Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Ramón
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Ramón »

Initialement c'est le principe de la scolastique Racoon, qui est plus ou moins la philosophie du Moyen-Âge et qui correspondait à un temps de loisir destiné à l'étude et à la réflexion.
L'éducation passe par le mimétisme chez beaucoup d'espèces, d'où la logique du par coeur chez nous. C'est quand même pratique de faire du calcul mental sans calculette, d'où l'apprentissage des tables de multiplication par exemple. Ce qui manque, c'est la prise de recul. Après, je crois qu'on l'apprend plus à nos dépends qu'avec un enseignant. Je veux dire, on découvre l'importance de la prise de recul avec nos erreurs dans la vie de tous les jours. L'école peut difficilement se substituer à l'expérience de la vie.

L'état ne devrait enseigner que le droit (principe de justice) et l'apprentissage de la sécurité, de la défense personnelle (et pourquoi pas avoir de l'enseignement militaire, ça permet de prendre conscience que nous vivons sur un même territoire et que ça peut être utile d'être capable de se défendre et de le défendre). Le reste des enseignements, la société civile peut la prendre en charge : basiquement, s'il y a une demande d'instruction et d'enseignement particulière, il y aura une offre correspondante, et elle sera d'autant plus adaptée que la relation entre le demandeur et l'offreur est localisée/proche/informelle. Et du coup, on peut trouver des systèmes de formation spécialisés et mieux localisés (ce que font les missions locales, mais elles galèrent)

Congratz Lau ô/
C'est un sacré concours que tu as passé !

Avatar du membre
esadiel
Adepte
Messages : 174
Enregistré le : 15 nov. 2017, 14:26
Localisation : Pays de la loire
A aimé : 10 fois
A été aimé : 32 fois

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par esadiel »

Pour ma part je suis informaticien (pour les détails c'est Ingénieur système , réseaux et sécurité) dans la société historique de télécom francaise.
J'ai toujours été fasciné par les nouvelles technologies et dans le milieu de l'informatique je suis servi, ca bouge tout le temps, et de nouvelles technos sortent assez souvent.
Je me sent épanoui dans ce milieu et dans mon travail, j'adore ce que je fais.

Ramón
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Ramón »

Tiens, si jamais ça intéresse, un nouveau modèle pédagogique cartonne et est particulièrement fonctionnel si on le suit sérieusement : les MOOC (Massive Open Online Course)
Par exemple, il y a quelques années, je suivais les cours offerts (leur structure, les biblio) par le MIT en ligne : https://ocw.mit.edu/courses/

L'éducation est en train de changer, et les modèles pédagogiques deviennent toujours plus obsolètes (on aura toujours besoin d'enseignants, de chercheurs,... mais ils n'opéreront plus leur profession de la même manière)
Modifié en dernier par Ramón le 18 avr. 2018, 15:22, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Lau
Aguerri
Messages : 504
Enregistré le : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 246 fois
A été aimé : 171 fois

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Lau »

Mr.Nya a écrit :
18 avr. 2018, 13:59
si on le suit sérieusement
Keyword :mrgreen:

Il y a la plateforme française FUN MOOC aussi, qui a un catalogue plutôt diversifié (Mooc pour contribuer sur Wikipédia, sur la littérature de jeunesse...)
C'est un modèle intéressant mais il faut s'y astreindre quoi. Et contrairement à ce qu'on pourrait croire la formation à distance demande autant sinon plus d'enseignants pour développer et gérer, donc personnellement (et si on regarde les tendances actuelles de recrutement au sein de l'Education Nationale), je suis pas sûre que ce soit un modèle réellement viable.
"C'est une folie de remédier à l'arbitraire d'un dégoût par l'arbitraire d'une contrainte." (R. Enthoven)

Ramón
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Ramón »

Je l'ai mis en gras et souligné :mrgreen:
(je peux le mettre en rouge aussi XD)


Boarf, niveau éducatif, il commence à y en avoir de plus en plus à prix libre. Perso, je vais sur celle-ci régulièrement : http://www.ecoleliberte.fr/
Ce n'est pas viable via le modèle étatique français, c'est viable via des organisations privées, elles répondent à des demandes privées et non pas collectives. Et elles sont particulièrement efficaces. Cela pourrait justement permettre de réduire la nécessité de passer via (oui, je sais, ça fait beaucoup là :P) l'EdNat qui a trop d'inertie par rapport au monde actuel.
Actuellement, seules les MOOC bien gérées sont viables (en fait, faut commencer par avoir des personnes qui savent faire de la gestion ^-^)

Avatar du membre
Archimède
Apprenti
Messages : 70
Enregistré le : 13 avr. 2017, 12:35
A aimé : 17 fois
A été aimé : 25 fois

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Archimède »

Hm, je vais plutôt faire partie des rabats-joie, mais non, clairement pas. Et le malheur c'est que ça reflète assez mon évolution personnel. j'ai eu une jeunesse très agitée, assez compliquée mais aussi très riche et vraiment plongée dans les milieux artistiques. J'ai fait un master de cinéma et une licence en Histoire de l'art, bossé sur des tonnes de festivals, soirées, free-party etc... en tout genre, des tournages ciné etc...et beaucoup gravité autour des milieux alternatifs, dont l'ouverture d'esprit , le coté chaotique et un peu plus "vivant" que la normal m'ont beaucoup aidé a dépasser ma timidité et mon "asocialité" naturel, me faisant énormément de bien et m'apprenant un peu plus a être tourné vers les autres plutôt que vers moi-même.

Mais pour pas mal de raisons, dont (entre beaucoup d'autres) mon manque d'aisance avec les autres et ma trop grande tendance a l'isolement, j'ai finalement loupé le coche et échoué a concrétiser tout ça pour pouvoir "en vivre", ce qui fait qu'avec le temps j'ai du me diriger vers d'autres solutions pour payer les factures. Et finalement, par dépit peut-être, avec une pointe d'amertume, je me suis un peu éloigné de tous ça alors que c’était vraiment le cœur de ma vie, qui permettait de garder la flamme un peu vivante et de crever un peu ma bulle a intervalle régulier.

Du coup après un parcours assez chaotique je me retrouve développeur, parce que voila, pourquoi pas? ça s'est juste présenté sur mon chemin et comme j'avais un peu baissé les bras et que c'est un créneau plutôt "porteur", avec des conditions de travail pas parmi les pires, je me suis laissé porté et j'ai réussi sans trop m'investir ni me fatiguer.

Mais du coup je me suis regardé m’éteindre, me "normaliser", aussi bien par lassitude,pour pouvoir a peu près entrer dans le cadre et plus penser a tout ça que par une forme de honte lié a mon échec de pas avoir pu me construire une vie a mon image, et je me retrouve un peu éteint et plus seul que jamais, complètement coupé de ce qui me faisait vibrer a l"époque, a regarder ma vie comme sil c’était celle de quelqu'un d'autre, en attendant que ça passe, ou en attendant un miracle peut-être.

Voila, c'etait assez dramatique a mon gout, mais sinon ça va plutôt pas mal quand même hein, j'aime bien noircir le trait c'est tout. :roll: :roll:

Bon sinon maintenant que j'ai passé mon moment "la vie est un calvaire", en vrai j'ai pas franchement a me plaindre. Je fais un boulot bien payé, dans une atmosphère plutôt a la cool, dans des locaux sympas en mode "start-up" ou tu peux faire la sieste ou jouer un peu a la console quand t'en marre, on me fait pas chier, ya que des jeunes plutôt posés, tu viens habillé comme tu veux, en tirant la gueule si tu veux etc...
Le chômage est virtuellement sorti de mon univers des possibles et si demain j'aime pas la nouvelle peinture des locaux, je peux poser ma démission, aller chercher du boulot ou je veux et me retrouver avec un paquet d'offres de gens désespérés le lendemain, qui a la question "qu'est ce qu'il faut pour faire bonne impression lors d'un entretien chez vous", ont tendance a te répondre "Franchement on s'en fout, vous savez coder on vous prends direct...pitié choisissiez nous".
Donc bon voila...le seul conseil que je pourrais te donner c'est de rien faire a moitié, de pas trop te dire que "t'as encore le temps",de pas te décourager trop vite et de suivre ta route a fond et jusqu’au bout. Au moins même si ça abouti pas t'auras pas de regrets. :D :D

Maxime.
Membre junior
Messages : 10
Enregistré le : 17 avr. 2018, 23:07
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Maxime. »

Je me retrouve un peu dans ce que tu évoques, Archimède. La différence est que le développement informatique est plutôt la source de mon isolement que sa conséquence. J'ai été très passionné par cette discipline et j'ai donc fait mes études supérieures dans ce domaine. Aujourd'hui je suis développeur (C++) dans une entreprise qui ressemble à la tienne au niveau de l'ambiance, je n'ai donc pas à me plaindre, même si le travail n'est pas toujours aussi stimulant que je le voudrais.

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par didou »

@Archimède.
Bon, étant "un peu dans l'informatique", je trouve que ta description de "tout le monde veut des devs' à n'importe quel prix" est un peu caricaturale. C'est amusant, mais ce n'est pas aussi simple que ça. Ou alors, on en parle pas des mêmes styles de développement.

Il ne faudrait pas donner une image fausse des métiers de l'informatique. Je peux te dire que je côtoie des domaines de l'informatique où, oui, les entreprises sont à la recherche de profils. Et chers payés, nettement plus que moi qui m'obstine à ne pas être soluble dans le fric par principes moraux. Par contre, s'ils sont si cher payés c'est qu'ils sont plutôt pointus et que les boîtes ne disent "pitié, venez chez nous" qu'à 5 ou 6 candidatures sur 500.

Donc, ne déformons pas les choses en généralisant à outrance.
Ce dont je parle, c'est l'embarqué critique, la cyber-sécurité (whatever it means car c'est un terme fortement galvaudé), les histoires de block-chain ou l'Intelligence Artificielle (revenue sur le devant de ma scène pour la 3ème fois en 50 ans).
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3764
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 644 fois
A été aimé : 957 fois

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Baelfire »

Alors ne travaillant pas dans le domaine informatique je suis pas très bien placée pour en parler. Mais une amie à moi entrepreneuse en a tellement eu assez de la pénurie de développeurs en France qu'elle est en train de s'installer en Tunisie. Quand on se voyait elle me parlait des projets qui restaient sur l'étagère faute de développeurs et ça la frustrait au plus haut point. Maintenant qu'elle a trouvé cette solution elle semble épanouie.

Alors à quelque part je serais pas surprise que les entreprises qui ont besoin de développeurs se jettent sur le premier venu. Ils sont apparemment difficiles à trouver et plus encore à garder.

Bon plan de bosser là dedans :)
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Saya#
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 19 nov. 2017, 12:31
Localisation : Lille
A aimé : 3 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Saya# »

Je ne suis pas dans l'informatique à proprement parler, plutôt le web (rédactrice web pour être précise). Si on n'en est pas au point où les boites s'arrachant les candidats, je pense qu'on est loin d'être à plaindre. Par exemple, tous les étudiants de mon master (IDEEM, lille 3) ont trouvé très rapidement du travail, souvent en CDI (sauf peut-être quelques exceptions).

Sinon, je me plais plutôt bien dans ce que je fais : en gros, je m'occupe d'un site web. Le gros de mon boulot est de rédiger des articles et des actus, mais je gère aussi les offres des partenaires, je fais un peu de référencement... comme c'est une petite boite, on est multitâches. Au début de mes études, je n'aurais jamais pensé que je finirai là dedans par contre oO J'ai commencé par des Lettres Modernes et je voulais plus ou moins bosser dans l'édition, mais le secteur est complètement bouché et je préfère écrire les bouquins plutôt que les publier :p

Et puis honnêtement, j'ai toujours vu le boulot comme un moyen de payer les factures et pouvoir faire ce que je veux vraiment à côté : écrire des livres.

Avatar du membre
Archimède
Apprenti
Messages : 70
Enregistré le : 13 avr. 2017, 12:35
A aimé : 17 fois
A été aimé : 25 fois

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Archimède »

ça dépend beaucoup des régions Didou. Je me doutes bien qu'en région Parisienne ça doit être différent, mais dans beaucoup de régions, dont la mienne, a part le "pitié choisissez nous" un brin caricatural, a dessein, le reste est du vécu, et le manque de développeurs bien réel. La question en revanche, c'est de savoir combien de temps ça va durer, une fois le retard de certaines régions rattrapé.

Avatar du membre
Evanescente
Acolyte
Messages : 390
Enregistré le : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 41 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Evanescente »

Je travaille pour le ministère de l Intérieur en tant qu administrative. Il y a quelques annes j ai été en longue maladie (dépression) et quand je suis revenue au travail, mon ancien poste était pris (forcément) donc on m a mise dans un bureau avec une collègue. Mais ça n allait pas du tout : moi qui aime bien m occuper, je n avais pas de travail et de plus la collègue n était pas très sympa.

Résultat je souffrais de laxophobie (qui a commencée quand je suis sortie avec mon deuxième ex, en fait la vraie cause c est le viol subi des années avant...) au moment de sortir de chez moi pour aller au bureau. Penible, très pénible. Je prenais des arrêts maladie et comme je revenais justement de longue maladie, le directeur m a fait appeler dans son bureau et m a passé un sacré savon...

Heureusement, quand j ai fait une demande de mutation interne, mon chef de service a appuyé ma demande en écrivant que j évoluais dans une ambiance de travail dégradée avec ma collègue. Faut dire que la psy et l assistante sociale lui avaient sûrement parlé.

Maintenant je suis au bureau des ressources humaines et je me sens vraiment bien. L ambiance est top, d ailleurs vendredi dernier on a mangé ensemble au bureau, réunies autour de la même table. Contrairement à l ancienne collègue qui levait les yeux au ciel car j étais un boulet, mes collègues actuelles ne cessent de m encourager et de me faire des compliments. Ce qui fait que je prends confiance et je fais moins d erreurs, je remarque même des erreurs que d autres ont faites. La suppléante de notre chef de bureau a dit : « quand elle est arrivée chez nous c était une petite chenille, maintenant c est un papillon « .

J aurais jamais cru que je pourrai travailler avec plusieurs collègues et faire un travail important par le volume et varié. Vu que quand je faisais mes stages pro au lycée, on me reprochait toujours d être trop timide, pas assez liante avec les gens, trop coincée et inefficace dans le travail... Longtemps j ai cru ne jamais trouver de job, que mon avenir était fichu. Plus d espoir.

Alors que là où je bosse on est submergées de travail et en plus on est une équipe de neuf à dix personnes...

Comme quoi faut rencontrer les bonnes personnes pour évoluer soi même. Ma mère m a encore dit récemment qu heureusement je n étais plus avec l autre collègue car j aurais refait une dépression...

Fengus
Amibe
Messages : 94
Enregistré le : 08 juin 2018, 11:00
A aimé : 1 fois
A été aimé : 24 fois

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Fengus »

Épanoui dans mon métier ... oui et non ...
J'ai une carrière ... étrange .. en gros, je me suis laissé porter par les événements.

Mon CV actuel faisant 18 pages, je ne vais pas détailler mon parcours, mais en gros je suis expert IVQ sur des systèmes haute technologie : systèmes propulsifs aéronautiques, LIDAR, opto électronique, j'ai vécu un an et demi en chine (le réacteur EPR dont les journaux parlent depuis mercredi), et j'en passe.
Certaines missions sont top (l'an dernier, j'ai travaillé sur un sismomètre, qui est parti en mai sur un lanceur de la NASA et qui sera déposé sur Mars fin octobre (programme Insight pour ceux que le spatial intéresse ) c'est épanouissant intellectuellement, mais ça ne me passionne pas.

Avant de quitter Toulouse pour Paris, j'avais commencé à regarder pour me reconvertir dans la puériculture ... mais je me suis dégonflé :/

Avatar du membre
Lilly
Crème pÂtissière
Messages : 4177
Enregistré le : 19 févr. 2008, 20:14
Localisation : 74
A aimé : 306 fois
A été aimé : 398 fois

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Lilly »

Fengus a écrit :
12 juin 2018, 10:01
Avant de quitter Toulouse pour Paris, j'avais commencé à regarder pour me reconvertir dans la puériculture ... mais je me suis dégonflé :/
Il est jamais trop tard !!
Ça manque d'hommes dans notre profession :mrgreen:
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!

À ce niveau-là, c’est plus de la gastronomie, c’est de l’érotisme !
Karadoc

Fengus
Amibe
Messages : 94
Enregistré le : 08 juin 2018, 11:00
A aimé : 1 fois
A été aimé : 24 fois

Re: Quel est votre métier ? Vous y sentez vous épanoui(e) ?

Message par Fengus »

J'y repense de temps à autre ... mais bon, déjà au départ, toujours cette peur d'être jugé ... pas forcément par les collègues, mais par les parents ! (c'est un pédophile ... oui, je vis avec des tas d’appréhensions ... en même temps, mon métier, c'est de prévoir tout ce qui peut mal se passer ... et à défaut d'aimer ça, je suis vraiment bon dans mon métier ^^)
Après, vivre avec un salaire divisé par deux ... c'est triste de prendre ce genre de décision, mais j'ai choisis un métier alimentaire, pour profiter de mes loisirs : la bonne cuisine et les voyages ... J'ai une amie qui a fait le choix inverse, et qui s'éclate dans son boulot, mais à côté de ça doit faire énormément de sacrifice ... je ne sais pas lequel de nous deux à fait le bon choix ...

Répondre