Des liaisons entre temps et matière...

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Avatar du membre
Aurélius
Apprenti
Messages : 51
Enregistré le : 18 mars 2007, 21:11
Localisation : France.
A aimé : 0
A été aimé : 0

Des liaisons entre temps et matière...

Message par Aurélius »

Petit copier/coller d'un de mes posts sur un autre forum.

Certains scientifiques s’accordent à penser qu’espace en tant qu’entité de matière et temps seraient intimement liées. Ainsi, après l’évènement initial à l’instant t=0 de la création de l’univers, le Big Bang, une expansion de matière et de temps se mirent en place. Ces expansions seraient toujours en place de nos jours et même s’il ne fait aucun doute que le temps continu son expansion, la matière serait soumise au même sort, et même si subissant un ralentissement probable depuis l’instant initial, l’Univers ne cesserait de s’accroître.

L’énergie dégagée lors du Big Bang aurait été telle qu’elle aurait projeté des éléments comprimés en son sein là ou auparavant il n’y avait rien ; mais pas un « rien » tel qu’on l’entend au sens spatial, vide entre diverses entités de matières, mais bien un néant total et absolu, considéré comme inexistant. Ainsi, l’univers était créé.

Dans les premiers instants de cette ébauche du monde, une température de milliers de milliards de degrés régnait, laquelle décroissait à vitesse exponentielle en fonction du temps, permettant l’accrétion des poussières dès lors présentes en planètes, sur lesquelles (une au moins) la vie apparue, des milliards d’années plus tard.

Le temps s´écoule donc normalement, et nous sommes actuellement dans une phase d´expansion, aussi bien sur les plans temporels que matériaux. Mais dans des milliards d´années, peut-être plus, peut-être moins, un facteur X (limite de l´expansion de la matière, limite de l’expansion du temps, phénomène inconnu, ou autre chose) déclenchera la re-contraction de la matière et par conséquent la re-contraction temporelle.

Ainsi, subitement, le temps irait "à l´envers" et serait "aspiré" ainsi que la matière vers un point quelconque, écrasant par une impressionnante force les éléments chimiques composant l´univers, les planètes, les êtres vivants, en un mot, tout, créant une contraction des éléments. Cette contraction arriverait réduire l´Univers d’un infiniment grand à un infiniment petit. De ceci découlerais une pression conséquente à l’intérieur de cette nouvelle entité, grandissante jusqu’à un moment limite Y, où la pression serait telle que plus aucun élément ne pourrait être plus écrasé par cette re-contraction, ils se libéreraient alors brutalement, créant une gigantesque explosion, appelée... Big Bang!

Ainsi, la re-contraction spatio-temporelle ayant lieu, il se recréerait un Big Bang, mais le temps étant lui-même re-contracté, ce Big Bang issu de la re-contraction serait en fait celui posé arbitrairement à t=0, instant premier de l’Univers. Et le temps se re-ex panserait alors de la même manière, nous re-vivrions alors exactement tout ce que nous avions vécu exactement de la même manière, car ce serait en fait le même instant ! Et ce depuis toujours ; il n´y aurait pas eu de début et il n´y aura pas de fin. Nous serions dans une sorte de prison temporelle dont il n´existe aucun moyen de sortir. La pilule est dure à avaler, mais moi j’y crois...

Découlant de cette théorie, on peut ensuite s´interroger sur l´origine de la vie. Comment à partir d´élément minéraux (à savoir les acides aminés), a t’il pu se créer des élément végétaux et animaux, élément vivants ? Il serait alors probable que lors de la re-contraction spatio-temporelle, les éléments subissant une trop forte pression se fragmentent et seuls subsistent les Quarks (également appelés particules d´étoiles - plus petites entités découvertes à ce jours, mais l’existence de matière plus petite est plus que probable et il est possible que ce ne soit pas forcément eux les facteurs de ce qui suit), qui constituent tous les éléments, et qui auraient donc à un moment donné participé à la vie d’un être vivant. Or celui-ci garderait l´empreinte de sa "vie passée", et par conséquent l´empreinte de la vie. Ainsi, dans la nouvelle phase d´expansion, il re-créerait la vie à partir de la vie elle-même, celle-ci n’ayant pourtant pas matériellement encore existée.

Tout ça pour dire qu’en fin de compte, ça avance pas beaucoup de savoir si c’est vrai ou non, car il n’y aura sans doute jamais le moyen de vérifier...


Des amateurs de physique ?
"Qui vit de combattre un ennemi a tout intérêt de le laisser en vie."
Friedrich Nietzsche.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4296
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 36 fois
A été aimé : 72 fois
Contact :

Message par cyclodocus »

c'est bien long pour reposer la question de la poule et de l'oeuf : lequel des deux est arrivé le premier ? :P :P :P

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Re: Des liaisons entre temps et matière...

Message par aharis »

Aurélius a écrit :Le temps s´écoule donc normalement, et nous sommes actuellement dans une phase d´expansion, aussi bien sur les plans temporels que matériaux. Mais dans des milliards d´années, peut-être plus, peut-être moins, un facteur X (limite de l´expansion de la matière, limite de l’expansion du temps, phénomène inconnu, ou autre chose) déclenchera la re-contraction de la matière et par conséquent la re-contraction temporelle.

Ainsi, subitement, le temps irait "à l´envers" et serait "aspiré" (...)
Des amateurs de physique ?
Incroyable ça, je n'ai rien lu de tel jusqu'à maintenant, pourtant je me suis figuré exactement la même théorie !!!! (c'est en cherchant une explication aux rêves prémonitoires que je l'avais trouvée !!!! ---> puisque nous vivons des instants que nous avons déjà vécu, on peu se les remémorer... Il faut que je retrouve mes notes.... j'ai mis tout ça dans un coin de mon ordi...)
Oui ça y'est : quand le temps recule, on a aucun moyen de s'en rendre compte puisque le facteur capable de juger le temps, c'est la mémoire. Or, le temps qui recule EFFACE notre mémoire !!! Donc on ne se rend pas compte du temps qui recule, mais seulement de celui qui avance.... Hé hé... Je vais écrire un bouquin de science fiction, j'aime la physique, mais j'ai arrêté à cause des intégrales....
Les rêves prémonitoire là dedans ? Oui oui, ma théorie venait bien de là... (attention, ça devient de la science fiction comme dans la nouvelle que j'écris) le fait de dormir repose notre esprit et empêche les pensées parasites, qui, elles mêmes, nous empêchent de voir le monde tel qu'il est.
Les pensées sont des ondes (des signaux electromagnétiques puisque les neurones sont parcourus par de l'electricité n'est ce pas). Sachant cela, pendant le sommeil, au lieu d'induire nous mêmes ces ondes, ce sont des facteurs extérieurs qui les créent. Puisque le temps avance ou recule... (au même instant, logique...), les ondes qui ont induit nos pensées lors de ce sommeil reflètent l'état espace temps (tout l'espace est parcouru par des ondes electromagnétiques). Admettons que l'on recule par exemple : en dormant, on se "rapelle" de la journée que l'on a vécu... LE LENDEMAIN !!! Quand on se réveille, les pensées parisites refont surface et à moins de se souvenir du rêve, nous revoilà dans nos propres illusions, incapables de déterminer si le temps avance ou recule (Pourtant, on a vécu la sitiuation une infinité de fois selon ta citation).
Dans mes écrits de SF, je vais encore plus loin dans l'élaboration de théories extravagantes comme celle que je viens de décrire. :oops:
C'est un peu prétentieux et délirant, je sais mais qui ne tente rien n'a rien : le truc que j'écris est encore plus délirant comparé à ce que vous venez de lire.
:joint:
Modifié en dernier par aharis le 25 mars 2007, 17:10, modifié 2 fois.

Avatar du membre
avocette
Altruiste
Messages : 1145
Enregistré le : 08 août 2006, 22:10
Localisation : Evry
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par avocette »

et quand on ne se souvient pas de ces rêves, elle devient quoi ta théorie ??? :lol: :lol: :lol:

ok je :arrow:

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Message par aharis »

Pardon Avocette, j'étais en train de modifer mon post !

Ne pas se souvenir de ses rêves c'est tout a fait normal. Laisse moi finir mon joint STP.
:lol: :lol:

Non sérieux; c'est du bon.

Théorie fumeuse donc !!! HE HE HE HE !

Non ne sors pas, reviens, je te le passe si tu veux !!
:D

Avatar du membre
avocette
Altruiste
Messages : 1145
Enregistré le : 08 août 2006, 22:10
Localisation : Evry
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par avocette »

Ahhhhh, j'vais enfin savoir quel goût ça a ce truc ???? :lol: :lol: :lol:
et en plus, j'suis plus apprenti du forum depuis 1 journée, ouaisssssssss :P :P :wink:

Avatar du membre
Marion1916
Membre junior
Messages : 14
Enregistré le : 07 mars 2007, 11:09
Localisation : Paris
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Message par Marion1916 »

Hey! :shock: si vous voulez délirer avec de la physique, moi je vous conseille la physique Quantique, car poussée à l'extrême, ça donne un drôle de monde.

La théorie dont parlait Aurélius est une des théories de la création du monde, expansion-contraction. Il en existe d'autres dans l'une d'elle l'univers continuerait son expansion jusqu'à s'arrêter de guerre morte. Il y a plusieurs visions, plusieurs théories, mais comme on ne peut pas recréer le Big Bang, toutes ces théories auront bien du mal à être improuvés un jour.

Si la physique t'interesse, Aurélius, jête un oeil au sort du Chat de Shrödinger... Si l'expérimentateur influence les résultats de l'expérience, on peut pousser ça à l'extrême est dire "si je ne suis pas là pour le voir, ça ne s'est pas produit"... Le pauvre chat n'est pas mort, si je ne constate pas sa mort. Moi j'ai adoré lire des théories de ce type: Les photons qui passent par les deux fentes en même temps pour interférer avec eux même sur l'écran, les particules dont on ne peut connaitre à la fois la position et la vitesse... J'ai toujours adoré la physique, mais même si j'ai passé le cap "fatidique" des intégrales dont parlait Aharis, j'avais horreur des longues pages de calculs sans fin... :wink:

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Message par aharis »

Tiens Marion, tu as l'air de t'y connaitre, j'ai une question idiote : c'est bien pour résoudre une équation conscernant le big bang que des mathématiciens ont voulu percevoir l'univers en 11 dimensions ?
Il y a un intérêt ou c'est encore unt truc juste bon à remplir des pages de calcul ? J'ai beau m'imaginer, je vois pas comment ou peut dépasser 4 ou 5 dimensions.
Pour moi l'intérêt de la physique, c'est que pour faire une découverte, il faut avoir l'esprit "artistique", c'est à dire on s'imagine un truc et après on vérifie que ça marche.
Sinon condoléances pour le chat : si personne n'était là pour le voir mourir, le chat, lui, il était bien là.

Avocette : pourquoi tu es contente de ne plus être apprentie ? Tu es une amibe maintenant... c'est pire.

Avatar du membre
Marion1916
Membre junior
Messages : 14
Enregistré le : 07 mars 2007, 11:09
Localisation : Paris
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Message par Marion1916 »

Les mathématiques servent à résoudre des problèmes de physique, ça a toujours été le cas. En général, en effet, 4 dimensions vont suffirent en physique, l'espace avec ces trois dimensions et le temps pour la quatrième. (On ne s'occupe de cette quatrième dimension que depuis les théories de la relativité d'Einstein.)

Le problème avec le Big Bang, c'est que entre l'instant t et quelques secondes après la dite explosion, toutes les règles de la physique que nous connaissons ne peuvent pas s'appliquer: trop de densité, trop d'Energie en un seul point singulier. Bref celà dépasse totalement toutes nos théories en physique. Il faut effectivement créer de nouveaux concepts, de nouvelles théories pour comprendre comment ça c'est passé. C'est ça en général que l'on fait en physique: on essaye de comprendre le comment et le pourquoi.

En général, on crée une théorie, et on vérifie que l'expérience ne l'infirme pas. On ne peut pas prouver une théorie par l'expérience, on peut juste dire que pour l'instant l'expérience n'infirme pas la théorie. Einstein avait une image pour ça. Il se comparait à un horloger qui essayerait de construire une horloge dont les mouvements seraient exactement les mêmes que celle de la grande horloge du créateur. Il disait qu'il pourrait créer une telle horloge, mais qu'à aucun moment il ne pourrait aller ouvrir la grande horloge céleste et comparer son mécanisme à celui de la sienne.

Le problème qu'auront les scientifiques pour prouver que leur théorie est un des mécanismes probables de cette horloge, c'est qu'ils ne pourront pas reproduire le big bang pour voir s'il se déroule comme leur théorie l'imaginait. Ils essayent pourtant, dans les accélérateur de particules entre autre, ils essayent de reproduire les conditions initiales au big bang.

Les maths sont un outils pour la physique, c'est vrai que moi, je ne les ai jamais aimé, mais les mathématiciens sont probablement les seuls capables d'inventer une théorie complètement aphysique, complètement différente du monde dans lequel on vit, et qui pourrait peut-être expliquer comment le big bang s'est produit, parce que de toute façon aucune lois de la physique qui régie aujourd'hui notre monde n'exitait à cet instant là de l'histoire de notre univers. :wink:

Avatar du membre
avocette
Altruiste
Messages : 1145
Enregistré le : 08 août 2006, 22:10
Localisation : Evry
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par avocette »

aharis a écrit : Avocette : pourquoi tu es contente de ne plus être apprentie ? Tu es une amibe maintenant... c'est pire.
Juste parce qu'enfin, je change de titre, ça faisait un moment que j'étais apprenti. Bon, d'accord, j'pourrais participer plus, mais la plupart du temps, je n'ai pas l'impression que j'ai quelque chose d'intelligent à rajouter... surtout lorsqu'il s'agit d'asexualité... :oops: :oops:

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Message par aharis »

Marion1916 a écrit :... mais les mathématiciens sont probablement les seuls capables d'inventer une théorie complètement aphysique, complètement différente du monde dans lequel on vit, et qui pourrait peut-être expliquer comment le big bang s'est produit, parce que de toute façon aucune lois de la physique qui régie aujourd'hui notre monde n'exitait à cet instant là de l'histoire de notre univers. :wink:
Merci d'avoir confirmé mes doutes sur les dimensions. Tu a réussi a expliquer simplement des concepts compliqués, merci pour mes neurones. Oui les maths seront apparemment la seule solution pour expliquer le Big Bang, (on arrive bien a créer des paysages en 3D avec les fractals, ce qui veut dire que la nature suit sans doutes des lois mathématiques ?).
Pourquoi alors ne pas faire de même avec le Big Bang ? Mais bon... Je me demande si d'abord il ne faudrait pas observer l'univers de manière plus précise : la NASA vient tout juste de concevoir un satellite capable de "voir le fond de l'univers"... D'après ce que j'ai entendu, la lumière qu'il pourra capter sera si ancienne qu'on pourra même remonter le temps jusqu'à 300 000ans après le Big Bang !!!!! :shock:
Vivement les résultats : on pourra tous en profiter : vous avez vu le site http://www.nasa.gov ? Magnifique.

---> il faudrait leur dire d'arrêter leurs essais de Big Bang avec les accélérateurs de particules : je ne crois pas qu'il y ait assez de pompiers sur terre pour éteindre l'explosion qui s'en suivra si par malheur l'expérience est concluante.... (il y a eu un docu fiction sur Arte je crois il y a quelques mois, supposant que ce type d'accident était possible....... mais c'était un trou noir dans le film, pas un big bang... heu là, les pompiers peuvent pas faire grand chose non plus)

avocette : tu n'est pas obligée de parler d'asexualité : ici, par exemple, c'est "philosophie et politque"... :D
:mrgreen:

Avatar du membre
Marion1916
Membre junior
Messages : 14
Enregistré le : 07 mars 2007, 11:09
Localisation : Paris
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Message par Marion1916 »

--> il faudrait leur dire d'arrêter leurs essais de Big Bang avec les accélérateurs de particules : je ne crois pas qu'il y ait assez de pompiers sur terre pour éteindre l'explosion qui s'en suivra si par malheur l'expérience est concluante.... (il y a eu un docu fiction sur Arte je crois il y a quelques mois, supposant que ce type d'accident était possible....... mais c'était un trou noir dans le film, pas un big bang... heu là, les pompiers peuvent pas faire grand chose non plus)
C'est clair, de toute façon personne n'aurait le temps d'appeler les pompiers si ça se produisait!! :lol:

Mais c'est la recherche, et personne ne peut l'arrêter, c'est le propre de l'homme que de chercher des réponses, mais il n'est pas toujours ravi de ce qu'il trouve. Il y a une vintaine d'année, TF1 a diffusé un téléfilm franco-canadien qui s'appellait "la course à la bombe", et qui parlait de la découverte de la bombe atomique. Ils avaient mis une petite phrase en avant de leur téléfilm qui disait "L'ennui est qu'une invention ne se désinvente pas. La bombe atomique fait désormais partie de la condition humaine" et il en va de même pour toutes les découvertes scientifiques. Nobel en sait quelque chose... Pour moi il est important qu'on continu à chercher des réponses, mais il faudrait éviter de jouer les apprentis sorciers: on a qu'une seule planête quand même :?

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Message par aharis »

Exact...
J'ai justement vu un autre exellent documentaire sur la bombe (Arte encore...) apparemment, son inventeur aurait dit : "vous êtes sûr qu'il faut la tester ? Le danger, c'est de montrer au monde que c'est possible de le faire..."

Tiens et aussi, on y apprend que c'est une femme (hum) qui a eu en premier l'idée de bombarder le noyau d'un atome pour voir ce qui se passe...
Merci de cadeau, franchement, moi, le progrès technique, je ne suis pas tout le temps pour... J'ai trop peur de ce qu'il se passera le jour où ça tombera entre des mauvaises mains...
(ça va forcément arriver un jour)
Modifié en dernier par aharis le 27 mars 2007, 20:13, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Aurélius
Apprenti
Messages : 51
Enregistré le : 18 mars 2007, 21:11
Localisation : France.
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par Aurélius »

aharis a écrit :Exact...
J'ai justement vu un autre exellent documentaire sur la bombe (Arte encore...) apparemment, son inventeur aurait dit : "vous êtes sûr qu'il faut la tester ? Le danger, c'est de montrer au monde que c'est possible de le faire..."

Tiens et aussi, on y apprend que c'est une femme (chercheur juive allemande) qui a eu en premier l'idée de bombarder le noyau d'un atome pour voir ce qui se passe...
Merci de cadeau, franchement, moi, le progrès technique, je ne suis pas tout le temps pour... J'ai trop peur de ce qu'il se passera le jour où ça tombera entre des mauvaises mains...
(ça va forcément arriver un jour)

--> http://www.armees.com/Les-vieux-dangers ... ,2347.html
"Qui vit de combattre un ennemi a tout intérêt de le laisser en vie."
Friedrich Nietzsche.

Avatar du membre
Marion1916
Membre junior
Messages : 14
Enregistré le : 07 mars 2007, 11:09
Localisation : Paris
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Message par Marion1916 »

Pour te répondre Aharis, c'est effectivement Liz Meitner, Juive autrichienne, en exil en suède en 1938 qui a compris avec son neveu Otto Frisch, que lors qu'un atome d'uranium est bombardé par des neutrons : il se scinde en deux. C'est elle qui a donné le nom de "fission nucléaire" à ce phénomène en référence à la fission cellulaire des biologistes.

Mais rassure-toi, il ne sert à rien de faire de l'anti-sémitisme primaire dans ce cas là, car Irène et Frédéric Joliot-Curie auraient fait la même découverte quelques mois plus tard si la France n'avait pas été envahi par l'Allemagne, de même qu'Enrico Fermi aurait pu la faire, et aurait dû la faire s'il n'avait pas dû quitter l'Italie fasciste à cause de sa femme qui faisait partie du "problème juif". Le partenaire scientifique de Liz Meitner, l'allemand Otto Hahn est celui qui a fait les vérifications expériementales qui ont permis à Liz d'en conclure l'existence de la fission nucléaire.

Enfin, c'est l'américain Robert Oppenheimer, sous la direction du Général Leslie Groves qui ont construit cette bombe.

Sache aussi qu' Einstein, Fermi, Szilard et de nombreux scientifiques qui avaient travaillé sur cette bombe ont signé des pétitions au président Roosevelt pour que cette arme ne soit pas testée sur les japonais. Ils craignaient juste qu'Hitler parvienne à construire cette bombe avant eux. Quand le troisième reich est tombé, ils ont voulu tout arrêter... Mais la lettre à Roosevelt est tombée sur sa table de nuit, deux jours après sa mort : le 12 avril 1945, et c'est Truman qui a décidé de l'utiliser sans se soucier des dégats.

Donc, oui, la fission a été "découverte" par une juive, mais c'est après de long effort de recherche EUROPEENNE, et un effort de guerre AMERICAIN que la bombe atomique a pu voir le jour.

Il faut se mettre à la place de ces gens là, à cette époque, pour comprendre que face à la montée de fascisme, face aux découvertes révolutionnaires qui avaient cours à cette époque, ces savants ne pouvaient que construire cette bombe, et qu'ils pensaient sauver le monde libre en le faisant...

Répondre