Droits des femmes

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Répondre
Avatar du membre
Hassan
Adepte
Messages : 215
Enregistré le : 03 oct. 2013, 12:02
Localisation : Suisse
Pronom : il
A aimé : 8 fois
A été aimé : 60 fois
Contact :

Re: Droits des femmes

Message par Hassan » 27 oct. 2015, 07:42

J'ajouterais que l'armée et la maternité, selon la pensée patriarcale occidentale, sont complémentaires. Les deux sont un prix du sang offert en faveurs de la patrie. Alors que les hommes paient par la mort sur le champ de bataille les femmes paient par la naissance qui, il n'y a pas si longtemps, était très dangereuse. C'est un point de vue encore défendu par un certain Ueli Maurer conseiller fédéral en charge de l'armée en Suisse. https://www.rts.ch/play/tv/info-en-vide ... id=5186625

PS: pour les personnes intéressées par les coûts de la domination masculine sur les hommes, domination qui n'implique pas de coûts identique à ceux que les femmes subissent, il y a un livre: Boys don’t cry ! Les coûts de la domination masculine

PPS: Merci mais je connais mes positions. Elles sont réfléchies et je ne les impose à personne mais je les défend. Je n'ai pas besoin d'aider pour sortir d'un "dogmatisme". Si vous accepter que l'on puisse ne pas être d'accord pour des raisons parfaitement légitimes et rationnelles on s'entendra très bien même sans être identique.

Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Re: Droits des femmes

Message par Alfred » 27 oct. 2015, 10:26

Ptite Marie: Vos propos sont tels que j'ai le sentiment que vous allez jusqu'au suprématisme féminin, ce que je ne peux concevoir.

Ueli Maurer a juste une vision très agraire de la société. Je ne le trouve pas affreux contrairement à Christoph Blocher.
Merci, pour tes conseils de lecture. Pour plus tard peut-être ( j'ai toujours un plusieurs livres d'avance). Tes positions sont largement plus radicales que les miennes. Il faut simplement éviter qu'elles ne deviennent une prison et continuer à s'aventurer auprés de ceux qui nous sont étrangers. On peut aimer le proche, mais, si on peut arriver à aimer le lointain, alors, on avance plus vite.

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Droits des femmes

Message par Ptite Marie » 27 oct. 2015, 10:30

Alfred a écrit :Ptite Marie: Vos propos sont tels que j'ai le sentiment que vous allez jusqu'au suprématisme féminin, ce que je ne peux concevoir.
Argument classique des anti-féministes qui démontre juste à quel point les hommes se sentent menacés dès que les femmes osent réclamer la simple égalité... :roll:
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Zimou
Administrateur
Messages : 4993
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Droits des femmes

Message par Zimou » 27 oct. 2015, 12:56

Alfred a écrit :Ptite Marie: Vos propos sont tels que j'ai le sentiment que vous allez jusqu'au suprématisme féminin, ce que je ne peux concevoir.
quel intérêt d'échanger sur ce jusqu’où vont les propos, et pas les propos eux même? Ptite Marie a des propos parfaitement cohérent et réelle, rien qui permette de juger qu'elle va jusqu'au "suprématisme féminin " (c'est quoi ça d'ailleurs, clairement?). qu'est ce qui, dans ce qu'elle dit, fait penser ça, et pourquoi? Et en quoi est ce que ça montre qu'elle a tort?
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Re: Droits des femmes

Message par Alfred » 27 oct. 2015, 14:39

Mais tout simplement parce que le Droit dans tous les pays d'Europe défendent absolument et sans restrictions l'égalité hommes/femmes. Ce qui me semble tout à fait naturel. Celle-ci est réelle dans la règle de Droit. Et, si à Clermont-Ferrand, il y a tout plein de lubriques et sataniques pervers qui agressent les femmes, et bien, qu'on les déporte en Guyane pour y casser des cailloux! Les hommes et les femmes ont des droits égaux et peuvent en avoir un usage libre.
Donc si ptite Marie en veut plus, c'est qu'elle estime qu'elle n'en a pas assez et veut donc plus que les hommes. Pourtant, en France, j'ai pu observer que les femmes avaient de nombreux privilèges qui leurs sont aménagés: En cas de divorce, le Père est quasi-systématiquement dépossédé de ses enfants, si elles ont trois enfants, elles sont dispensées de tout diplôme pour passer des concours de catégorie A, elles ont la retraite plus tôt alors qu'elles vivent plus longtemps, elles paient les assurances et mutuelles moins cher, elles ont jouissance de leur corps alors que les hommes sont dépossédés de toute liberté et destructibles par l'Etat en cas de mobilisation générale etc... Bref, sur le papier intitulé "règle de Droit", il vaut largement mieux naître femme que homme.
Après, là où je suis 100% en accord avec ptite Marie, c'est les "us et coutumes" au quotidien. Si des abrutis de mecs agressent et humilient des femmes depuis leur appartenance au genre féminin, je serais le premier à vouloir les envoyer au bagne! Bien sûr!
Et puis... Vous savez on a tous des limitations qui sont le résultat de notre appartenance aux genres féminin ou masculin. Les clichés et les fameux "us et coutumes" font beaucoup de mal. Je crois que c'est là qu'il faut attaquer, bien plus que dans le Droit, qui est lui est déjà égalitaire. Le comportement de certains hommes à l'égard des femmes est minable. Les musulmans qui ont la possibilité de répudier leur épouse me font peur. Certains jeunes qui disent qu'une femme, c'est juste un "trou" me révulsent. Mais çà, ce n'est pas le droit, ce sont des comportements de "communautés" ou d'individus particuliers... Et qui sont sanctionnables par le Droit, justement.
Alors, il faut être pour plus d'instruction, plus d'éveil à la sensibilité, davantage d'éducation à l'écoute. Je crois que c'est depuis ces dimensions qu'on pourra faire avancer les choses.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Droits des femmes

Message par Piccolo » 27 oct. 2015, 15:10

Mêmes si les femmes ont effectivement des avantages sur les hommes, ça ne remet pas en cause le fait qu'il est plus difficile de vivre en étant femme.

Avatar du membre
Hassan
Adepte
Messages : 215
Enregistré le : 03 oct. 2013, 12:02
Localisation : Suisse
Pronom : il
A aimé : 8 fois
A été aimé : 60 fois
Contact :

Re: Droits des femmes

Message par Hassan » 27 oct. 2015, 15:26

Alfred a écrit : Donc si ptite Marie en veut plus, c'est qu'elle estime qu'elle n'en a pas assez et veut donc plus que les hommes. Pourtant, en France, j'ai pu observer que les femmes avaient de nombreux privilèges qui leurs sont aménagés: En cas de divorce, le Père est quasi-systématiquement dépossédé de ses enfants
Pour passer rapidement sur ce point particulier. Ce n'est pas un privilège mais une vision sexiste des femmes. Elles sont vues comme naturellement mères donc plus à même d'élever les enfants. Les hommes n'ont pas cette "capacité naturelle" donc perdent le droit de garde. Il faut aussi considérer que les hommes eux-même peuvent renoncer à demander un droit de garder ou une garde partagée pour ces même raisons.

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Droits des femmes

Message par Ptite Marie » 27 oct. 2015, 17:30

Ce n'est pas qu'à Clermont-Ferrand... Une enquête a montré récemment que 100% des femmes ont déjà subi du harcèlement dans les transports. Et dans certaines villes pour beaucoup de femmes le harcèlement est quotidien ! Moi la première fois j'avais 13 ans, et c'est à peu près l'âge auquel toutes les femmes dont j'ai lu les témoignages commencent à être harcelées. Mais forcément quand on a le privilège d'être un homme on ne voit rien, on nie la réalité, on accuse de mensonge, on dit que c'est pas si grave... Mais si vous voulez envoyer tous les harceleurs casser des cailloux il va y avoir une sacré chute démographique !

Et cessez de prétendre que les féministes veulent la suprématie sur les hommes, c'est ridicule... Les femmes ont effectivement gagné les mêmes droits que les hommes sur le papier, mais le combat pour l'égalité est loin d'être gagné, il reste encore toutes les mentalités à changer pour que les femmes aient droit aux mêmes traitements, au même respect... Avez-vous déjà entendu parler du "plafond de verre", de la culture du viol, de la violence conjugale, des études de genre, des injonctions, de toutes ces violences et discriminations qui touchent spécifiquement les femmes, à cause de leur genre ? Et vous trouvez que les féministes ont tort d'en demander davantage, vous prétendez que vouloir davantage de respect et d'égalité est synonyme d'opprimer les hommes ? Faut arrêter, le coup de la méchante féministe qui veut dominer les hommes c'est un fantasme qui reflète simplement la peur des hommes de perdre leurs privilèges.
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Re: Droits des femmes

Message par Alfred » 27 oct. 2015, 21:01

Merci beaucoup ptite Marie d'avoir une tonalité plus amicale. C'est un gentil effort!
Ce que vous dîtes, je ne le remets pas du tout en question. Je ne vous crois ni affabulatrice ni mythomane. Dans mon quotidien, une femme a autant de chance de se faire violer que moi casser la gueule. Bref, c'est rarissime.
Après, nous trouvons -enfin- un terrain d'entente: Le Droit reconnaît la réalité nécessaire et "vraie" d'une égalité entre les genres sexuels. Et même les "non-genres" si vous permettez l'expression.
Je connais des jeunes femmes qui ont la vingtaine. Je n'ai jamais entendu parler des humiliations odieuses que vous évoquez. Oui... Parfois, elles peuvent rencontrer un gars qui a un peu bu et qui est un peu collant. Mais, les agressions sexuelles, je crois qu'il nous faut les définir ( sinon, vous allez encore me prendre pour un gros con macho!). Vous parlez de réalités qui me sont étrangères. "Culture du viol", pour moi, c'est un concept monstrueux... Savoir que cette notion peut être concrétisée, çà me glace. Bref, il est possible que je sois passé à côté de beaucoup de réalités, simplement du fait que ma nature ne me portait pas à m'intéresser à certaines choses si prégnantes dans la vie de la majorité des gens. Mais, on ne saurait m'en vouloir pour cela, je crois sincèrement.
Après, les personnes que j'ai connues qui se réclamaient du féminisme... Ben, c'était des femmes castratrices aux cheveux courts qui s'habillaient en treillis militaire et considéraient les hommes comme des sex-toys. Et oui! Pour moi, c'était des hyper-sexuelles obsédées qui rêvaient de virilité. Autant dire des personnes qui ne m'intéressaient pas du tout.
Là aussi, je n'ai pas de définition du "féminisme" et je peux donc en dire des inepties. Donc, je préfère me taire!
Après, du harcèlement sexuel à 13 ans... J'en reste sur les fesses pour parler pudiquement. C'est de la pédophilie? J'ai été confronté une fois à cette réalité, mais c'était dû à l'ivrognerie, à l'isolement moral, au chomage ( pas à un mode de se comporter normalement). Là, je ne sais pas discerner ce que vous dîtes. Mais, je sais que la France est un pays extraordinairement violent et dur. J'en ai souffert pas pour moi, mais, pour bien d'autres qui ne savaient pas se protéger. Vous n'êtes pas dans l'entente ni dans la quête d'un consensus, mais, depuis l'auto-affirmation, la violence et le rapport de force. Pour travailler en France, il faut savoir se battre. "Si tu cognes, tu gagnes" dit la chanson de Nougaro. Gagner, je m'en fous. Cogner, je n'aime pas. Et vous me dîtes que même à Clermont-Ferrand, on est victime de harcèlement? Je crois que ce harcèlement qui me laisse les bras à terre est une manière de "cogner" pour gagner. Je crois, là où j'en suis, que votre manière de parler du "harcèllement" n'est qu'une méthode de gagner la personne-femme qu'un veut "posséder physiquement. Donc harcèller=cogner. Tant que vous n'avez pas ré-ouvert Cayenne, apprenez donc à frapper très fort!

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Droits des femmes

Message par Ptite Marie » 28 oct. 2015, 10:21

Je rebondis juste là dessus:
"Dans mon quotidien, une femme a autant de chance de se faire violer que moi casser la gueule. Bref, c'est rarissime. "

Quelques chiffres en France:
- 16% des femmes déclarent avoir subi des viols ou des tentatives de viols au cours de leur vie.
- 1 jeune femme sur 10 de moins de 20 ans déclare avoir été agressée sexuellement au cours de sa vie.
- Entre 2010 et 2012, 83 000 femmes sont victimes de viols ou tentatives de viols par an (0,5% des femmes). 83% d’entre elles connaissent leur agresseur.

Source: http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr ... tiques-79/

Rarissime ? Je dirais tristement banal...
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Zimou
Administrateur
Messages : 4993
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Droits des femmes

Message par Zimou » 28 oct. 2015, 11:24

Alfred a écrit :Je connais des jeunes femmes qui ont la vingtaine. Je n'ai jamais entendu parler des humiliations odieuses que vous évoquez.
Pourquoi pensez vous que si cela leur arrivaient, elles vous en parleraient? ce n'est pas parce que vous n'en entendez pas parlé que ça n'arrive pas.
Alfred a écrit :"Culture du viol", pour moi, c'est un concept monstrueux... Savoir que cette notion peut être concrétisée, çà me glace. Bref, il est possible que je sois passé à côté de beaucoup de réalités, simplement du fait que ma nature ne me portait pas à m'intéresser à certaines choses si prégnantes dans la vie de la majorité des gens. Mais, on ne saurait m'en vouloir pour cela, je crois sincèrement.
Je comprend le fait de "passer à coté de cette réalité", en tant qu'homme je suis passé à coté aussi. mais c'est pourtant bien une réalité. y compris la culture du viol qui semble vous déranger. un peu d'information impartial (qui ne vient pas d'un groupe féministe ou anti-feministe) permettra peut être de mieux comprendre : https://fr.wikipedia.org/wiki/Culture_du_viol
Alfred a écrit :Après, les personnes que j'ai connues qui se réclamaient du féminisme... Ben, c'était des femmes castratrices aux cheveux courts qui s'habillaient en treillis militaire et considéraient les hommes comme des sex-toys. Et oui! Pour moi, c'était des hyper-sexuelles obsédées qui rêvaient de virilité. Autant dire des personnes qui ne m'intéressaient pas du tout.
Si ce fut le cas un jour, cela à énormément changé et n'est plus du tout le cas aujourd'hui. Ptite Marie et les autres féministe que je connais ne correspondent en aucun point à cette description.
Alfred a écrit :Là aussi, je n'ai pas de définition du "féminisme" et je peux donc en dire des inepties. Donc, je préfère me taire!
internet est tres pratique, on peut y trouver beaucoup d'info si on va sur les bon site. et wikipedia à le mérite d'etre la plupart du temps sourcé et impartial. qui propose aussi une définition du féminisme : https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minisme
Le féminisme est un ensemble de mouvements et d'idées politiques, philosophiques et sociales, qui partagent un but commun : définir, établir et atteindre l'égalité politique, économique, culturelle, personnelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes. Le féminisme a donc pour objectif d'abolir, dans ces différents domaines, les inégalités homme-femme dont les femmes sont les principales victimes, et ainsi de promouvoir les droits des femmes dans la société civile et dans la sphère privée.
Alfred a écrit :Après, du harcèlement sexuel à 13 ans... J'en reste sur les fesses pour parler pudiquement. C'est de la pédophilie?
Un jeune de 15 ou 16 ans qui harcèle une jeune de 13 ans ce n'est pas de la pédophilie. ça reste du harcèlement. Si c'est un adulte je sais pas, mais c'est pas forcement de la pédophilie. et peut importe de toute façon, c'est du harcèlement. une fille de 13 ans peut aussi paraitre en avoir 16 ou 17 (mes cousines, bien que petite de taille, avais un corps très "formé" à 13 ans et pouvait certainement être confondu avec une fille bien plus âgé)
Alfred a écrit :J'ai été confronté une fois à cette réalité, mais c'était dû à l'ivrognerie, à l'isolement moral, au chomage ( pas à un mode de se comporter normalement).
Cela n'excuse pas le harcèlement.
Alfred a écrit :Je crois que ce harcèlement qui me laisse les bras à terre est une manière de "cogner" pour gagner. Je crois, là où j'en suis, que votre manière de parler du "harcèllement" n'est qu'une méthode de gagner la personne-femme qu'un veut "posséder physiquement. Donc harcèller=cogner. Tant que vous n'avez pas ré-ouvert Cayenne, apprenez donc à frapper très fort!
on ne devrait pas avoir besoin de cogner pour gagner de nos jours. ce n'est pas aux femmes de cogner quand on les harcèles, c'est aux harceleurs d’arrêter harceler. et à ceux qui n'harcèles pas de ne pas nier qu'elles se font harceler sous prétexte qu'ils n'en entendent pas parler par d'autre (qui préfère simplement garder le silence ou ne pas en parler avec les proches, bien que ça ne sert pas leurs causes, c'est pas toujours si facile).
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Droits des femmes

Message par Ptite Marie » 28 oct. 2015, 11:45

Merci Zimou, un grand +1 !
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Re: Droits des femmes

Message par Alfred » 28 oct. 2015, 14:45

Ptite Marie: Je ne vis pas en France. Mais c'est vrai que je viens de consulter les statistiques. C'est impressionnant! Sur le wikipedia ( pas toujours fiable): 75.000 viols en France pour 66 millions d'habitants ( les vôtre montrent que çà augmente encore!). Suisse: 556 pour 8,1 millions d'habitants. C'est à dire qu'une femme a 17 fois moins de malchance d'être agressée chez moi que chez vous. Là, c'est un prochain débat qui peut être interessant à mener dans la mesure où, en France, il y a une dynamique que je trouve malsaine: Le conditionnement au "gagner", à "savoir se battre", à entrer en conflit... Et à prendre les gens gentils qui veulent une entente pour des faibles et des tocards. Le conditionnement dès l'adolescence à des images de la virilité peut être très dangereux. C'est pour ces raisons que j'ai un attachement à l'instruction et en l'éveil en la sensibilité. Il faut donner aux personnes la possibilité d'habiter depuis ce qu'ils sont, pas en faire des soldats de haine qui veulent posséder. Je crois que ceci explique cela, en grande partie du moins.
Zimou: Merci, pour le temps que vous m'accordez pour me répondre analytiquement. Pour les jeunes femmes que je connais qui sont majoritairement des copines de ma compagne, je saurais si elles avaient eu des problèmes. Ici, je connais même un Bar de nuit dont la fermeture est assurée par deux jeune filles de 19 et 23 ans qui font ce "job" pour payer leurs études. Elles n'ont jamais eu un problème. Personne n'aurait envie de leur faire du mal, ce qui me semble logique! En France, c'est impossible, il faut des videurs, un mec derrière le bar avec sa batte qui menace. Un autre monde, je me rends compte!
Pour la "culture de viol", je pense que cela doit être à un niveau communautariste depuis des dérives dans nos sociétés occidentales. Bien qu' il est des choses que je n'ai pas encore intégrées. Mais çà me fait un mélange de révulsion et d'incompréhension absolue. L'article sur Wikipédia donne l'impression -pour tout synthétiser- que c'est une forme de construction de nouvelle société hiérarchisée post-moderne néo-mondialiste. Bref, des concepts de barges intégraux!!!
Pour les "féminsistes", j'en suis très heureux. Je n'aime pas la compétition; je préfère l'art de se révéler à soi-même depuis son propre-laisser-être. Vraiment! Mais j'y reviens dans un instant.
Des gamins de 15 ans qui agressent des enfants de 13ans. Bon... C'est l'échec civilisationnel total ou quoi? L'Education nationale française c'est 140 milliards d'Euro par an...Il y a de quoi faire avec un tel budget! Il y a d'énormes problèmes d'instruction et d'éveil en la sensibilité. C'est évident. Là, ce n'est pas naturel, il y a un dressage contre-nature à la violence qui pousse des gens si jeunes à être "ainsi".
Rien n'excuse la pédophilie. Mais il y a des explications parfois rationnelles.

Alors, ben... Nous vivons un drôle de mal-foutu monde! Après, je me rends compte que mon absence d'attraît pour ce qu'il y a en-dessous du pantalon n'est pas du tout horrible. Et, que c'est en venant sur un centre de discussion a-sexuel que je découvre des choses sur la sexualité vraiment à côté et même franchement extérieures à tout ce que je suis! A présent, je crois que le lien entre a-sexualité et féminisme ne me paraît plus surprenant. Donc, ce n'est pas si mal que çà. Mais... Je crois qu'il y a un arrière-plan moral derrière cette valorisation de l'appartenance depuis la pratique sexuelle. En moins de 10 jours ici, je crois de plus en plus que la mise en avant de la sexualité témoigne d'une vision de l'être-ensemble absolument inhumaine et amorale. Une société qui met en avant la "gagne", la "puissance", la "guerre", le "combat", la "compétition", le "conflit", "l'auto-affirmation" est plus violente qu'une société qui met en avant la "paix perpétuelle", l'"entente", l'"écoute", la "pluralité" et le "consensus". Par là, je crois qu'il y a une forme de conditionnement à l'hyper-sexualisation en France qu'il n'y a pas en Suisse. Et, que cela entraîne d'atroces comportements déviants. Cela me peine beaucoup.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Droits des femmes

Message par Piccolo » 30 oct. 2015, 16:55

C'est peut-être HS mais j'ai vu ça tout à l'heure:


Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Droits des femmes

Message par Ptite Marie » 30 oct. 2015, 16:59

Et dans quel but tu postes ça ?
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité