Un crush sur un personnage de fiction ?

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1616
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 257 fois
A été aimé : 460 fois

Re: Un crush sur un personnage de fiction ?

Message par Aphélie » 19 oct. 2019, 20:37

Alors attention, on parle de fiction, pas d'irl. C'est pas parce que j'adore Hannibal que je voudrais être sa bff s'il existait. Si les hommes ont mauvaise réputation avec les femmes ils n'ont qu'eux à blâmer. :D Mais concrètement, c'est pas du tout surprenant que dans le cinéma les femmes tendent à s'intéresser/s'identifier plus aux méchants qu'aux héros. Surtout quand on prend des exemples comme Loki ou Kylo Ren qui ont des traits explicitement féminins (je pourrais même parler du queercoding qui est très présent chez les vilains, mais je vais pas me lancer là-dedans parce que ça déborde un peu du sujet). Déjà physiquement, ils ont une apparence plutôt androgyne, mais même niveau caractère, ils ont une certaine sensibilité, ils sont manipulateurs, et privilégient en général la ruse à la force brute. Autant de choses qui ont toujours été associées à la féminité (sorcières toussa toussa). C'est pas vraiment étonnant qu'on se retrouve là-dedans, qu'on s'identifie à ces personnages et que bien souvent on leur souhaite un arc de rédemption.

Le contraste est particulièrement flagrant avec Loki et Thor qui incarnent complètement la dualité lune/soleil, traditionnellement associés à la féminité/masculinité (c'est visible jusque dans leur code de couleurs froides/chaudes si vous regardez). Thor répond à l'idéal masculin tel qu'imaginé par les hommes : ce qu'ils aimeraient être. Héroïque, fort, il réfléchit peu mais il tape dur, il arrive à pécho et tout le monde le respecte (je caricature, mais à peine). Les femmes peuvent aimer Thor (après tout, on nous présente ce genre de personnage comme désirable depuis notre enfance), mais elles ne peuvent pas vraiment s'identifier à lui, parce qu'il répond à ce fantasme de virilité et de pouvoir qui nous est complètement étranger.

Ceci étant, j'aurais de quoi argumenter sur le fait que même irl, on est conditionnées à trouver les "bad guys" attirants parce que paroxysme de la virilité (allez, je l'ai pas encore dit une seule fois, je vais donc me faire plaisir : masculinité toxique !) alors qu'on est les premières à en souffrir.
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
Orchis
Adepte
Messages : 176
Enregistré le : 29 mai 2019, 23:25
A aimé : 39 fois
A été aimé : 42 fois

Re: Un crush sur un personnage de fiction ?

Message par Orchis » 20 oct. 2019, 19:43

Aphélie a écrit :
19 oct. 2019, 20:37
Surtout quand on prend des exemples comme Loki ou Kylo Ren qui ont des traits explicitement féminins (je pourrais même parler du queercoding qui est très présent chez les vilains, mais je vais pas me lancer là-dedans parce que ça déborde un peu du sujet). Déjà physiquement, ils ont une apparence plutôt androgyne, mais même niveau caractère, ils ont une certaine sensibilité, ils sont manipulateurs, et privilégient en général la ruse à la force brute. Autant de choses qui ont toujours été associées à la féminité (sorcières toussa toussa). C'est pas vraiment étonnant qu'on se retrouve là-dedans, qu'on s'identifie à ces personnages et que bien souvent on leur souhaite un arc de rédemption.
:shock: :shock:
Moi, je n'ai jamais rien compris à cette histoire de féminité/masculinité. Du coup, je reste béate à chaque fois que je vois une analyse de ce type (en mode "ah, ça tourne autour de ça").
(Pas que je trouve le concept intelligent pour autant :roll: )
...
...
Alors, est-ce qu'un personnage comme Ulysse de la mythologie grecque est associé à la féminité ? :shock:
Et Hermès/Mercure ?

EDIT : Euh... Je risque peut-être de faire dévier le sujet initial, non ? :oops: :oops: :oops: Dites-moi en MP si vous estimez qu'il faut que je supprime mon post (je ne connais pas bien le système du forum, mais je suppose qu'on ne peut plus supprimer un post qui a reçu une réponse).

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1616
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 257 fois
A été aimé : 460 fois

Re: Un crush sur un personnage de fiction ?

Message par Aphélie » 23 oct. 2019, 17:53

Alors qu'on soit d'accord, je ne dis pas ça comme si c'était une bonne chose, au contraire, c'est super binaire et dans l'ensemble les traits qu'on associe à la féminité sont plutôt négatifs/réducteurs (j'ai évoqué le côté manipulation/ruse, mais il y a aussi en général tout ce qui est émotivité, en opposition au rationnel - on peut penser notamment au fait que l'hystérie a longtemps été considérée comme affectant uniquement les femmes, la fragilité, le mystère, l'aspect maternel, etc) tandis que bah les traits masculins sont au contraire plutôt valorisants (force, courage, logique, endurance, solidarité, etc). Et c'est complètement culturel évidemment, ça ne s'applique pas forcément à toutes les époques ou dans toutes les cultures.

Donc pour répondre à ta question je dirais que les héros grecs sont au contraire codés de façon très masculine dans l'ensemble : on insiste beaucoup sur leur héroïsme, leur force, leur loyauté, leur bravoure, etc. Le fait qu'Ulysse soit souvent décrit de par son côté rusé ne remet pas le reste en cause (encore une fois ça marche très bien en opposition avec son épouse, Pénélope, qui elle aussi est intelligente mais qui du reste a tout de la femme dévouée qui attend sagement son mari). En fait la dualité on la retrouve bien dans la mythologie grecque, avec d'un côté les dieux associés au soleil (Hélios, Apollon) en opposition aux déesses lunaires (Hécate, Séléné et Artémis). Sans parler d'Aphrodite pour la beauté, Héra pour le mariage et la fécondité, Vesta pour le foyer, soit le rôle traditionnel de la femme : être belle et rester à la maison s'occuper de la famille. Après c'est pas toujours aussi évident, on a bien Athéna en déesse de la guerre, ou les Amazones, mais comme je disais c'est culturel, il y a des théories qui soutiennent l'idée que les grecs avaient été inspirés par des peuples historiques où les femmes chevauchaient et combattaient aux côtés des hommes.

Et du coup pour revenir au sujet, tout ça c'est quelque chose qu'on retrouve beaucoup aujourd'hui encore dans les comics et le cinéma et je pense qu'instinctivement, les femmes voient cette dualité et se reconnaissent dans les traits qui leur sont associés (et qui sont le plus souvent attribués aux vilains, parce qu'on rechigne moins à les féminiser que les héros). Quelques autres exemples avec des méchants connus : le Joker, Hannibal Lecter, Norman Bates, Jareth (de Labyrinth), Tim Curry dans The Rocky Horror Picture Show, etc. Des persos qui sont par ailleurs souvent appréciés du public féminin (je plaide coupable).
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
Vince27
Ascendant
Messages : 953
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
Localisation : Centre, (Sans attache)
A aimé : 118 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Un crush sur un personnage de fiction ?

Message par Vince27 » 25 oct. 2019, 01:42

Bien sûr que les personnages de fiction on leur pardonne plus facilement. T'imagines toi passer l'éponge sur des atrocités ? Non dans la vraie vie des actes moins radicaux sont déjà considérés comme impardonnables. Faire un parallèle fiction/réalité stricto sensu est un peu exagéré.
Aphélie a écrit :
19 oct. 2019, 20:37
Si les hommes ont mauvaise réputation avec les femmes ils n'ont qu'eux à blâmer. :D
Précision : mauvaise réputation qu'auprès des femmes qui portent des œillères (Celles du genre à s'entichez que de salauds et à psalmodier "tous des salauds", ça ne nuit qu'à elles-mêmes). Et ces femmes là sont inintéressantes à la longue. Donc ça fait une belle jambe aux hommes respectueux de passer sous leur radar. :P Et plus de place à leurs yeux pour les femmes aux consciences éveillées.
Aphélie a écrit :
19 oct. 2019, 20:37
Ceci étant, j'aurais de quoi argumenter sur le fait que même irl, on est conditionnées à trouver les "bad guys" attirants parce que paroxysme de la virilité (allez, je l'ai pas encore dit une seule fois, je vais donc me faire plaisir : masculinité toxique !) alors qu'on est les premières à en souffrir.
Moi qui croyais que tu faisais mine de pas comprendre ce que je sous entendais.
Le déconditionnement, c'est la clef.
Moralité, ne pas nuire.
"...et ne pas faire chier ceux qui ne nuisent pas" (M.Phi)

Avatar du membre
Orchis
Adepte
Messages : 176
Enregistré le : 29 mai 2019, 23:25
A aimé : 39 fois
A été aimé : 42 fois

Re: Un crush sur un personnage de fiction ?

Message par Orchis » 25 oct. 2019, 07:27

De mon côté, ça doit juste être le côté "bad" qui me fascine. :lol: Par exemple, j'adore les personnages de Missy dans Doctor Who et de Shina dans Saint Seiya qui ont de bels arcs de rédemption (dans la vraie vie, je ne les approcherais pas à moins de 500 mètres :wink: ).

Pour situer le personnage de Missy, une de ces répliques : "You know, back in the day, I burned an entire city to the ground just to see the pretty shapes the smoke made."

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1616
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 257 fois
A été aimé : 460 fois

Re: Un crush sur un personnage de fiction ?

Message par Aphélie » 25 oct. 2019, 13:20

Vince27 a écrit :
25 oct. 2019, 01:42
Bien sûr que les personnages de fiction on leur pardonne plus facilement. T'imagines toi passer l'éponge sur des atrocités ? Non dans la vraie vie des actes moins radicaux sont déjà considérés comme impardonnables. Faire un parallèle fiction/réalité stricto sensu est un peu exagéré.
C'est toi qui a ramené cette analogie (je suppose que ça se voulait drôle, mais on va pas faire comme si c'était pas une opinion souvent rencontrée avec sérieux), donc je trouve ça amusant que tu me reprennes comme si j'exagérais.
Vince27 a écrit :
25 oct. 2019, 01:42
Précision : mauvaise réputation qu'auprès des femmes qui portent des œillères (Celles du genre à s'entichez que de salauds et à psalmodier "tous des salauds", ça ne nuit qu'à elles-mêmes). Et ces femmes là sont inintéressantes à la longue. Donc ça fait une belle jambe aux hommes respectueux de passer sous leur radar. :P Et plus de place à leurs yeux pour les femmes aux consciences éveillées. (...) Moi qui croyais que tu faisais mine de pas comprendre ce que je sous entendais.
Le déconditionnement, c'est la clef.
Mouais, un peu facile à dire quand t'es un mec (à plus forte raison quand tu t'identifies pas au profil bad boy, on connaît le discours des nice guys friendzonés). Les œillères sont pas arrivées de nulle-part, et encore faut-il avoir conscience qu'elles sont là pour pouvoir les enlever.

Ptet qu'au lieu de se faire une belle jambe les hommes respectueux devraient les aider à voir le problème histoire de ne pas y contribuer en regardant ailleurs, mais hein. J'imagine qu'ils ont mieux à faire. :roll:
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
Lerena
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 07 juin 2018, 14:19
A aimé : 1 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Un crush sur un personnage de fiction ?

Message par Lerena » 25 oct. 2019, 13:39

Oh my, des crushs de fiction, j'en ai tellement, je ne pourrais pas tous les lister. Les plus récents sont probablement NoHo Hank de la série "Barry", Richie et Eddie de "It chapter 2", Vanya Hargreeves de "The Umbrella Academy", Deputy So and So de "Sinister" (alors que le film est foncièrement médiocre =>) etc etc.

La plupart de mes crushs ont cette tendance à être awkward et soft (Dirk Gently de la série éponyme, Newt Scamander, Adam Raki du film "Adam" etc.), probablement parce que c'est la personnalité avec laquelle je me sentirais le plus à l'aise IRL.

Fut une époque où j'avais un crush sur Severus Snape, mais maintenant, ce n'est définitivement pas le cas (Blame Alan Rickman et ses mouvements de cape pour ce crush là *out*).
Vince27 a écrit :
25 oct. 2019, 01:42
Précision : mauvaise réputation qu'auprès des femmes qui portent des œillères (Celles du genre à s'entichez que de salauds et à psalmodier "tous des salauds", ça ne nuit qu'à elles-mêmes). Et ces femmes là sont inintéressantes à la longue. Donc ça fait une belle jambe aux hommes respectueux de passer sous leur radar. :P Et plus de place à leurs yeux pour les femmes aux consciences éveillées.
Je t'avoue que je serai curieuse de connaître ta définition "d'homme respectueux". Est-ce que tu qualifierais d'homme respectueux le mec qui m'a suivi jusqu'à mon hôtel pour insister que je sorte avec lui parce qu'il m'avait rendu service et que, je cite, "je ne suis plus une petite fille" ? Ou le gars qui a fait courir son employé derrière moi jusqu'à l'épuisement pour me donner son numéro ? Ou l'ex-voisin que j'ai pas vu depuis six mois qui m'a appelé au téléphone pour me harceler et insister que je boive un verre avec lui alors que je ne connais même pas son nom ? Ou le prof de badminton de 50 ans qui m'a appelé pour me proposer des massages et profitait de la moindre occasion lors de mes cours de sport pour me tripoter ? Ou le vieux dans le tram qui insistait pour qu'on prenne un verre et qu'on se voit juste parce que j'ai été polie avec lui lorsqu'il m'a adressé la parole ?

Tu me diras peut-être que ce ne sont que des exemples isolés (et crois-moi, j'en ai encore plein sous le coude), mais si tu avais vécu ce genre de choses constamment de la part de femmes, tu serais peut-être un peu méfiant envers la gente féminine, tu ne penses pas ?

Bref, pour rester dans le sujet, j'ai eu moi-même mes crushs pour des persos singulièrement mauvais (le plus récent étant probablement Fish Mooney dans "Gotham". I mean... This woman... :oops: ). J'aurais bien du mal à expliquer pourquoi exactement, toutefois x).

Avatar du membre
Evanescente
Acolyte
Messages : 355
Enregistré le : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 40 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Un crush sur un personnage de fiction ?

Message par Evanescente » 25 oct. 2019, 16:32

Perso, j'adore les bads guys. Mais uniquement dans l'imaginaire ; dans la vraie vie je suis comme Orchis, je ne les approche pas, en fait plus ils sont loin et mieux je me porte. J'aime aussi lorsqu'ils ont leur rédemption. Par exemple, Theon dans Game of Thrones : un personnage arrogant et je trouve, antipathique au début, et pourtant, son parcours, la fin qu'il a eue... snif... m'ont fait l'apprécier énormément. Pour rester dans GoT, Ramsey Bolton, voilà un beau spécimen de bad guy !
Afficher
Dans la réalité je fuis ce genre de personne et si je n'étais pas (peut-être) aromantique, je rechercherais plutôt un homme gentil et doux, compréhensif, blablabla... Mais bon, je me doute bien qu'il n'y a pas que moi dans ce cas !

Avatar du membre
Vince27
Ascendant
Messages : 953
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
Localisation : Centre, (Sans attache)
A aimé : 118 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Un crush sur un personnage de fiction

Message par Vince27 » 25 oct. 2019, 23:32

Lerena a écrit :
25 oct. 2019, 13:39
Vince27 a écrit :
25 oct. 2019, 01:42
Précision : mauvaise réputation qu'auprès des femmes qui portent des œillères (Celles du genre à s'entichez que de salauds et à psalmodier "tous des salauds", ça ne nuit qu'à elles-mêmes). Et ces femmes là sont inintéressantes à la longue. Donc ça fait une belle jambe aux hommes respectueux de passer sous leur radar. :P Et plus de place à leurs yeux pour les femmes aux consciences éveillées.
Je t'avoue que je serai curieuse de connaître ta définition "d'homme respectueux".

[…listing de mecs irrespectueux…]

Tu me diras peut-être que ce ne sont que des exemples isolés (et crois-moi, j'en ai encore plein sous le coude), mais si tu avais vécu ce genre de choses constamment de la part de femmes, tu serais peut-être un peu méfiant envers la gente féminine, tu ne penses pas ?
Le principe du mec respectueux, c'est de déjà pas attirer lourdement l'attention sur lui. Ce qui logiquement le rend plus discret et moins perceptible que les balourds qui ternissent l'image de l'ensemble (on est bien d'accord qu'on se passerait volontiers de ces derniers).

[HS]Je me suis déjà fait tripoter de façon non sollicitée par une fille. Déjà harcelé moralement par une voisine de classe qui me demandait chaque heure de chaque jour de sortir avec elle. Ainsi qu'être drogué et violé par une jeune femme.
Je ne compte plus le nombre de propositions salaces de demoiselles qui partaient du principe que j'étais un mec et donc forcément facile. Une autre faisant mine qu'elle allait me lire les lignes de la main, m'a sucé un doigt par surprise...
(Et d'après l'assistance, à chaque fois j'aurais dû m'estimer heureux d'être l'objet de désir de ses dames)

Pour autant je ne préjuge pas que partageant leur genre, tu es du même bois.
(bon ok, le fait que tu sois sur ce forum donne un indice ^^) [/HS]


Après je n'avais pas dans l'idée de parler des types non conviés ici, mais plutôt des choix (consentis) amoureux de certains.
Je souhaitais évoquer "l'art de choisir les mauvais types", car ce sont aussi des archétypes les "récolteur/récolteuse d'emmerdes" sauf que dans le cas de leurs conquêtes, ce sont eux qui ont fait le mauvais choix en s'amourachant de psychopathes (filles ou garçons). Dans les profils récurrents il y a aussi la personne sympa mais timide qui passe sous les radars.
Aphélie a écrit :
25 oct. 2019, 13:20
Vince27 a écrit :
25 oct. 2019, 01:42
Bien sûr que les personnages de fiction on leur pardonne plus facilement. T'imagines toi passer l'éponge sur des atrocités ? Non dans la vraie vie des actes moins radicaux sont déjà considérés comme impardonnables. Faire un parallèle fiction/réalité stricto sensu est un peu exagéré.
C'est toi qui a ramené cette analogie (je suppose que ça se voulait drôle, mais on va pas faire comme si c'était pas une opinion souvent rencontrée avec sérieux), donc je trouve ça amusant que tu me reprennes comme si j'exagérais.
J'ai pas dis que l'exagération initiale ne venait pas de moi (c'était effectivement le ressort comique). Mais sachant que je voulais provoquer nul autre chose que l'amusement... contrat rempli même si je détecte un brun trop de sérieux dans la phrase mentionnent "l'amusement" et le degré d'interprétation de ma blague de base.

Par la suite j'ai jouer sur l'ambiguïté. (C'est mon côté provoque...)
Don't feed me :cake: :oops:

En vérité, je ne me fais pas une idée obligatoirement genrée de la problématique soulevée.
Aphélie a écrit :
25 oct. 2019, 13:20
Mouais, un peu facile à dire quand t'es un mec (à plus forte raison quand tu t'identifies pas au profil bad boy, on connaît le discours des nice guys friendzonés). Les œillères sont pas arrivées de nulle-part, et encore faut-il avoir conscience qu'elles sont là pour pouvoir les enlever.

Ptet qu'au lieu de se faire une belle jambe les hommes respectueux devraient les aider à voir le problème histoire de ne pas y contribuer en regardant ailleurs, mais hein. J'imagine qu'ils ont mieux à faire. :roll:
Comme se tourner vers des personnes qui les prennent en considération et leur rendent leur marque de respect ? Oui c'est clairement ce qu'ils auraient de mieux à faire.

Malheureusement dans les fictions, ils ont eux même des œillères et ne vois pas le garçon ou la fille adorable qu'ils ont eux même friendzonée. :ouhla:

Qui n'a pas déjà eu un crush pour l'ami(e) amoureuse/x friendzoné(e) par le/la protagoniste friendzoné(e) par la/le personnage badass ? :mrgreen:
Moralité, ne pas nuire.
"...et ne pas faire chier ceux qui ne nuisent pas" (M.Phi)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité