tant qu'on cause de liberté...

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Répondre
reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois
Contact :

tant qu'on cause de liberté...

Message par reverine »

Je viens de découvrir une citation de Victor Hugo bien fichue. Vous êtes d'accord avec ce qu'il explique ? Je trouve que c'et encore très actuel...


"Chose étrange, après dix-huit siècles de progrès la liberté de l'esprit est proclamée ;
la liberté de coeur ne l'est pas.
Et pourtant aimer n'est pas un moins grand droit de l'homme que penser."


[Victor Hugo]
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar du membre
Moonshadow
Adepte
Messages : 159
Enregistré le : 19 juin 2010, 22:41
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par Moonshadow »

Si je comprends bien la phrase, Victor Hugo est là un homme bien optimiste pour ce qui est de l'esprit :lol:

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par reverine »

je trouve aussi que la liberté de penser est autant à débattre que celle d'aimer, dans cette citation. Du temps du siècles des lumières, ils ont acquis des libertés de paroles, mais à l'heure actuelle, en avons-nous plus, moins, ou c'est notre demande qui est plus forte et donc notre manque aussi ?
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar du membre
Moonshadow
Adepte
Messages : 159
Enregistré le : 19 juin 2010, 22:41
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par Moonshadow »

Je pense que le désir de liberté grandit chaque fois toujours plus. Dans un pays tel que l'Iran, le peuple demande ne serait-ce que pouvoir exprimer sa voix. Alors qu'en France, on a le pouvoir de dire non, d'être donc libre, mais on ne l'utilise pas. Et généralement, on en demande justement plus, car on ne se rend pas compte de ce que l'on a. On s'en rendrait compte je pense si un jour on le perdait... si un jour les CRS se feraient plus nombreux, toujours plus qu'aujourd'hui, à comparer avec les mollahs en Iran.

Enfin, je place la liberté de l'esprit au même point que la liberté du cœur. Car après tout, après Victor Hugo, dans les années 60, on a quand même eu une révolution sexuelle qui a fait évolué la société me semble t-il...?

Freak
Aspirant
Messages : 34
Enregistré le : 16 août 2010, 19:19
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par Freak »

C'est la preuve que l'être humain n'a pas vraiment évolué!
Perso, je comprend la citation dans le sens: qu'on proclame une soit disant liberté de pensée alors qu'on est pas en droit d'aimer qui on veut, donc finalement pas si libre de s'exprimer que ca.
Puis c'est aussi l'époque où philosopher était à la "mode", celle où l'homme cherchait à émanciper son esprit où il se prétendait une certaine "ouverture d'ésprit", mais pas sur une chose aussi simple que l'amour.

Avatar du membre
willemina
Affilié
Messages : 334
Enregistré le : 09 oct. 2008, 20:13
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par willemina »

reverine a écrit :je trouve aussi que la liberté de penser est autant à débattre que celle d'aimer, dans cette citation. Du temps du siècles des lumières, ils ont acquis des libertés de paroles, mais à l'heure actuelle, en avons-nous plus, moins, ou c'est notre demande qui est plus forte et donc notre manque aussi ?
Je suis d'accord. Concernant la liberté d'expression je ne pense pas que nous soyons plus libres ni que nos besoins aient augmenté, mais que les outils pour penser sont plus nombreux et profitent à une population bien plus diverse.
«Les hommes qui passent pour être durs sont de fait plus sensibles que ceux dont on vante la sensibilité expansive. Ils se font durs parce que leur sensibilité, étant vraie, les faits souffrir.» Benjamin Constant

Avatar du membre
LeDisparu1
Affable
Messages : 117
Enregistré le : 24 sept. 2008, 10:10
Localisation : Allemagne
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par LeDisparu1 »

reverine a écrit :"Chose étrange, après dix-huit siècles de progrès la liberté de l'esprit est proclamée ;
la liberté de coeur ne l'est pas.
Et pourtant aimer n'est pas un moins grand droit de l'homme que penser."
Alors, mais tu ne pense pas que c'est encore le cas aujourd'hui, au moins chez les nations comme la France ou l'Allemagne? A mon avis on peut autant aimer aujourd'hui que penser - et parfois il me semble que le problème de l'homme d'aujourd'hui, c'est qu'il aime trop librement et ne pense pas assez.

Mais est-ce que je comprends Hugo correctement? C'est bien de l'amour entre des amants romantiques qu'il parle, n'est-ce pas?

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par reverine »

pour moi la liberté de coeur c'est avoir le droit d'aimer qui on veut comme on veut et de le montrer. Attends, tu cites la France dans le domaine ? Ils n'acceptent même pas les mariages homosexuels ! Les Pays-bas et le Royaume-Uni sont de meilleurs exemples je trouve.
Et quand je lis des témoignages de A ici, je n'ai pas l'impression que nous sommes vraiment libres d'aimer.
Ca me rappelle l'interview de Peggy Sartre après la sortie du livre, par une collègue. Elle parle du fait qu'elle constate des libertés de pratiques sexuelles toujours autant refusées malgré la "révolution", et au contraire un retour du puritanisme, récemment. Pour certains, c'est une liberté de coeur aussi ces pratiques, même si pour nous, ce n'est pas concevable.

Je crois qu'à l'époque, les freins aux amours étaient plus de l'ordre hiérarchique, social. Et puis on faisait encore des mariages arrangés, même dans nos contrées. Enfin moi, j'essaye de remettre dans le contexte, et je pense que c'est ce qu'il critique. Et en effet, avant ces siècles-là, on ne parlait pas trop de l'amour, donc il fallait le défendre. Le siècle des lumières est rempli de littérature romantique. L'amour n'était pas les raisons principales d'un mariage, et ça ne choquait personne.
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar du membre
Moonshadow
Adepte
Messages : 159
Enregistré le : 19 juin 2010, 22:41
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par Moonshadow »

En fait, je crois que ces deux libertés se rejoignent en une seule valeur : la tolérance. Plus précisément, l'acceptation de la différence qui nous est inconnu et/ou opposé. Sans cela, nous ne pouvons avoir toutes ces libertés.

Avatar du membre
willemina
Affilié
Messages : 334
Enregistré le : 09 oct. 2008, 20:13
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par willemina »

reverine a écrit :pour moi la liberté de coeur c'est avoir le droit d'aimer qui on veut comme on veut et de le montrer. Attends, tu cites la France dans le domaine ? Ils n'acceptent même pas les mariages homosexuels ! Les Pays-bas et le Royaume-Uni sont de meilleurs exemples je trouve.
A mon avis c'est parce que le mariage en France inclut le "droit" d'avoir des enfants.
C'est pour cela que le Pacs évolue régulièrement.
«Les hommes qui passent pour être durs sont de fait plus sensibles que ceux dont on vante la sensibilité expansive. Ils se font durs parce que leur sensibilité, étant vraie, les faits souffrir.» Benjamin Constant

Avatar du membre
fee_net
Associé
Messages : 723
Enregistré le : 13 sept. 2007, 03:27
Localisation : haute Normandie
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par fee_net »

même si je trouve ca déplorable, je comprend que la liberté de pensé soit plus "admise" que celle d'aimer.
Penser est propre a chacun, chacun pense se qu'il veux sur les sujet qu'il veut. Finalement c'est là notre plus grande liberté car elle reste dans notre tete. Et donc finalement, cantonné a dans notre tête, celle ci ne gène personne.
Quand cette pensée sort de notre tete, elle devient liberté d'agir ou de parole, et c'est là qu'on nous coupe l'herbe sous le pied, je trouve.
Concernant l'amour, il y a eu tellement de restrictions depuis le début des sociétés (pour moi, beaucoup vienne des religions, mais ce n'est que mon avis), qu'il est toujours difficile d'aller a l'encontre de ce que prône la société sous peine d'etre regardé de travers voir exclu...
Cela dit je reste optimiste, car même si le combat des homosexuels (par exemple) n'est pas encore fini, il est néanmoins de plus en plus compris et admis.
Alors surement un jour nous aurons le droit de pensé qu'on aime cette personne, et en plus de vivre cet amour en toute liberté.
Changer le monde, commence par se changer soi même....

Si vous aimez les T-Shirt corrosifs, un ticlic sur ce lien :
http://www.comboutique.com/shop/homeboutique-24612.html

alyta
Affable
Messages : 137
Enregistré le : 19 juil. 2010, 23:19
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par alyta »

reverine a écrit :Et pourtant aimer n'est pas un moins grand droit de l'homme que penser.
Moi, le mot droit me choque... Depuis quand penser ou aimer sont des droits? Le topic l'a bien illustré, avoir des enfants est un droit tout comme aller voter...
Les vraies paroles ne séduisent jamais. Les belles paroles ne sont pas la vérité. Les bonnes paroles n'argumentent pas. Les arguments ne sont que discours. Celui qui sait n'a pas un grand savoir. Un grand savoir ne connaît rien.

Et pour la vérité... the truth is out there

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par reverine »

Chez nous, la liberté se désigne par des droits. Etre libre de... = avoir le droit de...

On parle de la liberté de coeur, alors Hugo parle de droit d'aimer QUI ON VEUT et penser CE QU'ON VEUT. Il ne faut pas couper la phrase à "droit d'aimer" "droit de penser", l'important est dans la suite de la réflexion.

Et oui, il existe des endroits où on n'a pas le droit de penser comme on veut aussi. Où on drillait dès les écoles, on enfermait pour une boutade etc... Il y a des exemples, même en France, de périodes troubles à ce sujet : Louis XIV, Napoléon 1er...
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

alyta
Affable
Messages : 137
Enregistré le : 19 juil. 2010, 23:19
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: tant qu'on cause de liberté...

Message par alyta »

reverine a écrit :Chez nous, la liberté se désigne par des droits. Etre libre de... = avoir le droit de...

On parle de la liberté de coeur, alors Hugo parle de droit d'aimer QUI ON VEUT et penser CE QU'ON VEUT. Il ne faut pas couper la phrase à "droit d'aimer" "droit de penser", l'important est dans la suite de la réflexion.

Et oui, il existe des endroits où on n'a pas le droit de penser comme on veut aussi. Où on drillait dès les écoles, on enfermait pour une boutade etc... Il y a des exemples, même en France, de périodes troubles à ce sujet : Louis XIV, Napoléon 1er...
ouais je comprends mais je trouve ça choquant qu'on assimile ça à un droit qui est définit pour un pays, au gré de son histoire. Ca devrait faire parti d'un package reconnu dès sa naissance où que l'ont soit avec une liberté d'expression laissé libre à chacun mais c'est déjà peut être déjà trop utopiste...
Les vraies paroles ne séduisent jamais. Les belles paroles ne sont pas la vérité. Les bonnes paroles n'argumentent pas. Les arguments ne sont que discours. Celui qui sait n'a pas un grand savoir. Un grand savoir ne connaît rien.

Et pour la vérité... the truth is out there

Répondre