Finalement, nous ne parlons que de Q...

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Répondre
Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par Alfred » 30 janv. 2016, 21:04

Je suis désolé... Vraiment! Mais, je ne comprends pas pourquoi "notre" communauté ne se prononce que depuis des référencements sexualisés. Depuis que je suis avec "vous" et, avec toute ma gratitude, que je dois à bon nombre de "nous", ben, je me sens toujours autant marginal.
Voyez-vous, ce qui me dérange, ce n'est pas le manque d'écoute mais le fait qu'on ne parle que de sexe.
Je pensais que dans une dynamique "a-sexuelle", il y aurait plein de délires amicaux, de manières de tenir le monde "en soi" sans juger l'autre. Et, finalement, vous êtes dans la justification et non dans l'éveil merveilleux de l'a-sexualité. C'est dommage!
C'est dommage! Mais être a-sexuel, je pense que c'est être étranger à toute sexualité. Il n'y a pas de honte à cela. Alors, pourquoi, revendiquer, s'affirmer dans la mesure où il n'y a qu'à accepter ce que l'on est? Pour ma personne particulière, j'aimerai qu'on échange sur ce qui nous fait être depuis notre propre authenticité étrangère à la quête du "profit" sexuel". J'aurai aimé un "forum" où le sexe est secondaire et où le monde est plus tendre et pulvérise les intéressements liés à la sexualité! Voilà!

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par Piccolo » 31 janv. 2016, 00:48

Il y a quand même une différence de taille entre parler de sexualité de manière "ludique" et parler de sexualité en tant qu'asexuel.

C'est un forum thématique, donc le fait de parler d'asexualité n'a aucun sens sans faire référence à la sexualité. Tout comme l'athéïsme n'a aucun sens en soi s'il n'entre pas en opposition avec le religieux.

Autrement ça deviendrait un forum blabla et pour ça il existe d'autres forums.
Sinon il existe une section intitulée "ce n'est pas A mais" et même un tchat.

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par Zimou » 31 janv. 2016, 10:58

Alfred a écrit :Mais être a-sexuel, je pense que c'est être étranger à toute sexualité.
être asexuel, c'est de ne pas avoir d'attirance sexuel pour les autre. ce n'est pas du tout être étranger à toute sexualité. si tu pense cela, alors tu n'es pas sur le forum qui te correspond. Dans "absence d'attirance sexuel pour les autre", il y a "sexuel". donc oui, on parle sexualité. et de son absence (mais pour parler de l'absence d'une chose, il est obligatoire d'évoquer sa présence).
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par didou » 31 janv. 2016, 13:21

On parle de sexe ... mai on n'en fait pas :lol:
Mais pour être plus sérieux, comme l'a dit Piccolo, il est difficile de parler d'asexualité sans parler de son contraire.
Après, dans certaines rubriques du forum, il y a des discussion sur d'autres centres d'intérêt.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par Alfred » 31 janv. 2016, 16:14

Oui... Mais, d'un autre côté, nous avons une tendance à tout polariser. L'autre du blanc est le noir. L'autre du silence est le bruit. Mais pourquoi ne pas essayer de prononcer autre chose que de la brute altérité. Par exemple, entre le silence et le bruit, il y a possibilité de travailler un message musical. Par là, je crois que nous sommes trop "identitairement" depuis l'autre absolu du sexuel. Hors, pourquoi nous définir comme en altérité vis à vis du sexuel alors que nous ne sommes pas "autres" mais dans un ailleurs. Un ailleurs qui peut être aussi très jouissif, je pense en toute sincérité. Enfin... Après mon long silence sur "notre" forum, j'en suis là de mes réflexions innocentes!

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par didou » 31 janv. 2016, 19:25

Salut Alfred,

Je ne pense pas que les gens soient ici aussi binaires. Il n'y a pas de rejet des "A" vis-à-vis des "S" et inversement. Il y a tout au plus un rejet du "Q" par les "A" ;)
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par Zimou » 01 févr. 2016, 10:00

didou a écrit :Il y a tout au plus un rejet du "Q" par les "A" ;)
Meme pas! xD (bon je suppose que c’était pour le jeux de mot... de lettre). Il n'y a aucun rejet. Nous ne sommes l'opposé de rien, nous sommes à l'exacte identique des autres, nous ne sommes même pas un "ailleurs". notre seul différence, qui est bien une différence et pas une opposition, c'est qu'on a pas d'attirance sexuel pour les autres. Nous sommes différent... comme n'importe quel être humain.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par didou » 01 févr. 2016, 13:33

Zimou a écrit :
didou a écrit :Il y a tout au plus un rejet du "Q" par les "A" ;)
Meme pas! xD (bon je suppose que c’était pour le jeux de mot... de lettre). Il n'y a aucun rejet.
Oui :lol:
Je suis bien d'accord avec toi :)
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par Alfred » 02 févr. 2016, 15:24

Ben, heureusement qu'il n'y a pas de rejets! Je me disais que plutôt que se prononcer comme "A" qui définit une absence que, peut-être, il en allait d'un fonctionnement différent avec une lecture particulière du monde. Mais justement, comme le fait remarquer Zimou, "être à l'opposé des autres" n'a aucun sens. Ce serait tellement dommageable...
Bon... J'attends que notre logicien de service nous crée de belles équations avec des Q, des A et des S et tout plein de variables aléatoires!

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par didou » 02 févr. 2016, 22:24

Alfred a écrit :... J'attends que notre logicien de service nous crée de belles équations avec des Q, des A et des S et tout plein de variables aléatoires!
Euh, désolé, mais là, je vais être d'un inutilité notoire :D En logique, le variables ne sont pas aléatoires (sauf en déduction modulo où la théorie pourrait être aléatoire, mais bon, ce ne serait pas terrible pour le déterminisme des déductions :wink: )
Mais bon, on s'égare, de Montparnasse bien entendu.
Et reste qu'en effet, les "A" ne s'opposent pas aux "S". Ils ont simplement une autre vision des ... choses de la vie :wink:
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
Hippo
Acolyte
Messages : 379
Enregistré le : 02 juin 2015, 15:42
A aimé : 1 fois
A été aimé : 28 fois

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par Hippo » 07 févr. 2016, 13:52

Alfred a écrit :Je suis désolé... Vraiment! Mais, je ne comprends pas pourquoi "notre" communauté ne se prononce que depuis des référencements sexualisés. Depuis que je suis avec "vous" et, avec toute ma gratitude, que je dois à bon nombre de "nous", ben, je me sens toujours autant marginal.
Voyez-vous, ce qui me dérange, ce n'est pas le manque d'écoute mais le fait qu'on ne parle que de sexe.
Je pensais que dans une dynamique "a-sexuelle", il y aurait plein de délires amicaux, de manières de tenir le monde "en soi" sans juger l'autre. Et, finalement, vous êtes dans la justification et non dans l'éveil merveilleux de l'a-sexualité. C'est dommage!
C'est dommage! Mais être a-sexuel, je pense que c'est être étranger à toute sexualité. Il n'y a pas de honte à cela. Alors, pourquoi, revendiquer, s'affirmer dans la mesure où il n'y a qu'à accepter ce que l'on est? Pour ma personne particulière, j'aimerai qu'on échange sur ce qui nous fait être depuis notre propre authenticité étrangère à la quête du "profit" sexuel". J'aurai aimé un "forum" où le sexe est secondaire et où le monde est plus tendre et pulvérise les intéressements liés à la sexualité! Voilà!
Pas besoin d'un forum asexuel pour trouver ça.

Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par Alfred » 08 févr. 2016, 14:18

OK! Mais... Je pensais qu'il était une réalité corrélative à l' a-sexualité: Etre incapable de jalousie. Je ne comprends pas ce sentiment. Et, je pensais que l'a-sexualité était un corrélat de l'absence d'un tel sentiment.
Je suis fatigué des rapports de force; des rapports malsains et étriqués... Je crois simplement que des personnes qui sont étrangères aux chose du sexe; aux rapports de domination/soumission ( qui sont presque toujours induits par le sexe) , sont plus à même de laisser être une dynamique en dehors de toute polarisation et donc d'acceptation d'autrui. Je pensais qu'il était possible que l'être humain, évacué de toute forme de volonté de possession de l'autre sexué, pouvait promulguer des enjeux plus fondamentaux et partageables pour le meilleur de nous tous. Pourquoi toujours l'identitarisme; les mots systématiques qui isolent ceux qui veulent habiter le Monde... Etre "allergique" au sexe ou à sa représentation n'est pas du tout une volonté de condamnation de l'autre mais permet une offrande différente. Je pensais que l'a-sexualité permettait une plus grande acceptation de l'autre et autorisait des dynamiques de partage innocentes; bienveillantes. Après, c'est à vous de jouer: S'affirmer comme "identités" exclusives ou comme dynamique autorisant lecture et fraternité pour chacun.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3631
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par Baelfire » 08 févr. 2016, 14:21

l'asexualité ne nous rend pas meilleurs que les autres. Je pense que tu idéalises trop.
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Hippo
Acolyte
Messages : 379
Enregistré le : 02 juin 2015, 15:42
A aimé : 1 fois
A été aimé : 28 fois

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par Hippo » 10 févr. 2016, 09:06

Alfred a écrit :OK! Mais... Je pensais qu'il était une réalité corrélative à l' a-sexualité: Etre incapable de jalousie. Je ne comprends pas ce sentiment. Et, je pensais que l'a-sexualité était un corrélat de l'absence d'un tel sentiment.
Je suis fatigué des rapports de force; des rapports malsains et étriqués... Je crois simplement que des personnes qui sont étrangères aux chose du sexe; aux rapports de domination/soumission ( qui sont presque toujours induits par le sexe) , sont plus à même de laisser être une dynamique en dehors de toute polarisation et donc d'acceptation d'autrui. Je pensais qu'il était possible que l'être humain, évacué de toute forme de volonté de possession de l'autre sexué, pouvait promulguer des enjeux plus fondamentaux et partageables pour le meilleur de nous tous. Pourquoi toujours l'identitarisme; les mots systématiques qui isolent ceux qui veulent habiter le Monde... Etre "allergique" au sexe ou à sa représentation n'est pas du tout une volonté de condamnation de l'autre mais permet une offrande différente. Je pensais que l'a-sexualité permettait une plus grande acceptation de l'autre et autorisait des dynamiques de partage innocentes; bienveillantes. Après, c'est à vous de jouer: S'affirmer comme "identités" exclusives ou comme dynamique autorisant lecture et fraternité pour chacun.
Moi je suis S et je n'ai jamais ressenti de la jalousie. Ce sentiment n'a rien à voir avec l'orientation sexuelle, mais avec un manque de confiance.

Avatar du membre
mimosa
Amène
Messages : 425
Enregistré le : 27 sept. 2012, 12:39
Localisation : 92
A aimé : 114 fois
A été aimé : 35 fois
Contact :

Re: Finalement, nous ne parlons que de Q...

Message par mimosa » 13 févr. 2016, 16:00

Les rapports de domination/ soumission peuvent se retrouver en amitié, alors ça n'a pas forcément quelque chose à voir avec le sexe. Puis il y a la soumission au groupe aussi, je suis l'avis de la majorité, rien à voir avec le sexe non plus, ça peut être induit par la volonté d'appartenance (les bizutages des nouveaux élèves par les anciens par exemple). J'imagine qu'il y a pas mal d'autres cas. Mais dans le couple oui c'est souvent induit par le sexe.
Alea jacta est :mrgreen:
In vino veritas. :)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité