Vos bizarreries.

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Avatar du membre
Yaya
Altruiste
Messages : 1196
Enregistré le : 27 mars 2008, 15:45
Localisation : Y a quelque chose en moi de... Picardie ^^
A aimé : 55 fois
A été aimé : 81 fois

Re: Vos bizarreries.

Message par Yaya » 08 janv. 2018, 11:17

Le fait que j'aime les araignées et que j'en ai fait l'élevage jusqu'à mes 25 ans ! Quand j'en parle, les gens me regardent, soit avec des yeux ronds, soit dégoûtés ! Mais voilà quand y a une adorable Madame 8 pattes qui se ballade tranquillement et que je suis dans le coin, qui est-ce qu'on appelle au secours ? :mrgreen:

Sinon mes cheveux argentés sont aussi ma bizarrerie... Et là j'ai aussi deux réactions : on pense que c'est une couleur car on trouve que je fais jeune (ça c'est la réaction flatteuse :P ), soit on pense que c'est ma vrai couleur et du coup on me vieillit (c'est moins flatteur, mais quand on est en voyage, c'est salutaire pour ma meilleure amie qui en paraît 16 à 32 ans, et du coup je passe pour sa mère et les vieux pervers lui foutent la paix ! :lol: )

Mais je vais retenir les paroles d'une gamine chez le coiffeur samedi, car les enfants ont toujours raison (tout du moins pour ce cas là ! :mrgreen: ) : "vous êtes belle avec vos cheveux blancs" et sa mère a renchéri derrière... Donc ça me conforte dans l'idée de ne pas faire de teinture ! 8-)
Modifié en dernier par Yaya le 08 janv. 2018, 16:32, modifié 2 fois.
Permission de monter à bord ?

Avatar du membre
Evy
Adepte
Messages : 153
Enregistré le : 02 janv. 2018, 21:34
Localisation : à quelque part...
A aimé : 44 fois
A été aimé : 33 fois

Re: Vos bizarreries.

Message par Evy » 08 janv. 2018, 11:37

Thyatira a écrit :
08 janv. 2018, 11:06
Et je déteste parler de banalités aussi, quand les gens essayent en général la discussion finit par devenir bizarre, parce que je suis incapable de "rester" sur les banalités, si on parle de météo j'analyse des trucs, par exemple. Et parfois quand je réponds quelque chose, je sens bien que ce n'est pas le genre de réponse que la personne attendait, mais je suis incapable de savoir ce qu'elle attendait. Et dans ce genre de cas les gens ont tendance à rire, à me dire que je suis drôle (bon ben tant mieux hein, même si c'est pas volontaire) et à croire que je le fais exprès... Ou je réponds à des plaisanteries en croyant que c'était sérieux, donc j'ai l'air super naïve. Donc je préfère largement parler de choses profondes aussi, et que les gens soient vraiment sincères et directs, au moins je n'imagine pas de trucs tordus en essayant de comprendre ce qu'ils avaient derrière la tête...
Ha oui, les banalités, je ne maîtrise clairement pas, je n'en comprend pas la motivation qu'elle idée de vouloir parler du temps sans raison, le pire c'est les rares fois où j'ai essayé de parler de banalités, la réaction des gens étaient bien peu banal. Ce n'est pas mon truc. Et les plaisanteries... autant j'en fait beaucoup moi-même autant je trouve dur de les détecter chez les autres, parfois c'est vraiment clair, mais certaines personnes, c'est vraiment dur de savoir si elles plaisantent ou pas, d'ailleurs il y a même ceux qui font exprès de faire des plaisanteries sans mettre les intonations qui vont avec pour perturber et que l'on ne sache pas, du coup je les trouves super bizarre, je ne comprend pas pourquoi on a pas envie de montrer que l'on fait une plaisanterie, ça me dépasse complètement...
Ha oui, moi aussi je m'imagine des trucs tordus quand une personne n'est pas clair dans ses intentions, je préfère comme toi largement la sincérité et la franchise
Telle une plume, je me suis laissée envolée par delà les frontières de ce forum et suis en train de revenir sur mes pas.

Ramón

Re: Vos bizarreries.

Message par Ramón » 08 janv. 2018, 11:51

A part pour un quatuor que nous formions jadis, je suis aussi nettement plus à l'aise avec des femmes. Enfin, "à l'aise" quoi ^^
Disons que la bizarrerie est que je suis un misanthrope confirmé totalement sociabilisé depuis mes 18-19 ans (avant, j'étais plutôt terré dans mes bouquins, la transition s'est opérée vers mes 15 ans) => je suis très facilement abordable et je peux aborder facilement les autres, mais dans 95% des cas, je n'aime pas les gens que je côtoie, viscéralement. J'ai un soucis, je perçois au premier coup d'oeil, aux premières intonations, aux premiers gestes, à quel type de personne j'ai affaire, et ce qui va arriver avec, et ça ne manque jamais. La personne avec qui j'étais en 2010 et que j'ai pu évoquer sur ce forum m'avait dit qu'elle était fascinée par cette totale acuité, une sorte de sens inné sur qui est qui dans le fond, à partir de la forme. Et je vise juste dans 100% des cas, chose que j'ai appris à dissimuler car elle inquiète (et c'est logique qu'elle inquiète puisque je repère les perversions, hypocrisies, vices,... des gens en très peu de temps), et généralement les personnes qui ne m'aiment pas sont des personnes qui ont beaucoup de choses à se reprocher, je les menace dans leur confort, elles savent que je sais leur manière de nuire aux autres.
=> de fait, on m'a souvent demandé pourquoi je n'étais pas prof ou éducateur ou psy => moi de leur dire que je ne suis pas là pour solutionner les problèmes des autres ou de l'humanité, je reste misanthrope, je suis très sélectif, le monde pourrait être à feu et à sang que je serai sur un voilier.
C'est pour la bizarrerie majeure.

Autrement, je me touche quand je parle ou quand j'écoute. Moins maintenant, mais c'était très présent jusqu'à récemment. Le plus souvent, je me frotte les mains ou je me tapote le bras, voire je m'enfonce un stylo/clef/... sur le pouce.
La raison est simple : j'active mon sens tactile qui est plus développé que mon audition (même si j'ai une audition particulière malgré les dommages), ça me permet de mieux mémoriser en indiquant à mon cerveau de se concentrer (le fait que je suis TDA m'oblige à faire plus d'efforts que la moyenne des gens à ce niveau là). A la manière d'un Runge dans le manga Monster qui tapote avec ses doigts. D'ailleurs, j'ai une excellente mémoire scripturale.

Chose bizarre pour beaucoup de monde : je me répète régulièrement, à l'oral comme à l'écrit. Une sorte de besoin compulsif à formaliser et reformaliser ce que j'ai dit : non pas pour que les autres me comprennent (au fond, je m'en tape d'être compris ou non, ça n'a guère d'importance), mais pour être bien sûr que je ne me fourvoie pas par rapport à ce que j'aurais pu déjà dire ou faire. J'ai besoin de consolider mes structures mentales pour être capable de souplesse... mentale. C'est une rigidité d'apparence qui me permet d'évoluer en permanence, d'approfondir.
D'où la sensation pour les autres que je suis "prise de tête" et "incapable de me laisser aller", alors qu'en fait non, je facilite les choses au maximum, je me crée des process mentaux extrêmement rapides à opérer, cela me donne une grande réactivité, ainsi qu'une grande efficacité dans ce que je fais pour moi.


Et comme c'est déjà assez long, j'y reviendrai ^^

Avatar du membre
Evy
Adepte
Messages : 153
Enregistré le : 02 janv. 2018, 21:34
Localisation : à quelque part...
A aimé : 44 fois
A été aimé : 33 fois

Re: Vos bizarreries.

Message par Evy » 08 janv. 2018, 14:26

@ Mr.Nya

Voilà un post passionnant qui me fait réfléchir à moi, aux autres et à une manière de réfléchir que je ne connaissais pas, très loin de la mienne à vrai dire qui même si j'ai une tendance à assez bien cerner les gens, ne me socialise qu'avec les personnes avec qui je suis bien. Je ne suis pas du tout misanthrope, personnellement, mais je n'aime pas beaucoup de gens pour autant. Je fuis les relations toxiques et beaucoup de relations sont toxiques de mon point de vue.

Ha oui les personnes qui ont quelque chose à se reprocher ne m'aime pas trop non plus, mais moi je ne fais pas exprès, j'ai une certaine tendance à poser des questions qui met à jour ce qu'elle cache sans réfléchir...

Heureusement que tu n'as pas envie de solutionner les problèmes de l'humanité, ça me paraît être une tâche bien noble et très idéaliste qui demanderait de ne pas être humain pour le faire, ce serait l'échec à coup sûr. Aider les gens qui nous sont proches est déjà une tâche assez compliquée, voir même se faire comprendre, car oui contrairement à toi, j'aime me faire comprendre.

J'ai mis beaucoup de temps à apprendre à laisser un peu couler les choses et que les gens ne pouvaient pas tout comprendre, mais parfois ça me dérange encore, j'aimerais bien être plus souple, même si je me suis améliorée, ça me fatigue de m'adapter...

C'est marrant comme je suis très contraire à ce que tu décris sur certains point et comme j'ai l'impression de te retrouver au final, comme le fait d'avoir une grande réactivité et une grande efficacité dans ce que je fais.

Non ce n'était pas long, pas pour moi en tout cas, j'ai lu le post en le dévorant, je veux bien la suite pour continuer ma réflexion :D
Telle une plume, je me suis laissée envolée par delà les frontières de ce forum et suis en train de revenir sur mes pas.

Ramón

Re: Vos bizarreries.

Message par Ramón » 10 janv. 2018, 09:57

La quasi totalité des relations sont toxiques selon moi (qui reste mon avis de référence ^^), pas qu'il y ait un mal en chaque personne, mais c'est l'altérité inhérente à notre espèce, notre conscience de cette altérité, qui sont toxiques. Et à la fois, une forme de salut. Je crois que c'est ce qui m'a poussé à me socialiser alors que j'étais bien seul, je vais imager la chose avec cette citation de Sagan : "C'était sur lui que j'avais connu le parfum de mon propre corps. C’est toujours sur le corps des autres qu’on découvre le sien, sa longueur, son odeur, d’abord avec méfiance, puis avec reconnaissance." ("Un certain sourire"), je pense que ça illustre la mécanique qui s'est déroulée à ce moment de ma vie. J'en reviens doucement, je réapprends à m'isoler, à coller à mon intégrité que j'ai violenté. Récupérer une zone de confort plus large. L'espace virtuel est assez pratique à cet égard, je peux continuer à être social sans m'imposer de présences physiques permanentes, c'est un espace transitionnel fort apaisant :)

Ah ! Ah ! Va savoir, ces personnes ont un bon instinct, celui de la conservation, comme nous ^^, à cette différence près que leur méthode visant à discréditer les personnes qui les menacent ne marche pas bien longtemps.

Et pourtant, c'est l'éducation que j'ai reçu, et quelque chose que je fais plutôt bien, je suis régulièrement sollicité pour mes "lumières" et ma capacité à trouver des solutions simples et adaptée. Ce qui est... gênant, souvent. J'ai bien assez à faire avec moi au final.
Et oui, devoir s'adapter à des problématiques autres que les nôtres, c'est fatigant. Et paradoxalement là encore, je cherche à être intelligible et me faire comprendre, je reste patient, même si dans le fond ça ne me touche pas que l'on ne me comprenne pas. Même si je perds beaucoup d'énergie dans le processus.
Cela va sûrement avec une autre bizarrerie : mon absence de passion, même si c'est délicat de m'exprimer dessus, car je tords moi-même le mot en utilisant le terme "pathos" qui fait aussi écho à l'affect et pas uniquement la passion (et j'ai un affect développé, alors que je n'ai pas de passion). Dur à expliquer parce que, par exemple, je surkiffe Queen ou Baudelaire, ou être dépaysé (au sens propre ^^), ça m'affecte, ça me parle, ça résonne, mais il n'y a rien de subit ou de passif comme c'est le cas pour les passions, c'est plus une forme de conquête de mes plaisirs émancipateurs, si ça fait sens pour toi ^^. Je n'ai pas encore réussi à trouver un moyen de m'exprimer clairement dessus. Et ce n'est pas pour être compris par les autres, c'est pour me comprendre. Et, hélas, j'ai besoin des autres pour m'aider à formaliser ce genre de choses : livres, films, chansons, conversations,... Je suis lié à mon espèce malgré moi, c'est peut-être là ma passion, ma souffrance, ma pathologie, mon déséquilibre, un truc qui s'en rapprocherait ou alors. C'est flou XD

Voilà pour cette nouvelle bizarrerie qui renvoie à "tu es sacrément prise de tête mon gars ! Laisse-toi aller !" :mrgreen: :lol: :mrgreen:

Avatar du membre
Evy
Adepte
Messages : 153
Enregistré le : 02 janv. 2018, 21:34
Localisation : à quelque part...
A aimé : 44 fois
A été aimé : 33 fois

Re: Vos bizarreries.

Message par Evy » 10 janv. 2018, 13:48

C'est bizarre, mais ton texte ne me paraît pas bizarre du tout, il me fait juste réfléchir et réfléchir, j'aime ça :D

Tout d'abord c'est très bien que ton avis soient celui qui te sert de référence, ça montre que tu réfléchis et que tu te fais confiance. C'est vrai que l'on se compare beaucoup aux autres pour apprendre à se connaître, mais à un moment ne faut-'il pas s'échapper de cette manière de penser pour être vraiment soi-même. Personnellement j'écoute mes pensées et ce qu'elle me disent plutôt que de me fier à ce que l'on essaye de nous apprendre.

Tu as bien raison d'essayer de récupérer ta zone de confort et je vois que comme moi tu considères les relations virtuelles comme réelles et non pas comme s'il leur manquait quelque chose.

Un bon instinct, oui, mais ces personnes se sentent supérieur aux autres en pensant que leur techniques visant à discréditer les personnes les menaçant va marcher et continue à le faire. J'ai un bon exemple, je fais partie d'un groupe d'amie où l'on a toutes plusieurs meilleurs amies et une d'entre elle s'en est pris à une autre en disant des choses qu'elle n'avait pas dite, l'autre en a souffert, elle a rectifié le tir, mais ne veux plus voir cette personne. Bon ok, mais les autres lui ont pardonné, ce qui s'est passé ensuite, c'est qu'elle a recommencé en me disant pleins de truc dévalorisant alors qu'elle était invitée chez moi, du style tu ne sais pas faire des choix et même tes chaussures ne sont pas faites pour aller à un mariage, mais on était chez moi.

Les autres n'ont même pas remarqué ce qu'il s'était passé, je n'ai évidemment jamais revue cette personne et j'en ai parlé à mes amies longtemps après et elles étaient dépitée de ne pas avoir vu, mais elles sont toujours amies avec, car elle a un sale caractère, mais ça n'arrive pas trop souvent alors on lui pardonne. (Je ne dis pas cela pour me plaindre, mais pour illustrer mes propos)

Moi je ne le vois pas comme elle, je me dis qu'elle a déjà fait cela avec deux personnes, je la trouve toxique, mais vraiment toxique, par contre je ne pense pas que c'est une mauvaise personne, je pense juste qu'elle a des problème avec elle-même qu'elle n'a pas régler, comme beaucoup de monde et que ça ressort parfois.

Ha moi c'est l'inverse, j'ai longtemps eu beaucoup de mal à comprendre les relations sociales, mais je viens d'une famille avec deux parents ayant des difficultés sociales sans s'en rendre compte... ça ne m'a pas aidé. Du coup, beaucoup de gens me sous-estiment, je ne voudrais pas être leur personne de référence, mais je sais clairement qu'ils me sous-estiment et à quelque part ils n'ont pas envie de voir l'entière capacité de mes capacités, je pense.

Oh oui, pour moi les relations sociales sont fatigantes à la base, mais plus je vois de choses, plus je me fatigue, plus je comprends et m'adapte, plus je me fatigue. Personnellement, même si j'ai dis avant que j'aimais me fair comprendre, j'ai appris à abandonner même avec mes amis lorsque je sens qu'ils ne comprennent pas et ne veulent pas comprendre, je les laisse faire leur vie, l'important c'est que je sache ce que je pense.

Ton absence de passion ne me surprend pas, en fait je dirai même que tu en as une, mais qu'elle n'est pas considérée comme une passion par la plupart des gens et c'est la même que moi. À mon avis, ta passion c'est toi, c'est la vie (il ne faut pas comprendre le toi comme une chose égocentrique, je parle de la connaissance de soi et de la connaissance de la vie, de toujours vouloir en apprendre plus sur la vie, d'évoluer vers ce que tu as envie de devenir)
Moi les gens croient bien que ma passion c'est la couture, alors que pour moi c'est un loisirs, ce n'est pas ce qui fait battre mon coeur, ce n'est pas pour cela que je vis, sauf mes psy qui me connaissent mieux que ça.

Si quelqu'un me disait que je suis sacrement prise de tête et que je dois me laisser aller, je lui répondrai: Alors allons faire de la balançoire :D
Telle une plume, je me suis laissée envolée par delà les frontières de ce forum et suis en train de revenir sur mes pas.

Ramón

Re: Vos bizarreries.

Message par Ramón » 15 janv. 2018, 15:43

Ah ! Ah ! Entre bizarres, on s'envoie des reflets ^^

Je ne sais pas si je me fais confiance, je n'ai pas le sentiment que ce soit le cas, mais disons que j'ai appris à me jeter à l'eau. Et que je fais avec ma singularité. A priori, personne n'a le même patrimoine génétique que moi, et personne n'a grandi dans le même environnement que moi avec ce patrimoine. Je n'ai pas vraiment le choix, je n'ai aucune autre référence à disposition. Et comme je n'ai pas accès à une supposée vie précédente qu'aurait pu avoir mon hypothétique âme... je me conforte dans ce choix ;)
Baudelaire m'a beaucoup aidé à comprendre l'attitude du dandy, de cette personne qui ne se compare pas aux autres, mais qui peut utiliser des références extérieures à soi pour développer ou illustrer sa réflexion.

Yep, il ne me manque rien dans la relation virtuelle, je la trouve tout à fait authentique elle aussi. Cela dit, j'aime beaucoup voir les autres, j'aime les gestuelles, les intonations, tout ce qui constitue le langage non verbal. C'est une manière d'appréhender une personne dans une dimension plus... totale ?
Enfin, je me passe sans problème du contact physique. Disons que je me suis forcé au contact physique, qu'il ne me déplaît pas, mais que ce n'est pas dans ce contact que je suis le plus à l'aise. Pourtant, ça ne m'empêche pas de socialiser facilement.

Elles jouent sur l'intimidation => discréditer une personne devant d'autres c'est implicitement demander l'approbation de ces personnes. C'est une technique de manipulation et de contrôle qui s'apparente à la notion psychanalytique de perversion. C'est bien pour ça qu'il faut fuir les personnes qui ont quelque chose à dire en négatif sur une autre. Elles sont toxiques.
En tout cas, je te rejoins => une personne médisante n'est pas forcément une mauvaise personne. Dommage que d'autres en fassent les frais et que ces personnes sont rarement remises en question alors que ça leur permettrait de prendre conscience de la nuisance qu'elles représentent.
Ton illustration est, en tout cas, symptomatique de la nuisance que représentent les personnes médisantes et à quel point elles envahissent l'esprit des autres de manière insidieuse.

L'idée c'est que je suis l'aîné d'une famille traditionnelle (catho assez conservatrice), et que l'idée est que j'ai reçu une éducation destinée à m'occuper d'une grande famille (cousinerie incluse), et à arbitrer les problèmes au sein de cette grande famille.
Après, selon les personnes, on me surestime ou me sous-estime. Disons que je n'aide pas les autres à me prendre tel que je suis, je suis une personne assez changeante et je peux me planter sur des trucs évidents (monter un escalier, écrire un mot) comme réussir des choses improbables (comme faire le singe dans un arbre, rédiger une lettre administrative pour réclamer réparation vis-à-vis d'un dommage)

J'emphase totalement avec ce que tu juges important :)
S'il n'y avait que les relations sociales de fatigantes après... Je reste impressionné par la capacité de la personne humaine à résister aussi longtemps à un monde et une société aussi éreintante...

Eh bien... Merci ! :). C'est très gentil de ta part de m'offrir une telle passion, surtout que c'est très loin d'être dénué de sens avec du recul. Et je n'ai aucun problème avec l'egocentrisme, à la manière d'un derviche, je tourne sur moi-même ^^. Vraiment, merci, parce que finalement ça colle avec le côté pathos que je traîne à mon égard et ce qui peut tourner dans le monde autour de ce que je perçois en moi. C'est devant moi, en-dedans de moi, et je ne pense pas l'avoir envisagé sous cet angle, alors merci :)
La couture c'est nice. Un jour peut-être je me ferai une tenue écossaise :D

Encore faut-il trouver un endroit pour en faire XD

Avatar du membre
Evy
Adepte
Messages : 153
Enregistré le : 02 janv. 2018, 21:34
Localisation : à quelque part...
A aimé : 44 fois
A été aimé : 33 fois

Re: Vos bizarreries.

Message par Evy » 19 janv. 2018, 18:53

J'y vois déjà un minimum de confiance en toi, il le faut pur oser se jeter à l'eau avec singularité, après avoir réellement confiance en soi est un long chemin qu'il faut vivre avec des hauts et des bas.

Je ne suis pas sûr qu'avoir accès à une vie antérieur nous soit vraiment utile, tu imagines si ta vie s'était mal passée et que tu avais en mémoire tout ce qui n'avait pas été, il faudrait avant tout commencer par analyser tout ce qui s'est mal passé avant de pouvoir avancer dans ta vie actuelle, je ne suis pas sûr que ce serait si bien que cela. Peut-être vaut-il mieux que l'on ait pas de référence et que l'on apprennes de nos propres erreurs et en observant les autres.

C'est très bien d'arriver à ne pas se comparer aux autres, on a trop vite tendance à se laisser aller à une comparaison qui nous paraît sensée alors qu'elle ne l'est pas.

Oh mais moi aussi j'aime voir mes proches dans a réalité, j'aime entendre leur voix, les voir gesticuler, je n'aime pas trop le contact physique, mais avec mes amies j'adore leur faire gros câlins remonte moral :)

HAAAAAAAAAAAAAAAAAAA! De la psychanalyse... Si j'écoutais la psychanalyse je serai ce que je suis car ma mère ne m'a pas donné assez d'affection, je serai incapable de faire des progrès et j'oubliais, si l'autisme est si mal accepté en France c'est à cause de la place que la psychanalyse a (eu) suite à la remise au goûts de celle ci par deux psychanalystes dont j'ai volontairement occulté les noms de ma pensée.

Et puis, tu savais que normalement les personnes qui ne sont pas bizarre pardonnent plus facilement ce genre d'acte aux gens qu'ils aiment, c'est dans leur nature. Mais visiblement les gens bizarres les voient tels qu'ils sont.

Quelle charge a été mise sur tes épaules, déjà qu'un aîné a en général naturellement envie de protéger ses cadets alors te mettre ce rôle sur le dos cousineriez incluse, ça a dû être bien lourd... enfin j'imagine.
Un caractère changeant... je n'ai pas de point de comparaison là... ni mes amis, ni ma famille n'a de caractère changeant... Est-ce là une surcharge émotionnelle qui s'exprime aux grès de tes humeurs lorsqu'il y a trop de choses à penser en même temps?

Ne t'inquiètes pas, je me trompe sur des trucs évidents moi-même, je me retrouve facilement à l'étage au-dessus lorsque je veux rentrer chez moi, je ne compte pas le nombre de fautes d'orthographe que j'ai faites rien que depuis que je suis inscrite sur ce site et pourtant j'ai mes petites capacités qui me permettent de faire des petites choses à ma façon.

Ha c'est vrai, la vie est fatigante, il faut penser à tant de choses, parfois j'aimerais bien être un poisson pacifique bien nourri dans un grand aquarium, qui pense juste à faire sa vie avec ses amis poissons, avec de la nourriture qui tombe du ciel, ils ne savent pas comment, mais ils s'en foutent parce que ça les nourris bien, ils doivent avoir une belle vie.

Désolée, j'ai écouté la chanson elle me paraissait bien, mais j'ai été perturbée par le passage sur la comparaison avec l'accouchement au point que j'ai voulu réécouter la chanson et j'ai ri tout le long en attendant ce passage... :)

Une tenue écossaise, juste un kilt, ou l'ensemble? Et puis le kilt, il serait comment? Dans quel tissu? Parce que si c'est un tissu à carreaux, il faudra bien penser avant de couper qu'il faut faire se rejoindre les carreaux aux coutures de côté et si tu le fais pas avant de couper, tu ne pourras plus le faire après...

Oh je me suis emportée dans le sujet pour rien, tu veux juste le faire faire :trist: (PS: Normalement n'importe quel couturier pour hommes à son compte devrait pouvoir faire un ensemble écossais, c'est juste que cela coûte plus cher que de l'acheter tout fait industriellement, en tout cas en Suisse c'est comme cela, tu peux aller avec la photo de l'habit que tu veux chez le couturier et il est sensé te le faire)

Et puis si c'est pour aller en Ecosse, je te déconseille d'en avoir un qui ne soit pas acheté sur place, car parfois on nous vend des habits tout fait dans un tissu qui ressemblent un peu trop à celui d'une famille écossaise et ils ne sont pas tous très content de voir leur signe de famille porté par des inconnus, c'est la même chose avec les tissus que l'on achète, même si on le fait soi-même rien est dit que le tissu ne soit pas trop proches d'un de ceux d'une famille écossaise et puis il n'y a qu'en Ecosse qu'ils savent lesquels on peut porter sans s'attirer les foudres d'une famille, donc même si tu le fais faire en France ne t'aventures pas trop en Ecosse avec...
Telle une plume, je me suis laissée envolée par delà les frontières de ce forum et suis en train de revenir sur mes pas.

Avatar du membre
Evy
Adepte
Messages : 153
Enregistré le : 02 janv. 2018, 21:34
Localisation : à quelque part...
A aimé : 44 fois
A été aimé : 33 fois

Re: Vos bizarreries.

Message par Evy » 19 janv. 2018, 23:15

Bon après réflexion pour la tenue écossaise, il faut pas se démonter et oser entrer chez les couturiers en sachant qu'ils peuvent refuser, soit parce qu'ils ne savent pas faire les habits hommes, soit chez les hommes parce que ce ne sont pas ce qu'ils font dans leur boutique, mais si tu cherches réellement tu trouveras bien quelqu'un pour te le faire et ce n'est pas forcément là où on s'y attend, mais prépares-toi à le payer plus cher que si tu l'achetais tout prêt et si tu vas chez le couturier, tu vas devoir passer par la case prise de mesure, puis par la case essayage, bref ça prend du temps.
Telle une plume, je me suis laissée envolée par delà les frontières de ce forum et suis en train de revenir sur mes pas.

Aldebaran
Membre
Messages : 27
Enregistré le : 26 févr. 2018, 11:03
A été aimé : 1 fois

Re: Vos bizarreries.

Message par Aldebaran » 03 mars 2018, 08:05

je suis phobique des oiseaux , particulièrement des poules , qui déclenche chez moi un sentiment d horreur et de dégoût ... D aussi loin que je me souvienne ça a toujour été comme ça je ne peu même pas m approcher d un poulailler . Une poule en liberté et c est le cauchemar .

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 226 fois

Re: Vos bizarreries.

Message par Léonis » 03 mars 2018, 10:55

Aldebaran a écrit :
03 mars 2018, 08:05
je suis phobique des oiseaux , particulièrement des poules , qui déclenche chez moi un sentiment d horreur et de dégoût ... D aussi loin que je me souvienne ça a toujour été comme ça je ne peu même pas m approcher d un poulailler . Une poule en liberté et c est le cauchemar .
Peut-être un traumatisme lié à un certain passage dans un vieux jeu Zelda ^^

Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 483 fois

Re: Vos bizarreries.

Message par PassionA » 03 mars 2018, 14:08

Yaya a écrit :
08 janv. 2018, 11:17
Sinon mes cheveux argentés sont aussi ma bizarrerie... Et là j'ai aussi deux réactions : on pense que c'est une couleur car on trouve que je fais jeune (ça c'est la réaction flatteuse :P ), soit on pense que c'est ma vrai couleur et du coup on me vieillit
Définitivement, j'ai vécu des choses similaires. J'ai les cheveux poivre et sel depuis mes 20 ans, et à partir de 30 ans ils étaient déjà bien blancs (sauf sur la nuque où ils conservent encore un peu la couleur châtain originelle). On m'a donné 15 ans de plus ou on m'a complimenté sur la couleur - et dans ma famille on me dit que c'est beau d'avoir ça au naturel quand beaucoup de personnes se font ce genre de teinte.

C'est gentil, on pourrait dire, mais ça ne me touche pas vraiment puisqu'à côté de ça on me fait systématiquement des reproches sur la longueur de mes cheveux - au point qu'il m'est arrivé plusieurs fois de devoir les tondre (sous la pression) après les avoir laissé pousser pendant plusieurs années, ça me rend dingue parce que personne ne pousserait une femme à se raser la tête, c'est quand même vachement humiliant.

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1597
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 249 fois
A été aimé : 449 fois

Re: Vos bizarreries.

Message par Aphélie » 03 mars 2018, 20:07

On est en 2018, laissons les hommes avoir des cheveux longs, se maquiller et porter des jupes dammit.

Je sais pas trop par où commencer la liste des bizarreries, je crois qu'il y en a trop et il y en a sûrement encore beaucoup dont je n'ai même pas conscience. ^-^" Je fais des associations étranges, mon cerveau bugue parfois et a du mal à interpréter les choses. Exemple tout simple, il m'arrive souvent au boulot qu'on me donne des chiffres et que j'écrive à la place une lettre. Je m'emmêle parfois entre mes sens aussi ; ça arrive fréquemment que j'enlève ou mette mes lunettes pour mieux entendre par exemple (aucune logique non).

Aussi, je suis dyspraxique, ne me confiez rien de fragile. Je tiens un objet puis pouf, je ne le tiens plus. Je marche, je vois un poteau, je me prends le poteau quand même. (Après je me demande d'où viennent mes bleus.) Je ne sais d'ailleurs pas marcher droit. Jamais su faire de la corde à sauter ou dribbler, ça demande beaucoup trop de coordination, j'en suis incapable. Concrètement c'est un peu comme si on avait donné une forme matérielle à un être éthéré qui du coup n'aurait aucune notion des limites de son corps, et passerait son temps à tomber, et faire tomber des choses. Ou si vous voulez un exemple moins poétique et peut-être plus proche de la réalité : pensez au jeu Octodad. Octodad c'est moi dans la vie de tous les jours.



Ma prosopagnosie est une plaie aussi, et je me suis retrouvée souvent dans une situation embarrassante à cause d'elle. Un exemple : mon deuxième CDD à Disney, le premier jour, j'ai fait connaissance avec mon team leader qui me présente vite fait les backstage de mon attraction. Dix minutes plus tard je suis au costuming pour chercher ma nouvelle tenue, j'ai du mal à trouver un élément et je vois quelqu'un qui a l'air de s'y connaître. Du coup je l'ai interpellé en mode "bonjour, excusez-moi, je suis nouvelle à telle attraction vous sauriez où se trouve tel costume ?" et donc il avait l'air confus mais m'a gentiment expliqué et en parlant je me suis rendue compte que... c'était mon team leader. Gênance. :arrow: Une autre fois, à un salon de SF j'étais bénévole en librairie et j'étais chargée d'interpeller les gens qui entraient pour leur demander s'ils avaient des livres avec eux pour y mettre une pastille colorée (pour qu'il n'y ait pas de problème en cas de vol). Et donc arrive un monsieur avec approximativement quinze mille BD sur lui qui met dix minutes à tout sortir : je pastille tout comme il faut et avant de repartir il me demande s'il va devoir tout déballer à chaque fois. Je lui réponds que non, mais que j'ai une mauvaise mémoire des visages donc je ne garantis rien. Il rigole en me demandant de bien retenir le sien et s'en va avec son fils. Je m'efforce de noter mentalement que si je vois un monsieur avec un gros sac à dos et un petit accroché au bras, je peux le laisser passer. Sauf que note brave homme est repassé une demi heure plus tard sans le marmot à côté et que donc bien évidemment, je lui ai demandé s'il avait des livres sur lui... Pour le coup ça l'a plutôt amusé, mais ça vous donne une idée des situations dans lesquelles je me mets parfois. ^-^"

Sinon, je suis incapable de m'asseoir correctement sur une chaise. Je fais un effort en public, et encore, même au travail je me retrouve souvent les jambes croisées dont une repliée sous moi (présentement j'ai la posture de L dans Death Note). Et c'est que quelques exemples ! Je suis un désastre humain. Mais bref je vais m'arrêter là je pourrais continuer longtemps :mrgreen:
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
Rainy Skye
Aspirant
Messages : 35
Enregistré le : 30 janv. 2018, 15:31
Localisation : Franche-Comté
Pronom : Elle
A aimé : 14 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Vos bizarreries.

Message par Rainy Skye » 04 mars 2018, 14:07

Némésis a écrit :
28 déc. 2017, 16:35
Salut!

J'aimerai savoir quel sont vos bizarreries, petites manies, comportement ou façon de penser considérés comme bizarre ou anormales (a part l'asexualité bien sûr)

Moi je suis ce que j'appelle moi-même une fictionniste. Ça veut dire que je suis beaucoup plus à l'aise dans les mondes fictifs des romans, du petit et du grand écran que dans le monde réel que je trouve ennuyant et bizarre. J'ai l'impression de ne pas en faire partie, mais je l'accepte et le respecte comme il est. C'est un peu comme si j'étais une hétéro ouverte qui se promène dans le quartier Gai.

Voila ma bizarrerie... quels sont les votres?
J'avoue que je suis pareille : l'univers fictif est souvent plus attrayant pour moi que notre monde ! Personnellement, je suis assez misanthrope – ce qui pourrait expliquer mon fictionnisme – et beaucoup de personnes me raillent en me comparant à une personne âgée, car je suis assez râleuse et que j'aime mes petites habitudes. Je suis aussi étrange dans le sens où contrairement au commun des mortels, c'est le mauvais temps qui me met de bonne humeur !
Rajoutez à cela mon hypersensibilité, le fait que je sois une poule mouillée, que je suis distraite très facilement, mon côté très carré, et mon visage peu expressif et vous avez devant vous un alien en chair et en os !

Léonis a écrit :
03 mars 2018, 10:55
Peut-être un traumatisme lié à un certain passage dans un vieux jeu Zelda ^^
C'est assez drôle d'embêter les poules, mais quand elles nous rendent la pareille, c'est beaucoup moins amusant ! :)

clotaire a écrit :
08 janv. 2018, 09:38
Olib a écrit :
08 janv. 2018, 08:35
Sinon, bah, comme je l'ai dit ailleurs, j'ai pas mal de caractéristiques qui se rapprochent de l'autisme asperger, même si je ne saurais jamais si j'en suis un ou pas (la flemme de faire le diagnostic).
Exactement pareil pour moi :D
On doit se ressembler un peu en effet :P
Je n'ai pas plus que ça le truc du calcul mental, mais dans le même genre je peux passer beaucoup de temps à faire des comptes/calculs/combinaisons avec les départements français ;-)
D'autant que l'attente est assez longue pour obtenir un résultat, et que l'on est même pas sûre d'avoir le bon diagnostique tant cette forme d'autisme est difficile à détecter et à cerner ! Je pense qu'on a tous des caractéristiques proche de certains troubles ou maladies, mais que ce n'est pas pour autant qu'on en souffre, c'est une notion de psychologie assez fascinante dont ma psychologue m'avait parlé. Ceux qui font médecine en souffrent souvent, et je vous raconte pas l'angoisse ! Et de toute manière, que l'on soit asperger ou pas, cela ne change pas grand chose, on reste un être humain comme les autres ! Cette tendance à qualifier de particulier ceux qui ne rentrent pas dans le moule que l'on essaie de nous imposer par les médias ou les magazines est néfaste sur ce point, car au fond, si on regarde bien, tout le monde est différent et particulier. :D Mais c'est vrai qu'un diagnostique peut souvent faciliter la vie.
“Souviens-toi, la réalité n'est qu'une illusion, l'univers est un hologramme. Ne crois jamais ce que tu vois”.

Avatar du membre
Raccoon
Adepte
Messages : 211
Enregistré le : 17 oct. 2017, 10:43
Localisation : Haute-Roche
A aimé : 38 fois
A été aimé : 59 fois

Re: Vos bizarreries.

Message par Raccoon » 04 mars 2018, 17:10

Aphélie a écrit :
03 mars 2018, 20:07
Ma prosopagnosie est une plaie aussi, et je me suis retrouvée souvent dans une situation embarrassante à cause d'elle. Un exemple : mon deuxième CDD à Disney, le premier jour, j'ai fait connaissance avec mon team leader qui me présente vite fait les backstage de mon attraction. Dix minutes plus tard je suis au costuming pour chercher ma nouvelle tenue, j'ai du mal à trouver un élément et je vois quelqu'un qui a l'air de s'y connaître. Du coup je l'ai interpellé en mode "bonjour, excusez-moi, je suis nouvelle à telle attraction vous sauriez où se trouve tel costume ?" et donc il avait l'air confus mais m'a gentiment expliqué et en parlant je me suis rendue compte que... c'était mon team leader. Gênance. :arrow: Une autre fois, à un salon de SF j'étais bénévole en librairie et j'étais chargée d'interpeller les gens qui entraient pour leur demander s'ils avaient des livres avec eux pour y mettre une pastille colorée (pour qu'il n'y ait pas de problème en cas de vol). Et donc arrive un monsieur avec approximativement quinze mille BD sur lui qui met dix minutes à tout sortir : je pastille tout comme il faut et avant de repartir il me demande s'il va devoir tout déballer à chaque fois. Je lui réponds que non, mais que j'ai une mauvaise mémoire des visages donc je ne garantis rien. Il rigole et s'en va avec son fils. Je m'efforce de noter mentalement que si je vois un monsieur avec un gros sac à dos et un petit accroché au bras, je peux le laisser passer. Sauf que note brave homme est repassé une demi heure plus tard sans le marmot à côté et que donc bien évidemment, je lui ai demandé s'il avait des livres sur lui... Pour le coup ça l'a plutôt amusé, mais ça vous donne une idée des situations dans lesquelles je me mets parfois. ^-^"

Sinon, je suis incapable de m'asseoir correctement sur une chaise. Je fais un effort en public, et encore, même au travail je me retrouve souvent les jambes croisées dont une repliée sous moi (présentement j'ai la posture de L dans Death Note). Et c'est que quelques exemples ! Je suis un désastre humain. Mais bref je vais m'arrêter là sinon je pourrais continuer longtemps :mrgreen:
Je comprends totalement la gêne pour la prosopagnosie ! Merci grâce à toi je peux mettre un mot là-dessus du coup ! C'est tellement souvent chez moi que maintenant quand quelqu'un me dit bonjour dans la rue je panique totalement et je ne dis rien qui pourrait porter à préjudice avant d'être sûre d'avoir en face de moi la personne que je crois avoir reconnue. Les moments de gêne aussi lorsque quelqu'un vous salue, vous le faites en retour et mettez 45 min à réaliser que vous avez eu cet homme comme prof pendant tout le semestre précédent...
Et c'est marrant parce que j'ai exactement le même souci avec les chaises. Une fois j'ai fais hurler une fille en plein cours car j'avais la jambe tellement tordue qu'elle croyait qu'elle était cassée. ^^
The day is my enemy, the night my fave

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité