Religion et croyances

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Verrouillé

De quelle croyance ou religion vous donnez-vous ?

Aucune
20
21%
Catholique
21
22%
Islamique
2
2%
Judaïque
1
1%
Bouddhiste
4
4%
Hindouiste
0
Aucun vote
Animiste
1
1%
Paganisme
0
Aucun vote
Athée ou agnostique
29
30%
Autre
17
18%
Protestante
2
2%
 
Nombre total de votes : 97

Heimdall
Affranchi
Messages : 467
Enregistré le : 01 mai 2005, 08:36
Localisation : Louvain-La-Neuve, en Belgique
Contact :

Religion et croyances

Message par Heimdall » 12 mai 2005, 10:05

Avez-vous une religion, ou une croyance particulière ?
En avez-vous besoin pour vous soutenir dans la vie ?
Comment y êtes-vous arrivé ?

Personnellement j'ai une vision très matérialiste du monde, même si je pense que l'on ne peut pas complètement affirmer que Dieu n'existe pas, par exemple; en pratique je suis tout de même athée.

Et vous, comment voyez-vous votre religion, et comment la vivez-vous ?

Aussi, si vous faite partie d'une branche d'une des options, voudriez-vous préciser laquelle ? (par exemple : Catholique : Protestant, Chrétien, Orthodoxe, etc. .)

lili
Amibe
Messages : 82
Enregistré le : 02 mai 2005, 14:42

Message par lili » 12 mai 2005, 17:22

athée à fond!

dejà toute petite quand j'allais au cathé (oui en théorie je usis catholique mais pas du tout en pratique) je me croyais pas un mot de ce que me racontait le curé.
"hein il veut me faire croire que le mec il a rescucité!!! il me prend pour un truffe ou quoi c'est pas possible!!"

:lol: lol déjà matérialiste à 10 ans!!
LILI

Avatar du membre
soi
Amibe
Messages : 92
Enregistré le : 22 juil. 2005, 23:04
A été aimé : 1 fois

Message par soi » 19 août 2005, 05:05

Bonjour,

Aucune croyance, aucune. Et, ça m'a pris du temps pour me défaire des résidus de l'ensemble de ce qu'on avait essayé de m'inculquer de force, j'y suis encore dèsfois à ce travail de déconditionnement.

Avatar du membre
Lyk
Affable
Messages : 123
Enregistré le : 27 juil. 2005, 10:33
Localisation : paris

Message par Lyk » 19 août 2005, 09:08

pas exactement, surtout qu'il faut pardonner à l'autre qui nous fais du 'mal' (notion forcément subjective)
également s'il nous détruit d'ailleurs

évidemment pas facile, cependant la société est construite un peu sur ce modèle, peine de mort abolie depuis plus de 20 ans (pour la france), préfèrer la justice à la vengeance, et après la peine, on réhabilite (enfin on essaie...)
mais bien peu de monde l'approuve, j'ai l'impression (et à différents degrés selon les régions du monde, c'est sur)

désolé de m'attarder sur ce point de détail

Stavius
Affable
Messages : 125
Enregistré le : 16 sept. 2005, 01:47

Message par Stavius » 16 sept. 2005, 02:13

Bouddhiste et le seul pour le momment :cry:
Suis-je Mort? * C'est le paradis ce site!!! *

Avatar du membre
Rêve
Affable
Messages : 117
Enregistré le : 15 sept. 2005, 14:22
Localisation : Nuit

Message par Rêve » 16 sept. 2005, 18:38

je ne pratique aucun religion , je ne crois pas qu'un livre ou autre va me " guider" enfin je ne m'y connait guère . je crois plutôt à la vie, à la science, mais pourtant je sais qu'il y à autre chose, pour avoir vecu d'étrange phenomene, peut être pas un dieu ou une religion, je n'en sais rien .
d'ailleurs une question identique à ceu qui ont ou n'ont pas de religion: vous avez déjà vecu une chose "étrange'" des phenomène ou des experiances qui peu vous certifier ce à quoi vous croyez?
Vivre dans un reve et mourir de son reveil

Stavius
Affable
Messages : 125
Enregistré le : 16 sept. 2005, 01:47

Message par Stavius » 16 sept. 2005, 18:39

moi oui, et de 2 c'est pas uen religion , c'est une philosophie de vie.
Suis-je Mort? * C'est le paradis ce site!!! *

Avatar du membre
nans
Adepte
Messages : 230
Enregistré le : 16 sept. 2005, 12:19
Localisation : Completement à l'ouest...
Contact :

Re: Religion et croyances

Message par nans » 19 sept. 2005, 12:19

Heimdall a écrit : Aussi, si vous faite partie d'une branche d'une des options, voudriez-vous préciser laquelle ? (par exemple : Catholique : Protestant, Chrétien, Orthodoxe, etc. .)
T'as commis une "enaurme" erreur... Du coup j'ai du cocher la case autre : Le catholicisme est une branche du christianisme, et non l'inverse.

Donc tu aurais du creer un case "chrétien" en non catholique pour englober les cathos, les protestants et les ortodoxes.

Enfin, j'ai mis autre parceque je ne sais pas ou je me situe actuellement par rapport à la religion.

En fait, j'ai l'habitude de dire : "Je ne cherche pas Dieu, alors s'il vous plait, faites en sorte qu'Il ne me retrouve pas..." :roll:

Maya
Membre junior
Messages : 10
Enregistré le : 30 nov. 2005, 02:34
Localisation : Estrie, Québec

Message par Maya » 01 déc. 2005, 05:10

Mais non stavius... tu n' est pas le seul... :void:

je pratique le bouddhisme à mes heures.

Mais j'aime beaucoup l'enseignement de Ramtha... qui est proche du bouddhisme soit dit en passant...

Avatar du membre
astropierre
Affable
Messages : 148
Enregistré le : 27 nov. 2005, 22:53
Localisation : Les pieds à Lyon, la tête... dans les étoiles

Message par astropierre » 01 déc. 2005, 11:11

Quand j'étais petit, je suis allé au cathéchisme... Et c'est là que j'ai commencé à m'apercevoir que la religion n'était définitivement pas pour moi :)

Je suis athée.
Ma formation scientifique m'a aussi disposé à cette position...

Pierre
Je sers la Science et c'est ma joie...
(le Disciple à Léonard)

Dea
Adepte
Messages : 169
Enregistré le : 20 oct. 2005, 05:06

Message par Dea » 01 déc. 2005, 15:12

Je me mettrai dans "aucune" religion, mais malgré tout légèrement religieux, je lis bien des textes sacrés, parce qu'il y a de l'enseignement dedans malgré tout.

Je crois en un certain Dieu, pas dans le dieu des chrétiens par contre mais en quelque chose de peut être pas aussi préci. Je suis un peu a cheval entre plusieurs religions, je suis un grand curieux qui circule partout bref. :D

oh, astropierre, je ne crois pas que la logique et la science exclu Dieu, non ? Ça n'a même aucun rapport à ce que je sache, pourtant, tu dis que ta formation scientifique t'as disposé a l'athéisme ? En quoi ? Est ce que le milieu scientifique est plus fermé que je ne le pensais ? :?
(faut j'ajoute, je ne suis pas du tout dedans, très interessé par les sciences mais pas entouré de scientifique, en pratique, je serais plutot en "science humaine")

Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 01 déc. 2005, 19:00

Dea a écrit :Je crois en un certain Dieu, pas dans le dieu des chrétiens
Arf, j'ai une amie comme ça aussi ! :D Elle est assez praticante. Quand je lui ai demandé si elle croyait vraiment à tout ce qu'il y avait dans la Bible, elle m'a répondu que non... En fait, elle m'a expliqué qu'elle avait son Dieu personnel. :roll:
Dea a écrit :oh, astropierre, je ne crois pas que la logique et la science exclu Dieu, non ? Ça n'a même aucun rapport à ce que je sache, pourtant, tu dis que ta formation scientifique t'as disposé a l'athéisme ? En quoi ? Est ce que le milieu scientifique est plus fermé que je ne le pensais ?
Il existe des scientifiques croyants. La foi n'est pas une question de logique.
J'imagine qu'une formation scientifique dispose à l'athéisme en ce sens qu'elle pousse à trouver des preuves concrètes, des raisonnements logiques...

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 01 déc. 2005, 19:09

Azerty a écrit :Elle est assez praticante. Quand je lui ai demandé si elle croyait vraiment à tout ce qu'il y avait dans la Bible, elle m'a répondu que non...
C'est le cas de la plupart des croyants :) (hormis les créationnistes, bien sûr).

Avatar du membre
astropierre
Affable
Messages : 148
Enregistré le : 27 nov. 2005, 22:53
Localisation : Les pieds à Lyon, la tête... dans les étoiles

Message par astropierre » 01 déc. 2005, 21:26

Dea a écrit :oh, astropierre, je ne crois pas que la logique et la science exclue Dieu, non ? Ça n'a même aucun rapport à ce que je sache, pourtant, tu dis que ta formation scientifique t'as disposé a l'athéisme ? En quoi ? Est ce que le milieu scientifique est plus fermé que je ne le pensais ? :?


Bien... reprenons calmement...

Tout d'abord, tout ce que je dis ici est en mon nom, et uniquement en mon nom... Je ne suis le porte-parole de personne, et surtout pas du milieu dans lequel je bosse.

Bon... ça, c'est fait...:)

Ceci dit...

Pour moi, le concept de Dieu est quelque chose de tout à fait humain.

Sans faire de la psychologie de bas-étage (... euh, en fait, si, je vais en faire un peu :) ), lorsqu'on regarde l'image de Dieu dans, on va dire, les religions monothéistes, on retrouve souvent cette image double du Dieu-protecteur, Dieu-aimant, Dieu-Le-Père (le mot est important), c'est à dire un Dieu qui aime ceux qu'il appelle lui-même "ses enfants" et en même temps, on a aussi l'image du Dieu qui juge, qui punit, avec l'image du pêché, de la faute, et du jugement.
Et tout cela me rappelle beaucoup l'image qu'a l'enfant de ses parents (en gros, hein...), comme des entités omniscientes, omnipotentes, capable de prodiguer l'amour comme le chatiment.
Mais à l'adolescence, cette image idyllique se fracture et se brise... On s'aperçoit que les parents ne sont que des humains comme les autres, qu'ils peuvent se tromper, faire des erreurs. Ils perdent alors ce statut "universel" qu'ils avaient auparavant pour nous.
Et là, littéralement, on perd pour la première fois nos "Dieux", qui ne deviennent que d'humbles humains suivant leur destin comme tout le monde
L'image qu'ont la plupart des gens de Dieu est, en général, assez proche de cette vision idéalisé de la relation parentale perdue. Je me dis, du coup, qu'il est bien pratique de se recréer cette image parentale idéale, ou au moins de transférer cette idée dans un Dieu qui, lui, ne tombera jamais de son piédestal tant qu'on croira en lui...

Pour moi, c'est l'homme qui a, et a toujours, eu besoin de (se créer son) Dieu, quelque soit la raison qui a présidé à ce besoin.

Attention, soyons bien clair, je respecte complètement le fait que d'autres personnes croient en Dieu et ne partagent pas mon avis, hein... J'expose juste les raisons qui font que je ne suis pas croyant...

Bon, continuons...

Sans forcément prétendre savoir pourquoi l'homme s'invente cette image (bien que j'aie développé un peu mon avis là-dessus), il est aussi une chose relativement certaine à propos de la religion : le fait que l'existence de Dieu repose en large partie sur l'intime conviction des croyants que tel est le cas (ce qu'on appelle "La Foi")

Et je refuse catégoriquement d'envisager que quoi que ce soit puisse être déclaré "vrai" seulement sur l'intime conviction d'un nombre quelconque de personne. Selon moi, la recherche de la vérité ne se fait pas en croyant le plus fort possible que les choses existent ou pas.
Je ne peux adhérer au mode de pensée qui consiste à dire "Dieu existe parce que je sens au fond de moi que c'est vrai". Car si j'applique cette manière de penser jusqu'au bout, je peux, du coup, croire à n'importe quoi, pourvu que j'en sois sincèrement persuadé... Et ça, c'est rédhibitoire !
Certes, vous me direz peut-être que les scientifiques se fient aussi à leurs intuitions et à leurs intimes convictions lorsqu'ils se trouvent aux frontières du connu et qu'ils cherchent à faire avancer encore la Science. C'est vrai. Mais aucun scientifique qui se respecte n'en restera là. Aucun ne se permettra d'affirmer que ce en quoi il croit EST la réalité avant d'avoir élaboré un protocole qui lui permette (au moins en théorie) de vérifier que l'hypothèse qu'il fait sur le monde peut effectivement devenir une théorie valide. Et cette étape est, à mon sens, fondamentale.

Une autre chose qui me dérange, à propos de la religion et de la quête de la vérité, c'est cette phrase, si souvent entendue : "Quelle importance que ce soit vrai ou pas si ça permet d'aider les gens à vivre des passages difficiles de leur vie" ou toute autre phrase du même genre.
Que ça aide les gens, OK, mais le problème reste le même... Ca n'est pas parce que je crois dur comme fer que Dieu m'aime et que celà m'aide à traverser de noires périodes que Dieu existe pour autant, ce qui est, rappelons-le, le coeur de la discussion qui nous occupe aujourd'hui...


Donc, comme je le disais sur mon post précédent (et que je maintiens :) ), le mode de pensée que j'ai, issue, pour une bonne partie, de ma formation scientifique, est ,pour une bonne part, responsable de mon athéisme.
Ca n'est ni bien ni mal, c'est juste un fait...

(faut j'ajoute, je ne suis pas du tout dedans, très interessé par les sciences mais pas entouré de scientifique, en pratique, je serais plutot en "science humaine")
Je serai ravi de discuter Science avec toi, et d'en apprendre sur ces "Sciences humaines" que, de mon côté, je ne connais pas :)


Pierre
Je sers la Science et c'est ma joie...
(le Disciple à Léonard)

Dea
Adepte
Messages : 169
Enregistré le : 20 oct. 2005, 05:06

Message par Dea » 02 déc. 2005, 01:20

lorsqu'on regarde l'image de Dieu dans, on va dire, les religions monothéistes, on retrouve souvent cette image double du Dieu-protecteur, Dieu-aimant, Dieu-Le-Père
Je crois que cette façon de voir est tout a fait normale, c'est une des façons classiques de voir Le Dieu, besoin de protection et tout, je comprend ca déjà.

Personnellement, je n'ai jamais vraiment eu ce sentiment d'un dieu comme cela, ni avec des dieux, ni avec des adultes d'ailleurs. Je ne crois pas vraiment que ce dieu remplace le sentiment de protection des "ex-parents-universels" mais je me crois un peu biaisé sur ce sujet.
Pour moi, c'est l'homme qui a, et a toujours, eu besoin de (se créer son) Dieu, quelque soit la raison qui a présidé à ce besoin.
Je suis d'accord avec cela, l'homme a besoin de son dieu, il a donc du le créer. Ce qui n'empèche a à un Divin d'exister, j'ajouterais. :)
Et je refuse catégoriquement d'envisager que quoi que ce soit puisse être déclaré "vrai" seulement sur l'intime conviction d'un nombre quelconque de personne. Selon moi, la recherche de la vérité ne se fait pas en croyant le plus fort possible que les choses existent ou pas.
Je ne peux adhérer au mode de pensée qui consiste à dire "Dieu existe parce que je sens au fond de moi que c'est vrai". Car si j'applique cette manière de penser jusqu'au bout, je peux, du coup, croire à n'importe quoi, pourvu que j'en sois sincèrement persuadé... Et ça, c'est rédhibitoire !
Je suis d'accord sur ce que tu dis. Comme Thomas, tu ne crois que ce que tu vois. De mon coté, je tente d'étendre cela à tous ce qui est perçu. Après tout, cet endroit même ne prouve t-il pas que certains sentiments ne peuvent être changer ? Il y a quelque chose a chercher la dedans, rien qui donne un vérité absolu, mais bien relative et subjective mais qui a autant de valeur.

L'intime conviction ? Beaucoup fonctionne sur cela, autant ceux qui le savent que ceux qui ne le savent pas.. En vérité, j'ai souvent "traité" la science d'être la secte de notre temps. En partie a cause de cette "intime conviction", une expression qui peut aisément être remplacé par "je sais" et qui s'applique autant aux scientifiques qu'à tout le monde, mais tout le monde ne tente pas de dire: ceci est La Vérité. Et certains, sans même qu'on ne dise cela, la gobe comme telle.
Mais la, je donne l'impression de ne pas aimé le monde scientifique, ce qui est faux. Je préfère seulement ceux qui savent rester neutre et montrer les faits. :)
Certes, vous me direz peut-être que les scientifiques se fient aussi à leurs intuitions et à leurs intimes convictions lorsqu'ils se trouvent aux frontières du connu et qu'ils cherchent à faire avancer encore la Science. C'est vrai. Mais aucun scientifique qui se respecte n'en restera là.
Je crois qu'il s'agissait d'Einstein, qui disait qu'il fonctionnait, justement, par intuition. C'est comme utiliser un muscle qu'on a encore jamais utilisé, ou très rarement parce que, comme lorsqu'on doit ête créatif, on se retrouve a tomber sans la moindre chose pour nous retenir. Mais Intuition et intime conviction sont deux choses totalement différente, ne les mélange pas. Dans intuition, il y a perception, une perception tout aussi physique qu'un coup sur la machoire. Aussi, aucun occidental qui se respecte n'en restera la non plus, sauf s'il n'a vraiment aucun intéret pour la chose, je sais, personnellement, que je suis d'une grande curiosité pour toutes curiosités. :D
(aaah, les mauvais jeux de mots. O_o)
Aucun ne se permettra d'affirmer que ce en quoi il croit EST la réalité avant d'avoir élaboré un protocole qui lui permette (au moins en théorie) de vérifier que l'hypothèse qu'il fait sur le monde peut effectivement devenir une théorie valide. Et cette étape est, à mon sens, fondamentale.
Disons que ces protocoles sont une grande barrières, qui empèche bien des choses véridiques de paraitre véridique aux yeux des dits "scientifiques". Ils peuvent aisément agir de leur intime conviction, et c'est ce que beaucoup font mais aujourd'hui, l'intime conviction peut prendre le sens de "je sais que cela est faux" et ca en restera comme ca.

De mon coté, je sais que l'inexistance de quelque chose ne peut être prouvé, je suis du style qui plongera naîvement mais je sais que cette naiveté et cette "irraisonabilité" est indispensable au désir de véritablement comprendre le monde qui nous entoure et de savoir vraiment "ce qui est".
Une autre chose qui me dérange, à propos de la religion et de la quête de la vérité, c'est cette phrase, si souvent entendue : "Quelle importance que ce soit vrai ou pas si ça permet d'aider les gens à vivre des passages difficiles de leur vie" ou toute autre phrase du même genre.
Que ça aide les gens, OK, mais le problème reste le même... Ca n'est pas parce que je crois dur comme fer que Dieu m'aime et que celà m'aide à traverser de noires périodes que Dieu existe pour autant, ce qui est, rappelons-le, le coeur de la discussion qui nous occupe aujourd'hui...
Dans la vérité, on s'entend bien qu'il ne s'agit pas d'un vérité Objective, mais d'une subjective, le sentiment est important mais il est vrai qu'il ne faut pas rester coincé avec celui ci, parce que, comme il le semble pour toi, pour moi aussi, celui qui ressens ça est comme un prisonier, son émotion est fragile et affecté par l'extérieur. "Cette vérité" rend la personne un peu prisonnière, comme beaucoup d'émotions le fond (chez les émotifs comme ceux qui ne le sont pas. simple ou double-ignorance, pour les Socratiens. ^^)

oh, je viens d'apprendre le coeur de la discussion je devrais dire, j'ai du oublier (ce n'est en rien sarcastique, je suis un grand oublieu de nature).
J'ai un Dieu personnel.. Je ne lui donne aucune caractéristique, pas même un nom. Je peux l'appeler La vie, la magie, la philo.
Ca n'est ni bien ni mal, c'est juste un fait...
Je suis d'accord avec ça, aucun besoin de mettre de valeur manichéenne de bien ou de mal d'ailleurs. :)

astropierre, malgré toutc ce que je viens d'écrire est, en généralité, des détails que je vois, qui ne te sont pas vraiment lié en fait. Pour ton post, je suis d'accord avec la plupart de ce que tu as dit et ce vers quoi tu tends. :)
Je serai ravi de discuter Science avec toi, et d'en apprendre sur ces "Sciences humaines" que, de mon côté, je ne connais pas Smile
Ce serait avec plaisir, je suis très curieux de nature. Quand aux sciences humaines, mit en parenthèse parce qu'elle est très personnelle, n'ayant que 19 ans, toute recherches n'était pas vraiment officielle.
Alors, on se bois un café la prochaine fois :D

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité