asexualité - pureté - sagesse ???

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: asexualité - pureté - sagesse ???

Message par Syd » 27 déc. 2009, 09:15

Il fallait bien évidemment lire :
Moi depuis plus de 15 ans j’ai mené ma propre enquête – avec qqs amis et dont 1 abstinent comme moi- chez les personnes que je regrouperai dans la catégorie des Abstinents. Car il ne faut pas oublier qu’ilya une grande majorité d’abstinents qui n’osent pas se manifester ou qui ne le savent pas qu’ils sont abstinents ou plutot qu’ils ne savent pas qu’il existe une tranche de la population appelée « Abstinent ». Et dans cette tranche j’y ai ajouté les sexuels qui ont une très faible voire aucune activité sexuelle car pour moi ils ont un comportement qui est très proche de celui des abstinents
Et en voici nos conclusions :
- ils ne sont pas moins ambitieux que les autres, mais plus prudents
- le plus souvent ils ont une énergie bien supérieures dans le sens qu’ils sont plus dynamiques, donc plus compétitifs, moins matérialistes aussi et donc ils réussissent mieux que les autres
- ils connaissent moins cette rivalité homme/femme
- ilya une grande proportion de spirituels chez eux
- en outre et ceci constitue un plus considérable : ils ont un magnétisme càd une aura, nettement supérieur aux autres. Ils sont plus appréciés, ils ont je dirais une certaine facilité dans les relations avec les autres, bref ils sont demandés et les gens apprécient leur compagnie.
Et ils sont plus résistants physiquement et mentalement aussi.
Anthony
PS : nous avons exclu les abstinents masturbateurs car pour nous un vrai Abstinent ne doit pas se livrer à cette pratique solitaire. Ceci est un acte sexuel d’où ils sont exclus. A ce jour notre échantillon s’élève à plus d'une cinquantaine d’individus. Et on prend plaisir à continuer cette enquête en catimini en constatant que les caractéristiques précédentes sont vérifiées presque systématiquement à chaque fois.
PS2 : je prends mon cas perso :cette année j’ai 51. Et au boulot je fais le travail de plus de 2 personnes en terme de productivité et d’efficacité.
Anthony vient de débarquer sur un forum dont il exclut plus de 3/4 des participants :mrgreen:
Obsidian a écrit :Cool je vais aller postuler chez les X-men.
Je serais plus tentée par la Justice League.

Avatar du membre
Jana
Membre
Messages : 29
Enregistré le : 22 déc. 2009, 13:43

Re: asexualité - pureté - sagesse ???

Message par Jana » 27 déc. 2009, 11:08

Merci Anthony, mais je m'attendais plutôt à des témoignages personnels. Les études, je pense qu'il vaut mieux les soumettre à la rigueur scientifique, même si elle n'est pas infaillible.

Je pense qu'il existe des "profils" (plus ou moins artificiels) dans une société. Et je me demande s'il existe un profil "asexuel" et comment il pourrait s'inscrire dans la logique de la sélection darwinienne. Ca, vraiment ça me chipote . Mais, même si je n'arrive pas à une conclusion générale (c'est pas le but !), je trouve la question intéressante.... et vos réponses aussi !

A Mélancholie: si le titre de mon post te fais penser à un slogan nazi, faudrait revoir leur propagande, je ne crois pas qu'elle contenait beaucoup de points d'interrogation.... Et puis je trouve sur ce forum certains asexuels (pas tous) qui ont une attitude morale hautaine vis-à-vis du sexe. Il ne s'agit pas dans leur cas d'une simple indifférence ou passivité, mais d'un rejet comme de quelque chose de sale. Et ça m'interpelle. Quand je lis un témoignage disant " j'ai des orgasmes, j'ai du plaisir, mais ça ne me fait pas plaisir d'éprouver du plaisir" j'ai l'impression d'entendre une personne anorexique qui dirait "j'ai du plaisir en mangeant mais ce plaisir me dégoûte".

Pour l'instant mon impression est que la catégorie "asexuel" est une catégorie "fourre-tout". Chacun y va de sa propre définition.
Il y a ceux qui réellement ont une libido proche du niveau zéro, je veux bien les croire, mais je pense qu'il y en a aussi tout un tas qui cache leur misère sexuelle (et morale !!!) sous cette identité. Donc, pas de profil en vue pour l'instant... :-)

Avatar du membre
Jana
Membre
Messages : 29
Enregistré le : 22 déc. 2009, 13:43

Re: asexualité - pureté - sagesse ???

Message par Jana » 27 déc. 2009, 13:07

Merci Juliadelanoche pour ton beau témoignage !

Avatar du membre
Lilly
Crème pÂtissière
Messages : 4147
Enregistré le : 19 févr. 2008, 20:14
Localisation : 74
A aimé : 301 fois
A été aimé : 393 fois

Re: asexualité - pureté - sagesse ???

Message par Lilly » 27 déc. 2009, 14:56

Pourquoi est-ce qu'on compare toujours la sexualité à la nourriture?? :roll:
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!

À ce niveau-là, c’est plus de la gastronomie, c’est de l’érotisme !
Karadoc

Avatar du membre
melancolie
Archéologue Aguerri
Messages : 6268
Enregistré le : 17 nov. 2005, 23:51
Localisation : PARIS
A aimé : 6 fois
A été aimé : 11 fois

Re: asexualité - pureté - sagesse ???

Message par melancolie » 27 déc. 2009, 15:10

Jana a écrit : A Mélancholie: si le titre de mon post te fais penser à un slogan nazi, faudrait revoir leur propagande, je ne crois pas qu'elle contenait beaucoup de points d'interrogation.... Et puis je trouve sur ce forum certains asexuels (pas tous) qui ont une attitude morale hautaine vis-à-vis du sexe. Il ne s'agit pas dans leur cas d'une simple indifférence ou passivité, mais d'un rejet comme de quelque chose de sale. Et ça m'interpelle. Quand je lis un témoignage disant " j'ai des orgasmes, j'ai du plaisir, mais ça ne me fait pas plaisir d'éprouver du plaisir" j'ai l'impression d'entendre une personne anorexique qui dirait "j'ai du plaisir en mangeant mais ce plaisir me dégoûte".
Oui je suis d'accord, tu as bien fait de mettre des points d'interrogations à ton titre pour ouvrir le débat.
Jean Philippe de Tonnac a dit "l'asexualité est l'anorexie du désir" et je suis assez d'accord avec cette analogie, le manque de désir n'empeche pas le plaisir "mécanique".
Oui ca ne me fait pas plaisir d'eprouver du plaisir car je ne ressens pas d'unification de mon être à ce moment là et je rejoins Julia dans ce témoignage de "trop plein qui gave".
En revanche pour ma part, pas de jugement moral, je suis plutot contente de voir des personnes qui se sentent épanouies dans leur vie sexuelle que je ne trouve pas "sale" comme j'adorais voir manger les autres quand j'etais anorexique.
Il ne faut pas confondre absence de libido et absence de désir : je ne ressens aucun désir sexuel pour autrui mais ma libido est existante et apparait de façon occasionnelle.
Oui les asexuels sont tous très differents et je me sens proche de certains témoignages de vie ici et très loin d'autres (ceux que j'appelle les "natural born asexual").
Je pensai : "Pourquoi est-ce que quelqu'un ne fait pas quelquechose pour cela ?"
Et alors, je réalisai que j'étais quelqu'un.
(Anonyme)

http://encorpslibre.hautetfort.com/

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: asexualité - pureté - sagesse ???

Message par Syd » 27 déc. 2009, 15:35

lilly a écrit :Pourquoi est-ce qu'on compare toujours la sexualité à la nourriture?? :roll:
Je me pose la même question, c'est vraiment lourd.

Avatar du membre
Aliénor
Ascendant
Messages : 901
Enregistré le : 05 avr. 2009, 18:15
Localisation : A côté de la plaque

Re: asexualité - pureté - sagesse ???

Message par Aliénor » 27 déc. 2009, 16:32

Syd a écrit :lilly a écrit:
Pourquoi est-ce qu'on compare toujours la sexualité à la nourriture?? :roll:

Je me pose la même question, c'est vraiment lourd.
Y'a peut être un rapprochement qui sait? Enfin j'en sais rien, mais moi je n'ai ni appétit, ni appétit sexuel :lol: :lol:
La Vérité a la dureté du diamant et la tendresse de la jeune fleur (Gandhi)

It is not birth, marriage or death, but gastrulation, which is truly the most important time in your life (Lewis Wolpert)

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: asexualité - pureté - sagesse ???

Message par reverine » 27 déc. 2009, 19:48

Jana a écrit : Il ne s'agit pas dans leur cas d'une simple indifférence ou passivité, mais d'un rejet comme de quelque chose de sale. Et ça m'interpelle. Quand je lis un témoignage disant " j'ai des orgasmes, j'ai du plaisir, mais ça ne me fait pas plaisir d'éprouver du plaisir" j'ai l'impression d'entendre une personne anorexique qui dirait "j'ai du plaisir en mangeant mais ce plaisir me dégoûte".

Il y a ceux qui réellement ont une libido proche du niveau zéro, je veux bien les croire, mais je pense qu'il y en a aussi tout un tas qui cache leur misère sexuelle (et morale !!!) sous cette identité. Donc, pas de profil en vue pour l'instant... :-)
En même temps 'y a une marge entre dire qu'on apprécie pas, et dire que c'est sale. Moi je le dis et le redis, je n'aime pas ressentir ce bordel d'orgasme et ces jouissances emmerdantes, mais jamais je n'ai laissé entendre que c'était sale.
Et ça n'a rien à voir non plus avec la libido. Ceux qui ont peu de libido ressentent peu. Ce que j'aimerais avoir moins de libido justement !!
Et pour reprendre ta comparaison de nourriture (ben peut-être le plaisir de manger est une sensation proche du plaisir sexuel selon certains ? On parle d'orgasme buccal non ? :mrgreen: ), pour moi c'est encore différent, les caresses, frissons et bisous sont un met, et les orgasmes et jouissances en sont un autre. J'aime le premier, très subtil, riche, varié, sain, et je n'aime pas l'autre, lourd sur l'estomac, toujours les mêmes goûts qui reviennent, puant, trop chaud, et trop épicé.

L'un mène au rire, au jeu, et puis une fois la frontière franchie, il ne reste plus grand chose d'intéressant à vivre.
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar du membre
Apathy-is-a-cold-body
Adepte
Messages : 190
Enregistré le : 24 nov. 2009, 19:53

Re: asexualité - pureté - sagesse ???

Message par Apathy-is-a-cold-body » 28 déc. 2009, 00:28

Ah ça fait du bien de tomber sur ce genre de post ! :wink:

J'ai parfois eu le sentiment que mon asexualité était feinte car même si j'ai la libido d'un Télétubies, il m'est arrivé de voir la mécanique se mettre en place.

Or, je n'ai jamais ressenti le "plaisir" purement psychologique lié à cette "mécanique".

Je pense donc que la sensation physique et le ressenti sont déconnectés chez les A. Et que l'impression de "malaise" qui peut en découler est moins une question de "dégoût", du fait de se sentir "sale" que de l'impression désagréable d'aller contre sa nature en recherchant à éprouver un ressenti que l'on n'aura jamais pour le seul plaisir de l'autre.

Avatar du membre
LeDisparu1
Affable
Messages : 117
Enregistré le : 24 sept. 2008, 10:10
Localisation : Allemagne

Re: asexualité - pureté - sagesse ???

Message par LeDisparu1 » 15 juil. 2010, 23:24

Jana a écrit :Je reviens à ma question qui a pris naissance ici: quelles sont les répercussions sociales d'une vie asexuée ? Les asexués sont-ils moins ambitieux ? Moins compétitifs ? Moins matérialistes ? Moins englués dans la misérable rivalité féminine ou masculine ? La pulsion sexuelle, c'est peu dire, a tout de même des conséquences humiliantes pour nos comportements. Que pensez-vous de cette association ?
En répondant à Anthonylee, tu as remarqué que tu sois plutôt interessé à un témoignage personel qu'un étude scientifque ou semi-scientifique. Alors, j'ai déjà expliqué le côté semi-scientifique dans plusieurs de mes postes - tu pourrais regarder l'histoire de mes postes ou chercher le nom "Raymond Bernard".


Maintenant, j'aimerais amener un point plutôt psychologique, ou purement subjectif---
Dans l'était de l'asexualité, l'amplitude de la perception s'augmente. J'explique cela comme ca: notre intérêts définissent les limites de notre perception. Si un jour tu fais une promenade avec un ami, et à la fin vous échangez l'images que vous avez retenus dans la mémoire, tu vas être surpris comment ces images sont différents. - Alors, je suis d'accord avec Freud que les pulsions sexuelles sont en générale un intérêt très puissant qui, en conséquent, limite la perception sensiblement. Dans une discussion dans un groupe, un homme va s'occuper plus - consciemment ou insconsciemment - à faire une impression favorable à une fille ravissante qui lui écoute qu'à vraiment percer les aspects subtils de la question qu'on discute. Un homme qui parle avec une fille ravissante va remarquer comment son attention se pose involontairement chaque fois à nouveau sur son physionomie et qu'il va perdre le fil de l'histoire que la fille lui raconte et les émotions qu'elle associe avec cette histoire et qui se faisent montrer dans les altérations presque imperceptibles dans sa voix, son teint, le tonus musculaire etc.

Bref, un asexuel - selon la définition que Anthonylee et moi-même semble de partager - voit plus du monde qu'un sexuel. Son champ de perceptions est élargi. Le monde est plus grand. Et conséquemment son regard dans la psyché des autres hommes est plus profond. Et la combinaison de ces deux aspects est peut-être un fort aide pour devenir plus réflexif, plus "philosophique", plus sage.
Peut-être, bien sûr.... personne veut pas dogmatiser.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité