Les études de genre arrivent en France

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Les études de genre arrivent en France

Message par Syd » 13 juil. 2011, 16:40

Les études du genre vont être introduites dans des manuels scolaires de Science et Vie de la Terre de Premières (classes du lycée, pour les non-Français du forum ;-) ), et ça fait tout un scandale parmi certaines catégories de la population.

Pour ceux qui ne savent pas ce que sont les "Gender Studies" : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gender_studies

L'objet peut se résumer par ce qu'exprimait Simone de Beauvoir : "On ne naît pas femme, on le devient".

J'ai découvert les études de genre il y a peu de temps, quand je lisais toutes sortes d'écrits en anglais autour de l'asexualité, et je trouve très intéressants les aspects abordés, les façons de voir différentes du consensus hétéronormé tellement répandu. Je pense qu'il est important d'informer dès l'adolescence que d'autres réalités existent en dehors du dualisme homme-femme, car c'est souvent à cet âge-là que c'est le plus douloureux de prendre conscience de sa différence quand on n'est pas comme les autres.

Avatar du membre
Maëlle
Associé
Messages : 721
Enregistré le : 22 févr. 2009, 22:56
Localisation : Région Parisienne
A été aimé : 1 fois

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par Maëlle » 13 juil. 2011, 17:23

excellente nouvelle !
"Pas de jolie vie, de joli chemin si l'on craint la pluie"

Avatar du membre
melancolie
Archéologue Aguerri
Messages : 6268
Enregistré le : 17 nov. 2005, 23:51
Localisation : PARIS
A aimé : 6 fois
A été aimé : 11 fois

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par melancolie » 01 sept. 2011, 07:17

Le genre arrive aussi dans les manuels scolaires, voici l'ouvrage qui fait tant parler de lui :

http://pvevent1.immanens.com/fr/pvPage2 ... a=183&nu=1
Je pensai : "Pourquoi est-ce que quelqu'un ne fait pas quelquechose pour cela ?"
Et alors, je réalisai que j'étais quelqu'un.
(Anonyme)

http://encorpslibre.hautetfort.com/

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par Syd » 01 sept. 2011, 14:53

Eh beh... heureusement qu'on m'a pas enseigné toutes ces choses quand j'étais en Première... qu'est-ce que ça a l'air ch**** :shock: :lol: Je n'ai pas trouvé ce qu'il y avait de scandaleux dans les quelques lignes parlant du genre, sinon...

Avatar du membre
SilverKitsune
Amibe
Messages : 89
Enregistré le : 28 août 2011, 20:43
Localisation : Rome, Italie
Contact :

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par SilverKitsune » 01 sept. 2011, 14:58

Kudos pour la France. Maintenant, à l'Italie... j'espère :mrgreen:
Je serais heureuse de commencer des études de genre.

Avatar du membre
Tyane
Assidu
Messages : 890
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 1 fois
A été aimé : 31 fois

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par Tyane » 09 sept. 2011, 14:28

Esteban75 a écrit :Le problème avec Le Genre en France, c'est qu'une conception religieuse moraliste d’arrière garde s'oppose à une théorie de féministe tout aussi d'arrière garde qui consiste à dire que si la majorité des enfants vont devenir hétéro c'est pas à cause de la différence biologique entre les hommes et les femmes mais parce qu’on a acheté un camion au garçon et une panoplie d'infirmière à la fille... (que ça rende le mec macho ok et encore... mais hétéro faut pas pousser...)

donc moralistes intolérants vs féministes allant à l'encontre de toute réalité scientifique pourtant observé chez toutes les autres espèces animales...
Je ne pense pas que l'opposition théorique à propos du genre soit exclusivement superficielle, même si les antagonismes idéologiques minent la bonne foi de certains groupes. Il y a deux choses : le débat scientifique et le respect de la différence. Que la sexualité soit plus ou moins biologique ou culturelle, que genre influence plus ou moins la vie de chacun, n'implique aucune prise de position morale, que ce soit en faveur des conservateurs ou des progressistes.

Peut-être faudrait-il tout de même davantage aborder la sexualité en sociologie, qu'il faudrait donc élargir aux autres filières. Parce que même si les différences sexuelles ne s'expliquent pas par une socialisation, qu'on ne "fabrique" pas l'hétéro / l'homo / l'asexualité, la tolérance, elle relève plus de la socialisation.

Je ne vois pas pourquoi des féministes excluraient le caractère "naturel" de l'homosexualité puisqu'elle se trouve comme l'hétérosexualité chez les animaux. Lors de la Gay Pride, un slogan homophobe déclarait que nous étions tous nés de parents hétéros. Outre le fait que c'est idiot, puisque cela ne disqualifie en rien l'homosexualité, cela montre aussi qu'une sexualité libre ne se choisit pas en fonction de l'espèce, mais du désir individuel. De toute manière, peu importe que ce soit naturel ou non, ce n'est pas un critère de valeur.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par Piccolo » 20 sept. 2011, 22:49

La reproduction sociale joue un grand rôle là-dedans également:

Car après tout, pourquoi un homme devrait impérativement respecter tel "cahier des charges" pour être considéré comme tel ? Pareil pour une femme.

Ces stéréotypes véhiculés par la sociétés sont parfois gonflants.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par Syd » 21 sept. 2011, 08:24

Je n'avais pas vu que la théorie des genres prétendait expliquer l'orientation, et si elle le fait, elle est effectivement aussi crédible que la science, vu qu'on ne sait toujours pas à quoi on doit l'orientation. Là où elle est intéressante, c'est quand elle parle de l'identité sexuelle et des clichés véhiculés par celle-ci (genre les hommes aiment la violence, les femmes aiment la douceur).
Piccolo a écrit :Car après tout, pourquoi un homme devrait impérativement respecter tel "cahier des charges" pour être considéré comme tel ? Pareil pour une femme.
Tout à fait. Si les hommes pouvaient continuer à se maquiller quand ils sont adultes sans être stigmatisés, il y en aurait probablement plus qui le feraient. C'est déjà plus facile pour les femmes qui peuvent adopter des comportements masculins sans trop se faire mal voir (enfin, ça dépend du degré de tolérance de la personne, qui dépend de son éducation, etc, donc je pense que plus de tolérance peut venir de gens à qui on aura présenté la théorie des genres).
Piccolo a écrit :Ces stéréotypes véhiculés par la sociétés sont parfois gonflants.
C'est rien de le dire. Tout ce qui peut sortir les gens de la pensée hétéronormée diffusée dès l'enfance (bientôt les catalogues des magasins de jouets qui donnent l'impression d'être restés coincés dans les années 50) est positif.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par Syd » 23 sept. 2011, 15:56

Esteban75 a écrit :Ben dans ce que je comprends du cours de bio mais c'est vraiment pas claire, j'ai bien l'impression que la confusion est faite, puisque ce cours a pour but de rendre les élèves tolérant envers ceux qui ont une orientation sexuelle différente.
Dans toutes les réactions et levées de boucliers que j'aie pu lire, il n'y a rien sur les orientations. C'est le fait que l'identité sexuelle puisse être formatée par la société qui fait hurler les conservateurs.
Esteban75 a écrit :C’était tellement plus simple d'expliquer qu'il faut être tolérant envers les homos, puisqu'en gros le problème c'est ça, car ils n'ont pas choisi, et souffre de cette différence qui leur tombe dessus...
Justement, expliquer qu'il faut être tolérant passe par une explication de ce que sont ces différences. Pour qu'une telle compréhension se fasse, la théorie des genres est nécessaire, car il est nécessaire de dire que tout le monde n'est pas fait sur le même moule.
Esteban75 a écrit :ce serait surement mieux, plus de S essaieraient sans doute d'avoir des rapports homos si il n'y a plus de culpabilité à ça, mais les orientations en terme de désire du à l'instinct de reproduction, ça resterait pareille qu'aujourd'hui: majoritairement hétéro et donc marginalement homos et/ou asexuel.
Ca, personne n'en sait rien, mais ce serait intéressant de voir si ce qu'avancent certains psy/sexologues est vrai, à savoir que nous sommes tous à un degré plus ou moins marqué bi :P
Syd a écrit :Et les hormones alors ? donne de la testo à une fille et des œstrogènes à un mec et tu vas voir si les caractères s'inversent radicalement !
Il y a déjà tellement de contre-exemples qu'on sait que ce n'est pas uniquement une question d'hormones (peut-être même que ça n'est pas du tout une question d'hormones, mais je ne m'avancerai pas). Et quand bien même ces contre-exemples seraient minoritaires, cela fait beaucoup de gens qu'on ne doit plus obliger à faire rentrer dans le moule des genres actuels.
Mais bon, ne nous plaignons pas, nous vivons à une époque où il est plus facile d'oser vivre différement du genre décidé par la société, il faut juste continuer sur cette voie :)

Avatar du membre
LeDisparu1
Affable
Messages : 117
Enregistré le : 24 sept. 2008, 10:10
Localisation : Allemagne

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par LeDisparu1 » 03 déc. 2011, 18:05

Syd a écrit :Et les hormones alors ? donne de la testo à une fille et des œstrogènes à un mec et tu vas voir si les caractères s'inversent radicalement !
Il y a déjà tellement de contre-exemples qu'on sait que ce n'est pas uniquement une question d'hormones (peut-être même que ça n'est pas du tout une question d'hormones, mais je ne m'avancerai pas).
Ah oui, l'éternelle histoire du combat entre l'inné et l'acquis...

Venant du domaine du social, j'ai une très forte inclination pour l'acquis, parce que, sinon, ma formation et mon travail ne faisaient guère sens...
Mais j'ai abandonné une pensée uni-latérale il y a longtemps. J'avais lu si souvent: „Le caractère/l'intelligence/le.. la... sont le produit de l'inné aussi bien que d'acquis“ que j'étais devenu las de cette formule de compromis qui ne disait rien, qui n'était rien qu'une fumée de mots... Je pense que je me suis si longtemps acharné sur l'acquis, ce n'était pas simplement un intérêt de formation, c'était plutôt une révolte instinctuelle contre un compromis qui ne signifiait rien et, dans le meilleur cas, n'exprimait rien que l'ignorance.

Je suis parvenu à y voir plus clair: oui, c'est effectivement l'ignorance. Parce que le sujet à étudier est trop complexe. C'est la même question dans le débat entre le déterminisme et la volonté libre – le cerveau est trop complexe, on ne sait jamais, au moins on ne le saura pas pour bien des années à venir...

Simone de Beauvoir représente, parmi autres, l'acharnement sur l'acquis. Si, on se référant uni- latéralement sur la socialisation et en négligeant ou même en niant la physiologie, on estompe toute différence entre les sexes, on ne frappe pas un coup contre une religion quelconque, mais on crée sa propre religion, une religion d'âme, d'esprit, éthérée qui se moque du corps et des simples faits biologiques. Cette religion pourrait entraîner avec elle un tas des dogmes et exigences morales... « tu n'es plus soumis à ton corps, tu peux te façonner toi-même »... les filles qui se jettent désespérément sous le couteau chirurgical parce qu'elles n'acceptent plus leur corps, parce qu'il n'y a plus aucune justification pour rester dans un corps laide avec des jambes trop grosses ou des seins trop petit, l'âme est toute, le corps n'est rien... alors, il y a bien d'autres images qui viennent à la tête...

Je n'aime guère le fort dualisme qui règne dans les sciences sociales/humaines... Un sociologue ne sait rien de la biologie, ni est-il censé d'en savoir quoi que ce soit, mais pour autant il ne devrait pas la minimiser jusqu'à la faire disparaître... Parce que le dualisme entre esprit/corps, c'est un produit religieux. Ce n'est guère un pas vers un plus grand éclaircissement d'enseigner exclusivement Simone de Beauvoir pour expliquer les différences entre les sexes... à vrai dire, ce n'est rien d'autre qu'un autre obscurantisme religieux..

Je trouve ça bien drôle, mais il me semble que la formule la plus obscure (autant... que/et...et/non seulement..., mais encore...) se révèle ici la formule la plus éclairée, qui seule puisse contourner les dogmatismes.

Avatar du membre
Aède
Affable
Messages : 121
Enregistré le : 10 févr. 2010, 14:16

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par Aède » 04 déc. 2011, 02:29

Je pense qu'il est important d'informer dès l'adolescence que d'autres réalités existent en dehors du dualisme homme-femme
Oui, mais à mon avis, pas vraiment en SVT. Cela me fait étrange de regarder le chapitre du manuel donné en lien sur ce sujet : on passe du biologique pur aux sciences sociales, avec un peu d'histoire et de psychologie... La SVT est une matière déjà assez composite à la base, mais là c'est différent, et si l'on s'embarque dans cette direction, il faut le préciser clairement : il est gênant à mes yeux de poser tout cela sur le même plan, il faut que les élèves comprennent qu'on change de domaines. Cela peut déjà atténuer un peu une partie de la polémique. Ces thèmes gagneraient à être présentés dans le cadre d'un cours d'éducation sexuelle qui les prenne en compte... Avec la prudence nécessaire : non seulement le sujet est relativement complexe... mais sa présentation dans le cadre scolaire aussi !
Cette religion pourrait entraîner avec elle un tas des dogmes et exigences morales
C'est parce que l'on cesse d'observer, et que l'on préconise, à partir d'un choix d'observation potentiellement contestable.
Mais pourquoi parler de religion ? Parler d'idéologie suffit amplement :wink: . Quant à l'obscurantisme... C'est plus compliqué. D'ailleurs, l'on fait fausse route si l'on croit qu'il n'y a que les idéologies obscurantistes qui puissent poser problème ou se révéler dangereuses.
Et sans dénigrer l'immense avancée pour la femme que peut représenter le travail de Simone de Beauvoir, il ne faut pas oublier que l'on reste des être de chaire et pas seulement les être de la conscience qui est apparut dans notre espèce.
Ce n'est pas vraiment la chair qui est en cause contre l'esprit, mais notre volonté, la partie consciente de notre intellect, par rapport au reste (de l'intellect, donc bien entendu l'inconscient, et puis ses structures les plus profondes, et enfin le corps), c'est à mon sens plus juste de le poser ainsi. Autant d'éléments qui limitent la volonté et la conscience chez une personne, sans prendre en compte l'aspect social. Ce qui rappelle la part très réduite de notre liberté réelle, comparée au concept de liberté auquel l'on peut seulement rêver et qui supprime ces limitations... On peut augmenter cette liberté de quelques degrés, et cela peut revenir à aller volontairement contre soi.

RValiasRV
Ascendant
Messages : 900
Enregistré le : 30 mars 2011, 01:11
Localisation : RER Ligne D/Transilien Ligne R
A aimé : 14 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par RValiasRV » 28 juin 2013, 07:06

L'homme a toujours voulu croire en quelque chose car il est difficile de croire en soi.

Avatar du membre
giby
Ascendant
Messages : 920
Enregistré le : 27 avr. 2013, 11:35
Localisation : Nord (59)

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par giby » 28 juin 2013, 16:32

Que ça soit interessant pour un adulte de se renseigner sur une théorie ça ne se choque pas… Après tout il y une librarie ou Mein Kampf se vend comme des petits pains… j'en ai parlé avec des doctorants maghrébin, certain pense que ça serait interessant à lire…

Appliquer une théorie aussi fumeuse en classe, mais ou va le monde… Dans l'école de Jules Ferry, l'instituteur ne doit pas ensseigner des valeurs qui sont contraire à ce qu'il voudrait transmettre à ses propres enfants… J'espère que les instit' en masse vont refuser cette chose
(\__/)
( :'.': )
(")_(") Copie et colle le lapin dans ta signature pour l'aider à envahir le monde.
Image

Avatar du membre
Sven L.
Aguerri
Messages : 541
Enregistré le : 05 avr. 2010, 13:32
Localisation : Belgique, petit royaume
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par Sven L. » 28 juin 2013, 20:01

Je ressens une grande perturbation...
giby a écrit :Que ça soit interessant pour un adulte de se renseigner sur une théorie ça ne se choque pas… Après tout il y une librarie ou Mein Kampf se vend comme des petits pains…
Double bonus pour Giby :
Un point Godwin et un point "c'est qu'une théorie"
Deuxième point théorie paragraphe suivant.

Notre gagnant repart avec des liens, il est prié de les lire avant d'évoquer quelque chose qu'il ne comprends manifestement pas :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin
http://cafaitgenre.org/2013/01/02/la-th ... xiste-pas/
http://uneheuredepeine.blogspot.fr/2013 ... erais.html

Edit après coup :
J'ai bien conscience de probablement m'engager dans une discution stérile mais bon...on ne se refait pas.
Sur le chat je suis la vengeance,
Je suis la nuit,
Je suis...
Batman !

La normalité n'existe pas, surtout ici.

Avatar du membre
Gemini21
Adepte
Messages : 171
Enregistré le : 26 juin 2013, 19:02
Localisation : Barcelone
A été aimé : 1 fois

Re: Les études de genre arrivent en France

Message par Gemini21 » 28 juin 2013, 21:09

Je vais tenter de me faire l'avocat du diable pour recentrer le débat :P (vaste programme... :lol: )

Pour moi le point qui me gène dans cette histoire d'étude de genre est de le faire dans le programme de lycée (qui n'est vraiment le nirvana de la connaissance).
Au final on a l'impression que ce qui est en jeu est moins l'intérêt du lycéen (qui reste quand même de s'instruire) que d'une espèce de conflit larvé entre pro-genre, anti-genre voulant absolument imposer sa vision à l'autre camps.
-Est-ce-que ça aidera un adolescent d'une minorité sexuelle à se sentir mieux? j'en doute à titre personnel. Peut-être même qu'à l'inverse ça l'enfoncera d'entendre ses petits camarades ricaner bêtement lorsque le mot "homosexualité" sera prononcé en cours de SVT (pour avoir des proches qui enseignent au lycée, il n'y guère mieux à attendre du lycéen moyen :roll: ).
-Est-ce que ça a un intérêt pédagogique particulier? au niveau universitaire sans aucun doute. Au niveau du lycée c'est franchement pas évident à mon avis.

Encore une fois le programme scolaire lycéen n'est à mon sens pas un lieu de bagarre entre réac' et progressistes.
"La guerre c'est la paix, la liberté c'est l'esclavage, l'ignorance c'est la force."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité