Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Répondre
çaospï
Amibe
Messages : 85
Enregistré le : 08 juin 2008, 22:54

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par çaospï » 07 mars 2009, 16:41

galaad a écrit :yen a déjà une, le RMI... pour que l'homme gagne de l'argent sans bouger
la femme profite aussi du rmi et elle gagne de l'argent sans bouger.
A mon avis sur ce point la, bref je sais pas au niveau de pourcentage qui profitent le plus du rmi,si c'est l'H ou la F

çaospï
Amibe
Messages : 85
Enregistré le : 08 juin 2008, 22:54

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par çaospï » 10 mars 2009, 12:54

Je pense qu'il y a des femmes qui sont conscientes et temoins de certains abus au nom de "la liberte de la femme", mais c'est ce risquer d'aller a contre courant que de l'exprimer.
"Et puis après tout, profitons en, les hommes l'ont bien faits!! :x :x :ouhla: :roll: :cry: "

Avatar du membre
Yaya
Avant-gardiste
Messages : 1201
Enregistré le : 27 mars 2008, 15:45
Localisation : Y a quelque chose en moi de... Picardie ^^
A aimé : 55 fois
A été aimé : 81 fois

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par Yaya » 11 mars 2009, 10:31

Heureusement que la chasse aux sorcières est révolue... parce que là, il ne manque plus que le bûcher :mrgreen:
Permission de monter à bord ?

çaospï
Amibe
Messages : 85
Enregistré le : 08 juin 2008, 22:54

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par çaospï » 12 mars 2009, 17:25

De nombreux endroit festifs permettent aux femmes d'entrer gratuitement. Les hommes doivent payer.
C'est de la discrimination anti masculine!!

Est ce qu'on ferait payer un Noir, un Bazané et on laisserai un blanc rentré gratuitement? est-ce que ce serait pas de la discrimination?

C'est le même cas de figure, sauf que c'est une discrimination basé sur le sexe, en l'encontre du genre masculin. C'est du sexisme pur et simple


Pour le bucher...je crois que c'est votre façon de dire qu'ils y a des abus de la part des femmes en faisant cette alusion. Peut-etre vous même, vous abusez de certaines personnes de sexe masculin. Mais bon, si ils aiment etre abusés...on peut rien y faire

çaospï
Amibe
Messages : 85
Enregistré le : 08 juin 2008, 22:54

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par çaospï » 12 mars 2009, 17:29

çaospï a écrit :De nombreux endroit festifs permettent aux femmes d'entrer gratuitement. Les hommes doivent payer.
C'est de la discrimination anti masculine!!

Est ce qu'on ferait payer un Noir, un Bazané et on laisserai un blanc rentré gratuitement? est-ce que ce serait pas de la discrimination?

C'est le même cas de figure, sauf que c'est une discrimination basé sur le sexe, en l'encontre du genre masculin. C'est du sexisme pur et simple


Pour le bucher...je crois que c'est votre façon de dire qu'ils y a des abus de la part des femmes en faisant cette alusion. Peut-etre vous même, vous abusez de certaines personnes de sexe masculin. Mais bon, si ils aiment etre abusés...on peut rien y faire
:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :ignit: hahaha

çaospï
Amibe
Messages : 85
Enregistré le : 08 juin 2008, 22:54

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par çaospï » 12 mars 2009, 17:39

Yaya a écrit :Heureusement que la chasse aux sorcières est révolue... parce que là, il ne manque plus que le bûcher :mrgreen:



Non, franchement j'apprecie. Au moins vous êtes pas hypocrite. C'est la maturité qui parle, c'est bien de l'entendre, vous parler bien.

perplexe
Amibe
Messages : 99
Enregistré le : 21 févr. 2009, 16:29

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par perplexe » 12 mars 2009, 17:51

çaospï a écrit :je me permet de rapeller brievement des faits dramatiques qui n4existés pas il y a quelques dizaines d'année.
-Augmentation des divorces
-éclatement de la famille
-remariages, familles recomposés
-familles monoparentales
-augmentation fulgurante des enfants abandonnés, des orphelins, des pupilles, enfants de la -dass (sans oublié qu'en grandissant ils reproduisent un peu ce qu'ils ont vécus)
-la "liberté" catastrofique de faire naître sous X
-les jeunes meres qui accouchent parfois à 15 ans
-pédophilie
-maltraitance
A tous ces facteurs sont logiquement et malheureusement liés : la précarité financiere, la dépression, marginalisation, la solitude, le suicide. On ne parle pas vraiment de la liberté des femmes. Mais forces est de constaté que le désir EXAGERE, DEMESURE de libeté infinies se gagne en sacrifiant des milliers (millions) d'enfants, de jeunes, qui devront construire leurs vie sur des ruines... La suite au prochain épisode. :roll:
Il y a quelques dizaines d'années, en effet, le divorce n'était pas la règle et par voie de conséquence, les familles "n'éclataient" pas, les gens ne se remariaient jamais (ou très rarement) et le concept de "famille recomposée" n'avait pas de sens.
En revanche, ces quelques dizaines d'années en arrière, croyez-vous que les enfants étaient plus heureux et plus équilibrés, lorsqu'ils vivaient et grandissaient dans ces familles (non éclatées, non recomposées) où papa et maman ne pouvaient plus se sentir, s'évitaient, ne se parlaient plus, se chamaillaient sans cesse pour ne pas dire mieux (pire ?). Ces enfants, vous ne croyez qu'ils auraient préféré peut-être, une famille recomposée, où leur serait parfois donné la chance d'évoluer dans un environnement paisible, où l'amour a du sens et n'est pas qu'une prison où l'on lutte ?
Pour le reste, la maltraitance, la pédophilie, les grossesses prématurées et l'abandon d'enfant ne sont pas plus fréquents aujourd'hui qu'hier. A vrai dire, ce serait même plutôt le contraire...

çaospï
Amibe
Messages : 85
Enregistré le : 08 juin 2008, 22:54

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par çaospï » 12 mars 2009, 18:21

perplexe a écrit :
çaospï a écrit :je me permet de rapeller brievement des faits dramatiques qui n4existés pas il y a quelques dizaines d'année.
-Augmentation des divorces
-éclatement de la famille
-remariages, familles recomposés
-familles monoparentales
-augmentation fulgurante des enfants abandonnés, des orphelins, des pupilles, enfants de la -dass (sans oublié qu'en grandissant ils reproduisent un peu ce qu'ils ont vécus)
-la "liberté" catastrofique de faire naître sous X
-les jeunes meres qui accouchent parfois à 15 ans
-pédophilie
-maltraitance
A tous ces facteurs sont logiquement et malheureusement liés : la précarité financiere, la dépression, marginalisation, la solitude, le suicide. On ne parle pas vraiment de la liberté des femmes. Mais forces est de constaté que le désir EXAGERE, DEMESURE de libeté infinies se gagne en sacrifiant des milliers (millions) d'enfants, de jeunes, qui devront construire leurs vie sur des ruines... La suite au prochain épisode. :roll:
Il y a quelques dizaines d'années, en effet, le divorce n'était pas la règle et par voie de conséquence, les familles "n'éclataient" pas, les gens ne se remariaient jamais (ou très rarement) et le concept de "famille recomposée" n'avait pas de sens.
En revanche, ces quelques dizaines d'années en arrière, croyez-vous que les enfants étaient plus heureux et plus équilibrés, lorsqu'ils vivaient et grandissaient dans ces familles (non éclatées, non recomposées) où papa et maman ne pouvaient plus se sentir, s'évitaient, ne se parlaient plus, se chamaillaient sans cesse pour ne pas dire mieux (pire ?). Ces enfants, vous ne croyez qu'ils auraient préféré peut-être, une famille recomposée, où leur serait parfois donné la chance d'évoluer dans un environnement paisible, où l'amour a du sens et n'est pas qu'une prison où l'on lutte ?
Pour le reste, la maltraitance, la pédophilie, les grossesses prématurées et l'abandon d'enfant ne sont pas plus fréquents aujourd'hui qu'hier. A vrai dire, ce serait même plutôt le contraire...





:)
Modifié en dernier par çaospï le 13 avr. 2009, 16:41, modifié 1 fois.

perplexe
Amibe
Messages : 99
Enregistré le : 21 févr. 2009, 16:29

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par perplexe » 12 mars 2009, 18:27

çaospï a écrit :A vrai dire, ce serait même plutôt le contraire...
Heureux que ça vous fasse rire...

çaospï
Amibe
Messages : 85
Enregistré le : 08 juin 2008, 22:54

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par çaospï » 13 avr. 2009, 13:39

En france depuis longtemps, les femmes sont plus diplômées que les hommes. Certains diront que les femmes sont plus disposées a étudier, d'autres qu'on ne se soucie pas du fait que les hommes sont dans une situation désavantageuse dans ce domaine et que peu d'efforts sont fait pour résoudre se problème.

çaospï
Amibe
Messages : 85
Enregistré le : 08 juin 2008, 22:54

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par çaospï » 13 avr. 2009, 13:43

le système éducatif n'est pas adapté aux hommes, sinon comment expliquer une telle disparitée

çaospï
Amibe
Messages : 85
Enregistré le : 08 juin 2008, 22:54

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par çaospï » 13 avr. 2009, 14:25

Il y a beaucoup des différentes personnes qui définissent le contraire de machisme. De ma part, je dirai « Hembrisme », même si ce mot n'existe pas dans la langue française. Le « machisme » vient du mot « macho » en hispanique, qui veut dire « mâle », tandis qu'en espagnol pour le mot « femelle », veut dire « Hembra ». Dans tous les pays latino-américain, on utilise maintenant le mot « Hembrismo » pour l'antonyme de machisme.

L'« Hembrisme » est le phénomène discrimination et surévaluation des hommes par les femmes. On définit « hembrisme » comme ensemble attitudes et comportements qui réduisent la dignité de l'homme en le margeant et en le dédaignant par le simple fait d'appartenir au sexe masculin.

Ceci, en effet, est quelque chose nouveau dans la société (au moins le concept, et non l'idée), où le Féminisme dégénère en « Hembrisme ». Par exemple : tous les hommes sont fait pour répartir des sèmes, tous les hommes sont des violeurs, tous les hommes sont moins intelligents car le statistique le dit, etc. Oui, le statistique le dit, mais cela était à cause qu'on voulait prouver qu'on est aussi intelligentes.

Beaucoup de femmes sont appelées généralement « Féministes » quand en réalité, elles suivent les idées du « Hembrisme ». Un adolescent dit : Je suis FÉMINISTE, parce qu'aucun homme m'a démontré avoir du cerveau (ni même mon papa).

En effet, il y a des femmes qui sont très vigilante aux situations « machistes » de la société quand en réalité traitent quelque chose culturelle et qui veulent changer de la nuit au matin. Je ne dis pas que c'est mauvais, seulement il faut avoir beaucoup de patience et tolérance envers les hommes. Mauvais esprit nous généralisons au Féminisme en le transformant en Hembrisme. Je crois que pour cette raison, beaucoup de femmes ne veulent pas être appelées féministes bien qu'elles soient d'accord avec leur idéologie.

çaospï
Amibe
Messages : 85
Enregistré le : 08 juin 2008, 22:54

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par çaospï » 13 avr. 2009, 14:27

Misandrie : Haine ou mépris du sexe masculin, des hommes.

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par galaad » 13 avr. 2009, 14:36

çaospi, le bouton editer c'est comme le clignotant, c'est pas fait pour les chiens 8D
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

Streletz
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 21 mars 2009, 05:25
Localisation : Paris/St.Petersbourg

Re: Les filles sont-elles réellement plus libres aujourd'hui ?

Message par Streletz » 14 avr. 2009, 01:28

En france depuis longtemps, les femmes sont plus diplômées que les hommes. Certains diront que les femmes sont plus disposées a étudier, d'autres qu'on ne se soucie pas du fait que les hommes sont dans une situation désavantageuse dans ce domaine et que peu d'efforts sont fait pour résoudre se problème.
Euh ouais, ca c'est une bêtise. Peut être que la moyenne des femmes est plus diplomée mais faut voir dans quelles filiéres. Efféctivement les facs de socio, de info(rmation, pas tique), de communication, de philo, d'histoire sont surpeuplées par le beau séxe. Ensuite faut voir qu'est ce qu'il y a comme débouchés a part les concours de fonctionnariat et le RMI.

A l'inverse toutes les formation "d'avenir" sont ésséntiellement masculines. Suffit de voir le cas des grandes écoles, Polytéchnique, ou il y a moins de 10% de filles, Centrale, Mines, ENA...Et dans le cas de la dérniére on peut même pas ressortir la sempiéternelle éxuse du "les femmes ne comprennent rien aux sciences précises" vu que c'est une école de sciences humaines....Suffit de voir la repartition en séxe des terminales S (qui offre la possibilité de étudier tout, d'ailleurs les S reussisent mieux dans toutes les filiéres même auquelles ils ne sont pas cénsé être préparés), et L (quasiment sans avenir).

Même a la sortie des diplomes il n'y a pas d'égalité. Les facs de droit sont plus ou moins égales en séxe mais si on regarde les métiers les mieux payés...Notaires, 89% d'hommes, Commissaire priseur 87% d'hommes...Alors que les moins payés comme les assistants juridiques sont surtout des femmes.

Un autre éxemple, les études d'histoire de l'art, toutes les filiéres sont trés féminisée, mais par le métier de mes parents je connais bien le milieu du commerce d'art, et j'ai JAMAIS vu une femme avoir des fonctions elevées. Enfin présque mais la seule éxéption était la maitrésse d'un antiquaire connu, et s'occupait surtout de la vitrine du commerce, tandis qu'il prennait les déscisions.

C'est surtout les familles qui provoquent cette situation, peu importe le degré de concervatisme, j'ai plus ou moins entendu partout des phrases comme "Si c'est un garcon il faut qu'il fasse des études "sérieuses" (comprendre droit ,commerce, ingé, médecine, informatique...Tout ce qui rapporte), car il faudra qu'il nourrisse sa famille, si c'est une fille elle fera les études qui lui plaisent (art, socio, philo, tout ce qui méne aux ASSEDICs), car il lui suffit de bien se marrier."

La libérté actuelle des femmes est plus qu'une illusion, même a la renaissance ou au moyen âge, on reconnaissait une différence entre les femmes et les hommes et on les forcait pas a se méttre en compétition entre eux, actuellement si et la compétition est truquée vu que c'est les hommes qui ont écrit les régles. Quand je dis que les femmes au moyen âge avaient plus de libérté que aujourd'hui car on ne leur déniait pas leurs droits naturel (géstion de la maisonnée, des enfants), on me considére comme un partisan du "retour aux fourneaux", mais le soi disant confinement des femmes sur papier n'était pas toujours réel. Tout le monde connait Clovis mais peu de gens savent que c'est sa femme (dont le nom m'échappe) qui a pris une bonne partie des déscisions qui l'ont rendu aussi célébre. Que ca soit les Mediccis, Catherine la Grande, Marie Currie, Margaret Tchater dans le passé sans avoir aucun droit théorique les femmes ont pu jouer des rôles de premier plan dans la politique, la science ou le commerce. Aujourdui, même dans les pays qui réspéctent la parité, les ministres ou députés de séxe féminin sont des potiches qui répétent ce que les leaders informels du parti (des hommes évidemment), leur disent de dire. Royal en est l'éxemple francais le plus brillant...


Je continuerai sur ma lancée et j'éditerai le post.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité