Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par LuneTheFenrir » 16 févr. 2015, 20:27

On m'a demandé récemment qu'elles étaient mes motivations lorsque j'ai commencé mes études en Biologie. Et parmi celles qui me revenaient le plus en tête, il y en a une à laquelle j'attachais une importance particulière.

Je ne vais pas décrire mon cours de bio animal mais je sais depuis la fin de mes humanités que grosso-modo nos neurones sont parcourus de courants électriques appelés "potentiel d'action". C'est ce qui permet de faire passer l'information d'un récepteur ( ex: peau ), au système neuronal qui analyse cette info' puis envoie une réponse appropriée à un membre effecteur qui va exécuter une action.

Si par exemple, vous mettez votre main dans le feu, l'information que le récepteur va envoyer au cerveau sera la douleur et la réponse à cette dernière sera de retirer votre main du feu.


Mais pourquoi est-ce qu'elle nous parle de ça alors que cela n'intervient pas dans la question ?

Et bien juste pour essayer de vous faire comprendre via cette description la question qui me tient le plus à cœur depuis que j'ai commencé les sciences : Avons-nous une âme ? Ou notre conscience n'est qu'une série de signaux électriques ?

Ou pour exprimer ma question autrement avec un cas concret : J'adore la couleur orange. Est-ce parce que j'aime cette couleur naturellement, ni plus ni moins ? Ou est-ce que j'aime cette couleur parce que plus jeune, j'ai vécu un moment heureux associé à cette couleur et mon cerveau l'a enregistré dans la mémoire à long terme de mon subconscient ? Comme la fameuse expérience du chien et de la cloche ? Sommes-nous...seulement un organisme ? Un amas de milliards de cellules vivant en symbiose ? ( J'en viens à me demander si les cellules ont une âme mais j'en doute fortement car ce sont des "usines" miniatures selon mon point de vue mais c'est en vue d'un autre débat.)

Qu'est-ce qui fait alors que nous avions une "conscience" ? Ou est-ce que ce terme est faussé ? Comment sommes-nous conscient d'avoir une conscience ? Comment cela se fait que certains animaux sont qualifiés comme "sans conscience " selon la bioethnie ? ( On dit aujourd'hui que les chiens ont une conscience...Mais avons-nous le même discours pour le ver de terre ? )

Je suis agnostique positive. Non-croyante bien que le concept d'âme/conscience me réconforte sans pour autant parler du côté religieux de la chose. J'aime l'idée, comme la plupart j'imagine, que la mort "physique" n'est pas une fin en soi. (Je ne sais pas comment expliquer ce que je veux faire passer. Pardonnez-moi.)
Mais je dois bien vous avouez que je passerai ma vie s'il le faut pour répondre à cette question. Car je ne pourrais pas mourir en paix sans avoir essayé d'apporter un échantillon de réponse à cette question.

Si nous avions une âme ? Tant mieux, c'est réconfortant. Mais cela relève d'autres questions.
Si nous n'avions pas d'âme et qu'on est régit par des signaux électriques ? Donc que la mort est définitive ? Je serai un peu triste certes mais j'accepterai l'idée...Et je profiterai de ce qui me reste comme temps pour vivre pleinement, l'esprit serein.

Vous avez mon avis, puis-je connaître le vôtre ?
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Awashonks
Adepte
Messages : 204
Enregistré le : 12 févr. 2015, 13:24
Localisation : Paris
A aimé : 1 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Awashonks » 16 févr. 2015, 21:52

Aaaah, j'adooooore cette question !

(Petit paragraphe de blablabla philosophique qui ne contient rien de nouveau et que j'ai surtout écrit pour moi même :lol:
La matérialité de notre corps est évidente : il est soumis aux lois de la physique et du vivant, on peut le délimiter précisément dans l'espace, on sait à peu près expliquer son fonctionnement. Ce n'est pas le cas pour ce qu'on appelle "l'esprit" : nos idées, nos émotions ne semblent avoir aucune existence matérielle. On est incapable de les situer, on ignore comment elles apparaissent (tu ne sais pas d'où provient ton goût pour la couleur orange). On peut concevoir par la pensée ce qu'on ne peut percevoir avec les sens (théorie ondulatoire de la lumière...), on peut avoir le corps assis sur une chaise et l'esprit qui vagabonde à des milliers de kilomètres... Autant dans l'espace que dans le temps, l'esprit semble dépasser le corps.

Serait-il possible que notre cerveau soit le seul support de cette chose infiniment complexe qu'est notre esprit ?

Comme je suis profondément athée, tout me porte à croire que oui. Je n'ai quasiment aucune connaissance en biologie, je ne me base que sur mes croyances personnelles. Je pense, (mais ce n'est que mon avis) qu'aussi extraordinaire que ça puisse sembler, il n'y a pas d'âme en dehors du corps et donc forcément, la mort est définitive.
Mais je tiens à préciser que j'aime cette idée. Je trouve rassurante l'idée qu'il n'y a rien après la mort. C'est le repos le plus absolu. La mort nous réconcilie avec tout ce qu'on n'a pas pu accepter dans la vie. Je ne sais pas comment expliquer ça : quand je pense à ce qu'il y avait avant ma naissance, rien d'effrayant ne me vient à l'esprit. C'était le néant. Je n'étais tout simplement pas là. Si c'est pareil après la mort, ça me convient très bien.

D'ailleurs si je mourrais et que je découvrais qu'il y a quelque chose après, je me dirais "oh non p****n, moi qui voulais avoir la paix" :mrgreen:
you're standing on my neck

Avatar du membre
Bodonie
Avenista
Messages : 1488
Enregistré le : 29 juil. 2014, 14:25
Localisation : Province de la poutine
A aimé : 32 fois
A été aimé : 50 fois

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Bodonie » 17 févr. 2015, 01:01

Jeune, je passais déjà mon temps à avoir des réflexions sur le après la mort ... Quand j'y pense, j'imagine comme un fond noir, éternel comme aucune émotion. Le problème avec ta théorie, Awashonks, c'est que je peux imaginer la paix, le vide, le noir, mais on ne pourrais pas ressentir cette même paix si on n'as pas d'âme. Je suis athée aussi et quand je m'imagine le scénario, j'ai plutôt l'impression que cela devrait être très ennuyant. :lol:
Cette notion me paraît floue, c'est la paix, mais comment peut exister la paix alors que tu ne perçois absolument rien puisque tu n'as pas de cerveau, pas d'organes, juste rien! :void: Logiquement, tu n'existes plus, point final. Mais alors, que fait-on? Que doit-on faire à présent? Rien.

Où va notre pensée?

D'un sens, je comprend les religieux de se réfugier dans des hypothèses. Il y a le fait que tu revies dans un nouveau corps, ailleurs. Sinon, tu peux vivre éternellement au paradis ou souffrir en enfer.
Revenons à la base... Bouger. Nous bougeons car le cerveau contrôle le système nerveux qui contrôle les muscles. ( Corrige-moi si je me trompes, maître-bio! ) Mais alors, qu'est-ce qui contrôle le cerveau? Celui-ci capte des signaux de l'extérieur mais ne peut pas décider à lui seul de faire telle et telle actions... Notre personnalité, nos gènes, notre âme viennent mélanger les décisions. C'est pour cela qu'on dit que certains animaux n'ont pas d'âmes. Ils effectuent des actions pour leur survie. La base, quoi. Le cerveau interprète les signaux et les gènes et l'instinct jouent leurs rôles. Avec logique, ce qui différencie l'humain des animaux est que les humains ne sont pas que fixés sur leur survie. Nous avons trouvé le temps et les moyens pour avoir assez de sécurité pour avoir du temps libre. Ainsi, on dévellope des préférences. L'un peut aimer la couleur orange, l'autre le violet. Un animal n'as peut-être pas ces préférences, car il ne se soucie que de sa survie et celle de l'espèce, plutôt que de l'esthétique. Des trucs inutiles.
Whatever,

I'll just date myself.

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Zimou » 17 févr. 2015, 11:37

je suis quelqu'un d’extrêmement terre à terre, qui ne croit en absolument rien sans preuve formel et irréfutable.
Je me suis définit agnostique pendant un moment, je me définit athée aujourd'hui. pour moi, l’âme n'existe pas, justement parce que son existence n'a jamais été prouvé formellement et de façon irréfutable. de là à dire que ce qui nous compose n'est fait que de signaux électrique, j'en sais rien du tout et personne n'est encore en mesure de le dire (sinon, la question ne se poserais pas). Je pense que c'est probablement plus complexe encore.
Pour ce qui est de la vie après la mort, je pense que nous seront aussi conscient et passeront autant dans "une vie après la mort" qu'un couteau à beurre.
J'ai subi un accident moto il y a quelques années où je suis tombé inconscient et me suis réveillé que le lendemain matin. j'ai oublié ce qui s'est passé quelques heures avant l'accident, je n'ai pas rêvé (ou ne m'en souvient pas), pour moi tout s'est arrêté de mon accident jusqu’à mon réveil. il n'y avait pas de noir, pas de paix, pas même de temps, il y avait juste rien. absolument rien. je pense avec une extrême conviction que la mort se passera exactement de la même façon. notre vie s’arrêtera, les signaux électrique de notre cerveau qui font qu'on est conscient ne circuleront plus, il ne se passera plus rien, on ne sera plus rien d'autre qu'un simple objet inerte.
pour ce qui est de ce qui contrôle le cerveau humain ou animal, je pense qu'il n'y a la encore aucune notion d’âme. les humains sont conscient, décide, ont une intelligence parce qu'il ont le "matériel" physique et les connexions qui le permettent. nous avons un cerveau différent, une mémoire différente, une façon de fonctionner différente. les animaux n'ont pas l'intelligence de réagir autrement que par instinct, ils ne sont pas équipé pour. les articles qui disent que le chat ou le chien de madame michu lui a sauvé la vie de tel ou tel danger me fait toujours beaucoup rire, les animaux n'ont pas conscience de la mort, ni de la leur et encore moins de celle des autres. les réactions animal sont en très grande majorité complétement interprété par les Hommes, alors qu'en réalité un animal réagis, dans un cadre naturel, principalement de façon instinctive, sans réfléchir.
Pour moi, l’être humain ou animal n'est qu'une machine extrêmement complexe qu'il est impossible de comprendre totalement à l'heure actuel (et l'impossibilité de la comprendre laisse croire que nous avons une âme, ou bien d'autre croyance d'ailleurs), mais je suis sur que si l'humanité vie suffisamment longtemps, nous arriverons un jour à percer tous ces mystères, et un très grand nombre de croyance s’effondrera. Pour moi, dire qu'un humain à une âme et pas un animal, c'est comme dire que son ordinateur de bureau à une âme et sa calculatrice, non. l'un est juste mieux équiper pour comprendre et faire certaine chose que l'autre.
Quand à la religion, je respecte les croyant. ceux ci le sont toujours pour une raison, (forcement puisque ce n'est pas innée ^^) et que ce soit par leur éducation, ou par peur de la mort, ou juste parce qu'ils préfèrent croire, c'est leur choix et si ça leur plait ça me pose pas de soucis. d'autant plus que dans le principe, la plupart des religions poussent les gens à faire le bien (même si il y a des exceptions qui interprète les chose pour faire le mal comme pour Charlie hebdo, ils restent aujourd'hui minoritaire et la religion aide beaucoup plus de gens qu'elle n'en détruit). les personnes croyante de ma famille ou de mon entourage ont souvent une générosité ou une gentillesse plus développé que les non croyants. après si on pouvait avoir les avantages sans les inconvénient, ce serait idéal xD
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Natsu » 17 févr. 2015, 12:49

Pourtant la science est loin de pouvoir tout expliquer. Par exemple, pourquoi certaines personnes se réveillent d'un coma et racontent, avec exactitude, ce qui s'est passé dans la pièce d'à côté ? De fait, de nombreux médecins qui travaillent en traumato ou autres, ont des témoignages similaires et... aucune explication (démontrable scientifiquement) ! Et pourquoi tant de récits d'expériences de NDE présents dans de nombreuses cultures, langues et âges ?
Modifié en dernier par Natsu le 17 févr. 2015, 13:02, modifié 1 fois.

Awashonks
Adepte
Messages : 204
Enregistré le : 12 févr. 2015, 13:24
Localisation : Paris
A aimé : 1 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Awashonks » 17 févr. 2015, 12:59

Samokadai, quand je parle de "paix" et de "repos", c'est juste pour montrer que ce néant d'après la mort n'a pas une connotation négative pour moi. Sinon évidemment je pense que quand on est mort, on ne perçoit plus rien, donc pas de noir, pas de calme, pas d'ennui non plus. Il n'y a rien, point final. On n'est pas à dans son cercueil à se dire "aaaah on est biiiien là, dommage qu'il fasse noir" ^^... C'est juste que je ne peux utiliser que les mots et les notions que je connais pour parler de ce que je ne connais pas. =S

Zimou, les animaux n'ont peut-être pas conscience de la mort, mais ils ont conscience du danger. C'est même la base de l'instinct de conservation. Une antilope poursuivie par un lion ne sait pas ce qu'est la mort, mais elle sait qu'elle doit courir le plus vite possible. Une maman guépard sait qu'elle doit transporter ses petits dans un autre abri si le précédent prend feu. Cette histoire de chat qui sauve un bébé ne me semble pas si farfelue :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/ ... ndonne.php
you're standing on my neck

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Piccolo » 17 févr. 2015, 13:32

Zimou a écrit :les animaux n'ont pas conscience de la mort, ni de la leur et encore moins de celle des autres. les réactions animal sont en très grande majorité complétement interprété par les Hommes, alors qu'en réalité un animal réagis, dans un cadre naturel, principalement de façon instinctive, sans réfléchir.
Je suis un peu surpris que tu dises cela. Ce serait très complexe chez l'humain mais hyper simple chez les animaux ? De plus, les animaux ne forment pas un groupe homogène, il existe des millions d'espèces très différentes les unes des autres.
Zimou a écrit :Quand à la religion, je respecte les croyant. ceux ci le sont toujours pour une raison, (forcement puisque ce n'est pas innée ^^) et que ce soit par leur éducation, ou par peur de la mort, ou juste parce qu'ils préfèrent croire, c'est leur choix
Je trouve que tu as une vision simpliste de la foi religieuse, tout aussi partisane que celle de l'orientation sexuelle d'ailleurs.
Il serait certainement insultant pour un religieux de lui dire que sa foi émane seulement de son éducation ou du milieu dans lequel il a vécu, alors que lui la ressent certainement comme une partie intrinsèque de son être, un moteur de sa vie. Certes, statistiquement c'est plutôt vrai (et c'est la raison pour laquelle on trouvera surement moins d'athées et d'homosexuels reconnus dans un pays comme l'Ouganda que dans un pays européen par exemple) mais il n'empêche que l'on ne peut pas choisir de croire ou non. On ne choisit pas: soit on est convaincu, soit pas du tout; puisque la religion se base sur le surnaturel on ne peut exiger des preuves évidentes.
Si c'était vraiment un choix, pourquoi certains fuient leur pays d'origine en raison de leur religion ou de leur athéisme ? Ce serait certainement plus simple de se convertir ou de "faire genre".
Il existe des personnes élevées dans des milieux cathos traditionnels qui pourtant en sont parfois amenés à faire un coming-out "athée". Pourtant ces personnes ont reçu une éducation religieuse comme les autres.
Cet exemple rejoint également le sujet de départ: est-ce que telle personne a un potentiel inné pour la croyance ? Est-ce une question "d'âme" ? Dans quelle mesure l'environnement influence t-il la personne ?

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3631
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Baelfire » 17 févr. 2015, 14:58

"rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"

Cette citation m'a toujours fait rêver. Et au final est ce qu'elle ne peut pas être vraie ? Quand on meurt notre corps redevient poussière et nourrit à nouveau la Terre. Alors pourquoi n'en serait-il pas de même pour l'âme ? Une fois cette vie achevée, elle s'en va trouver une autre enveloppe...terrestre ou allien...Car oui pour moi l'univers est un lieu que nous connaissons, où nous voyageons au fur et à mesure de nos vies. Et c'est peut être pour ça que physiquement on ne peut pas y aller (et ils ne peuvent pas venir non plus). Peut être parce que justement c'est à l'âme de faire ce chemin.

Bon tout ça c'est très vague et en plus je n'ai aucun argument rationnel. C'est juste quelque chose que j'ai l'impression de ressentir. C'est à moi, c'est personnel et comme je vous aime bien je vous en parle :) . Mais n'y voyez rien de débattable.

Des scientifiques ont essayé de mesurer le poids de l'âme (qui ferait 21 grammes). Sur six patients passés de vie à mort, il semblerait que le poids se soit allégé. De là à dire qu'il s'agit vraiment de l'âme...ça reste dans le domaine de la supposition.

Il y a aussi le domaine de la Noétique. C'est en lisant le symbole perdu de Dan Brown que j'ai entendu parlé de cette discipline. C'est une science qui tenterait de prouver que « L’esprit ou la pensée peut influencer la matière ». Sachant que l'on utiliserait que 10% des capacités de notre cerveau je n'ose pas imaginer ce que l'on serait capable de faire si c'était plus.

On a vu des gens qui pratiquent la méditation de façon trés intense produire des choses peu ordinaires par le simple biais de leur esprit. Et que dire des sourciers, des charmeurs qui vous enlèvent le feu, etc...On possède tous des dons de ce genre en nous que l'on ne sait pas forcément utiliser.

Pour en revenir à la noétique, elle se penche aussi sur l'âme pour savoir si elle existe vraiment. Peut être qu'un jour on saura :)

Mais quand on voit qu'il y a des études sur ce sujet autres que religieuses c'est que probablement on a autre chose qu'une enveloppe physique.

Oh et je pense que les animaux ont aussi une âme. Tous les êtres vivants d'ailleurs.
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Natsu » 17 févr. 2015, 17:31

on trouve des "expériences scientifiques" de tous genres et parfois d'un genre très cocasse, il faudrait donc préciser que le truc du "poids de l'âme" c'est n'importe quoi, et les 10% du cerveau c'est faux. Il faut se méfier des scripts d'Hollywood, cela fait (peut-être) de bons films... (je n'ai pas visionné celui-là donc je ne donne pas d'avis personnel), mais c'est tout.

PaulL
Adepte
Messages : 245
Enregistré le : 05 janv. 2015, 06:37
A aimé : 14 fois
A été aimé : 31 fois

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par PaulL » 17 févr. 2015, 18:53

Baelfire a écrit : Des scientifiques ont essayé de mesurer le poids de l'âme (qui ferait 21 grammes). Sur six patients passés de vie à mort, il semblerait que le poids se soit allégé. De là à dire qu'il s'agit vraiment de l'âme...ça reste dans le domaine de la supposition.
Je me permet de réagir là dessus pour le moment en exposant ma théorie là dessus, je répondrai au sujet probablement plus tard, quand je serai inspiré.


Je suis loin d'être un scientifique (de métier) mais j'aime comprendre tout ce qui m'entoure et je suis extrêmement curieux. Il existe un lien réel entre la vitesse d'un objet et sa masse. C'est, entre autre, pourquoi on ne peut physiquement pas voyager à la vitesse de la lumière : plus un corps va vite, plus il est lourd (et moins il vieilli, mais c'est autre chose ça :p). Il me semble qu'Einstein a prouvé que pour aller à la vitesse de la lumière, le corps aurait une masse...illimitée. Il faudrait donc une force illimitée pour accélérer le corps de la vitesse E(-1) à la vitesse E(0). Pour voyager à la vitesse de la lumière il faudrait un corps avec une masse... négative, et donc prouver l'existence de l'anti-matière (matière noire) et tout le bla bla bla (je vais pas rentrer dans les détails sinon je vais faire 50 pages :P). Sachez aussi que pour voyager dans le temps, il faudrait aussi une masse négative.

Je peux peut être raconter quelques bêtises, mais comme on me l'avait expliqué à l'époque c'était ça.

Donc oui, cest 21 grammes selon moi c'est simplement le fait que ton corps est arrêté : le sang ne circule plus, les signaux électriques dans ton cerveau/moelle épinière aussi. Enfin ça c'est ma théorie :)

Awashonks
Adepte
Messages : 204
Enregistré le : 12 févr. 2015, 13:24
Localisation : Paris
A aimé : 1 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Awashonks » 17 févr. 2015, 19:34

PaulL a écrit : Donc oui, cest 21 grammes selon moi c'est simplement le fait que ton corps est arrêté : le sang ne circule plus, les signaux électriques dans ton cerveau/moelle épinière aussi. Enfin ça c'est ma théorie :)

Je n'ai étudié que la mécanique classique (études d'ingé...) pas la relativité, donc je ne comprends rien à ce que dit Einstein.

Justement la mécanique classique s'applique à l'être humain. Et ce qui est certain, c'est qu'un corps a exactement la même masse au repos qu'en mouvement. (puisqu'il n'a ni perdu ni gagné de matière)

D'ailleurs justement, comme l'âme est "par définition" immatérielle, je vois pas comment on pourrait la peser en grammes.
you're standing on my neck

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Zimou » 17 févr. 2015, 21:37

Natsu a écrit :Pourtant la science est loin de pouvoir tout expliquer. Par exemple, pourquoi certaines personnes se réveillent d'un coma et racontent, avec exactitude, ce qui s'est passé dans la pièce d'à côté ? De fait, de nombreux médecins qui travaillent en traumato ou autres, ont des témoignages similaires et... aucune explication (démontrable scientifiquement) ! Et pourquoi tant de récits d'expériences de NDE présents dans de nombreuses cultures, langues et âges ?
ces question sont de bonnes question (il existe pas de mauvaise question xD ), dont personne (et je dit bien personne) n'a la réponse. Ces réponses existent avec une explication qui pourra un jour être démontré et prouvé. ce n'est pas parce que personne n'a la réponse, que personne n'a aucune preuve concrète, aucune preuve explicable et réfutable qu'il faut inventer des raisons qui sorte d'absolument nul part, enfin d'une succession de supposition qui repose sur rien (qui ont donc une énorme raison d’être totalement erroné). la cause par exemple de ce qui fait que quelqu'un qui est dans le coma peut (même si ça reste très rare) raconter avec exactitude ce qui se passe à coté pourrais juste être que dans son état il a ses sens décuplé et qu'une partie de sa mémoire permet d'enregistrer ce qu'il ressent. c'est une hypothèse probablement fausse, mais plus probable que "on a une âme qui voyage dans la pièce voisine quand on est dans le coma". car qu'est ce qui se passe exactement quand on est dans le coma, personne ne peut le dire aussi (et il se passe forcement quelque chose si des personnes racontent des souvenirs).
Awashonks a écrit :Zimou, les animaux n'ont peut-être pas conscience de la mort, mais ils ont conscience du danger. C'est même la base de l'instinct de conservation. Une antilope poursuivie par un lion ne sait pas ce qu'est la mort, mais elle sait qu'elle doit courir le plus vite possible. Une maman guépard sait qu'elle doit transporter ses petits dans un autre abri si le précédent prend feu. Cette histoire de chat qui sauve un bébé ne me semble pas si farfelue :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/ ... ndonne.php
non, un animal n'a pas conscience du danger, il a l'instinct de conservation c'est tout. une antilope se sauve quand elle est poursuivie par un lion car son instinct le lui dit, il ne sait absolument pas pourquoi il court c'est un simple réflexe. c'est d'ailleurs certainement causé par l'évolution, car toutes les antilope qui ne se sauvait pas devant un lion sont toutes mortes sans vivre bien longtemps (et avant de se reproduire), la sélection naturel à fait les choses, tout simplement. l'histoire du chat russe, je l'ai vu et elle m'a fait bien rire aussi, personne dans les article ne s'est dit "bas le chat il cherchait juste un truc chaud ou s'installer, un bébé dégageant de la chaleur, il s'est allongé dessus". mon chat fait ça chaque jour sur moi et pas pour me sauver la vie lol, c'est juste qu'il y est bien et n'en a rien a foutre de moi (tout comme le chat russe n'en avait rien à faire du bébé, qu'il aurait peut être commencé à manger si il était mort lol). mais l'histoire du chat qui cherchait de la chaleur ça fait moins vendre de journaux que le chat qui sauve un bébé. ils disent "L'animal a réchauffé le bébé pendant plusieurs heures par la chaleur de son corps". La vérité c'est "le bébé a réchauffé l'animal pendant plusieurs heures par la chaleur de son corps". enfin pour etre exacte, ils se sont réchauffé l'un l'autre, c'est ainsi que fonctionne les transferts de chaleur entre etre vivant (ce n'est pas que dans un sens).
Piccolo a écrit :Je suis un peu surpris que tu dises cela. Ce serait très complexe chez l'humain mais hyper simple chez les animaux ? De plus, les animaux ne forment pas un groupe homogène, il existe des millions d'espèces très différentes les unes des autres.
non, ce n'est pas hyper simple pour l'un et pas pour l'autre, c'est hyper compliqué pour les 2. sauf qu'on est différent et on fonctionne différemment (tout comme une calculatrice ne fonctionne pas du tout comme un PC). c'est différent et tout aussi compliqué pour toutes les espèces, être humain compris. c'est d'ailleurs certainement bien différent même entre chaque être vivant, même d'une même espèce.
Piccolo a écrit :Je trouve que tu as une vision simpliste de la foi religieuse, tout aussi partisane que celle de l'orientation sexuelle d'ailleurs.
Il serait certainement insultant pour un religieux de lui dire que sa foi émane seulement de son éducation ou du milieu dans lequel il a vécu, alors que lui la ressent certainement comme une partie intrinsèque de son être, un moteur de sa vie.
il peut le ressentir ainsi parce qu'il le croit au plus profond de lui, ça n’empêche pas que la fois religieuse vient forcement de quelque part, elle n'est pas inné. la capacité de chacun à croire n'importe quoi l'est peut être, mais c'est un autre sujet. on est peut être tous prêt à croire n'importe quoi de façon innée, et ce sont que les personnes qui se sont fait berner un certain nombre de fois qui arrêtent de tout croire sans preuve. on est aussi beaucoup conditionné, des nos 3 ans, à croire et apprendre tout ce qu'on nous dit à l'école, en ne remettant que peu de chose en cause. parfois aussi par nos parents qui nous apprennent plein de chose de la vie, qu'on ne remet pas souvent en cause non plus. c'est ainsi que la société (et surtout internet) se met à nous apprendre des choses et que du coup plus grand monde se pose des questions. je ne sais plus dans quel article parlant de scepticisme j'ai vu ça, mais il disait à très juste titre qu'absolument rien ne nous a jamais préparé à recevoir une grande quantité d'information tel que nous le fournis internet, et qu'on ne nous à donc jamais appris à avoir un esprits critique sur tout ce qu'on voit et lit, à en douter, à s'informer correctement. et c'est pour ça qu'aujourd'hui il y a une énorme quantité de gens qui croient tous une énorme quantité de chose différente, bien souvent fausse, erroné ou mal interprété, en tout cas dans mon entourage (mais je pense que c'est une généralité), prêt à tout croire sans preuve (sans même vouloir en chercher, en faisant le choix conscient de croire sans preuve) juste parce que ça correspond à sa personnalité, ses valeurs ou ses croyances, et à contredire quelque chose là aussi sans preuve parce que ça ne correspond pas à sa personnalité, ses valeurs ou ses croyances.
Piccolo a écrit :il n'empêche que l'on ne peut pas choisir de croire ou non. On ne choisit pas: soit on est convaincu, soit pas du tout; puisque la religion se base sur le surnaturel on ne peut exiger des preuves évidentes. Si c'était vraiment un choix, pourquoi certains fuient leur pays d'origine en raison de leur religion ou de leur athéisme ? Ce serait certainement plus simple de se convertir ou de "faire genre".
la religion est toujours un choix, consciente ou non. et dans une majorité des cas, c'est un choix inconscient. un bébé qui nait n'a pas de croyance, il va soit s’imprégner d'une croyance existante qu'on lui aura apprise comme étant une vérité, soit il va s'en imaginer une lui même si il cherche une explication a certaine chose. enfin il va s'en imaginer une si il ne cherche (ou ne trouve) pas scientifiquement les réponses aux questions qu'il se pose (alors que ces réponse scientifique existe toujours, qu'on les ait découverte ou non). une personne ne peut pas consciemment choisir de ne plus croire, vu que c'est déjà inconscient à la base, et c'est pour ça qu'il ne pourra pas changer de religion même si cela leur éviterai de devoir fuir leur pays. ils ne peuvent pas aussi faire le choix de "faire genre" parce que c'est contraire à leur morale, ou parfois même justement à leur religion. ce n'est pas parce qu'un choix est difficile ou impossible à changer que ce n'est pas un choix.
Piccolo a écrit :Il existe des personnes élevées dans des milieux cathos traditionnels qui pourtant en sont parfois amenés à faire un coming-out "athée". Pourtant ces personnes ont reçu une éducation religieuse comme les autres.
une personne sera athée car celle ci n'aura aucune raison de croire, et ne fera donc pas le choix de la religion malgré son éducation qu'il aura (avec raison) remis en question. Je suis athée parce que je n'ai aucune raison de croire qu'un dieu soit la cause de tout un tas de chose, et surtout, en plus, parce que la science a montré un très important nombre de fois pour un très important nombre de phénomène que dieu n'y est pour rien et que ces phénomènes ont une explication rationnel (alors que les croyants en était convaincu il y a des 10aine, des 100aine voir des milliers d'années suivant le phénomène, la science à expliqué bon nombre de phénomènes appelé "divin" par le passé et elle continuera à le faire encore aussi longtemps que l'humanité existera, il viendra un moment ou la science aura expliqué et prouvé tellement de chose que plus personne n'aura de raison d’être croyant, ça se produit déjà aujourd'hui de plus en plus)
PaulL a écrit : Je suis loin d'être un scientifique (de métier) mais j'aime comprendre tout ce qui m'entoure et je suis extrêmement curieux. Il existe un lien réel entre la vitesse d'un objet et sa masse. C'est, entre autre, pourquoi on ne peut physiquement pas voyager à la vitesse de la lumière : plus un corps va vite, plus il est lourd (et moins il vieilli, mais c'est autre chose ça :p). Il me semble qu'Einstein a prouvé que pour aller à la vitesse de la lumière, le corps aurait une masse...illimitée. Il faudrait donc une force illimitée pour accélérer le corps de la vitesse E(-1) à la vitesse E(0). Pour voyager à la vitesse de la lumière il faudrait un corps avec une masse... négative, et donc prouver l'existence de l'anti-matière (matière noire) et tout le bla bla bla (je vais pas rentrer dans les détails sinon je vais faire 50 pages :P). Sachez aussi que pour voyager dans le temps, il faudrait aussi une masse négative.

Je peux peut être raconter quelques bêtises, mais comme on me l'avait expliqué à l'époque c'était ça.
le voyage dans le temps est un sujet très intéressant. Un youtubeur que j'aime bien en parle dans un de ses épisode, explique même quand/comment nous voyageons dans le temps, car on voyage tous dans le temps et chacun à une allure différente (mais tellement peu différente qu'on juge tous qu'on voyage à la même allure ^^). un peu long mais très intéressant.
[youtube]https://www.youtube.com/embed/bEiPds-nL6E[/youtube]
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Natsu » 17 févr. 2015, 22:29

j'abandonne...
Je retourne à mon bouquin, bonne nuit !

Awashonks
Adepte
Messages : 204
Enregistré le : 12 févr. 2015, 13:24
Localisation : Paris
A aimé : 1 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Awashonks » 17 févr. 2015, 22:45

Zimou, tu as déjà vécu avec des animaux ? J'ai toujours eu des chats et des chiens et j'ai côtoyé pas mal de chevaux, et il m'est impossible de penser que le comportement d'un animal est entièrement régi par l'instinct. Même chez les animaux deux individus de la même espèce peuvent avoir des caractères très différents. J'ai connu des chats sociables, affectueux, peureux, grognons, timides, joueurs, déprimés, solitaires, calmes, stressés, méfiants, exubérants... Alors je ne pense pas qu'il y ait de dichotomie stricte "les humains fonctionnent comme ci/ TOUS les autres animaux fonctionnent comme ça"


Pour ce qui est du "voyage" dans le temps, comment peut-on penser que c'est possible ? Pour le futur, on peut évidemment faire un tour autour d'un trou noir et revenir sur Terre (facile à dire...) et constater que trois siècles se sont passés pendant notre absence et appeler ça "voyage dans le temps"... Alors que c'est un voyage dans l'espace, ni plus ni moins.
Pour le passé, c'est encore plus évident : on ne peut pas voyager dans le passé parce que... le passé n'existe pas.
you're standing on my neck

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Une âme...Ou des potentiels électriques ?

Message par Piccolo » 18 févr. 2015, 15:47

Zimou a écrit :il peut le ressentir ainsi parce qu'il le croit au plus profond de lui, ça n’empêche pas que la fois religieuse vient forcement de quelque part, elle n'est pas inné.
Certaines personnes sont déistes, c'est à dire qu'elles croient en un dieu mais sans rattachement à une religion en particulier.
La capacité en croire au divin a toujours été une caractéristique de l'humanité, même avant l'apparition des religions monothéistes.
L'athéisme, aujourd'hui encore, représente une petite minorité d'individus malgré les nombreuses preuves scientifiques.
On peut tout à fait imaginer que la plupart des humains ont une tendance à la croyance, pour des raisons neurologiques. L'idée n'est pas plus stupide qu'une orientation sexuelle qui serait innée.
Zimou a écrit :la religion est toujours un choix, consciente ou non. et dans une majorité des cas, c'est un choix inconscient.
Non, un vrai choix est source de compromis et/ou d'alternative. Je ne peux pas faire le choix de croire en Dieu, là, maintenant.
Un choix inconscient est un oxymore, puisque le choix par définition est une action consciente.
Zimou a écrit :une personne sera athée car celle ci n'aura aucune raison de croire
Bah oui c'est logique, mais pourtant il ne peut apporter la preuve formelle que Dieu n'existe pas. Tu as l'air de dissocier le psychisme du reste, mais tout ce qui se passe dans notre tête n'est finalement qu'une suite ultra complexes de messages chimiques.
Tu ne m'apportes pas la preuve que le croyance n'a pas de potentiel inné, et de ce fait cela rejoint encore le sujet: est-ce en raison des connexions neuronales qui varient en fonction des individus ? Ou bien est-ce une force inexplicable qui émane en chacun d'entre-nous ? Est-ce que nous sommes le produit de notre cerveau et de nos gènes, ou bien est-ce que le cerveau s'adapte à la personnalité de l'individu ? Qu'est-ce qui commande le cerveau comme quelqu'un l'a souligné ?
Zimou a écrit :il viendra un moment ou la science aura expliqué et prouvé tellement de chose que plus personne n'aura de raison d’être croyant, ça se produit déjà aujourd'hui de plus en plus
C'est pas demain la veille. L'athéisme est encore très minoritaire, et au contraire, on aurait plutôt tendance à assister à un retour du religieux.
Par ailleurs la science elle-même se remet souvent en question: c'est qui est vrai aujourd'hui ne le sera pas forcément demain.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité