Soin : medecine vs religion

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Répondre
Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 127 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Natsu » 07 sept. 2015, 21:45

Les "ça ne sert à rien", c'est de la résignation, et c'est certain que cela ne fait rien avancer, ni toi même, ni les autres (car la pensée se nourrit de chacun et de tous, et que l'on progresse par les autres, en se confrontant aux autres, en apprenant des autres). Avec des "ça ne sert à rien", personne n'apprend rien, personne ne change, et on s'enfonce tous dans la bêtise et dans la mort (la mort des idées, la mort de la création, la mort de la pensée).

Avatar du membre
Caute
Adepte
Messages : 216
Enregistré le : 22 août 2015, 06:18
A aimé : 122 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Caute » 07 sept. 2015, 22:03

Hippo a écrit :Je dis "..." parce que je suis triste, froissé et que ce qui ce rapproche le plus de ce que j'ai dans le coeur c'est "...".De toute façon ça sert à rien de causer.
Eh bien tu vois on est là . Que ferions nous sans le concours des autres hommes* ?
" Il n y a rien de plus utile à un homme* que un autre homme* " L' Éthique

* hominem ( du latin l'accusatif de homo = être humain )
homo est un vocatif qui désigne l' être humain ( femme + homme ) en latin .
femina est aussi un vocatif mais très bizarrement indique uniquement la femme .
Le latin c'est du latin . Les écrits du 17 siècle nomment l' être humain ( femme + homme ) par le vocatif hominem .
On ne peut pas dire en même temps une chose et l' expliquer

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 190 fois
Contact :

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Sleepless Knight » 07 sept. 2015, 22:16

Bien, et pourquoi ce sujet te froisse et te rends particulièrement triste? Moi as su j'aimerai bien juste cliquer sur le bouton quote à chaque fois que je veux citer quelqu'un, quitte à faire plusieurs messages mais pour ne pas gêner les autres je le fais pas. Y a aucune raison d'être triste ou d'être froissé, j'attaque pas le contenu des messages juste leurs "mise en pages". Si tu mettais tes trois posts en un seul (en gardant le même contenu), tu rendrais service à tout le monde.
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Avatar du membre
Hippo
Acolyte
Messages : 379
Enregistré le : 02 juin 2015, 15:42
A aimé : 1 fois
A été aimé : 28 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Hippo » 07 sept. 2015, 23:11

Natsu a écrit :Les "ça ne sert à rien", c'est de la résignation, et c'est certain que cela ne fait rien avancer, ni toi même, ni les autres (car la pensée se nourrit de chacun et de tous, et que l'on progresse par les autres, en se confrontant aux autres, en apprenant des autres). Avec des "ça ne sert à rien", personne n'apprend rien, personne ne change, et on s'enfonce tous dans la bêtise et dans la mort (la mort des idées, la mort de la création, la mort de la pensée).
Bah moi depuis que j'ai commencé à vous causer, j'ai pas avancé du tout. Donc j préfère ne rien dire.

Avatar du membre
Hippo
Acolyte
Messages : 379
Enregistré le : 02 juin 2015, 15:42
A aimé : 1 fois
A été aimé : 28 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Hippo » 07 sept. 2015, 23:15

J'ai pas de bouton "citation multiple".
Et dire que "..." c'est le fond de ma pensée (comme si j'étais un gosse), m'a beaucoup froissé.

Avatar du membre
Caute
Adepte
Messages : 216
Enregistré le : 22 août 2015, 06:18
A aimé : 122 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Caute » 07 sept. 2015, 23:17

Hippo a écrit :...
Ce sont des ellipses de " au secours " je m'ennuie :D . Tu vas énerver Les Nuits Blanches :D .
On ne peut pas dire en même temps une chose et l' expliquer

Avatar du membre
Hippo
Acolyte
Messages : 379
Enregistré le : 02 juin 2015, 15:42
A aimé : 1 fois
A été aimé : 28 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Hippo » 08 sept. 2015, 08:26

:ouhla:
David Ozge a écrit :
Hippo a écrit :...
Ce sont des ellipses de " au secours " je m'ennuie :D . Tu vas énerver Les Nuits Blanches :D .

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 127 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Natsu » 09 sept. 2015, 14:28

Hippo a écrit :
Natsu a écrit :Les "ça ne sert à rien", c'est de la résignation, et c'est certain que cela ne fait rien avancer, ni toi même, ni les autres (car la pensée se nourrit de chacun et de tous, et que l'on progresse par les autres, en se confrontant aux autres, en apprenant des autres). Avec des "ça ne sert à rien", personne n'apprend rien, personne ne change, et on s'enfonce tous dans la bêtise et dans la mort (la mort des idées, la mort de la création, la mort de la pensée).
Bah moi depuis que j'ai commencé à vous causer, j'ai pas avancé du tout. Donc j préfère ne rien dire.
Pour avancer, il faut d'abord avoir le désir de sortir de sa coquille. Pour pouvoir apprendre, encore faut-il avoir le désir d'apprendre, donc accepter le risque de perdre ses illusions, ses croyances. Tu dis que tu n'avances pas, mais tu rejettes toutes les idées, toutes les possibilités de changer ou d'apprendre de nouvelles choses. Tant que tu continueras à donner toutes les excuses pour rester dans ton bocal, tu n'avanceras pas, tu ne sortiras pas. Le premier pas pour sortir est le plus difficile, c'est prendre un énorme risque, mais au fond quel est ce risque ? Le risque de perdre le confort de sa prison ?

Avatar du membre
ZKL
Affilié
Messages : 292
Enregistré le : 21 août 2015, 22:52
Localisation : /home
Pronom : Il
A été aimé : 122 fois
Contact :

Re: Soin : medecine vs religion

Message par ZKL » 10 sept. 2015, 17:30

Hippo a écrit :J'ai pas de bouton "citation multiple".

Code : Tout sélectionner

[quote="Pseudo"]Citation[/quote]
 

Zimou
Administrateur
Messages : 4975
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 427 fois
A été aimé : 438 fois
Contact :

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Zimou » 16 janv. 2017, 10:29

Mr.Nya a écrit :C'est, par exemple, ce pourquoi je n'ai aucun problème avec l'homéopathie => nous n'avons pas les moyens techniques pour infirmer que des bactéries ou champignons ou... arrivent à en faire quelque chose qui apporte des effets positifs et ce malgré la quantité infime de principe actif contenu dedans.
Je sort rapidement un peu du sujet : Pour l’homéopathie au delà de 12ch c'est pas "une quantité infime". Nous avons les moyens technique pour affirmer qu'il n'y a plus aucune molécule active (quand à "la mémoire de l'eau", qui sert d'excuse pour dire que sans molécule ça peut quand même marcher, c'est du sacré bullshit). nous avons aussi les moyen technique pour affirmer ou infirmer qu'un médicament est efficace ou non, quelque soit la quantité : c'est très largement démontré et il y a un très fort consensus scientifique sur le sujet : l’homéopathie c'est rien, que dal, 0. Un placebo quoi.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dilution_ ... 9opathique
Rappelons que la science est ce qu'on a de plus fiable pour définir et représenter ce qui nous entours, on a pas vraiment plus fiable qu'un consensus scientifique (et des consensus scientifique, on en a dans bien des domaines qui sont discuté dans le domaine public. Comme l’homéopathie par exemple)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Ramón

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Ramón » 17 janv. 2017, 08:37

Justement, chez les enseignants chercheurs, dont certains avec qui je suis amené à bosser, en biochimie, il n'y a pas consensus.
Ils évoquent la possibilité que parmi la flore bactérienne en présence il y ait des espèces capables de synthétiser ce principe actif à partir de ce qui est contenu dans la molécule. Ils affirment par contre qu'il n'existe aucun protocole permettant de prouver l'efficacité de l'homéopathie, pas plus que pour l'infirmer.
Pareil pour la structure de l'eau qui se modifierait, pas de protocole actuellement => impossibilité de réfuter donc.

Zimou
Administrateur
Messages : 4975
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 427 fois
A été aimé : 438 fois
Contact :

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Zimou » 17 janv. 2017, 15:08

il y a des protocoles pour savoir si un médicament est efficace ou non. et heureusement, sinon on pourrait bien mettre en vente ce qu'on veut sur le marcher en le nommant "médicament". Un médicament à obligation d'avoir prouvé son efficacité avant d’être vendu (donc forcement, il y a des protocoles). en dehors de l’homéopathie, c'est le seul médicament qui n'a jamais prouvé son efficacité au delà du placebo et qui est vendu comme médicament... *arnaque*
sans compter que le principe de base de l’homéopathie c'est déjà du bullshit. Prendre un produit qui donne les même symptôme que la maladie en disant "si tu en prend mais en très petit quantité, ça va avoir l'effet inverse que ça fait en quantité normal, donc ça va te soigner" (le principe de similitude et de dynamisation), ça n'a aucun sens. même pour un non scientifique.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hom%C3%A9 ... #Principes
il y a bon nombre de critique scientifique qui sont faite qui mettent en avant l'impossibilité que l'homeopathie fonctionne (certaine bizarrement sous forme de question plutôt que d'affirmation, mais chaque question est une affirmation)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hom%C3%A9 ... .A9opathie
Ce dont tu parle doit être ce qui est décrit ici :
Selon une méta-analyse citée par la revue The Lancet62, l'effet des médicaments homéopathiques ne serait autre que celui d'un placebo et pour une équipe de chercheurs australiens, elle est même « inefficace et dangereuse »63.

Il se détache deux tendances dans la communauté scientifique : ceux qui, avec le Lancet, souhaitent que cesse la recherche sur l'homéopathie64 et ceux qui estiment que les résultats ne justifient pas l'arrêt des recherches22.

La controverse de la mémoire de l'eau a été relancée par les travaux du Prix Nobel Luc Montagnier sur les empreintes électromagnétiques laissées par certains microbes dans leur milieu aqueux, résultats compatibles, selon lui, avec l'hypothèse de Benveniste. L'opinion qui prévaut actuellement est cependant que l'homéopathie a été invalidée par la communauté scientifique65.
mais on indique bien quel est l'opinion qui prévaut (et c'est en accord avec l'ensemble de l'article, l'homéopathie a été invalidée par la communauté scientifique).
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Ramón

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Ramón » 18 janv. 2017, 10:41

Dangereuse ? Mouais... Faudrait savoir...
J'essayerai de m'intéresser sur les personnes qui font ces études, juste pour voir si elles ne cherchent pas à s'accaparer les crédits publics dont le monde de l'homéopathie dispose.
Si ce principe est un principe de stimulation de l'immunité, on appelle cela un vaccin, en effet ^^

Sinon, que penses-tu des études qui valident l'efficacité des placebos ou de la méditation à partir de données génétiques ?
http://www.sciencesetavenir.fr/sante/po ... ains_28878

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 127 fois

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Natsu » 18 janv. 2017, 12:42

Pour apporter un peu d'eau au moulin, il me semble, Zimou, que tu sous-estimes l'effet placebo. C'est vrai que l'effet placebo fonctionne sur la croyance qu'ont les gens dans le fait que la prise d'un médicament leur fera du bien, ce qui effectivement produit un effet positif (aléatoire selon les personnes). Cet effet existe indépendamment de la teneur en produit actif du "médicament".

Pour anecdote, il y a peu de temps, j'avais ce que beaucoup de personnes ont en ce moment, rhume, angine, bronchite et cie. J'avais pris des huiles essentielles, mais un surdosage m'a asséché la gorge, et j'avais une toux sèche persistante. Ne souhaitant pas déranger un médecin pour si peu, j'ai demandé à la pharmacienne un sirop pour la toux sèche. Elle m'en a donné un avec écrit en gros "toux sèche". Je l'ai pris pendant deux jours et ma toux s'est dissipée. Après j'ai regardé l'étiquette et j'ai vu que c'était de l’homéopathie avec du sucre (j'ai jeté le flacon car, sachant que c'est de l'homéopathie, l'effet placebo ne fonctionnerait plus puisque je ne crois pas en l'homéopathie). Peut-être que ma toux se serait dissipée seule, ou le sucre aurait un effet apaisant en soi, mais j'ai tout de même ressenti un effet bénéfique à chaque prise...

Pour en revenir au sujet du topic, j'ai essayé le régime végétalien et, pour ma part, même avec tous les moyens à ma disposition, je n'ai pas réussi à trouvé un équilibre alimentaire avec ce régime. Je suis progressivement retourné à un régime végétarien, puis pesco-végétarien. Etant seule, je pouvais expérimenter le régime végan, dépenser ce que je souhaitais en substituts. Cela n'a pas fonctionné, et puis, aujourd'hui on est deux et je ne peux pas assumer d'imposer un régime sans protéines animales aux autres (mon compagnon ne souhaite pas que l'on mange des plats différents, et puis c'est vrai que ce serait difficile à mettre en oeuvre de toutes façons, il faudrait le double de casseroles et plaques de cuisson...). Je me demande aussi si l'on ne se tourne pas vers le régime végéta*ien uniquement par empathie pour les animaux. C'est l'empathie qui m'a incitée à 16 ans à ne plus manger de viande. Par contre, je n'ai jamais éprouvé une telle empathie pour les poissons. Peut-être parce que j'ai pratiqué la pêche pendant mon enfance et mon adolescence, et j'ai écouté les histoires de poissons et de bateaux de mes proches. En tout cas, je peux manger du poisson sans me sentir coupable. Je sais que ce n'est pas très cohérent, mais n'ayant moi-même pas réussi à équilibrer un régime sans protéines animales, et souhaitant cuisiner pour deux équilibré, goûteux, et sans imposer de privations, je ne vois pas d'autre solution.

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 190 fois
Contact :

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Sleepless Knight » 18 janv. 2017, 13:22

Zimou a écrit :il y a des protocoles pour savoir si un médicament est efficace ou non. et heureusement, sinon on pourrait bien mettre en vente ce qu'on veut sur le marcher en le nommant "médicament". Un médicament à obligation d'avoir prouvé son efficacité avant d’être vendu (donc forcement, il y a des protocoles). en dehors de l’homéopathie, c'est le seul médicament qui n'a jamais prouvé son efficacité au delà du placebo et qui est vendu comme médicament... *arnaque*
sans compter que le principe de base de l’homéopathie c'est déjà du bullshit. Prendre un produit qui donne les même symptôme que la maladie en disant "si tu en prend mais en très petit quantité, ça va avoir l'effet inverse que ça fait en quantité normal, donc ça va te soigner" (le principe de similitude et de dynamisation), ça n'a aucun sens. même pour un non scientifique.
L'homéopathie est un véritable médicament, si si, c'est dans les textes de loi :P
Médicament:toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l’égard des maladies humaines ou animales, ainsi que toute substance ou composition pouvant être utilisée chez l’homme ou chez l’animal ou pouvant leur être administrée, en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions physiologiques en exerçant une action pharmacologique, immunologique ou métabolique.
C'est important c'est pour que toutes les huiles de serpent soit sous le coup des lois de Santé publique. C'est pour ça que le Red Bull ce bat pour ne pas tomber dans cette catégorie par exemple.
Mais un médicament n'a rien à prouver question efficacité, juste son innocuité.

Après le principe de "une petite dose te sauvera" n'est pas indéfendable. On sait que tout est une question de dose, et je vois des moyens pour que ça marche en préventif (et y a les vaccins).
Natsu a écrit :Pour apporter un peu d'eau au moulin, il me semble, Zimou, que tu sous-estimes l'effet placebo. C'est vrai que l'effet placebo fonctionne sur la croyance qu'ont les gens dans le fait que la prise d'un médicament leur fera du bien, ce qui effectivement produit un effet positif (aléatoire selon les personnes). Cet effet existe indépendamment de la teneur en produit actif du "médicament".
Ouais, l'effet placebo est vraiment très puissant et je suis à fond pour qu'on l'exploite pour soulager les gens !
Mais y a deux problèmes: le prix des médicaments placebo (qui est non justifié) et un cacher une pathologie sous jacente (un train peut cacher le mothership de la mort)...
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité