Une théorie très personnelle

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Avatar du membre
avocette
Altruiste
Messages : 1145
Enregistré le : 08 août 2006, 22:10
Localisation : Evry

Une théorie très personnelle

Message par avocette » 14 avr. 2008, 19:45

Je vous livre ici une pensée que j'ai eu ce matin en partant bosser. J'espère ne choquer personne.
Pour vous donner le contexte, une de mes amie vient de prendre l'habit dans un monastère.
Et je me demandais en marchant, si l'asexualité n'avait pas été longtemps "cachée" par les vocations religieuses (en tous cas en occident chrétien). Moi même, j'ai failli me "faire avoir". Le fait de ne pas réagir physiquement face à un baiser, voire en être limite "dégoutée", ne pas avoir de désir pourrait-il être assimilé à une "protection divine" pour confirmer une vocation, voire la justifier.
Voilà, que pensez-vous de cette idée aussi bizarre ?

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Message par galaad » 14 avr. 2008, 20:06

La réponse est dans la question...

Franchement, cette théorie n'as pas l'air d'être non démontable, donc c'est une bonne théorie :D
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3997
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 45 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 14 avr. 2008, 20:13

Ce n'est pas forcément une idée bizarre, en soit ... car qui se cache derrière qui ... bien malin qui pourrait le savoir ...
Y-a-t-il des A chez les serviteurs ou servantes de la religion, c'est possible.. comme il y a eu aussi des homos ... la foi et l'orientation sexuelle n'a rien d'incompatible... je ne vois pas en quoi ...
Comme tu le dis Avocette, cela pourrait-il être une sorte de confirmation ou de justification, pourquoi pas ... je pense que cela n'a rien d'illogique, ni d'impossible que cela ait pu exister ou existe encore.

c'est la même réflexion que je me suis faite quand j'ai découvert ce forum et le nom d'asexualité ... Car combien se sont "cachés"ou se "cache" encore sous l'état de "célibataire " en étant A (et homo non assumé) aussi), donc pourquoi pas dans un contexte religieux ... ?

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Message par galaad » 15 avr. 2008, 08:18

ça me rapelle un groupe de filles croiser dans le train il y a un bon moment, elles ont balancées au fil de la discution qu'"un mec comme ça, il devrait ce faire prêtre"
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

Avatar du membre
avocette
Altruiste
Messages : 1145
Enregistré le : 08 août 2006, 22:10
Localisation : Evry

Message par avocette » 15 avr. 2008, 08:35

Tout à fait d'accord avec toi Julianna.
Ce qui me trouble là dedans, c'est que maintenant qu'il y a moins de chrétiens pratiquants, l'asexualité peut être vécue comme une "différence handicapante" (avec tous les guillemets que vous voulez) alors que dans un contexte de pratique religieuse très élevée, ça pouvait être perçu comme vocationnel, donc pas forcément comme une souffrance, ce qui est le cas d'un certain nombre d'a. Et la solution du couvent ou de la prêtrise pouvait être aussi une façon de ne pas souffrir de solitude. Mais cette question n'est peut-être que très "autocentrée" (et oui, j'aime bien les guillemets :lol: )

Avatar du membre
Daï
C'est plus verre chez les autres
Messages : 2011
Enregistré le : 10 déc. 2007, 00:03

Message par Daï » 15 avr. 2008, 08:36

Non, ce n'est pas une idée bizarre mais il ne faut pas généraliser non plus. Il y a sûrement eu et il y a toujours des personnes qui s'engagent dans la religion pour ces motifs-là. Mais il y a ceux qui à l'inverse, veulent vaincre leurs pulsions intérieures, ou pour s'en déculpabiliser se réfugient là dedans. Tout comme les pratiquants d'ailleurs...

En tout cas, le fait d'être simplement asexuel ne me paraît pas suffisant pour s'y engager pleinement :?
I used to be schizophrenic, but we're ok now.

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3997
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 45 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 15 avr. 2008, 10:21

Daï a écrit :
En tout cas, le fait d'être simplement asexuel ne me paraît pas suffisant pour s'y engager pleinement :?
je suis d'accord avec toi. il faut que la personne soit proche de la religion aussi ... mais les deux mélangés , peuvent provoquer un choix de vie.
je pense juste que c'est une possibilité .... qui peut exister :)

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 15 avr. 2008, 11:20

avocette a écrit :Ce qui me trouble là dedans, c'est que maintenant qu'il y a moins de chrétiens pratiquants, l'asexualité peut être vécue comme une "différence handicapante"
Vu chez d'autres : qu'un de ses enfants puisse souhaiter devenir prêtre est vécu quasiment aussi mal que s'il était gay.

La seule asexualité est bien sûr totalement insuffisante pour justifier qu'on entre dans les ordres. Que cela ait pu être un recours en des temps plus anciens, possible, mais je crois que les destins des enfants étaient décidés par les parents (tel marié à telle famille, tel dans les ordres).
Il y a une notion de renoncement dans la religion (je ne parle que de la religion catholique, ayant une certaine méconnaissance des autres) qu'un A n'expérimenterait pas, ce serait même une arnaque d'être A et d'entrer dans les ordres :P Ou alors, raisonnement inverse, ceux qui ont décidé que ce renoncement était nécessaire pensaient que tout le monde pouvait y arriver puisqu'eux mêmes y arrivaient (sauf que s'ils étaient A eux-mêmes, ben... ils se sont fait des illusions sur les autres :P ).

Avatar du membre
avocette
Altruiste
Messages : 1145
Enregistré le : 08 août 2006, 22:10
Localisation : Evry

Message par avocette » 15 avr. 2008, 18:25

Merci de vos réactions, je me sens un peu moins "tordue" dans le raisonnement...

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 16 avr. 2008, 02:47

Jullianna a écrit :
Comme tu le dis Avocette, cela pourrait-il être une sorte de confirmation ou de justification, pourquoi pas ... je pense que cela n'a rien d'illogique, ni d'impossible que cela ait pu exister ou existe encore.
Si l'on a la Foi, rentrer dans les ordres peut sembler une solution fort possible, puisque la chair ne vient pas jouer les troubles-fête ! Ce qui doit être un handicap sérieux pour celles et ceux qui ont des désirs... :?
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

skovyk
Acolyte
Messages : 356
Enregistré le : 31 janv. 2008, 13:10

Message par skovyk » 01 juin 2008, 22:54

C'est une très bonne théorie en effet, ça se tient. Au moins, pour certains religieux. Socialement, des religieux étaient intégrés et acceptés.

Avatar du membre
eths07lofofora
Membre
Messages : 22
Enregistré le : 10 août 2008, 15:11

Message par eths07lofofora » 11 août 2008, 17:34

A la base, pour la religion c'est l'amour du dieu/des dieux.

C'est possible pour ta théorie, ou bien qu'ils aient une attirance sexuelle envers leurs dieux/leur dieu.
Laissons couler le temps, et attendons, attendons, que la joie vienne foudroyer, nos rêves, pour laisser place à une douce comédie, qui n'est que le fruit de l'irréel.

Avatar du membre
eths07lofofora
Membre
Messages : 22
Enregistré le : 10 août 2008, 15:11

Message par eths07lofofora » 11 août 2008, 17:39

skovyk a écrit : des religieux étaient intégrés et acceptés.
Je ne pense pas qu'ils étaient tous acceptés et intégrés, c'était en quelque sorte leur communauté, et à l'intérieur de celle-ci ils étaient intégrés et acceptés.

Je crois que tu fais le lien avec l'asexualité, que nous ne sommes pas intégrés et acceptés, on vit dans une société de débauche, il y a eu la restriction sexuelle, on le sexe paraissait sale.

Alors maintenant c'est en quelque sorte une délivrance, une nouvelle mode, de s'enchainer le plus de conquêtes possibles.

Mais pour se faire intégrer il faut être accepter et pour cela le respect de la différence et pour cela la comprendre.
C'est juste que les "sexuelles" ne nous comprennent pas, et maintenant la socièté n'est que de la reprise de mode, d'idées de penser, parce que "ça fait bien" de ne pas penser par nous-même.
Les gens, ne pensent plus par eux-même ils reprennent des idées.
Laissons couler le temps, et attendons, attendons, que la joie vienne foudroyer, nos rêves, pour laisser place à une douce comédie, qui n'est que le fruit de l'irréel.

Avatar du membre
eths07lofofora
Membre
Messages : 22
Enregistré le : 10 août 2008, 15:11

Message par eths07lofofora » 11 août 2008, 17:47

Bien sûr c'est une généralité pour les "sexuelles" , je suis tolérante envers eux, je les respecte, je les comprend , qu'ils aient des besoin, et je suis sûre qu'il y en a qui nous comprennent.

Des fois, je pousse un peu trop loin mon point de vue, comme une sorte de pack (enfin là je crois que je trouve plus les bons mots lol).
Laissons couler le temps, et attendons, attendons, que la joie vienne foudroyer, nos rêves, pour laisser place à une douce comédie, qui n'est que le fruit de l'irréel.

Avatar du membre
Hermione
Assidu
Messages : 873
Enregistré le : 19 juin 2008, 14:37
Localisation : Rochefort (17)

Re: Une théorie très personnelle

Message par Hermione » 11 août 2008, 20:28

avocette a écrit : Le fait de ne pas réagir physiquement face à un baiser, voire en être limite "dégoutée", ne pas avoir de désir pourrait-il être assimilé à une "protection divine" pour confirmer une vocation, voire la justifier.
Après tout, pourquoi pas ?

Si j'en crois les différents reportages que j'ai pu voir, les personnes disent qu'elles ont étaient "appelées" sans vraiment pouvoir définir cet appel.

Au lieu "d'appel", c'est peut être de ressenti qu'elles veulent parler ou plutôt de non ressenti.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité