le féminisme

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Répondre
Osalnef
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 12 avr. 2018, 12:57

Re: le féminisme

Message par Osalnef » 21 avr. 2018, 13:33

Désolé, je vais pas pouvoir vous répondre avant la semaine prochaine, désolé pour l'attente.

Avatar du membre
Lau
Aguerri
Messages : 500
Enregistré le : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 244 fois
A été aimé : 171 fois

Re: le féminisme

Message par Lau » 21 avr. 2018, 19:08

Image
(ou pas)

Je n’ai ni la patience, ni les connaissances suffisantes, ni la volonté d’accéder à des niveaux d’argumentation stratosphériques comme ça a pu l’être dans certains échanges.
Je ne suis pas plus calée qu’une autre sur le féminisme loin de là. Je ne sais pas tout, je ne veux pas tout savoir et j’avais une vague connaissance des MGTOW avant l’intervention de Vince.
Je me suis infligée le visionnage de tes deux vidéos. J’en ressors très mal à l’aise avec l’envie irrépressible de hurler un bon vieux « Not All Women » parce que malgré tes rappels, tes précisions, tes blabla ben ouais, c’est compliqué de se dire que tu ne généralises pas, que tu ne parles QUE de certaines femmes et pas de toutes. Que veux-tu… C’est le risque quand on parle des brebis galeuses avec des termes qui désignent tout le troupeau.
(Et oui oui oui c’est valable aussi pour Not All Men et hormis cas particuliers y’a pas de raison de dénigrer ce genre de réactions, d’aucun des deux côtés)
Je rejoins tout à fait l’analyse de Vince sur tes deux vidéos. Et les dires de plusieurs membres. Cibler le mouvement féministe alors que c’est la responsabilité du patriarcat…
Ce qui me fait dire que tout comme certains se cachent ou se réfugient derrière le terme asexuel pour éviter une trop longue et difficile introspection, j’ai le sentiment profond que la majorité des MGTOW le sont devenus soit à cause d’un manque d’expérience (et donc d’une peur du changement, du rejet…) soit à cause d’une (ou de plusieurs) mauvaises expériences avec des femmes.

Le cas des étudiants (américains ?) qui ont peur de s’engager avec une fille au cas où elle crierait au viol le lendemain est assez édifiant en la matière. Par contre la page Wikipédia sur les hommes herbivores au Japon (les hommes n'ayant pas ou peu d'intérêt à chercher à se marier ou à trouver une petite-amie) met surtout en avant que c’est une problématique socio-économique et non pas majoritairement idéologique comme chez les MGTOW.

Et on m’enlèvera pas non plus de la tête qu’il a toujours un fond de misogynie (et de misandrie) chez les MGTOW, peut-être pas toujours jusqu’à la haine mais… pas loin.
Première vidéo : « Certains hommes seront toujours ravis de servir de portefeuille auquel une b*te est attachée ». C’est aussi sympa pour les non-MGTOW que pour les femmes ça dis donc.

Deuxième vidéo : « Le seul intérêt des femmes ce serait leur vagin ». Oui, on n’est pas du tout dans la misogynie là, hein. C’est un simple constat, hm hm. Et alors sache que pour la procréation, c’est l’utérus qui est important, hein, le vagin c’est « juste » la ptite route qui mène à la maison. :mrgreen:

Allez, un bonus : « On dit pas que les femmes sont inférieures, juste qu’elles sont néfastes. » et quand on leur parle il faut « Constamment marcher sur des œufs »

Enfin… C’est quand même super triste comme façon de penser. Se dire qu’il y a des gens qui sont incapables de voir qu’il y a un être humain en face, avec qui on peut interagir, découvrir, s’enrichir, indépendamment de son genre ou des mauvaises expériences qu’ils ont vécu avec UNE personne.

Autre point :
« La majorité des hommes qui entendront parler des MGTOW seront ravis de nous rejoindre »
J’ai pas la citation exacte mais en gros tu dis aussi : Traitez-nous bien parce que sinon ça poussera d’autres hommes à rejoindre les MGTOW (et moi j’entends en sous-titres : et c’est pas dans votre intérêt de manipulatrices profiteuses)

Pourquoi on devrait empêcher que d’autres hommes rejoignent les MGTOW ? Si c’est un choix libre et éclairé ?
Parce que pauvre petite femme fragile et sans défense que je suis, j’ai besoin d’un homme pour survivre et avancer dans ma vie ?
Ou parce que terrible manipulatrice égoïste et vénale, je serais alors privée d’une source de revenus indispensable à mon petit confort ?
C’est si dur que ça à encaisser qu’en effet, un certain nombre de femmes avancent sur leur propre chemin sans avoir besoin des hommes ? Et que vous avez le droit de faire pareil sans pour autant nous dénigrer ou nous haïr ?

Autre point :
Tu parles (écris dans la deuxième vidéo) aussi de « mâle alpha » (j’ai vomi mais passons) pour définir les hommes suffisamment quoi ? Charismatiques ? Et à qui les femmes passeraient tout.
Et j’ai vomi parce que j’ai mis le doigt sur un point de vocabulaire intéressant. Car dernièrement, on oppose « mâle alpha » à « Célestin » et que c’est né sur la section 18-25 du forum jeuxvideos.com.

Un article de blog dans Libé, de novembre dernier : Pourquoi le 18-25 en veut tant aux féministes ?
TL;DR :
Afficher
On tombera d’accord sur le fait que ces hommes-là ne sont pas des MGTOW puisqu’ils cherchent une relation avec des femmes. Mais j’ai pas pu m’empêcher d’y penser. Parce que qui sait, peut-être que certains « Célestins » se résignent, décident de lâcher l’affaire et deviennent alors MGTOW ? Et on en revient là à mon idée qu’une partie des hommes se réclamant MGTOW manquent « simplement » d’expérience (tout court ou positive).
En tout cas, ton utilisation du terme « mâle alpha » n’est pas anodine pour moi. Parce qu’elle sous-entend (et perpétue) une hiérarchie nauséabonde et très peu pro-masculiniste de mon point de vue.

Mais bon, c’est dur l’acceptation… Parce que c’est de ça qu’il s’agit. Accepter que les problématiques masculines ne soient pas (forcément, puisqu’on a eu des contre exemples) au cœur des préoccupations féministes. Ça représente une défaillance du mouvement à tes yeux de ce que j’ai compris. Mais ce n’est pas parce que LE féminisme se revendique pour l’égalité hommes-femmes que tous les féministes œuvrent à ça.
Tout comme il doit bien y avoir des divergences d’objectifs chez les MGTOW ou les anti-féministes, non ? Tous les anti-féministes partagent-ils tes préoccupations concernant les violences faites aux hommes ?
Je suppose que pour les féministes c’est pareil. Dans mon cas, je suis pour davantage d’égalité entre les hommes et les femmes, je ne me considère pas spécialement féministe, en tout cas je ne milite pas, et pourtant si je devais m’investir dans le mouvement, je pense que j’agirais davantage sur des problématiques liées au harcèlement et aux droits des femmes qu’à l’égalité hommes-femmes à proprement parler.

Toute violence est intolérable. Et c’est réellement regrettable qu’aucun système de soutien n’existe encore en France pour les hommes. Mais vous faites partie du mouvement masculiniste alors pourquoi vous n’œuvreriez pas dans ce sens ? Réellement, physiquement, j’entends. Je ne vous connais pas en dehors de ces débats internet longuets et stériles. Alors qu’est-ce que VOUS vous faites pour les hommes victimes, hormis accuser le féminisme d’« incapaciter » vos propres actions ?

Tout le monde mérite une chance. De s’exprimer, de se faire entendre. Et j’espère que tu réalises que tu ne fais pas exception. Maintenant, il faut aussi savoir lâcher prise. Ton « combat » ici est perdu d’avance.
Je vis une majeure partie de ton intervention et de tes propos dans ce sujet (malgré la raison mentionnée de ne pas savoir contacter Vince en privé) comme une intrusion malsaine, une violation d’un safe space.

Il faut parfois savoir s’arrêter, je t’enjoindrais donc, si tu me réponds, à faire dans le court, le clair et le concis. Qu’on ne perde pas de temps à redire ce qui a déjà été dit ou à pinailler sur les propos de l’autre.
"C'est une folie de remédier à l'arbitraire d'un dégoût par l'arbitraire d'une contrainte." (R. Enthoven)

Image

Osalnef
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 12 avr. 2018, 12:57

Re: le féminisme

Message par Osalnef » 22 avr. 2018, 22:55

Lau a écrit :
21 avr. 2018, 19:08
Image
(ou pas)
Sérieusement, c'est nécessaire ce genre de chose ? Comme pour d'autres personnes, cette discussion est devenue toxique, et j'en ai marre de devoir supporter ce genre de petits pics mesquins. J'ai simplement précisé que je ne pourrai pas répondre rapidement par politesse, il me semblait que c'était de mise. On avait parlé de bienveillance ? Ce sera donc mon dernier commentaire en public. Si certaines personnes veulent discuter en privé, ou n'ont pas osé en parler en public pour éviter justement cette véhémence et ce mépris, je suis dispo en mp. Nya et thailog, je vous invite donc à me contacter en privé si vous vous désirez poursuivre cette discussion, parce que de mon côté, j'en peux plus de devoir supporter ce genre de réponse. Si vous ne le voulez pas, alors c'est pas grave, bonne continuation.


Je vais essayer d'être concis.

Il existe en effet de hommes faibles parmi nous (selon les critères que tu veux). On est une communauté composée d'hommes en tout genre. Je sais pas si c'est vraiment ce que tu essaies de faire dans ton commentaire, mais ridiculiser les MGTOW en sous-entendant qu'ils sont faibles, ou aveuglés par leurs sentiments/mauvaises expériences qu'ils n'ont pas été capables de gérer avec des femmes, c'est plus une réponse de viriliste non ? Mais j'ai ptet simplement mal compris.

Il y a en effet une différence entre les MGTOW et les hommes herbivores. Je pense que les hommes herbivores sont plus sages que les MGTOW. Ils réagissent avec calme et détachement, quand les MGTOW sont plus énervés. C'est d'ailleurs pour cette raison que je poste certains commentaires du même style que celui que j'ai cité au sujet du suicide des hommes. Il faut simplement guider les MGTOW, et de ce que je vois, c'est pas chose impossible.
Ironiquement, certains MGTOW ne pensent qu'aux femmes... MGTOW doit apprendre l'indépendance. C'est pour ça que je vois ça comme le message d'indépendance du féminisme. Le féminisme a montré aux femmes que les relations avec les hommes étaient surestimées, qu'elles n'avaient pas besoin d'un homme dans leur vie pour être heureuses, je pense juste qu'il faut aussi le faire comprendre aux hommes.

Lau a écrit :
21 avr. 2018, 19:08
Pourquoi on devrait empêcher que d’autres hommes rejoignent les MGTOW ? Si c’est un choix libre et éclairé ?
Il ne s'agit pas de faire changer d'avis les MGTOW, je pense pas que vous respectiez les MGTOW. Je vous conseille simplement de régler les problèmes qui font que notre communauté agrandi, pour éviter que d'autres hommes tirent les mêmes conclusions que nous. C'est tout. Dans l'absolu, je vous conseille pas vraiment de parler à des MGTOW en disant que vous êtes féministes, vous ne serez pas bien accueillis par la majorité d'entre eux (en fait, les MGTOW qui parlent sont souvent les nouveaux arrivants les moins lucides, donc ils disent souvent de la m*rde, les autres ont compris le message et font réellement leur propre chemin).

Les mâles alpha sont les mâles dominants. C'est de la zoologie.
Je ne connais pas le délir du " Celestin ", et je suis pas un grand fan de la communauté de JVC.

Lau a écrit :
21 avr. 2018, 19:08
Tous les anti-féministes partagent-ils tes préoccupations concernant les violences faites aux hommes ?
J'en ai pas parlé pour éviter de m'éparpiller encore plus, mais il n'y a pas de sentiment d'appartenance à l'anti-féminisme, je pense que ce n'est même pas un mouvement en soit pour être honnête. L'anti-féminisme vient se greffer à l'idéologie des gens, mais c'est rarement le pivot de l'idéologie (ça existe certainement, mais c'est rare. Les virilistes ne sont pas anti-féministes en premier lieu,l'anti-féminisme est simplement un prolongement de leur idéologie. Mais je me sens bien plus proche de féministes [EDIT : du féminisme grand public comme étant le combat contre le sexisme] que de virilistes [EDIT : du virilisme en général] du point de vue des valeurs). La majorité des virilistes n'aiment pas trop les MGTOW par exemple. Les virilistes présument qu'on est des faibles, des incapables, etc. D'autres estiment qu'on est misogynes (chose que je peux comprendre en ce qui concerne les MGTOW). [EDIT : Si MGTOW était un mouvement, alors je pense que je partagerais cette idée, mais c'est simplement une communauté. Il n'y a pas vraiment de revendications, c'est plus une réaction de retrait, les actions ont une portée personnelle]

Lau a écrit :
21 avr. 2018, 19:08
Mais vous faites partie du mouvement masculiniste alors pourquoi vous n’œuvreriez pas dans ce sens ? Réellement, physiquement, j’entends. Je ne vous connais pas en dehors de ces débats internet longuets et stériles. Alors qu’est-ce que VOUS vous faites pour les hommes victimes, hormis accuser le féminisme d’« incapaciter » vos propres actions ?
Je ne suis pas masculiniste, simplement anti-féministe. Je ne fais donc pas de militantisme, et même mes vidéos ne sont pas motivées par un quelconque activisme (même si j'ai conscience que ça l'est indirectement). Je pourrais expliquer pourquoi je ne suis pas militant, mais j'ai pas spécialement envie de continuer de discuter ici. Comme dit précédemment, je reste dispo en privé si jamais qqun est réellement intéressé. Accusez moi simplement d'être hypocrite de reprocher aux féministes de ne pas aider les hommes, sans que de mon côté je ne les aide pas davantage, on gagnera du temps.
En ce qui concerne les masculinistes, ils font des choses. Je te renvoie à ce site (qui est aussi féministe si ça peut te rassurer) : http://www.g-e-s.fr/base-de-documentati ... 2011-2015/ . Ce n'est qu'un exemple, je te laisse remonter le fil de discussion pour voir d'autres actions menées par des masculinistes. Tu peux aussi regarder le documentaire de Cassie Jaye, ou plutôt sa réception. Il n'est pas ultra intéressant en soit, mais il a été censuré de manière assumée de la part de féministes le jugeant misogyne (chose qu'il n'est pas bien évidemment, mais avant de dire de telles choses, il faudrait regarder le dit documentaire, chose que beaucoup de féministes étaient fier de ne pas avoir fait...). Je te conseille fortement le visionnage de cette vidéo (qui n'est pas de moi si ça peut rassurer) : https://www.youtube.com/watch?v=q995vH2X5Fk Voilà notamment ce à quoi je faisais référence pour dire qu'il valait autant soufflait contre un ouragan, et que je ne partage pas l'optimisme de Vince27.

Voilà donc pour ma réponse. Ce devrait être la dernière, mais je changerai peut-être d'avis.








Je me sens quand même obligé d'éclaircir les passages que tu as cités (mais je ne me justifierai pas davantage à l'avenir). Comme tu as souhaité de la concision, disons que cette partie est " à côté ", pour ceux qui liraient aussi et auraient souhaité une explication à ce sujet.
Lau a écrit :
21 avr. 2018, 19:08
J’en ressors très mal à l’aise avec l’envie irrépressible de hurler un bon vieux « Not All Women » parce que malgré tes rappels, tes précisions, tes blabla ben ouais, c’est compliqué de se dire que tu ne généralises pas, que tu ne parles QUE de certaines femmes et pas de toutes. Que veux-tu… C’est le risque quand on parle des brebis galeuses avec des termes qui désignent tout le troupeau.
(Et oui oui oui c’est valable aussi pour Not All Men et hormis cas particuliers y’a pas de raison de dénigrer ce genre de réactions, d’aucun des deux côtés)
Je comprends et suis d'accord avec toi (j'avais défendu ce point de vue plus haut d'ailleurs). D'ordinaire, j'évite ce genre de généralisation, mais dans cette vidéo, le but était justement de faire comprendre ce qu'on subit au quotidien, et de faire imaginer à quel point c'est point c'est blessant et insultant. J'ai pensé que ce que ce qui est montré à l'écran serait suffisant pour éclaircir ce point. Tous les féministes ne pensent pas comme toi, alors faire la même chose qu'eux était la seule idée qui m'est venue en tête pour qu'ils se mettent à la place des hommes mal à l'aise face à ce type de discours.

Lau a écrit :
21 avr. 2018, 19:08
Deuxième vidéo : « Le seul intérêt des femmes ce serait leur vagin ». Oui, on n’est pas du tout dans la misogynie là, hein. C’est un simple constat, hm hm. Et alors sache que pour la procréation, c’est l’utérus qui est important, hein, le vagin c’est « juste » la ptite route qui mène à la maison. :mrgreen:
Je faisais référence aux relations sexuelles, pas au fait de faire un enfant, mais en soit c'est valide aussi pour la parentalité.
Cette citation ponctue un raisonnement que j'ai rapidement présenté, mais ce n'est pas une conclusion définitive, c'est du conditionnel. C'est le résultat d'un calcul coût-bénéfice, mais ce calcul peut être faux. Le problème étant que - quelque soient les raisons - de plus en plus d'hommes font ce choix, et sont maintenant majoritaires parmi les hommes célibataires au Japon. Ignorer ce calcul n'est donc peut-être la meilleure chose à faire, c'est à vous de voir. Je pense pas que les MGTOW auront autant d'importance que les hommes herbivores cependant.
Remarque : Mais en soit, même si ce calcul est juste, ça ne veut pas dire que les femmes n'ont aucun intérêt, ça voudrait simplement dire que si on devait choisir entre un homme et une femme, le meilleur choix serait un homme pour nous, mais choisir la femme n'en ai pas un mauvais choix pour autant. Si tu aimes les fruits et les légumes, mais que tu préfères les fruits, alors il y aura plus de chances que tu choisissent les fruits, mais tu te raviras quand même des légumes. À vrai dire, ce calcul pourrait aussi être fait pour les femmes. Peut-être qu'elles ont plus d’intérêts à ne côtoyer que des femmes, plutôt que uniquement des hommes. Mais là non plus, ça ne veut pas dire qu'il faudrait rejeter complètement l'un ou l'autre. Chacun pose sa limite.


Lau a écrit :
21 avr. 2018, 19:08
Allez, un bonus : « On dit pas que les femmes sont inférieures, juste qu’elles sont néfastes. »
Ce n'est pas exactement ce que j'ai dit : " On dit pas que les femmes sont inférieures, mais seulement qu'elles apportent plus de mal que de bien dans la vie d'un homme de manière trop fréquente et significative pour s'engager dans de telles relations. " Je n'ai pas dit que les femmes étaient néfastes, simplement qu'il y a un trop grand nombre qui l'est pour prendre le risque. Mais encore une fois, il ne s'agit pas de blâmer les femmes (en ce qui me concerne en tout cas), c'est simplement un constat, pas une incitation. D'autant plus que certaines des raisons citées concernent les hommes et leur réactions, et non les femmes. Si les hommes veulent continuer d'avoir des relations de ce type avec des femmes, ils ont bien évidement le droit. Ils ont quand même plus de chances de ne pas tomber sur une mauvaise personne que tomber sur un mouton noir.

Lau a écrit :
21 avr. 2018, 19:08
et quand on leur parle il faut « Constamment marcher sur des œufs »
Je parle d'un ressenti partagé par beaucoup d'hommes, et tu sembles te moquer ouvertement de ce ressenti. Que dirais-tu si une femme disait qu'elle est mal à l'aise avec des hommes parce qu'elle à l'impression qu'elle doit tout le temps se justifier de ses intentions (si elle se maquille, c'est qu'elle veut coucher par exemple), et que je me foutais de sa gueule ? Tu penserais que je manque drastiquement d'empathie et de compassion (et pourquoi pas tu parlerais de mansplaining).

Lau a écrit :
21 avr. 2018, 19:08
(et moi j’entends en sous-titres : et c’est pas dans votre intérêt de manipulatrices profiteuses)
Ce n'est pas le message que je voulais faire passer. Ce n'est pas dans l'intérêt de la société. À cause de ça notamment, l'accroissement naturel japonais est négatif. Faire fuir une population aussi large que celle des hommes est dangereux, tout comme il serait dangereux de faire fuir les femmes.

Avatar du membre
Lau
Aguerri
Messages : 500
Enregistré le : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 244 fois
A été aimé : 171 fois

Re: le féminisme

Message par Lau » 23 avr. 2018, 01:26

Osalnef a écrit :
22 avr. 2018, 22:55
Je sais pas si c'est vraiment ce que tu essaies de faire dans ton commentaire, mais ridiculiser les MGTOW en sous-entendant qu'ils sont faibles, ou aveuglés par leurs sentiments/mauvaises expériences qu'ils n'ont pas été capables de gérer avec des femmes, c'est plus une réponse de viriliste non ? Mais j'ai ptet simplement mal compris.
En effet, on s'est mal compris. Ce que je sous-entend, c'est que comme c'est le cas dans la communauté asexuelle (et c'est sujet à vaste et long débat), où certaines personnes vont s'identifier asexuelles par "confort psychologique", sans chercher plus loin, plutôt que de se poser les bonnes questions concernant leurs ressentis ben... peut-être, à l'appui des exemples que j'ai cité, peut-être que des MGTOW s'identifient comme tel pour les "mauvaises" raisons ou pour éviter la remise en question. C'est donc pas vraiment un choix réfléchi, libre et éclairé mais un refuge, un paravent. Et c'est là que ça me pose problème. Pour eux, pour votre communauté.
Parce que pour toutes et tous, le manque d'expérience ne devrait jamais être une raison de résignation.
(Et oui, membres chéris, je vous entends, l'asexualité n'est pas un choix, je le sais mais j'ai besoin de simplifier un peu. Sans rancune :bise:)

Sur les herbivores, désolée, ça ne passe pas. Parce que de mon point de vue tu généralises un phénomène particulier et propre à une société très particulière.
Il y a en effet une différence entre les MGTOW et les hommes herbivores. Je pense que les hommes herbivores sont plus sages que les MGTOW. Ils réagissent avec calme et détachement, quand les MGTOW sont plus énervés.
Le problème étant que - quelque soient les raisons - de plus en plus d'hommes font ce choix, et sont maintenant majoritaires parmi les hommes célibataires au Japon
À cause de ça notamment, l'accroissement naturel japonais est négatif..
Moi je vois une sorte de lien de cause à effet. Je m'explique. Actuellement et depuis un certain temps au Japon, on a le phénomène des hommes herbivores. Les causes principales en sont le déclin économique du Japon qui fait que la stabilité de l'emploi c'est pas trop ça et puis une période après guerre qui fait que on se détend, on baisse la garde, on se "ramollit".
Et après vient la mention des femmes. Parce que oui des Japonais sont découragés parce que les femmes qu'ils rencontrent veulent un homme avec un emploi ou une situation financière stable . "Les vénales !" me dira-t-on. Ben non. Suffit de prendre en compte la réalité sociétale du Japon. A savoir qu'ils sont encore très ancrés dans la logique, monsieur au boulot et madame à la maison (à s'occuper des enfants et compagnie). Dans ces conditions-là BIEN SÛR que madame veut que monsieur ait de quoi assurer la survie financière de leur ménage.

Et on peut pas dire qu'en France on se retrouve obligatoirement dans cette situation. Avec monsieur au turbin et madame à la popote. Donc pour moi, se baser sur l'exemple japonais, c'est pas un bon exemple.
Mais je vais aller plus loin, parce que l'inverse est vrai aussi. Ton "Certains hommes seront toujours ravis de servir de portefeuille auquel une b*te est attachée" m'a beaucoup marqué. Parce que en tant que femme, si j'ai une situation professionnelle et financière stables, ça me parait évident de vouloir et d'attendre la même chose de celles de mon conjoint hypothétique. En tout cas moi c'est comme ça que je perçois les choses. Une question d'égalité et d'indépendance quoi. Et ça, je ne suis pas sûre que ce soit très partagé par les femmes japonaises.
Lau a écrit :
21 avr. 2018, 19:08
Pourquoi on devrait empêcher que d’autres hommes rejoignent les MGTOW ? Si c’est un choix libre et éclairé ?
Il ne s'agit pas de faire changer d'avis les MGTOW, je pense pas que vous respectiez les MGTOW. Je vous conseille simplement de régler les problèmes qui font que notre communauté agrandi, pour éviter que d'autres hommes tirent les mêmes conclusions que nous. C'est tout. Dans l'absolu, je vous conseille pas vraiment de parler à des MGTOW en disant que vous êtes féministes, vous ne serez pas bien accueillis par la majorité d'entre eux (en fait, les MGTOW qui parlent sont souvent les nouveaux arrivants les moins lucides, donc ils disent souvent de la m*rde, les autres ont compris le message et font réellement leur propre chemin).
Tu ne réponds pas à ma question. ^^
Tu le dis à tes spectateurs, clairement, presque comme une menace, que c'est pas dans l'intérêt des femmes que les hommes rejoignent les MGTOW et qu'elles feraient bien de régler les problèmes du féminisme pour éviter une fuite des hommes.
Je repose donc ma question : Pourquoi on devrait empêcher que d’autres hommes (pas encore MGTOW et donc avec qui on pourrait davantage parler apparemment) rejoignent les MGTOW ? Si c’est un choix libre et éclairé ?
Surtout quand tu précises "Je pense pas que les MGTOW auront autant d'importance que les hommes herbivores cependant." ?
J'en ai pas parlé pour éviter de m'éparpiller encore plus, mais il n'y a pas de sentiment d'appartenance à l'anti-féminisme, je pense que ce n'est même pas un mouvement en soit pour être honnête.
Alors c'est vrai que c'est confus pour moi tout ces termes. Anti-féministes, masculinistes, virilistes... Et je comprends bien qu'il y a des branches distinctes, des idées divergentes mais la communauté MGTOW et les personnes se considérant anti-féministes appartiennent quand même bien à l'arbre du masculinisme/virilisme, non ? Si on devait dézoomer ?
Lau a écrit :
21 avr. 2018, 19:08
Mais vous faites partie du mouvement masculiniste alors pourquoi vous n’œuvreriez pas dans ce sens ? Réellement, physiquement, j’entends. Je ne vous connais pas en dehors de ces débats internet longuets et stériles. Alors qu’est-ce que VOUS vous faites pour les hommes victimes, hormis accuser le féminisme d’« incapaciter » vos propres actions ?
Accusez moi simplement d'être hypocrite de reprocher aux féministes de ne pas aider les hommes, sans que de mon côté je ne les aide pas davantage, on gagnera du temps.
C'est pas mon intention. Juste de la vraie curiosité. Parce que comme je l'ai dit "Je ne vous connais pas en dehors de ces débats internet longuets et stériles" donc ça me pose question. Si les MGTOW sont une communauté qui préfère le retrait et que l'anti-féminisme est plus une idéologie qu'un mouvement, qui œuvre pour toi (et pour les hommes en général) et toi comment oeuvres-tu ?
Je m'imaginais, comme je l'explique un peu plus haut un mouvement, "général" fédérateur et solidaire qui travaillerait pour les hommes et certaines reconnaissances, mais peut-être qu'il n'y a tout simplement pas une sorte de cohésion entre les différents mouvements et communautés ?
Merci pour les exemples en tous cas.

Ce n'est pas exactement ce que j'ai dit : " On dit pas que les femmes sont inférieures, mais seulement qu'elles apportent plus de mal que de bien dans la vie d'un homme de manière trop fréquente et significative pour s'engager dans de telles relations. " Je n'ai pas dit que les femmes étaient néfastes, simplement qu'il y a un trop grand nombre qui l'est pour prendre le risque. Mais encore une fois, il ne s'agit pas de blâmer les femmes (en ce qui me concerne en tout cas), c'est simplement un constat, pas une incitation. D'autant plus que certaines des raisons citées concernent les hommes et leur réactions, et non les femmes. Si les hommes veulent continuer d'avoir des relations de ce type avec des femmes, ils ont bien évidement le droit. Ils ont quand même plus de chances de ne pas tomber sur une mauvaise personne que tomber sur un mouton noir.
Je trouve intéressant ce paradoxe.
Parce que du coup, je déforme peut-être ?, j'ai l'impression qu'on en revient soit au "chat échaudé craint l'eau froide" (Pas de jugement ici puisque c'est aussi le cas pour des femmes), soit à ce calcul coût/bénéfice qui fait que même si on a pas d'expérience (tout court), on va pas tenter, de peur de... Et comme je l'ai expliqué plus haut, cette deuxième "raison" me chiffonne.
Le féminisme a montré aux femmes que les relations avec les hommes étaient surestimées, qu'elles n'avaient pas besoin d'un homme dans leur vie pour être heureuses, je pense juste qu'il faut aussi le faire comprendre aux hommes.
Dis comme ça, c'est légitime. On sent une vraie aspiration à l'égalité. Je vais pas rentrer de nouveau dans le débat mais quand on creuse et qu'on lit par exemple le manifeste MGTOW ben... C'est plus tout à fait pareil.

Et je conclurais donc avec des propos que j'ai déjà partagé dans mon précédent message
«A la différence des antiféministes d’autrefois, les masculinistes contemporains ont intégré la notion d’égalité. Pour revendiquer une place qu’ils auraient perdue, ils se sont réapproprié les codes et les moyens de la protestation minoritaire, ceux des subalternes, et, en l’occurrence ici, des féministes. Pour eux, l’égalité est acquise mais elle est allée trop loin : il y a eu une inversion dans la domination dont les hommes seraient les victimes. La crise de la masculinité permet ainsi l’élaboration d’une «condition masculine» - pendant de la «condition féminine» des années 70 - dont les intérêts sont, dès lors, à défendre. [...] Malgré les discours sur le déclin et la crise, il n’y a pas eu d’affaiblissement du masculin ni dans le politique, ni dans l’économie, ni dans le quotidien. La crise de la masculinité est plutôt une stratégie face aux revendications d’égalité entre les sexes, une volonté de renouveler l’idéal de la puissance masculine. Une ruse du pouvoir.»
Tu n'es pas masculiniste, je sais, mais il y a là je trouve des points intéressants. Et on tombera sans doute d'accord sur le fait qu'il y a quand même des intérêts masculins à défendre (comment ? par qui ?), en terme de violences par exemple, comme cela a déjà maintes fois été évoqué.
"C'est une folie de remédier à l'arbitraire d'un dégoût par l'arbitraire d'une contrainte." (R. Enthoven)

Image

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1618
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 257 fois
A été aimé : 460 fois

Re: le féminisme

Message par Aphélie » 28 avr. 2018, 17:50

Je viens de tomber sur ça, et c'est un beau ptit résumé des posts d'Osalnef so far donc je ne résiste pas à une envie de conclure en trollant :

Image
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 226 fois

Re: le féminisme

Message par Léonis » 28 avr. 2018, 18:40

Un move aussi idiot qu'immature :|
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1618
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 257 fois
A été aimé : 460 fois

Re: le féminisme

Message par Aphélie » 28 avr. 2018, 21:04

Ça s'inscrit d'autant mieux dans la conversation :mrgreen:

Puis venez me dire que ce n'est pas exactement ça. ¯\_(ツ)_/¯
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 226 fois

Re: le féminisme

Message par Léonis » 28 avr. 2018, 21:29

Aphélie a écrit :
28 avr. 2018, 21:04
¯\_(ツ)_/¯
Comme tu le dis.
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar du membre
Vince27
Ascendant
Messages : 961
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
Localisation : Centre, (Sans attache)
A aimé : 119 fois
A été aimé : 130 fois

Re: le féminisme

Message par Vince27 » 30 avr. 2018, 05:20

Osalnef a écrit :
22 avr. 2018, 22:55
Le féminisme a montré aux femmes que les relations avec les hommes étaient surestimées, qu'elles n'avaient pas besoin d'un homme dans leur vie pour être heureuses, je pense juste qu'il faut aussi le faire comprendre aux hommes.
Alors pour ça, ne t’inquiète pas, la plupart ici ne sont absolument pas dépendants des femmes (bien au contraire).

J’éprouve d’ailleurs souvent assez de satisfactions à signifier aux S qu’elles n’ont aucune emprise sur moi. (Pour autant, je peux me montrer très serviable avec celles ne jouant pas à ce petit jeu avec moi. Une façon de dire que je n’attends aucun retour, si ce n’est de la civilité).
Moralité, ne pas nuire.
"...et ne pas faire chier ceux qui ne nuisent pas" (M.Phi)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité