Liberté d'opinion vs Respect

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Répondre
Avatar du membre
Tyane
Assidu
Messages : 890
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 1 fois
A été aimé : 31 fois

Liberté d'opinion vs Respect

Message par Tyane » 30 juin 2013, 11:58

A-t-on le droit de tout dire au nom de la liberté d'expression ? Si oui, n'est-ce pas une manière de légitimer des propos blessants et haineux ? Si non, n'est-ce pas une manière de légitimer la censure ?

Dans une démocratie idéale, ou selon l'idéal de la démocratie, la diversité des opinions prime et la tyrannie de la majorité est un échec. Mais dans la réalité, certaines opinions ne peuvent coexister paisiblement avec d'autres opinions, car elles leur sont adverses. Un homme peu intéressé par la politique, les OGM ou la réintroduction du loup dans le Mercantour ne sera sans doute pas choqué d'entendre son voisin des opinions tranchées dans un sens ou un autre. Mais dès lors que les opinions sont radicalement opposées, le respect est primordial pour éviter le conflit et les blessures.

Et il existe certains types d'opinions qui ne sont par essence pas respectueuses, comme :

_ "Je n'aime pas les : Blancs, Noirs, Jaunes, Verts, Homos, Trans, Hétéros, Raviolis, "

_ les opinions liberticides

_ les opinions stigmatisantes

_ les opinions méprisantes (en même temps, le mépris étant le contraire du respect, c'est un peu une tautologie... )

_ les opinions diffamatoires

Bref, celles qui conduisent à un effacement de l'autre, à son rejet, sa disqualification.

Existe-t-il des opinions qui relèvent du délit ?

Je cite Wikipédia (article Homophobie)
Depuis, deux amendements à des lois anti-discriminations existantes ont été adoptés le 31 décembre 2004, réprimant les propos homophobes tenus publiquement (au même titre que les propos xénophobes, racistes, sexistes, handiphobes, etc.). La loi ne précisant pas le terme « homophobe », doit être compris comme tel tout propos qu'un jugement aura déclaré être homophobe. Les adversaires de cette législation accusent les homosexuels de censure.
Jusqu'où va la liberté d'expression ?

Avatar du membre
Gemini21
Adepte
Messages : 171
Enregistré le : 26 juin 2013, 19:02
Localisation : Barcelone
A été aimé : 1 fois

Re: Liberté d'opinion vs Respect

Message par Gemini21 » 30 juin 2013, 13:06

Tyane a écrit :Dans une démocratie idéale, ou selon l'idéal de la démocratie, la diversité des opinions prime et la tyrannie de la majorité est un échec.
"La démocratie est le pire des dictatures, parce qu'elle est la dictature exercée par le plus grand nombre sur la minorité." P. Desproges.

Bon passée cette petite incise humoristique, entrons dans le coeur du sujet:
Tyane a écrit :Existe-t-il des opinions qui relèvent du délit ?
La réponse est très simple et se trouve être oui dans la société dans laquelle nous vivons, étant donné que certaines déclarations/actes peuvent faire l'objet de condamnations pénales:
- Négationisme
- Incitation à la haine
- ...

Après ça, on peut se demander si oui ou non c'est légitime que l'état fixe les règles et les limites de la liberté d'expression, mais c'est un tout autre débat.

Pour ma part, je me suis toujours positionné dans l'optique du vivre-ensemble et je met un maximum d'eau dans mon vin dans ce que je dis/écris lorsque je me sais avoir un avis radicalement opposé à une autre personne à un certain sujet (un peu de rhétorique et de diplomatie aident beaucoup en général :P ) une fois les base d'un débat serein posé ce dernier n'en sera que plus constructif.
"La guerre c'est la paix, la liberté c'est l'esclavage, l'ignorance c'est la force."

seb21
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 27 juin 2013, 21:12
Localisation : Dijon
A été aimé : 1 fois

Re: Liberté d'opinion vs Respect

Message par seb21 » 30 juin 2013, 16:07

Le problème avec les propos homophobes c'est qu'il y a des mots que chacun comprend différemment. Beaucoup de gens utilisent des mots comme "pédé" sans comprendre qu'on puisse leur reprocher un caractère homophobe à leurs propos. Un peu comme si tu utilises l'expression "enc uler les mouches" pour dire que quelqu'un passe son temps à s'occuper de détails insignifiants, tu ne comprendrait pas forcément qu'on te reproche de parler de zoophilie... (désolé, mon exemple est pourri, mais c'est tout ce qui me vient quand je cherche sur internet des exemples d'expressions débiles).

Bref, oui, bien heureusement, la loi interdit des propos homophobes, racistes, négationnistes, etc
Il y a aussi des interdictions beaucoup plus contestables à mes yeux comme outrage au drapeau national, outrage au président de la république, outrage à magistrat, outrage à ... Bon je crois que vous avez compris, pas besoin que je répète cinquante versions de la même interdiction. Même si je suis surpris qu'on interdise l'outrage à agent et pas l'outrage à passant...

Après en pratique on peut toujours essayer d'expliquer au juge que "pédé" n'est pas une insulte homophobe, ou bien que c'est un gros malentendu et qu'on parlait en fait des auvergnats (c'est quand même moins grave si on dit que j'insultais les auvergnats, vous pensez pas monsieur le juge ?). On peut même essayer d'expliquer au juge qu'on est humoriste, qu'un humoriste se moque de tout le monde, et que c'est donc bien normal qu'il puisse laisser cours à des propos handiphobe, racistes, homophobes, etc en prenant bien soin d'insulter tout le monde autant, parce que sinon, c'est là que ça deviendrait raciste...
Je n'aimerai pas forcément me retrouver à la place du juge dans ces cas, mais c'est une autre question...

No one
Acolyte
Messages : 381
Enregistré le : 19 juin 2013, 20:47

Re: Liberté d'opinion vs Respect

Message par No one » 30 juin 2013, 17:24

Si je ne me trompe pas, il me semble que c'est ce qui distingue la conception de la liberté anglo-saxonne de celle française.
Aux U.S. tu peux dire ce que tu veux (en tous cas bien plus de choses qu'en France) sans être inquiété.
Ce qui ne signifie pas que tu as le droit de faire tout ce que tu dis pour autant, ni que ce n'est pas pris en compte par les services de police.

Il n'y a probablement pas de meilleure conception qu'une autre, les dérives existent dans les deux cas.
Mais il est vrai qu'en France la condamnation de propos est devenu un sport national pour quelques associations.
Le problème c'est que sur le long terme c'est devenu totalement contre-productif comme méthode.
.

Précision : je suis un « S » (mais je me soigne)

Avatar du membre
giby
Ascendant
Messages : 920
Enregistré le : 27 avr. 2013, 11:35
Localisation : Nord (59)

Re: Liberté d'opinion vs Respect

Message par giby » 01 juil. 2013, 00:09

Le problème avec les restriction cité et que des minorités utilise cette protection légale à l'abus, par exemple si tu est contre l'adoption par les couples homosexuels, tu es "homophobe" et "liberticide" au yeux du lobby LGBT …
Dans les fait c'est un peu plus complexe que ça… en générale tu es juste "averti" du problème que ça représente…

Je vais creuser le fond de la question pour donner une réponse plus construite… mais pas ce soir
(\__/)
( :'.': )
(")_(") Copie et colle le lapin dans ta signature pour l'aider à envahir le monde.
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité