas la place d'avoir une vie privée. Pas étonnant que les jeunes générations soient découragées.
Image

TAGADAAAAA !!!

Almtesh
Affable
Messages : 137
Enregistré le : 04 mai 2020, 09:38
A aimé : 44 fois
A été aimé : 8 fois

Re: les "herbivores" Japonnais

Message par Almtesh »

Après, le sexe engendre la descendance, et je me dis que ce n'est pas plus mal que certains pratiquent un peu moins pour sauver la planète.
Oui, pour moi, l'abstinence sexuelle est un geste écologique.
 

Avatar du membre
Vince27
Altruiste
Messages : 1158
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
A aimé : 153 fois
A été aimé : 170 fois

Re: les "herbivores" Japonnais

Message par Vince27 »

Almtesh a écrit :
06 mai 2020, 09:48
[…] l'abstinence sexuelle est un geste écologique.
Ça reste effectivement le contraceptif le plus efficace pour lutter contre l'explosion démographique qui grimpe de façon exponentielle depuis l'époque industrielle.

A l'inverse, la natalité au Japon est en chute libre, mais j'imagine que c'est un processus naturel quand l'espace de vie est si réduit à cause de la densité de population. Leur appartement sont si petit, et ils y vivent en famille (toutes générations confondues). Du coup pas de rapport sexuel à domicile (les couples doivent s'organiser des sorties dans des hôtels).

Almtesh
Affable
Messages : 137
Enregistré le : 04 mai 2020, 09:38
A aimé : 44 fois
A été aimé : 8 fois

Re: les "herbivores" Japonnais

Message par Almtesh »

Pour ma part, je suis asexuel et végétarien, l'herbivore absolu.
 

Avatar du membre
Lau
Aguerri
Messages : 572
Enregistré le : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 282 fois
A été aimé : 212 fois

Re: les "herbivores" Japonnais

Message par Lau »

Almtesh a écrit :
06 mai 2020, 09:48
pour moi, l'abstinence sexuelle est un geste écologique.
J'ai pensé ça un temps aussi. Et puis j'ai fini par admettre que je ne voulais pas d'enfant parce que c'était juste trop de responsabilités. Pas besoin de se cacher derrière l'écologie ou je ne sais quel prétexte chevaleresque/altruiste/militant.
Même si c'est encore mal perçu, on peut dire qu'on ne veut pas d'enfants sans pour autant y accoler une quelconque revendication.
Oui, je suis un tantinet dans la provoc, mais je pense vraiment que l'écologie, sauver la planète gna gna, c'est pas une raison de s'abstenir volontairement de sexe : la contraception, ça existe.

Quand je vois comment ma mère m'a élevée, je reconnais que je n'aurais pas la patience ni l'abnégation pour faire de même. Et élever un enfant sans être vraiment/pleinement présent pour lui, c'est pas le parent que je voudrais être si jamais ça m'arrivait.
Sans compter le fait que j'ai un utérus et donc - de fait (injustement ?) - bien plus de responsabilités/implications dans la parentalité.

Je suis égoïste. J'adore les chats, mais en avoir un dans mon appart c'est trop de contraintes. Les enfants, c'est pareil.
Et ça n'a, je pense, que très peu de liens avec mon asexualité.
Afficher
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Lau pour son message (2 au total) :
Almtesh (29 mai 2020, 18:52) • Ylber (29 mai 2020, 20:32)
"C'est une folie de remédier à l'arbitraire d'un dégoût par l'arbitraire d'une contrainte." (R. Enthoven)

Avatar du membre
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1907
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 255 fois
A été aimé : 452 fois

Re: les "herbivores" Japonnais

Message par Hestia »

Lau a écrit :
29 mai 2020, 18:48
Almtesh a écrit :
06 mai 2020, 09:48
pour moi, l'abstinence sexuelle est un geste écologique.
J'ai pensé ça un temps aussi. Et puis j'ai fini par admettre que je ne voulais pas d'enfant parce que c'était juste trop de responsabilités.
Me concernant, je ne souhaite pas avoir d'enfant, car de 1 je n'ai aucune envie de pratiquer les relations sexuelles, la fécondation in vitro ne m'intéresse pas. (J'estime qu'il y a des gens qui ont bien plus besoin de cette méthode que moi.)

En théorie, je ne serais pas contre l'adoption ou être une famille d'accueil, mais l'idée de devenir parent qui élève seul un enfant me fait peur, je ne m'en sens vraiment pas capable.

En plus, c'est assez compliqué de réussir à adopter, et l'inconvénient avec la famille d'accueil, c'est qu'il est possible de s'attacher à des enfants qui finissent par retourner auprès leur parents.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Hestia pour son message :
Almtesh (29 mai 2020, 20:59)
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Répondre