Questions d'éthique

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Questions d'éthique

Message par Syd » 10 déc. 2009, 19:17

skovyk a écrit :Ha non je n'ai pas vu ce film Syd :wink:
Bon alors on t'a envoyé à Copenhague pour le sommet, et t'en as marre de te geler ? :o

Avatar du membre
Sheena
Membre junior
Messages : 8
Enregistré le : 08 janv. 2010, 21:53

Re: Questions d'éthique

Message par Sheena » 09 janv. 2010, 23:49

Hitler n'était pas végétarien!
Melancolie et Dannybole marquent tous deux un point de Godwin.

" Hitler portait la moustache, donc tous les moustachus sont hitlériens, ne retiendrait pas longtemps l'attention. C'est pourtant celle qu'on emploie, notamment contre les végétariens, en remplaçant la moustache par le régime sans viande du plus grand boucher de l'histoire.
(Les ennemis de la Terre, Armand Farrachi) "
Selon de nombreuses sources dignes de confiance, de recherches et de témoignages, Hitler n’était pas végétarien, selon la stricte définition du végétarisme. Un végétarien c’est quelqu’un qui ne mange jamais de viande et jamais de poisson. Evidemment, plusieurs se qualifient de végétarien tout en continuant à manger du poisson ou du poulet, mais c’est là une erreur. Un authentique végétarien ne mange jamais de chair animale, de poisson ou de sous-produits de l’abattoir. Ce n’était pas le cas pour Hitler qui en public proclamait son adhésion au végétarisme mais en privé mangeait du jambon et des saucisses. Quelle était la véritable personnalité d’Hitler cachée derrière l’homme mythologique, quasi-divin, inventé de toutes pièces par la propagande allemande? Hitler était obsédé par la santé de son corps, un hypocondriaque en quelque sorte. Il avait une peur maladive du cancer qui a probablement son origine dans le cancer du sein dont est morte sa mère en l907. Peur aussi de la syphilis qu’il associait aux juifs.

Toute sa vie, il consultera de nombreux médecins. Il souffrait de flatulence excessive, dont l’odeur le gênait beaucoup. Il avait aussi des problèmes gastriques, de constipation, des démangeaisons de la peau, un accès de sudation et des tremblements musculaires.

A partir des années 30, il commença à ressentir par épisodes des douleurs aiguës et des crampes au niveau de l’abdomen supérieur droit, douleurs se manifestant peu après les repas. Pour soigner ses maux réels ou imaginaires, il a constaté que le fait de diminuer sa consommation de viande lui procurait un certain soulagement et ses médecins l’encouragèrent à adopter une alimentation végétarienne.

Le canular du végétarisme d’Hitler se perpétue encore de nos jours grâce à son fidèle ministre de la propagande Joseph Geobbells qui le voyait comme une "incarnation de dieu", un avatar et un messie pour la venue d’une nouvelle race pure, un leader ascétique à la Gandhi ne touchant pas à la cigarette, à l’alcool et à la viande. Il est vrai qu’ Hitler était profondément anti-tabac. Le gouvernement nazi institua d’ailleurs l’une des lois les plus sévères contre la cigarette, l’interdisant dans les endroits publics, les lieux de travail, etc.

Mais Hitler ne renonça jamais complètement à la viande, pas plus qu’à l’alcool. De nombreux biographes confirment qu’à tous les moments de sa vie où il se disait végétarien, il consommait toujours de la viande.

Selon John Tolan - Adolph Hitler - l’alimentation de jeune étudiant Hitler consistait en "lait, saucisses et pain". Robert Payne - The life and Death of Adolph Hitler - mentionne lui aussi son attachement aux saucisses bavaroises. Albert Speer indique pour sa part qu’il mangeait du jambon, du foie et du caviar.

Il se disait contre la chasse mais n’avait pas de scrupules à manger du gibier. Après la guerre Rudolf Dieals, un membre de la Gestapo, confirma qu’Hitler a toujours raffolé de Luberknodl, des boulettes faites à base de foie de boeuf ou de veau haché qu’on sert parfois dans de la soupe au poulet. Hitler en était friand, particulièrement si elles étaient préparées par son ami photographe Heirich Hoffman. En 1920 alors qu’il est invité chez le journaliste Otto Strasser, Hitler précisa qu’il ne mangeait pas de viande.

Mais lorsqu’il vit que la femme du journaliste avait préparé un plat de viande de boeuf, il mit de côté ses soi-disant principes végétariens et en mangea. COMME MANGER DU CADAVRE Certains témoignages affirment que c’est en l931 qu’Hitler renonça complètement à la viande.

Selon William Shirer - The Rise and Fall of the Third Reich - l’événement serait lié à la mort de la fille de sa demi-soeur, sa nièce Angelina Raubel. Cette dernière se suicida après une violente querelle avec Hitler. Elle avait vingt-deux ans et entretenait avec lui une relation assez trouble.

Diverses rumeurs ont circulé et en particulier, le fait qu’elle aurait été assassinée parce qu’elle s’apprêtait à révéler la véritable vie sexuelle d’Hitler et que cela risquait de mettre fin à son ascension politique.

On raconte que le matin de la mort de Geli, Hitler regarda le jambon servi pour le petit-déjeuner et le refusa en disant que c’était comme "manger du cadavre".

Cette idée de la mort de Geli comme étant le déclencheur de son passage au végétarisme fut accepté par de nombreuses personnes et contribua, en partie, au mythe végétarien d’Hitler. "Il en avait parlé auparavant et avait caressé cette idée du végétarisme, mais cette fois-là ce fut sérieux.

A partir de ce moment là Hitler ne mangea plus jamais de viande, à part des boulettes de foie" (déclaration de l’épouse de Rudolf Hess). Il n’arrêta pas non plus d’apprécier le pigeonneau rôti, comme le confirme Dione Lucas, chef-cuisinière vers la fin des années 30 dans un restaurant de Hambourg où Hitler avait coutume de venir manger.

Par la suite, elle quitta l’Allemagne pour les Etats-Unis où elle ouvrit une école de cuisine. Elle écrivit "The Gourmet Cooking School Book" dans lequel elle décrit la recette du pigeonneau farci tout en se rappelant avoir souvent été appelée afin de préparer ce plat pour Hitler: "J’ai appris cette recette lorsque je travaillais comme chef dans l’un des plus grands hôtels de Hambourg, avant la deuxième guerre mondiale. Je ne voudrais pas gâcher votre appétit pour le pigeonneau farci, mais vous serez peut-être intéressé de savoir que c’était un grand favori de Hitler qui venait souvent dîner à l’hôtel".

Dans son édition du 30 mai l937, le New-York Times rend visite à Hitler et publie le compte-rendu de cette rencontre: "Il est bien connu que Hitler est végétarien et ne boit pas ni ne fume non plus. C’est ainsi que son déjeuner et son dîner consistent principalement en une soupe, des oeufs, des légumes et de l’eau minérale. Occasionnellement il savoure une tranche de jambon et rehausse l’ennui de son régime par quelque douceur comme du caviar". Pas plus dans sa jeunesse que dans les années 30, Hitler ne fut réellement un végétarien. Pour ce qui est des années 40, la preuve irréfutable de sa consommation de viande provient du témoignage de Salvatore Paolini, un serveur italien ayant travaillé à la table d’Hitler et rapporté en juin 2003, dans le journal londonien The Times. Alors qu’il n’était âgé que de 14 ans, Paolini servit Hitler en l942-43 dans ce qu’on a nommé le "Nid de l’aigle" au sommet du mont Kehlstein puis dans sa salle à dîner personnelle de Nuremberg de l943 à l945. Selon le serveur Paolini, Hitler préférait les pommes de terre et les légumes verts mais "aimait aussi les saucisses et le jambon".
Un végétarien qui mange saucisses, pigeonneau rôti, jambon, caviar, boulettes de foie de veau haché et du boeuf lorsqu'invité chez des amis, voilà une vision plutôt curieuse du végétarisme. Vous ne trouvez pas?
En cherchant, un peu sur la tolie, vous verrez que le mythe d'Hitler végétarien n'est pas vrai.

Avatar du membre
DannyBoy
Associé
Messages : 632
Enregistré le : 10 août 2009, 23:16
Localisation : Paris

Re: Questions d'éthique

Message par DannyBoy » 16 janv. 2010, 23:45

Je n'ai qu'une chose à dire : http://www.vegetariansareevil.com/history.htm

(Dans le tas, il doit bien y en avoir un pour lequel c'est vrai...)

Et je me vois obligé de refuser le point Godwin : en effet, utiliser Hitler pour faire de l'humour ne rentre pas dans les critères d'attribution. Désolé.
"Plenty of people are onto the emptiness, but it takes real guts to see the hopelessness..."
- John Givings, Revolutionary Road

kinou
lololo !
Messages : 1456
Enregistré le : 04 avr. 2006, 18:37
A été aimé : 1 fois

Il est necessaire d'avoir des valeurs éthiques .

Message par kinou » 07 juin 2010, 10:33

Comme la Non Violence.
Le recentrage.
La non haine.
Le Non sxxxxxx ( pensée discrétionnaire ).
Pas de paranoïa.
P.P.P. et M.S.K.

Voila, ce sont mes valeurs personnelles - je me comprends totalement.
:best: :best: :best:
Join my Channel and Subscribe @ www.youtube.com/channel/UCkPRDVcYKORGX-dpb82h4HQ
There are many cool and funny video of my life.
Thank You - Join Me Now !

See My Playlist too :-)) @ https://www.youtube.com/channel/UCkPRDV ... /playlists

Please Subscribe .

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Re: Questions d'éthique

Message par cyclodocus » 07 juin 2010, 14:50

désolé, on peut faire de l'humour avec adolf
voir le dictateur

Avatar du membre
willemina
Affilié
Messages : 334
Enregistré le : 09 oct. 2008, 20:13

Re: Questions d'éthique

Message par willemina » 07 juin 2010, 18:22

melancolie a écrit :
Comme quoi, il faut toujours se méfier des personnes qui ont une vie trop saine.
:? Humour?
«Les hommes qui passent pour être durs sont de fait plus sensibles que ceux dont on vante la sensibilité expansive. Ils se font durs parce que leur sensibilité, étant vraie, les faits souffrir.» Benjamin Constant

Avatar du membre
ardnas
Adepte
Messages : 224
Enregistré le : 30 janv. 2014, 10:39
A aimé : 3 fois
A été aimé : 11 fois

Re: Questions d'éthique

Message par ardnas » 06 avr. 2014, 16:42

Pour la première question, je n'ai pas répondu en pensant que cette femme n'avait pas beaucoup de chance mais que c'était à elle de choisir.
Pour la seconde, j'ai choisit le second candidat en pensant qu'il était le juste milieu entre le pas sérieux du tout et le trop sérieux.
Comme quoi, on en apprend tous les jours, n'est-ce pas !? :wink:

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 41 fois

Re: Questions d'éthique

Message par Divine » 06 avr. 2014, 19:56

Par contre Hitler n'a jamais été végétarien. Certains types de viande lui déplaisaient ou il avait du mal a les digérer et les évitait donc. Il est pas impossible non plus qu'Hitler se soit proclamer végétarien à un certain moment mais dans les faits tous ceux qui l'ont côtoyer de près rapporte qu'il a mangé de la viande toute sa vie.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité