Asexualité et évolution

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Répondre
Avatar du membre
tortue597
Acolyte
Messages : 366
Enregistré le : 18 juil. 2010, 10:56
Localisation : 59
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Asexualité et évolution

Message par tortue597 » 25 févr. 2011, 14:03

Je n'arrive pas à retrouver sur le forum, mais il me semble que nous avions évoqué la théorie que l'asexualité pourrait être une évolution (genre X-men, vous me suivez ?). Ca pourrait être intéressant de relancer le débat ! Qu'en pensez-vous ?
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort, qu'ils ont forcement raison.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu'un qui ne sait plus sourire, soyez généreux, donnez-lui le vôtre.

Zimou
Administrateur
Messages : 4989
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 433 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Asexualité et évolution

Message par Zimou » 25 févr. 2011, 14:47

l'idée que l'asexualité soit une évolution me plait pas vraiment xD ce serais sous entendre que nous somme plus évolué, ou supérieur aux S (à l'image des hommes qui ont évolué du singe). et je ne me sens pas plus évolué que la moyenne. seulement diffèrent. de plus, donner une image de personne plus évolué que les S nous fera passé pour des grand prétentieux auprès des S... pas l'idéal pour se faire accepter :s
et puis si l'évolution était l'asexualité, ça sous entendrais aussi que l'évolution pousserais a l'extinction de l'espèce, chose que je ne croirais pas trop. en reprenant un peu la théorie synthétique de l'évolution :
On voit ainsi se répandre dans certaines espèces des caractères ayant acquis, en raison de changements du milieu, une valeur adaptative qu'ils ne possédaient pas auparavant ; les individus porteurs de ces caractères sont particulièrement favorisés dans le nouveau milieu, auquel ils se trouvaient en quelques sortes "préadaptés" ; ils constituent alors rapidement une grande partie de la population ou même toute la population de l'espèce.
je ne vois pas en quoi l'asexualité s'adapterait. je dirais même le contraire, ça tendrais à ne plus nous reproduire et donc à engendrer l'extinction de l'espèce humaine. une évolution aurais plutôt l'effet inverse.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Asexualité et évolution

Message par Dexter » 25 févr. 2011, 15:41

zimou a écrit :je ne vois pas en quoi l'asexualité s'adapterait. je dirais même le contraire, ça tendrais à ne plus nous reproduire et donc à engendrer l'extinction de l'espèce humaine. une évolution aurais plutôt l'effet inverse.
justement non !!
avec la surpopulation sur la planète va savoir si il y a pas une évolution qui se fait naturellement pour diminuer le nombre d'humains sur terre (j'aime cette idée lol)
surtout qu'on est un peu en face d'un mur à ce niveau avec les ressources qui diminue et la population qui fait que augmenter ^^

puis autrement asexuel ne veut pas dire ne pas se reproduire et avoir des enfants, beaucoup de A en veulent....

par contre pas forcement être plus évolué que les S mais un changement dans le sens que nous n'utilisons plus le sex pour le plaisir.... mais bien pour se reproduire comme il est à la base fait, là ok
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Alban
Ace Creed
Messages : 2357
Enregistré le : 06 mai 2009, 18:46
Localisation : Nord
A aimé : 111 fois
A été aimé : 134 fois

Re: Asexualité et évolution

Message par Alban » 25 févr. 2011, 15:53

tortue597 a écrit :l'asexualité pourrait être une évolution (genre X-men, vous me suivez ?).
Je veux bien être Magnéto!!! :mrgreen:

Sinon, plus sérieusement, Dex a tout dit. :wink:
Les anges d'aujourd'hui, ce sont tous ceux qui s'intéressent aux autres avant de s'intéresser à eux-mêmes.

Avatar du membre
tortue597
Acolyte
Messages : 366
Enregistré le : 18 juil. 2010, 10:56
Localisation : 59
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Asexualité et évolution

Message par tortue597 » 25 févr. 2011, 16:53

Dexter a écrit :
justement non !!
avec la surpopulation sur la planète va savoir si il y a pas une évolution qui se fait naturellement pour diminuer le nombre d'humains sur terre (j'aime cette idée lol)
juste pour l'info, mais là on sort du débat : http://www.vhemt.org/findex.htm
(Mouvement pour l'Extinction Volontaire de l'Humanité)

Mais il me semble que nous avions déjà débattu sur l'idée que les désirs "S" soit une pollution de l'esprit et qu'ainsi nous serions "libéré", non ça vous dit rien ? L'aurais-je révé ?
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort, qu'ils ont forcement raison.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu'un qui ne sait plus sourire, soyez généreux, donnez-lui le vôtre.

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 907
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 101 fois
A été aimé : 163 fois

Re: Asexualité et évolution

Message par Ptite Marie » 25 févr. 2011, 18:13

Je suis également d'accord avec Dexter, je dois avouer que cette idée me plait beaucoup :mrgreen:
Mais même sans parler de la régulation de la population, se détourner des plaisirs pulsionnels de la sexualité pourrait mener à une humanité tournée vers la spiritualité, ce qui constituerait une évolution trés intéressante !
Mais bon ne rêvons pas trop, on est pas prés de sortir de la galère dans laquelle on est :roll:

Tortue597 je connais ce mouvement, je dois dire que je le trouve plein de bon sens, mais malheureusement irréalisable, compte tenu de la nature humaine.
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Asexualité et évolution

Message par Dexter » 25 févr. 2011, 19:32

je connaissais pas le mouvement mais bon c'est un peu trop tard maintenant ou faudrait qu'un très très grand nombre d'humains y participent
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Eugène
Apprenti
Messages : 63
Enregistré le : 15 févr. 2011, 20:33
Localisation : Bordeaux

Re: Asexualité et évolution

Message par Eugène » 26 févr. 2011, 13:34

Personnellement je ne crois pas tellement à la théorie de Dexter. Ça pourrait être possible mais ça s'est rarement vu et je ne crois pas l'Homme capable d'avoir une intelligence collective assez grande pour se réguler lui-même. Je nous pense bien trop égoïste pour devenir des lemmings^^

Après l'asexualité n'as pas vraiment de rapport avec l'Évolution à mon avis. L'Évolution a tendance à privilégier l'être qui se reproduit le plus alors penser que les asexuels puissent avoir un avantage par rapport aux sexuels semble assez étrange. De plus cela reviendrait à considérer que le comportement sexuel de l'asexualité est génétique et on voit bien grâce à l'homosexualité que ce n'est pas le cas.
Non je pense qu'il faudrait rapprocher l'asexualité de l'homosexualité pour ce cas là. Ni l'un ni l'autre de ces comportements sexuels ne sont avantageux pour la reproduction et l'Évolution, mais cela n'empêche pas l'homosexualité d'exister depuis très longtemps au sein du monde animal et de se manifester sur des individus isolés sans rapport de descendance (sinon l'homosexualité et l'asexualité auraient disparus depuis bien longtemps). Et ce n'est pas parce que le phénomène prend de l'ampleur que ça traduit une augmentation du nombre d'asexuels dans le monde, la communication et internet nous rendent plus visibles tout simplement.

Avatar du membre
tortue597
Acolyte
Messages : 366
Enregistré le : 18 juil. 2010, 10:56
Localisation : 59
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Asexualité et évolution

Message par tortue597 » 26 févr. 2011, 14:01

Je voudrais juste apporté une théorie peut-être pas si farfelue et qui a le mérite de lancer un débat.

Vous partez du principe que si l'asexualité est une évolution, il faut qu'elle soit transmis génétiquement (Pourquoi forcement ?) et qu'elle soit ainsi héritée de nos parents (et là on est nombreux à savoir que ça ne colle pas). Alors, pouvons nous parler d'une évolution d'un autre type ? Par exemple, les idées évoluent, la technologie évolue, et tout ça n'évolue pas de façon génétique n'est-il pas ;) ? Donc, sans aller chercher comment on aurait évolué et en partant juste du principe que ce soit possible...

En quoi l'asexualité est une évolution, en quoi peut-elle nous permettre d'être mieux adapter au monde ou nous permettre de faire évoluer le monde ? Sur le site, on trouve beaucoup ce qu'elle nous apporte comme inconvénients, mais qu'est-ce qu'elle nous apporte comme avantages ?
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort, qu'ils ont forcement raison.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu'un qui ne sait plus sourire, soyez généreux, donnez-lui le vôtre.

Avatar du membre
Eugène
Apprenti
Messages : 63
Enregistré le : 15 févr. 2011, 20:33
Localisation : Bordeaux

Re: Asexualité et évolution

Message par Eugène » 26 févr. 2011, 14:47

tortue597 a écrit :En quoi l'asexualité est une évolution, en quoi peut-elle nous permettre d'être mieux adapter au monde ou nous permettre de faire évoluer le monde ? Sur le site, on trouve beaucoup ce qu'elle nous apporte comme inconvénients, mais qu'est-ce qu'elle nous apporte comme avantages ?
Perso j'en voit pas vraiment mais des membres du forum considèrent qu'ils sont plus stables, plus équilibrés que des S qui font dépendre leur état humeur de leur dernier rapport physique. On peut aussi penser que les A perdent moins leur temps dans des "futilités".
C'est évidemment très discutable et dans tous les cas l'avantage n'est pas vraiment décisif mais ça reste possible. Que l'asexualité soit une adaptation à notre mode de vie comme tu l'évoque l'est aussi mais dans mon entourage j'ai plutôt l'impression que la tendance est une sexualité assez débridée...

Par contre le fait que tu parle d'évolution non-génétique m'a fait penser à quelque chose.
C'était une théorie que j'avais eu à un moment quand je pensais que mon absence de désir était une "anomalie". J'avais lu une étude comme quoi les animaux consommant du mercure avaient beaucoup moins de rapport physiques, et leur taux d'homosexualité était plus élevé que dans la population témoin. Les poissons que nous mangeons sont aujourd'hui très chargés en mercure et j'avais vu une possible relation avec le comportement des japonais, très peu portés sur le sexe et qui mangent beaucoup plus de produits de la mer que les sociétés occidentales (http://www.japoninfos.com/Les-jeunes-Japonais-se.html ça a du reste déjà été abordé sur le forum). En rapport avec ça, j'ai énormément mangé de poisson étant jeune et j'ai une amie nymphomane qui n'en a pas mangé un seul gramme.
En clair, certainement une idée farfelue de plus, j'en convient :D

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Asexualité et évolution

Message par Dexter » 26 févr. 2011, 18:09

depuis quelques années les animaux se féminise surement à cause de la pollution justement et chez les humains se phénomène est aussi présent, il y a de plus en plus de gens (surtout des hommes) stérile ou avec des malformations génitale.....
j'avais lu un article sur ça mais je le retrouve pas :roll:

autrement pour revenir au sujet on compare à l'homosexualité qui à toujours existé, et on ne sait pas vraiment d'où ça vient encore que ça soit un gène, ou autre....
mais c'est peut être un moyen tout naturel de réguler la population, on a encore tellement à apprendre sur la nature et l'évolution sur les gènes aussi qu'on en connait qu'une petite partie :wink:
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Maëlle
Associé
Messages : 721
Enregistré le : 22 févr. 2009, 22:56
Localisation : Région Parisienne
A été aimé : 1 fois

Re: Asexualité et évolution

Message par Maëlle » 26 févr. 2011, 23:43

c'est un peu difficile à croire.

certes le phénomène existe chez les animaux et l'homme n'est jamais qu'un animal évolué :mrgreen: mais le truc c'est que chez les animaux ça fonctionne par rapport à ce vit l'animal/un troupeau dans son territoire précisément : trop de monde, pas assez de nourriture, climat..

l'asexualité/homosexualité à l'air de toucher un % de l'humanité point. On ne trouve pas de dénominateur commun dans le vécu, on penche plutôt pour une tendance " de naissance". en gros faudrait que la nature ait "compris" qu'ok là en France (par exemple ) on mange plutôt bien à notre faim pis on n'est pas encore trop nombreux MAIS qu'à l'échelle de la planète il y a risque démographique dans X siècles (oui c'est plus proche maintenant mais bon nous existons depuis un bout )alors on réduit et partout... :shock:
"Pas de jolie vie, de joli chemin si l'on craint la pluie"

Avatar du membre
tortue597
Acolyte
Messages : 366
Enregistré le : 18 juil. 2010, 10:56
Localisation : 59
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Asexualité et évolution

Message par tortue597 » 27 févr. 2011, 08:26

J'aime bien l'idée d'une entité supérieure appelée "dame nature" :D
Sinon, on peut aussi évoquer une évolution du genre évoqué dans les romans de Bernard Werber dans les cycles des anges et celui des dieux. Être n°5 : Libéré du sol, et donc des besoins matériels, il arrive a comprendre ce qui se passe en dessous. c'est l'humain éclairé, l'être conscient de l'aventure de la conscience.
On reste dans le farfelu mais pourquoi pas ?

Mais comme Eugène,
Eugène a écrit :Perso j'en voit pas vraiment mais des membres du forum considèrent qu'ils sont plus stables, plus équilibrés que des S qui font dépendre leur état humeur de leur dernier rapport physique. On peut aussi penser que les A perdent moins leur temps dans des "futilités".
C'est évidemment très discutable et dans tous les cas l'avantage n'est pas vraiment décisif mais ça reste possible.
Je suis assez d'accord, de par les personnes que j'ai eu l'occasion de rencontrer récemment, je suis tenter de dire qu'une sexualité épanouie rend également les gens plus stables plus équilibrés. Il me semble que c'est de ne pas avoir trouver son équilibre qui peut perturber l'humeur.
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort, qu'ils ont forcement raison.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu'un qui ne sait plus sourire, soyez généreux, donnez-lui le vôtre.

alyta
Affable
Messages : 137
Enregistré le : 19 juil. 2010, 23:19

Re: Asexualité et évolution

Message par alyta » 27 févr. 2011, 11:15

J'en profite pour compléter un peu...

Pas mas de trucs un peu bizarre ont été lancé....
Maëlle a écrit :certes le phénomène existe chez les animaux et l'homme n'est jamais qu'un animal évolué :mrgreen: mais le truc c'est que chez les animaux ça fonctionne par rapport à ce vit l'animal/un troupeau dans son territoire précisément : trop de monde, pas assez de nourriture, climat..
C'est sans doute par là qu'il aurait fallu commencer. Ca aurait sans doute éviter de dire des trucs comme :
Dexter a écrit :depuis quelques années les animaux se féminise surement à cause de la pollution justement et chez les humains se phénomène est aussi présent, il y a de plus en plus de gens (surtout des hommes) stérile ou avec des malformations génitale.....
Oui, il y'a un phénomène de féminisation chez certaines espèces de poissons, d'amphibien et de reptiles à cause du climat puiqu'ils sont thermosensibles. http://www.inrp.fr/Acces/biotic/procrea ... ptiles.htm
On comprend ainsi mieux pourquoi une augmentation constante des températures peut être impactant pour eux et ne peut pas être très viables pour eux à moyen terme.
Et oui, il y'a également des substances chimiques dûes en grande partie aux différences pollutions chimiques ou expositions répétées d'agents chimiques qui ont des effets reprotoxiques, mutagènes et cancérigènes. L'exemple du DDT, célébre pesticide utiliser dans nos campagnes dans les années 50 et arrêter dans les années 70 est assez parlant. Pour ceux que ça intéresse, je vous invite à lire ça : ceqg-rcqe.ccme.ca/download/fr/177/
Pour comprendre la problématique, on peut aussi lire ça :
http://horizon.documentation.ird.fr/exl ... /41553.pdf
La partie production et coût est particulièrement édifiante.
On peut trouver d'autres sons de cloche avec http://www.biovision.ch/fileadmin/pdf/f ... _f_web.pdf

Il faut également noter qu'une fois que les responsables sanitaires s'en sont aperçu en France, ils l'ont interdits mais ont qd même fermer les yeux et ont laissé les stocks français s'écouler chez les agriculteurs des pays francophones d'Afrique non pas pour des raisons humanitaires mais surtout économique. Tout comme, le fait de reproposer du DDT pour lutter contre le palu n'a rien d'humanitaire mais uniquement conomique. Avec un mort du palu toute les 30s soit plus d'un million de mort par an, les pays qui en souffrent n'ont pas vraiment le choix et entre deux maux choisissent celui qui leur paraît le moins grave. Et les principaux gouvernement qui fournissent ce produit savent à quoi s'attendre puisque les limites du DDT ont été déjà observé par le passé.

Par ailleurs, dans l'article, on peut y voir qu'une annélide (ou ver de terre), espèce moins évoluée que l'Homme avoir un comportement plus malin, au moins elle sait esquiver les substances nocives pour elle...

Le mercure, lui, est un métaux lourds et comme tout métaux lourds qui se respecte est neurotoxique. Il va donc avoir un impact direct sur le système nerveux. De plus, le mercure est foetotoxique. Voici une étude sur les amérindiens Wayana du Haut Maroni en Guyane:
http://www.invs.sante.fr/publications/m ... port1.html
Aujourd'hui encore la pollution au mercure des mers s'effectue par lessivage des eaux de ruissellement ou de manière volontaire, il n'y a qu'à voir en mer Baltique. Le Japon aussi à été touché dans les années 50 par une catastrophe au mercure. Sans compter qu'ils sont friand de la chair de grands prédateurs. Il peut donc y avoir des raisons autres que l'asexualité au faible appétit sexuel des Japonais comme une somme de contraintes environnementales et/ou social et/ou génétique.
J'ai trouvé cette vidéo qui se passe de commentaires. Faut prendre le sujet "pollution aux métaux lourds à Minamata" : http://www.volcreole.com/forum/sujet-43154.html

Après je mettrais un peu dans le même panier ce genre de citation :
zimou a écrit :je ne vois pas en quoi l'asexualité s'adapterait. je dirais même le contraire, ça tendrais à ne plus nous reproduire et donc à engendrer l'extinction de l'espèce humaine. une évolution aurais plutôt l'effet inverse
Eugène a écrit :je ne crois pas l'Homme capable d'avoir une intelligence collective assez grande pour se réguler lui-même. Je nous pense bien trop égoïste pour devenir des lemmings^^
Eugène a écrit :Après l'asexualité n'as pas vraiment de rapport avec l'Évolution à mon avis. L'Évolution a tendance à privilégier l'être qui se reproduit le plus alors penser que les asexuels puissent avoir un avantage par rapport aux sexuels semble assez étrange. De plus cela reviendrait à considérer que le comportement sexuel de l'asexualité est génétique et on voit bien grâce à l'homosexualité que ce n'est pas le cas.

Ce n'est pas parce qu'on ne perçoit pas une chose qu'elle n'existe pas... tout comme il est dangereux de faire des généralisations basées uniquement sur "son" avis, non argumenté d'indicateurs qui puissent être comparés...
Juste à titre d'exemple, il me semble avoir déjà pris l'exemple des levures, qui sont des organismes primitifs et qui sont capables selon les concentrations extérieures en milieu nutritif de passer d'une reproduction sexuée à asexuée. De nombreuses bactéries ou lichens peuvent également se mettre en sommeil, attendant des jours meilleurs pour la reprise de leur développement. C'est ce qu'on appelle l'adaptation. L'Homme aussi est soumis aux mêmes contraintes environnementales. Il est donc raisonnable de penser que différentes stratégies adaptatives soient mises en place car l'Homme ne possèdent pas les mêmes armes. Elles sont dans leur ensemble plus complexes et pas forcément conscientes. Le ver de terre se dit-il "ah DDT pas bon, je vais aller ailleurs!"?! Sa physiologie le conduit peut être à aller voir ailleurs tout simplement.
Et je ne suis pas d'accord Eugène tu dis que l'évolution favorise celui qui se reproduit le plus... L'évolution a créer un système complexe de prédation/proie, parasite/symbiose qui maintien un équilibre. Jouer aux apprentis sorcier en introduisant une espèces invasive dans un milieu non endémique genre caulerpa taxifolia en méditerrané ou s'amuser à croiser des espèces d'abeilles vivant dans des régions climatiques différentes pour augmenter les rendements de miel et donner vie à l'abeille tueuse ne fait pas de ces espèces des être aboutis en termes d'évolution, puisque sans prédation, ils vont concourir à leur propre perte par modification irrémédiable de l'écosystème.
Le fait qu'il n'y est qu'un 1% de la population qui soit asexuel ou même 10, aura une très faible incidence pour la population dans son ensemble. Ce ne serait même pas suffisant pour stabiliser la population et l'empêcher de croître. Par contre, si la somme des contraintes qui a conduit à faire émerger l'asexualité dans une population plus sensible perdure et se renforce, il y'a de bonnes chances qu'une part plus importante de la population mondiale en soit également affectée...
tortue597 a écrit :Vous partez du principe que si l'asexualité est une évolution, il faut qu'elle soit transmis génétiquement (Pourquoi forcement ?)
Pour le moment rien (de ce que j'ai vu) n'indique que ce n'est pas le cas, ce qui ne veut pas dire que ce soit forcément et uniquement génétique. On pourrait par exemple partir du principe que la surexeposition aux composées chimiques de toutes sortes depuis la fin des années 50 puissent jouer un rôle au niveau endocrien en entrant en compétition avec des hormones vitales tout au long des différents stades du développement. Les nouvelles générations étant alors plus sensibles puisqu'en plein développement et suivant l'atteinte dans le développement les effets peuvent être plus ou moins impactant dans la vie d'adulte.
tortue597 a écrit :et qu'elle soit ainsi héritée de nos parents (et là on est nombreux à savoir que ça ne colle pas).
Si la raison est génétique, je ne suis pas d'accord. Si ma mère à les yeux bleu gris je peux très bien avoir les yeux marrons, tout les gènes ne sont pas dominants... Le fait que l'asexualité soit qqch de moins matérialisable que les yeux ne l'exonère pas des règles élémentaires de la génétique...
tortue597 a écrit :En quoi l'asexualité est une évolution, en quoi peut-elle nous permettre d'être mieux adapter au monde ou nous permettre de faire évoluer le monde ? Sur le site, on trouve beaucoup ce qu'elle nous apporte comme inconvénients, mais qu'est-ce qu'elle nous apporte comme avantages ?
Et moi, j'aurais envie de demander pourquoi pense tu que forcément l'asexualité doit nous faire évoluer? S'il s'agit d'une réaction face à des pressions de toutes sortes, il se peut qu'il n'y est pas plus de finalité si ce n'est de faire face à ses pressions.
Par ailleurs, toute évolution ou plutôt toute variabilité par rapport à une référence n'est pas forcément positif pour l'individu. Mais une grande variabilité dans une population lui permet d'avoir plus de possibilité de s'adapter à une nouvelle contrainte inconnue. Un peu comme pour les virus, il est souvent dit que si un virus mortel apparaît, la variabilité génétique humaine permettrait à 1% de la population d'y faire face. Mais là, se pose un autre problème, les 99% décimés possédaient également des avantages génétiques pour d'autres choses, ce qui peut être très pénalisant. Pour reprendre avec le palu, ceux qui sont atteint de drépanocytose leur permet d'être protéger contre le palu. Leurs globules rouges ayant une altération de la forme évite au parasite d'entrer dans ses globules mais en même temps cette forme altérée pouvant déboucher sur des infarctus cérébraux, ce qui n'est pas vraiment un avantage.
Modifié en dernier par alyta le 01 mars 2011, 20:32, modifié 1 fois.
Les vraies paroles ne séduisent jamais. Les belles paroles ne sont pas la vérité. Les bonnes paroles n'argumentent pas. Les arguments ne sont que discours. Celui qui sait n'a pas un grand savoir. Un grand savoir ne connaît rien.

Et pour la vérité... the truth is out there

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Asexualité et évolution

Message par Dexter » 27 févr. 2011, 13:09

un gros +1 alyta, je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis :)
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité