Dépression

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Répondre
Avatar du membre
Chô Yume
Amène
Messages : 440
Enregistré le : 24 janv. 2016, 23:16
A aimé : 60 fois
A été aimé : 54 fois

Re: Dépression

Message par Chô Yume » 17 mai 2016, 13:43

Ouais c'est des conneries ton site si je puis me permettre, leur symptômes je les ai toujours plus ou moins eus.
Ils ont listé les grands trucs synonymes de malheur pour dire que c'est la dépression. Pour moi c'est bien plus complexe que ça et surtout c'est purement subjectif, chaque personne à sa propre dépression qui se manifeste selon les blessures psychiques qu'elle a subit par le passé.

J'ai déjà fait une tentative de suicide à 14 ans à ma première dépression et j'ai miraculeusement survécu, ce qui m'a fait réaliser à quel point la vie était précieuse. ça ne m'a pas empêché de faire 3 autres dépressions et des biens plus violentes sans jamais vouloir renouveller ce geste...

J'ai retrouvé un internet correct sur mon ordi mais comme je suis au taf, je relirai tout le sujet et ferait une réponse bien plus complète ce soir quand même ;)
"Les étoiles. Elles sont le reflet des mondes possibles, bravant l'infini pour une éternité d'Histoires."
Final Fantasy VII

Ramón

Re: Dépression

Message par Ramón » 17 mai 2016, 13:52

Tous les sites sont plutôt généralistes et peu fiables pour les dépressifs avec qui j'en parle (tu confirmes du coup). Et tous les psy ne sont pas formés pour gérer un patient dépressif, en l'occurrence une ex d'il y a quelques années, doctorante en psychologie devenue spécialiste sur la question du deuil, elle ne peut s'occuper de patients dépressifs. Ce qui caractérise, selon elle et de nombreuses personnes dans la profession, c'est la persistance des symptômes dans le temps, leur amplification ou non,... et qui fait que la liste reste assez fiable pour poser la question à la base.
Après, je n'ai jamais trouvé d'ouvrage disponible en lecture libre sur le net.

Entre 11 et 23 ans, j'ai du passer à l'acte une dizaine de fois, sans que l'on me diagnostique une dépression, mais des tendances destructrices en réponse à des chocs.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3631
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: Dépression

Message par Baelfire » 17 mai 2016, 14:11

Chô Yume a écrit :Tu sais Bae, ta depression n'est peut etre pas "a cause d'un mec" mais liée a des choses inconscientes que cette rupture a remué en toi et qui sont si profondement enfouies que tu n'arrives pas a savoir que ce sont elles qui te font du mal ;)
Je ne sais pas. Mais effectivement ce n'est pas à cause d'un mec mais plutôt à cause de tout ce que ça représentait. J'ai travaillé tellement fort à ce que cette relation fonctionne et j'y ai tellement cru que lorsque je me suis rendue compte que ça ne le ferait pas j'ai été anéantie. J'avais mis toutes mes forces là dedans. Normal qu'elles m'aient abandonné au bout d'un moment je suppose :)
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Dépression

Message par didou » 17 mai 2016, 15:06

FTC a écrit :Yume, didou ça se caractérise comment pour vous les symptômes de cette maladie ? Je ne crois pas y avoir déjà été confronté directement ou indirectement donc je connais pas trop.
Les symptômes peuvent être très variés selon les personnes.

Ca peut rejaillir sous forme de "léthargie" ou d'hyper-activité (moi ce serait plutôt) le second cas.

Il peut y avoir des angoisses (sentiment d'insécurité plus ou moins raisonné) ou moindre, un malaise lorsque l'on n'est pas dans un environnement que l'on ressent comme "sécurisant" (par ex. chez soi ou au boulot), moi c'est plutôt le second cas.

Des obsessions ou des TOC peuvent survenir (craindre d'avoir mal fait quelque chose, vérifier plusieurs fois, être maniaque sur des points de détails irrationnels). Souvent, ce genre de trucs donne l'impression que le cerveau tourne à vide.

Ca peut se ressentir sur la bouffe: manger plus ou moins (moi ce serait plutôt le second cas) ou alterner les 2.

Il peut y avoir une perte de motivation pour les choses que l'on jugeait importantes avant. Il est possible de subir une intensification de la routine (pour ne pas s'écarter d'un "chemin" que l'on "connaît" et donc que l'on maîtrise), ce que je remarque d'ailleurs chez moi.

Bref, ça peut prendre plein de formes, mais ce qui en résulte c'est un sentiment de mal-être, quelque chose ou des choses qui viennent pourrir même la vie quotidienne. Et le pire, c'est que bien souvent on les voit arriver ces symptômes, on en est à demi conscient. À demi dans le sens où on les nie le plus possible à soi-même :roll:
FTC a écrit :Et j'aimerai par exemple le savoir si jamais un de mes proches "l'attrape".
Non, ça ne se refile pas comme une grippe, et heureusement.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
FTC
Associé
Messages : 704
Enregistré le : 07 févr. 2016, 15:07
A aimé : 54 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Dépression

Message par FTC » 17 mai 2016, 16:08

Je n'ai pas voulu regarder les listes de symptômes sur le net car je préfère les témoignages.

De ce que je comprend, la dépression est une sorte de mauvaise passe mais sur la durée ?
Ou alors une mauvaise passe vraiment forte ?


Quant à mon "attrape" c'est pour ça que je l'avais mis entre guillemets. Mais d'un autre côté je pense que si tu restes bcp avec des dépressifs, doit y avoir moyen que tu déprimes un peu ou bien ?

Avatar du membre
Chô Yume
Amène
Messages : 440
Enregistré le : 24 janv. 2016, 23:16
A aimé : 60 fois
A été aimé : 54 fois

Re: Dépression

Message par Chô Yume » 17 mai 2016, 16:18

Entendre "une mauvaise passe" quand on est dépressif ça décrédibilise complètement notre état xD évite ce terme ça risque de te mettre dans des situations désagréables.

disons que si je devais essayer de généraliser ça au max je dirai que c'est un état d'apathie auto-renforcé. Les cercles vicieux y sont très présents.
Quelqu'un qui se plaint d'aller mal ou rale ou a l'air triste et malheureux n'est pas dépressif. Il est triste et malheureux. Les dépressifs peuvent rire et sourire mais c'est avec l'expérience ou une profonde connaissance de la personne que l'on se rend compte que ces "images" d'émotions sont vides et creuses tout comme le ressenti du dépressif par rapport à la vie. Plus rien n'a de sens, plus rien ne te fais envie même ce que tu chérissais le plus au monde avant ça. Il m'est même parfois arrivé de me dire que j'allais vraiment mal car j'étais malheureuse de ne pas réussir à être heureuse pour quelque chose qui me réjouissais autrefois.
Et puis il arrive que l'on pleure pour rien. Sans raison. Juste comme ça sans pouvoir s'arrêter. Et je dirai surtout, on ne sait pas expliquer concrètement ce qui nous rend mal. C'est juste là et on y peut rien. d'où le sentiment d'impuissance et de faiblesse parfois ressenti.

Voila en tres gros ce que j'en dirai.

Et non, je te rassure, ce n'est pas parce que tu passes ta vie avec des gens en dépression que tu le deviendra toi meme ! Sinon tous les psys seraient dans la merde xD
La dépression touche les cellules neuronales, au dela des implications psychiques, elle a une vrai base physiologique, comme une angine touche les amygdales ;)
En bref, c'est pas contagieux.
Modifié en dernier par Chô Yume le 17 mai 2016, 23:46, modifié 1 fois.
"Les étoiles. Elles sont le reflet des mondes possibles, bravant l'infini pour une éternité d'Histoires."
Final Fantasy VII

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Dépression

Message par didou » 17 mai 2016, 16:22

FTC a écrit : De ce que je comprend, la dépression est une sorte de mauvaise passe mais sur la durée ?
Ou alors une mauvaise passe vraiment forte ?
Oui, quelque chose comme ça mais plus profond. La cause peut être difficile à établir. Ca peut remonter à très longtemps. Ca peut même être plus ou moins inconscient (refoulé ?). Bien souvent on arrive à identifier des éléments qui ont pu contribuer à déclencher les maux, mais pas toujours des causes exactes.
Les gens qui souffrent de ces troubles le savent, mais il y a une "inhibition" quelque part qui empêche de chopper les symptômes (à défaut des causes) par les c**** et les exploser à la batte de baseball.

Maintenant les toubibs commencent aussi à vraiment envisager que des dérèglements/problèmes au niveaux des neuro-transmetteurs puissent causer/aggraver/contribuer à ces problèmes.
FTC a écrit :Quant à mon "attrape" c'est pour ça que je l'avais mis entre guillemets. Mais d'un autre côté je pense que si tu restes bcp avec des dépressifs, doit y avoir moyen que tu déprimes un peu ou bien ?
C'est sûr que si tu vis en permanence avec des gens profondément déprimés, ça peut te peser sur le moral. D'ici à devenir dépressif, je ne suis pas sûr, sauf si l'on a un "terrain favorable".
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2952
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 585 fois
A été aimé : 562 fois

Re: Dépression

Message par clotaire » 17 mai 2016, 16:39

Conversation très intéressante.
Il me semble que contrairement à la "déprime" qui peut être liée à un évènement particulier (rupture, licenciement, deuil...), la dépression n'est pas liée à un vécu particulier, elle arrive sans prévenir.
En ce qui me concerne, depuis quelques années j'ai de plus en plus souvent la sensation d'être à la limite d'un état dépressif (apathie, démotivation, pb de sommeil, d'appétit, idées noires, etc.), mais je trouve toujours des raisons d'espérer qui me font penser que j'y échappe encore. Et pour l'instant je parviens à faire face et, je pense, à faire en sorte qu'on ne le voie pas trop.

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Dépression

Message par didou » 17 mai 2016, 19:43

Chô Yume a écrit :Les dépressifs peuvent rire et sourire mais c'est avec l'expérience ou une profonde connaissance de la personne que l'on se rend compte que ces "images" d'émotions sont vides et creuses tout comme le ressenti du dépressif par rapport à la vie.
C'est une excellente explication. Effectivement, extérieurement, les dépressifs ne sont pas tous l'image d'Epinal de la personne qui traine les pieds avec une gueule de 36 pieds de long. Ce vide est plus intérieur qu'extérieur (jusqu'à un certain point car des fois, chez certaines personnes, ça peut ressortir extérieurement).

En quelque sorte, les dépressifs doivent lutter au quotidien pour beaucoup (j'allais dire la majorité) de choses "normalement" naturelles chez les gens qui "vont bien". Rien que de trouver un sens aux choses est un travail. Tant qu'il y a un point d'accroche fort, que ce soit les enfants, le/la conjointe, le boulot ou des copains, la plupart des dépressifs arrivent à s'accrocher et à faire contre mauvaise fortune bon coeur, même si parfois leur relation à ces point d'accroche est un peu affaiblie. Lorsqu'il n'y a plus ces points d'accroche, c'est là que ça devient souvent plus que très insupportable.
Modifié en dernier par didou le 17 mai 2016, 19:47, modifié 1 fois.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
FTC
Associé
Messages : 704
Enregistré le : 07 févr. 2016, 15:07
A aimé : 54 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Dépression

Message par FTC » 17 mai 2016, 19:44

Merci pour ces explications et je m'excuse un peu pour mes termes maladroits ou un peu trop généraux mais c'est que je ne savais pas trop ce que c'était.
Du coup je comprends que la dépression semble plus être une incapacité de sécrété ou régir la dopamine (je ne dis pas que c'est ça), et donc finalement tous tes comportements se font et même les rires sont en fait blasés.
J'ai bien compris ?

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Dépression

Message par didou » 17 mai 2016, 19:53

FTC a écrit :Merci pour ces explications et je m'excuse un peu pour mes termes maladroits ou un peu trop généraux mais c'est que je ne savais pas trop ce que c'était.
Tu n'as pas à t'excuser :) Il n'y a rien de mal et au moins tu essayes de comprendre !
FTC a écrit :Du coup je comprends que la dépression semble plus être une incapacité de sécrété ou régir la dopamine (je ne dis pas que c'est ça),
Disons qu'il semble que ça puisse y contribuer.
FTC a écrit :et donc finalement tous tes comportements se font et même les rires sont en fait blasés.
J'ai bien compris ?
Pas forcément tous tout le temps. Il y a quand même des moments où l'on rit de bon coeur. Mais c'est plus rare, sur moins de choses, des sujets plus restreints, moins de gens. Et puis il y a des hauts et des bas, tout n'est pas forcément toujours noir. Quelqu'un qui est en dépression continue à apprécier des gens, des choses. Mais c'est "du boulot" ou c'est plus "dur" ou plus "restreint".

Le plus chiant c'est une lutte incessante ... contre soi-même, contre parfois on ne sait pas bien quoi en fait. Mais bon, on fait avec et on continue car il faut bien avancer :) Et ça n'empêche pas "ces gens-là" d'arriver à faire des choses importantes et/ou très bien.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Polymnie
Amène
Messages : 436
Enregistré le : 04 mai 2013, 09:29
A été aimé : 45 fois

Re: Dépression

Message par Polymnie » 28 mai 2016, 07:04

Je ne connais rien aux dépressions longues mais je pense avoir frôlé avec la ligne de la dépression.
Problème au boulot,
moi qui suis plutôt hyperactive je me suis retrouvée à m'affaler dans mon canapé en rentrant
j'ai toujours aimé faire la cuisine-> et je mangeais n'importe quel truc
je dors en général plutôt d'un sommeil profond -> et là je devais être réveillée tous les quarts d'heures.
les pleurs aussi étaient là
Malgré tout ça en dehors de mon conjoint et ma mère personne n'a rien vu. Je ne pensais pas que ça pouvait m'atteindre et puis pouf.
Heureusement mon conjoint à combiner avec ma mère un week-end
qui m'a fait une sorte d'électrochoc., qui m'a dit bouge toi c'est pas ce con qui va gagner . L'avantage Je savais qu'elle était "la cause" en tous cas celui qui engendrait tout ça par une dévalorisation de mon travail.
Donc pas question de traitement ( sachant que ma débile de médecin du travail voulait me mettre inapte au travail :non: ) c'était décidé je ne craquerais pas et il allait savoir comment je m'appelle :lol:
Bref j'avais retrouvé tout mon moi et je suis allée jusqu'au bout et un peu seule mais tant pis. syndicat delegue du personnel CHSCT Direction, Bilan de compétence, j'ai entendu tout et n'importe quoi. J'avais décidé que pour ma protection je n'adresserai plus la parole à mon chef de service, au bout de deux semaines il est venu me demander pourquoi et là libération 1h à lui déverser tout ce qu'il n'allait pas depuis 5ans rebelote le lendemain car il n'avait pas compris :-). Et puis un jour je leur ai dit que comme certains sous entendu j'allais quitter la boîte mais que ça ne serait pas sans bruit j'avais rendez vous avec les prud'hommes dans les 15 jours .
Les mots tabous étaient sur la place harcelement et prud'hommes, dans les jours qui ont suivi ils me changeaient de service.
Depuis c'est lui que je plains, dans son service c'est toujours le même bordel et je me demande comment on peut aller bosser tout en sachant que personnes ne vous apprécie.
Bref tout ça pour dire que la dépression peut-être partout et atteindre n'importe qui et qu'il faut pouvoir compter sur sa famille ou ses amis pour nous permettre de nous en rendre compte.
Bon courage

Avatar du membre
Nannerl
Ace-Cream
Messages : 1054
Enregistré le : 23 nov. 2014, 14:00
Localisation : La Comté
A aimé : 352 fois
A été aimé : 340 fois

Re: Dépression

Message par Nannerl » 28 mai 2016, 20:21

J'ai jamais vraiment été dépressive, enfin je pense pas. Par contre j'en fréquente, et pour avoir fréquenté ma petite sœur de quinze ans dépressive (et anorexique mais qui va beaucoup mieux actuellement) pendant un an, ça a eu des répercutions sur moi même.

Genre ouai, j'ai tellement intériorisé le mal être de ma soeur, comme si je partageais inconsciemment sa peine que au final j'ai fini déprimée pendant quelques mois. Je pleurais tous les jours, j'avais très peu d'appétit et dès que j'avalais quelque chose ça me rendait malade, je faisait des crises d'angoisses, j'étais tout le temps fatiguée, j'ai développé des acouphènes, je me sentait pas très heureuse. Après je pense pas que c'était vraiment une dépression mais une petite déprime, ou surtout une hypersensibilité ou hyper empathie je sais pas.

J'ai aussi une amie dépressive, et elle a vraiment tout les symptômes cité dans l'article, elle a fait plusieurs tentative de suicide sans jamais vraiment réussir à passer à l'acte. Ça me fait vraiment mal pour elle, elle est la plus part du temps souriante, mais quand elle me parle de sa non envie de vivre je me sens mal pour elle...
“ Je peins des fleurs pour qu'elles ne meurent pas ” - Frida Kahlo
Make Tea, not Love ☕
Image

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Dépression

Message par didou » 29 mai 2016, 22:43

Nannerl (Jamusuta) a écrit :[...] et pour avoir fréquenté ma petite sœur de quinze ans dépressive [...] pendant un an, ça a eu des répercutions sur moi même.
Genre ouai, j'ai tellement intériorisé le mal être de ma soeur, comme si je partageais inconsciemment sa peine que au final j'ai fini déprimée pendant quelques mois. Je pleurais tous les jours, j'avais très peu d'appétit et dès que j'avalais quelque chose ça me rendait malade, je faisait des crises d'angoisses,
Selon ce que tu décris, c'est une forme d'état dépressif quand même. Il y a une marche entre le coup de blues et les symptômes que tu décris. Cela dit, "dépression un jour" ne veut pas dire "dépression toujours". Il y a des gens qui sont plus aptes à surmonter ce genre de passage nauséabond. De plus, ça dépend de la raison de l'atteinte. Mais bon, ce que tu décris montre que tu as été vraiment affectée. Tu l'as vaincu, c'est très bien :)
Nannerl (Jamusuta) a écrit : Après je pense pas que c'était vraiment une dépression mais une petite déprime, ou surtout une hypersensibilité ou hyper empathie je sais pas.
Oui, bon, plutôt une grosse déprime. Mais l'important c'est que tu aies surmonté ce passage à vide. Il y a des degrés dans la "dépression".
Nannerl (Jamusuta) a écrit : [...]elle a fait plusieurs tentative de suicide sans jamais vraiment réussir à passer à l'acte.
Bin c'est surtout que bien souvent, on ne te laisse pas terminer le boulot commencé :twisted: :roll:
Nannerl (Jamusuta) a écrit :Ça me fait vraiment mal pour elle, elle est la plus part du temps souriante, mais quand elle me parle de sa non envie de vivre je me sens mal pour elle...
Bon, il ne faut pas non plus que ça t'empêche de vivre. C'est comme ça. Pour des raisons ou d'autres, certaines personnes se foutent un peu de leur vie. Bon. On ne peut pas être dans la tête de tous les gens. Personnellement, si on me disait "tu vas crever demain", ça m'emm...rait car j'aimerais bien avoir 15 jours pour régler les affaires administratives, clore mon bail et faire en sorte que mes gamins n'aient à s'occuper de rien. Mais si on me disait, "tu vas crever dans 1 mois"... je courre m'acheter une bouteille de St Million (voire 2 ou 3) :lol:
Mais en attendant, on continue à vivre car ... on est vivant, et puis il faut aussi sourire, même si c'est (parfois) de façade. Et puis, de temps en temps il y a des moments sympas.

En fait, dans ce genre de chose, il y a souvent un (voire plusieurs) truc(s) qui viennent polluer la vie. Et donc, tout se passerait bien s'il n'y avait pas cette mer.e. Sauf que bien souvent, on n'est pas capable de l'identifier... donc de lutter contre. Et cette mer.e, a tendance à gommer tous les instants sympas parce qu'elle arrive à l'improviste. C'est pour ça que les gens dits "dépressifs" ont si peu d'attache à cette vie que tous les gens "normaux" qualifient de sans prix.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
Nannerl
Ace-Cream
Messages : 1054
Enregistré le : 23 nov. 2014, 14:00
Localisation : La Comté
A aimé : 352 fois
A été aimé : 340 fois

Re: Dépression

Message par Nannerl » 30 mai 2016, 18:37

Le pire c'est qu'une sorte de grosse déprime comme ça, ça m'étais déjà arrivé y'a 4 ans, mais idem c'est passé au bout de 2/3 mois et après ça va mieux.

Et sinon oui sur qu'il faut pas que ça m'empêche de vivre, mais je suis tellement une éponge à émotions que des fois c'est inconscient que je me sente mal pour les autres :/
“ Je peins des fleurs pour qu'elles ne meurent pas ” - Frida Kahlo
Make Tea, not Love ☕
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité