Asexualité et Anti-sexualité

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
perplexe
Amibe
Messages : 99
Enregistré le : 21 févr. 2009, 16:29

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par perplexe » 13 mars 2009, 16:55

brigadoon a écrit :Il y a au moins ce qu'on appelle le plaisir physique, qui plaît aux S et qu'ils recherchent mais qui n'a pas beaucoup d'intérêt pour les A et qui peut même déplaire totalement, et le plaisir émotionnel qui est le plaisir de donner du plaisir et du bonheur à l'être qu'on aime.
Ce qui donne à penser que dans le cas de l'asexualité, ce n'est ni l'attrait, ni le désir, qu'on ne ressent pas... Mais plutôt comme vous le dites, ce sont le goût ou l'intérêt auxquels on n'a pas accès. C'est très différent.

Avatar du membre
Guito14
Affilié
Messages : 293
Enregistré le : 18 févr. 2009, 10:22
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par Guito14 » 13 mars 2009, 19:25

Très différent ???

Mais comment peut-on désirer ou être attiré par quelque chose qui est insipide et sans intérêt ? Ce n'est pas différent, ça va totalement de paire...
:arrow: http://blog-d-un-a.blogspot.com/

Un intellectuel, c'est quelqu'un qui a trouvé quelque chose de plus intéressant que le sexe. Edgar Wallace

perplexe
Amibe
Messages : 99
Enregistré le : 21 févr. 2009, 16:29

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par perplexe » 13 mars 2009, 20:45

Guito14 a écrit :Très différent ??? Mais comment peut-on désirer ou être attiré par quelque chose qui est insipide et sans intérêt ? Ce n'est pas différent, ça va totalement de paire...
Bonjour Guito... Ça faisait un petit moment... Et heureux de vous recroiser.

Alors, bon... Voilà... On va encore m'accuser, je suppose, de polémiquer pour un rien, mais en deux mots néanmoins, ce n'est pas la même chose. C'est juste une question de formulation peut-être, mais elle n'est pas sans importance. Car si on est tout à fait bien fondé à affirmer qu'on n'aime pas quelque chose (quoi que ce soit) parce qu'on le trouve insipide et/ou sans intérêt, et que par voie de conséquence, on ne le désire plus, en revanche, mettre le constat du manque de désir en avant, c'est oser supposer que le manque de désir peut exister avant la connaissance. Et ça, c'est un contre-sens, il me semble.
Et le problème, justement, vient ici du grand flou qui existe autour de la définition du mot désir.
Vous voyez ce que je veux dire ?
Désirer, ça a tout un tas de significations différentes.
Et particulièrement, je crois qu'il faut distinguer le "désir de personne", qui est universellement partagé et n'a aucun rapport avec le sexe de ce qu'on pourrait appeler l'attrait pour le sexe et qui n'existe pas à l'état brut à l'intérieur de nous, mais qui apparait et se développe à mesure qu'on découvre et qu'on apprend à connaître le plaisir du sexe.

Pour reprendre la métaphore alimentaire (et un exemple déjà utilisé ici), je ne peux pas affirmer qu'à l'idée de manger une pomme ou un ananas, j'éprouve un désir ou un manque de désir pour la pomme ou l'ananas, si je ne connais rien de ces fruits.
J'ai parfaitement le droit de manifester une "curiosité" - la curiosité de la découverte, ou non, mais il ne s'agit en aucun cas d'un désir à l'adresse du fruit. Il s'agit d'une curiosité, de ma curiosité à l'adresse d'un goût inconnu.
Et il s'agit de fait de mon désir de connaissance.

Curiosité, appréciation, puis désir : ça fonctionne dans ce sens là.
Et par voie de conséquence (ce n'est que mon avis), nier l'attrait ou le désir n'a pas de sens en soi. On peut justifier sans mal qu'on n'a pas de curiosité pour un goût qu'on ne connait pas, on peut justifier sans mal qu'on n'a pas de goût pour ce qu'on a exploré, mais manifester un manque de désir ou d'attrait, c'est sauter deux étapes : celle de la curiosité d'abord et celle de la bonne appréciation ensuite, dont le désir ou l'attrait ne sont que la conséquence possible.

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par reverine » 13 mars 2009, 22:39

en même temps, 'y a des gens qui ne désireront jamais goûter l'ananas parce qu'ils en ont tout simplement pas envie, et n'en auront aucune curiosité... moi par exemple, j'ai jamais mangé de pâté de toute ma vie et je n'en ressens pas l'envie de le faire du tout... pourtant j'en ai eu l'occasion mais sans plus... ça ne m'attire pas... point.
Le sexe c'est pareil, ça ne m'attira pas.
Mais si je suis chez des invités qui me tendent une tartine avec du pâté, je ne refuserai pas, question de respect, et si je suis amoureuse d'un S qui veut du sexe, je ne le refuserai pas non plus, question d'amour.

Ce n'est pas bête à comprendre tout de même...

Donc, je n'ai pas de plaisir à manger le pâté (pour continuer la comparaison) mais j'ai plaisir à prendre ce qu'un ami m'offre pour manger... d'où la nuance... il y a un désir qui ne changera pas et ne dépend de rien, et un désir qui dépend du contexte.

Je ne sais pas ce que d'autres pensent de ma théorie...
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

perplexe
Amibe
Messages : 99
Enregistré le : 21 févr. 2009, 16:29

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par perplexe » 14 mars 2009, 03:37

reverine a écrit :(...) en même temps, 'y a des gens qui ne désireront jamais goûter l'ananas (...)
Certes... Rien à voir avec le désir ou l'attrait... Le défaut est un défaut soit de curiosité, soit de goût. Dire, je n'ai pas envie (décision) ou je n'aime pas (décision également d'une certaine manière) n'a RIEN à voir avec le désir ou l'attrait. On a de désir ou d'attrait QUE pour ce qu'on a exploré d'abord, puis APPRIS à aimer.
L'ordre des choses : curiosité, appréciation, désir.
C'est le seul ordre POSSIBLE.

Le désir (ou l'attrait) n'existe pas avant la curiosité et l'appréciation. Il n'est que conséquence.

Streletz
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 21 mars 2009, 05:25
Localisation : Paris/St.Petersbourg

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par Streletz » 17 mai 2009, 02:07

Tu est en train de contredire a peu prés toutes les doctrines publicitaires éxistentantes.

Le but de la pub est bel et bien de faire désirer quelquechose sans passer par les deux phases précédentes. De même la préssion sociale ou gouvernementale peut en maniant la carotte et le bâton faire désirer quelquechose que les gens ne connaissent pas.

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par reverine » 17 mai 2009, 17:18

laisse, c'est une tête de coco :P
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4207
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 58 fois
Contact :

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par cyclodocus » 17 mai 2009, 19:06

deux mois plus tard
perplexe continue à faire des ravages :D :D :D :D :D

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par galaad » 28 mai 2009, 17:14

l'absurde ne peux que faire des ravages et c'est scientifiquement prouvé :D
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

Incertain64
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 30 mai 2009, 17:48

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par Incertain64 » 31 mai 2009, 18:50

Franchement et je pense parler pour beaucoup ...

Je ne me sens pas libre du tout !

Bien sur le sexe n'est pas grand chose à mes yeux mais je reste passionné ... Les sentiments et émotions me ôtent souvent tout jugements.

Je pense que lorsque l'on est Asexuels le sexe disparait ( ou presque ) mais les sentiments-émotions ( Enfin le côté émotif ) prend le dessus et comble ce manque en gros cette part se voit doublée et jamais je pourrai me dire supérieur c'est juste une Différence.

Après côté religion en suivant mon point de vue on est tout aussi à plaindre que les Sexuels on perd tout aussi facilement notre self-control, les sentiments pouvant dépassés la raison.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par Syd » 31 mai 2009, 19:14

Incertain64 a écrit :mais les sentiments-émotions ( Enfin le côté émotif ) prend le dessus et comble ce manque
Un manque ? où ça ?

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par reverine » 31 mai 2009, 19:23

:lol:

+1 syd

ce n'est pas un manque du tout, ni un excès c'est... juste une non-nécessité.
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par Dexter » 31 mai 2009, 19:29

+1 aussi
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Incertain64
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 30 mai 2009, 17:48

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par Incertain64 » 31 mai 2009, 19:38

Lorsque L'hypothalamus n'est plus stimulé par nos envies et désirs on aperçoit une redirection des Envies ainsi que des Hormones vers le Cerveau plus précisement aux cellules liés à ce qui en principe stimulerait l'hypothalamus.

Or ces hormones/féromones qui normalement liés à nos envies ne stimulent plus L'hypothalamus, en tout cas pas autant qu'il devrait l'être cet excés s'abat alors que La Partie droite du Cerveau où est logé la source de nos émotions.

Les hormones et féromones sont toujours là, et forment un excès. Pour beaucoup cet excès va directement aux cellules reliées à leur point zéro c'est à dire L'Hémisphère droit où se trouve nos Sentiments.


Faut pas oublier qu'on est des corps ...

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par reverine » 31 mai 2009, 19:43

oui mais nous sommes des corps qui naissons tous avec une chose en moins ou en plus que les autres, qui te dit que nous n'avons pas moins de réceptivité aux féromones ? Ou que les sections "émotions" de notre cerveau soit dissocié de celles de "sexe" voire que celles-ci soient moins importantes ?

La science du cerveau n'en est qu'à ses balbutiements, crois-moi une épileptique de naissance comme moi en sait quelque chose, mes neurologues réputés étaient les premiers à le dire !
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité