Les médias et l'affaire Griveaux

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Répondre
Avatar du membre
Virgil21
Adepte
Messages : 221
Enregistré le : 12 août 2019, 19:48
Pronom : Il
A aimé : 51 fois
A été aimé : 67 fois

Les médias et l'affaire Griveaux

Message par Virgil21 » 14 févr. 2020, 21:38

Bon un politique qui tombent à causes d'une affaires sexuelle c'est pas la première fois. On peut trouver à redire sur le coté judicieux qu'un candidat (personnage publique) fasse des vidéos de son sexe puis les envoient à quelqu'un (même si ce quelqu'un avait été sa femme) mais bon.., ça relève de la vie privée en principe. Idem sur le fait que ces photos ne s'adressent pas à sa femme (apparemment enceinte) mais à une autre femme qu'il "draguais" par textos. L'infidélité sa relève de la vie privée.

Par contre je suis plus perplexe sur le traitement de cette affaire par les médias. Tous expliquent la démission à cause d'images à caractère sexuel révélées sur le net. Et tous ou presque occultent le contexte. Ils sont incapables d'expliquer d'où viennent ces images (c'est "internet"), le destinataire et donc l'éventuel infidélité du mec.
Là où cela deviens très con pour eux c'est que cette affaire est si viral que les gens savent pour le contexte (même sans réseaux sociaux) et sont donc témoins que les médias ne traitent que de 50% du truc. Même pas capable de donner les infos avec du gros conditionnel.

Que les politiques soient d'une incompétence qui confère à la stupidité est une chose, mais que les médias ne soient pas foutu de faire leur job théorique (donner des infos et du contexte à ces infos) et qu'on puisse le constater de manière aussi (toujours plus?) flagrante...
Je sais pas si le mot de censure est approprié pour ce cas, mais cette "retenue" évidente posent quand même question.

C'est un peu comme si à l'époque, DSK avait dit "J'ai des problème avec la justice Américaine, une femme à porter plainte contre moi donc je ne ferais pas la présidentielle".

Info minimaliste - Zéro contexte
Médiacratie poubelle Inc
A voir comment ça évolue..
Flectere si nequeo superos, Acheronta movebo

choooj
Ascendant
Messages : 1085
Enregistré le : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 160 fois
A été aimé : 190 fois

Re: Les médias et l'affaire Griveaux

Message par choooj » 15 févr. 2020, 00:37

De mon point de vue la seule information qui mérite d'être médiatisée, c'est le programme des différentes équipes candidates et les enjeux/préoccupations des parisiens. (vie chère, accès au logement, maintien d'un tissu économique local et lutte contre le chômage, accès et qualité des soins de santé, circuler facilement dans et autour de Paris, sécurité, gestion responsable des deniers publics...)

Les priorités stratégiques d'un territoire sont des décisions collégiales. L'homme ou la femme providentielle n'existe plus et il me paraît sage d'écarter toute figure politique perturbatrice afin d'assainir le débat et permettre à une équipe d'aller au bout de sa campagne. Les parisiens sélectionneront in fine le projet qui les représente le mieux, démocratiquement.

Avant tout, ce que cette affaire révèle, c'est que nos données privées sont accessibles et usurpables. Seul notre anonymat nous protège, mais à quel point sommes nous anonymes ? En tout cas, dès que l'on attire un peu de lumière à soi on s'expose aux supputations d'un arnaqueur ou au désir de vengeance d'un (ex)proche. Ce n'est pas le subversif Piotr Pavlenski qui a hacké tout seul les communications privées de B. Grivaux. Il y'a probablement des groupes de pirates professionnels qui moissonnent et revendent les infos des peoples. Peut-être que "l'ex petite amie" aura oublié ostensiblement son smartphone sur la table, le temps d'aller se poudrer. Le crime profite à ceux qui cherchent la notoriété dans le monde de la revente de data privés et dans le monde artistique.

De façon tout à fait secondaire, on peut se demander pourquoi tant de mecs s'excitent à envoyer des photos/vidéos de leur sexe.
Petit extrait d'un article qui date d'il y' a 3 ans (car ce type d'affaires est récurrent) :
"cette survalorisation du pénis se tient pourtant davantage sur des facteurs culturels que scientifiques.
Les petits garçons grandissent avec l’idée que leur pénis est la chose la plus importante du monde. C’est un raisonnement autocentré.
Et banalement, ils pensent que la personne en face a forcément envie de voir… La dick pic ne serait alors que le fruit d’une mauvaise éducation ?"

Avatar du membre
Virgil21
Adepte
Messages : 221
Enregistré le : 12 août 2019, 19:48
Pronom : Il
A aimé : 51 fois
A été aimé : 67 fois

Re: Les médias et l'affaire Griveaux

Message par Virgil21 » 15 févr. 2020, 04:25

choooj a écrit :
15 févr. 2020, 00:37

Les priorités stratégiques d'un territoire sont des décisions collégiales. L'homme ou la femme providentielle n'existe plus et il me paraît sage d'écarter toute figure politique perturbatrice afin d'assainir le débat et permettre à une équipe d'aller au bout de sa campagne.
Moi il me paraît sage d'écarter toute figure politique représentative tout court, marre de transférer nos irresponsabilités à des marionnettes imposées et pseudo-responsables jouant plus ou moins bien de la flutes et le plus souvent magouillant pour décompenser.
choooj a écrit :
15 févr. 2020, 00:37
Avant tout, ce que cette affaire révèle, c'est que nos données privées sont accessibles et usurpables. Seul notre anonymat nous protège, mais à quel point sommes nous anonymes ? En tout cas, dès que l'on attire un peu de lumière à soi on s'expose aux supputations d'un arnaqueur ou au désir de vengeance d'un (ex)proche. Ce n'est pas le subversif Piotr Pavlenski qui a hacké tout seul les communications privées de B. Grivaux. Il y'a probablement des groupes de pirates professionnels qui moissonnent et revendent les infos des peoples.
Intéressant ce glissement de politique à "people". Il y aurait beaucoup à dire sur ce transfert sémiologique qui est peut être plus parlant dans l'imaginaire collectif que ce que l'on croit ( qui peut avoir plusieurs niveaux de lecture).
Pour la protection des données et de la vie privée je dirais que c'est un peu le retour de bâton technologique. Et puis les pirates existaient bien avant le web.
choooj a écrit :
15 févr. 2020, 00:37
Peut-être que "l'ex petite amie" aura oublié ostensiblement son smartphone sur la table, le temps d'aller se poudrer. Le crime profite à ceux qui cherchent la notoriété dans le monde de la revente de data privés et dans le monde artistique.
Bien d'accord avec ça, et ce type d'hypothèse de portable oublié me parle aussi.
choooj a écrit :
15 févr. 2020, 00:37
De façon tout à fait secondaire, on peut se demander pourquoi tant de mecs s'excitent à envoyer des photos/vidéos de leur sexe.
Education oui, ego, pulsion de vie naturel détournée par l'entropie, l'homme reste un animal après tout, il n'est pas toujours aussi libre que ce qu'il croit. J'ai vu les texto du monsieur et el plus "comique" c'est comment il arrive à mélanger vouvoiement, langage chatié avec gros plans de son intimité.. Pas peur des extrêmes pour un "centriste" le mec. :lol:
Flectere si nequeo superos, Acheronta movebo

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3749
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 642 fois
A été aimé : 954 fois

Re: Les médias et l'affaire Griveaux

Message par Baelfire » 15 févr. 2020, 10:16

choooj a écrit :
15 févr. 2020, 00:37
De mon point de vue la seule information qui mérite d'être médiatisée, c'est le programme des différentes équipes candidates et les enjeux/préoccupations des parisiens. (vie chère, accès au logement, maintien d'un tissu économique local et lutte contre le chômage, accès et qualité des soins de santé, circuler facilement dans et autour de Paris, sécurité, gestion responsable des deniers publics...)
Je suis on ne peut plus d'accord avec ça. C'est tout ce qui devrait nous être livrés. Le hic c'est que les campagne politiques ce n'est pas sexy et que les gens ont eu une période où ils s'en sont désintéressés. Qu'à cela ne tienne : créons des buzz comme en Amérique !

Leur vie privée ne nous regarde absolument pas. Franchement j'ai pas envie de savoir tous ces trucs. Limite si je ne me sens pas agressée par ce type d'informations poubelles que je suis obligée d'entendre, de voir. Ce qui nous regarde c'est si ces représentants politiques font des choses illégales dans leur vie privée. Là d'accord.

Ce monde est particulier et n'a rien à voir avec le notre. Tout est bon pour faire tomber un(e) cadidat(e) dangereux et on emploie tous les moyens possibles pour y parvenir. Les hackers ont de beaux jours devant eux puisqu'ils sont majoritairement embauchés par le gouvernement et...par les partis politiques les plus riches. Si il faut chercher une info ou la créer ce n'est pas un soucis. Et quand on a rien de bien sérieux on s'attaque à la vie privée. Voilà. C'est plus facile que d'essayer de battre son adversaire à la loyale puisque les gens se scandalisent pour tout et pour rien désormais.

Cette pratique est totalement écoeurante. Mais tant que ça fonctionne ils n'ont absolument aucune raison de s'en priver. Ca serait à nous grand publique d'effacer ça en en relayant pas en ignorant ce type d'informations. Plus ça va et plus c'est à nous d'éduquer nos médias...

Si vous ne connaissez pas la série "the good wife" je vous la conseille. On est dans les coulisses d'un candidat politique c'est très intéressant. Même si ça reste de la fiction
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Virgil21
Adepte
Messages : 221
Enregistré le : 12 août 2019, 19:48
Pronom : Il
A aimé : 51 fois
A été aimé : 67 fois

Re: Les médias et l'affaire Griveaux

Message par Virgil21 » 15 févr. 2020, 14:14

Baelfire a écrit :
15 févr. 2020, 10:16
Je suis on ne peut plus d'accord avec ça. C'est tout ce qui devrait nous être livrés. Le hic c'est que les campagne politiques ce n'est pas sexy et que les gens ont eu une période où ils s'en sont désintéressés. Qu'à cela ne tienne : créons des buzz comme en Amérique !
Leur vie privée ne nous regarde absolument pas. Franchement j'ai pas envie de savoir tous ces trucs. Limite si je ne me sens pas agressée par ce type d'informations poubelles que je suis obligée d'entendre, de voir. Ce qui nous regarde c'est si ces représentants politiques font des choses illégales dans leur vie privée. Là d'accord.
C'est vrai mais je crois que cela s'explique par la schizophrénie du monde politique et de la moralisation progressive de la société. L'infidélité n'a rien d'illégale seulement certains d'entre eux vendent la soupe en se "people-isant". Mettant en scène leur vie privée pour donner une image intime censée appuyer des postures, les rendre plus sympa.., etc.
A partir du moment ou la communication se perds la dedans, joue avec le feux, faut pas s'étonner que la morale puisse suivre et condamner/cramer les contradictions éventuelles. Même si celui là en particulier n'a pas fait les unes de Gala avec sa femme (j'en sais rien en vrai), à partir du moment où certains le font c'est finis, la transformation du politique en people s'opère dans la tête des gens (à différents degrés).
Bref si sur le fond c'est de la poubelle, sur la forme il y à des explications logiques à ce que ce genre de buzz arrivent, illégalités ou non.
Baelfire a écrit :
15 févr. 2020, 10:16
Ce monde est particulier et n'a rien à voir avec le notre. Tout est bon pour faire tomber un(e) cadidat(e) dangereux et on emploie tous les moyens possibles pour y parvenir. Les hackers ont de beaux jours devant eux puisqu'ils sont majoritairement embauchés par le gouvernement et...par les partis politiques les plus riches.
Euh si tu as des sources je suis curieux. La diversité des hackers est énorme, je trouve réducteur d'en faire un même panier et fort de café de dire qu'ils sont tous soudoyés par un organisme politique. De mon point de vu le hack n'est pas différent de l'économie, c'est une façon détournée de faire de la politique. Rentabilités pécunières et persuasives efficaces derrière ou non.
Baelfire a écrit :
15 févr. 2020, 10:16
Si il faut chercher une info ou la créer ce n'est pas un soucis. Et quand on a rien de bien sérieux on s'attaque à la vie privée. Voilà. C'est plus facile que d'essayer de battre son adversaire à la loyale puisque les gens se scandalisent pour tout et pour rien désormais.
Cette pratique est totalement écoeurante. Mais tant que ça fonctionne ils n'ont absolument aucune raison de s'en priver. Ca serait à nous grand publique d'effacer ça en en relayant pas en ignorant ce type d'informations. Plus ça va et plus c'est à nous d'éduquer nos médias...
Moi je conseille le documentaire "les nouveaux chiens de garde".
Intéressant du point de vu de la communication et de la compromission des médias (avec le monde politique et l'argent). La moralisation exacerbée est évidemment critiquable, mais quand tu voit Trump aux Etats-unis qui fait l'exhaltation de l'absence de morale via ses actes ou discours, on peut se dire qu'il faudrait être capable de trouver un milieu entre les deux. Entre tendance de puritanisme et tendances trop immorales.

Bref pour éviter ce genre d'affaire (toxiques pour tout le monde) il serait peut être judicieux de renoncer à la culture du chef unique un jour.
On remplace notre maire par un Triumvirat composé d'un comptable, d'un psychologue et d'un juriste, qui font de la communication concertée, si possible égale et basta.
Les têtes de gondole qui font toutes plus de théatre qu'autre chose perso c'est pas mon trip.
Moins de république monarchique, plus de république d'inspirations Romaine et respect de la vie privé pour tous et par tous.
Oh et nationalisation des médias of course. :wink:
Flectere si nequeo superos, Acheronta movebo

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4218
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 31 fois
A été aimé : 62 fois
Contact :

Re: Les médias et l'affaire Griveaux

Message par cyclodocus » 16 févr. 2020, 09:12

la vie privée des politiques ne m'intéresse pas
MAIS
1/ quand on affiche publiquement sa vie privée pour s'offrir une bonne image morale au bon peuple, un peu normal qu'il y ait un effet boomerang si c'est se moquer de lui en ayant une vie dissolue
2/ représenter le peuple exige normalement une moralité supérieure à la moyenne. Normal de tomber quand on dépasse les bornes et les lois
3/ un représentant se doit de garder la tête froide. si c'est pour être gouverné par son entrejambes, ou par d'autres qui se serviraient de ses penchants pour le faire changer d'avis, c'est pas bon, donc, oui, dehors

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenator
Messages : 1522
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 428 fois
A été aimé : 333 fois

Re: Les médias et l'affaire Griveaux

Message par Grignoteuse de bouquins » 16 févr. 2020, 10:10

J'ai remarqué que c'était médiatisé d'une manière bizarre parce que quand je regardais les infos, un journaliste à dit d'un coup "c'est bien fait pour lui". Elle est où la neutralité on m'explique ? :lol:

Sinon même si c'est sa vie privée, je me dis que si il n'est pas honnête sur cette partie là de sa vie alors qu'il se donnait une image de père modèle ect, c'est qu'il ne sera pas honnête dans la politique qu'il mènera.
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4218
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 31 fois
A été aimé : 62 fois
Contact :

Re: Les médias et l'affaire Griveaux

Message par cyclodocus » 17 févr. 2020, 09:27

de toute façon
c'est pas à un A que ça arriverait ce genre de truc :joint: :joint:

Avatar du membre
clotaire
AVENant
Messages : 3049
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 612 fois
A été aimé : 590 fois

Re: Les médias et l'affaire Griveaux

Message par clotaire » 17 févr. 2020, 10:31

Des fois je me dis que c'est presque une aubaine pour lui, l'occasion de se retirer d'une campagne qui de toute façon tournait au fiasco, après Central Park à Gare de l'Est et une fronde incompréhensible contre les bus articulés, il était à court d'idées saugrenues^^ En gros je vois ça un peu comme la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3749
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 642 fois
A été aimé : 954 fois

Re: Les médias et l'affaire Griveaux

Message par Baelfire » 17 févr. 2020, 10:40

Virgil21 a écrit :
15 févr. 2020, 14:14
Euh si tu as des sources je suis curieux.
Dès que je retrouve je te file ça. En attendant tu peux toujours aller te promener dans la section protection informatique du bâtiment qui gère tes impôts et leur faire un ptit coucou... :roll: .

En tous cas je suis bien heureuse d'habiter dans une ville à taille humaine où on s'en fiche de la privée du maire et du conseil municipal. La seule chose qui compte c'est le bien être des habitants.

Très mal à l'aise de constater à quel point c'est facile de faire tomber un candidat à cause de sa vie privée. Qu'est ce que ça peut faire ses penchants sexuels, culinaires ou je ne sais quoi tant que ce n'est pas illégal ? Est ce que c'est pour ça que ça en ferait un mauvais maire ? Vous êtes pareil au travail qu'à la maison vous ?

Franchement je ne peux pas adhérer à ça. Et je suis dégoûtée de voir que des gens nourrissent ce processus. Après ce n'est pas personnel puisque je ne connais pas ce Griveaux. C'est la manière de faire que je trouve malsaine. C'est de l'anti jeux et il ne faut vraiment avoir aucun honneur, aucune dignité pour en arriver là. Personne ne peut être blanc comme neige on trouvera toujours quelque chose à reprocher (AAAARGH il s'est pris un radar !!! Comment voulez vous qu'il gère la sécurité routière :ignit: ?????) A chaque élection on y a droit maintenant. Idiocratie...
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Virgil21
Adepte
Messages : 221
Enregistré le : 12 août 2019, 19:48
Pronom : Il
A aimé : 51 fois
A été aimé : 67 fois

Re: Les médias et l'affaire Griveaux

Message par Virgil21 » 17 févr. 2020, 13:55

Baelfire a écrit :
17 févr. 2020, 10:40
Dès que je retrouve je te file ça. En attendant tu peux toujours aller te promener dans la section protection informatique du bâtiment qui gère tes impôts et leur faire un ptit coucou... :roll: .
Au risque de me répéter, accuser les Hackers d'être tous corrompus par le pouvoir de l'argent (qu'il viennent d'organisme politique ou non) c'est exactement comme accuser les économistes d'être tous des capitalistes ultra libéraux. Ce n'est pas parce qu'ils sont plus visibles (ou même "pseudo" majoritaires) qu'il faut tous les mettre dans le même panier. Il y en a juste des plus visibles que d'autres, point.
Sinon dans la même logique cela reviens un peu à expliquer au premier Alien que tu croise dans la rue que l'espèce humaine est exclusivement hétérosexuel pratiquante et romantico-dépendante. :mrgreen:
Baelfire a écrit :
17 févr. 2020, 10:40

Très mal à l'aise de constater à quel point c'est facile de faire tomber un candidat à cause de sa vie privée. Qu'est ce que ça peut faire ses penchants sexuels, culinaires ou je ne sais quoi tant que ce n'est pas illégal ? Est ce que c'est pour ça que ça en ferait un mauvais maire ? Vous êtes pareil au travail qu'à la maison vous ?
Franchement je ne peux pas adhérer à ça. Et je suis dégoûtée de voir que des gens nourrissent ce processus. Après ce n'est pas personnel puisque je ne connais pas ce Griveaux. C'est la manière de faire que je trouve malsaine. C'est de l'anti jeux et il ne faut vraiment avoir aucun honneur, aucune dignité pour en arriver là.
Pour le cas ici il n'y aurais pas eut de hacks, juste un ex-flirt qui balance du dossier car elle serait plus ou moins poussée à le faire par son nouveaux compagnon. Si la dame est une avocate elle est consciente de ces actes (d'enregistrement et de divulgation), des conséquences de ces derniers et il va être difficile de prouver qu'elle à fait ça pour de l'argent par exemple.
Encore une fois si c'est un geste purement politique, je trouve que ça s'inscrit dans la droite lignée des politiques qui exposent toutes leurs petites famille à table le dimanche midi aux grands journaux people ou sur les réseaux sociaux. Dans une société d'image si tu ouvre la porte (aux indiscrétions privées) faudrais pas faire les étonnés lorsqu'elle reviens en arrière pour te claquer au nez. Celà n'enlève pas son statut de victime (d'un préjudice morale) à Griveaux c'est sur, et vu les éléments il gagnera surement son procès.

La situation de ce cas est malsaine car la situation générale l'est aussi. On ne connait pas le futur par contre on peut supposer que si le mec se permet de "draguer" des femmes avec son sexe lorsqu'il était simple candidats au primaires du partis présidentiel, son "futur" métier de Maire aurais été affecté par son comportement oui. Imagine le guss était déjà insultant avec les autres candidats de son propre partis (avant le bug Vilani), qu'est ce que cela aurait donné avec ses "futurs" opposants politique au conseil municipale..? Point de vu moral je trouve pas choquant que ces questions se posent..
La manière de le descendre est choquante oui, illégale aussi, mais perso je doute fortement qu'on soit arriver à ce genre d'extreme totalement par hasard. (Sous entendus le zéro honneur et la bétise psychologique se situe dans les deux camps).
Flectere si nequeo superos, Acheronta movebo

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3749
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 642 fois
A été aimé : 954 fois

Re: Les médias et l'affaire Griveaux

Message par Baelfire » 17 févr. 2020, 14:27

Virgil21 a écrit :
17 févr. 2020, 13:55
Au risque de me répéter, accuser les Hackers d'être tous corrompus par le pouvoir de l'argent (qu'il viennent d'organisme politique ou non) c'est exactement comme accuser les économistes d'être tous des capitalistes ultra libéraux.
Je n'ai jamais accusé les hackers. Ce n'est pas de la corruption c'est un métier officiel avec un salaire. Ca n'a rien à voir avec le fait de pirater des sites en juif dans sa cave dans le seul but d'emmerder le monde.

Si j'avais en ma possession des données confidentielles importantes à protéger ou à trouver je ferais moi aussi appel à eux. Y a pas de mal à s'entourer de gens doués dans leurs domaines. Encore faut-il pouvoir se les payer. Ce que le Gouvernement et les partis politiques importants arrivent à faire. Donc je suis jamais surprise des dossiers qui peuvent sortir. Rien n'est plus privé c'est un fait. Mais de là à l'exposer au grand jour c'est lamentable. Et avant que tu partes en canon sur le "tu accuses les hackers de diffuser des infos privées" j'ai pas dit que la décision leur revenait.

Pour en revenir à l'affaire Griveaux, qui a mis ça à jour ? Piotr Pavlenski. Je vous invite à aller voir sa bio, avec qui il est pote, avec qui il est en couple, quels sont ses intérêts et à quel point il est équilibré dans sa tête. Et surtout le pouvoir qu'il peut avoir à travers ses relations et le mal qu'il peut faire. En relayant ce qu'il nous envoie et en le commentant on soutient indirectement cet...homme.

Mais ça tout le monde s'en fiche. Tout ce qui compte c'est que Griveaux soit un dépravé le vilain !!!
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Virgil21
Adepte
Messages : 221
Enregistré le : 12 août 2019, 19:48
Pronom : Il
A aimé : 51 fois
A été aimé : 67 fois

Re: Les médias et l'affaire Griveaux

Message par Virgil21 » 18 févr. 2020, 03:37

Encore une fois je vais me répéter car problème de définition:
Non tous les hackers ne sont pas identiques et non hacker n'est pas forcement un "métier".
Les White et Blue Hat qui travaillent chez du privé ou du public leurs métier c'est ingénieur informatique (spécialisé).
Les Grey font de la "prévention" plus ou moins licite, les black font de l'illicite (tendance Anar en gros) et les Hacktivistes mélangent informatique avec défense de certaines causes (style désobéissance civil sur le web).
Le hack il faut d'abord le voir comme une passion, pouvant mener ensuite à différentes voies.
Faire de l'argent avec (ou non)et le comment faire sont des questions de philosophies personnelles.
Donc oui il y a des embauches de certains (voir des débauches) mais c'est abusif de vouloir faire trop de réductions sur un terme qui englobe un tel macrocosme. Il y à la série Mr.Robot qui est pas mal sur le sujet si tu veux.

La notion de vie privée est certes remise en question de nos jours vu le nombre de choses informatisées, mais il reste encore certains degrés de contrôle et des dégrés d'exposition que tu peux choisir d'adopter ou éviter. On peut aussi questionner la notion de liberté dans les comportements "mimétiques" de chacuns c'est vrai, mais les politiques dont le métier est de faire de la comm la majeur partie du temps devraient en théorie être "exemplaires" au moins à ce niveau.
D'autant que certains arrivent à des grosses reponsabilités et sont sujets à de potentiels chantages le jour où c'est en Black hat qui déniche ce type de dossier.
Si tu le permet je partirais en canon sur rien, "les outils" ont juste parfois bons dos et d'autres fois le blâme est justifié (l'activisme rémunéré existe aussi). Sinon j'essai d'expliquer mon ressentis qui est : contre la méthode, pas étonné que cela arrive au vu du contexte, douteux de l'honneteté de la victime (ce qui ne veut pas dire qu'elle mérite) et soucieux de ce que des néophytes pourraient provoqué par leur légèreté, à l'insu de leur plein grès ou non.

Le Russe est peut être un Joker ou un Joker déguisé idk, donc faire de la morale sur sa vie bof, j'en ferais pas beaucoup plus que pour Griveaux en disant que la folie à parfois du "positif" aussi et qu'il ne me semble pas honnête non plus. A choisir entre les deux je voterais donc blanc. :wink:
Flectere si nequeo superos, Acheronta movebo

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité