Les alternatives au couple

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
tamerlan35
Membre junior
Messages : 6
Enregistré le : 18 juil. 2014, 14:12
A aimé : 2 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par tamerlan35 » 20 juil. 2014, 13:05

Et oui... Depuis la nuit des temps, et surtout, depuis que l'homme à créé Dieu, il n'existe qu'une seule et immuable vérité sur l'humain : un homme doit nécessairement vivre avec une femme. C'est tout, c'est comme ça et pas autrement. Encore aujourd'hui, quelques milliers d'années après l'apparition des premières religions, c'est un dogme qui n'a pas changé, et qui est présent dans la quasi-totalité des mentalités humaines.

Dès que l'on enfreint cette règle universelle, alors on est anormal. Un homme avec un homme, une femme avec un homme. Trois personnes ensemble... etc... Quelles ignominies !
Alors on est anormal et surtout dangereux. Ce qui est différent, c'est bien connu, à toujours fait peur.
La Terre ne peut tourner, et les étoiles briller que si cette équation (Le Bien = 1 homme + 1 femme) est respectée. C'est forcément vrai, pour que l'économie mondiale ne se base que sur cette version du lien humain. Tout, de la pré-naissance à la mort nous le rappelle. Amen.

Mais bordel de merde, qui est-ce que ça regarde, la façon dont on vit?
Moi j'aime vivre seul. Quand j'étais en couple, rien ne m'énervait plus que de rentrer le soir et de retrouver mon appartement avec quelqu'un dedans, qui le mettait en désordre (il n'y a pas de stéréotype, je finissais plus tard que Madame, c'est tout). Sans doute les bonnes âmes (fidèle au dogme) me diront "ce n'étais pas la bonne", "tu en trouveras une blablabla". Foutaises. Je l'ai entendu 100 fois.

Vivre en "couple d'amis", à mon avis, c'est plus qu'utopique, à moins de rencontrer la perle rare, qui partage la même asexualité, ou tout du moins qui la comprend, et avec qui la relation s'avère "saine". Pour ma part, comme beaucoup, je ne connais personne avec qui ça puisse marcher. Parce que dès l'instant qu'il y a "des calins et des papouilles", ce n'est plus de l'amitié, c'est de la sexualité aussi. Après, chacun trouve son bonheur ou il veut.

Mon alternative idéale au couple, même si, je l'avoue correspond à celles de certains, de vivre avec une amie avec qui on partage beaucoup (mais sans calins et papouilles pour moi), reste avant tout la vie solitaire assumée pleinement :D

Avatar du membre
Ladybug
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 20 juil. 2014, 11:10
A été aimé : 1 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par Ladybug » 20 juil. 2014, 17:22

Je serais vraiment triste si je devais en venir à une de ces méthodes (communauté et collocation) car cela signifierait que je suis seule et désespérée (car je n'envisagerais jamais ces alternatives si j'avais une relation amoureuse satisfaisante). Pour le polyamour, c'est inenvisageable pour moi. Et euh, je ne sais pas ce qu'est le queer-platonique.

Héraclite
Affilié
Messages : 265
Enregistré le : 12 juin 2014, 14:37
Localisation : 78
A été aimé : 6 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par Héraclite » 22 juil. 2014, 10:20

Pour Tamerlan : assez vrai dans la culture juive et musulmane. Totalement faux en ce qui concerne le catholicisme.

tamerlan35
Membre junior
Messages : 6
Enregistré le : 18 juil. 2014, 14:12
A aimé : 2 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par tamerlan35 » 22 juil. 2014, 15:29

quoi donc, cette "équation" ?

Héraclite
Affilié
Messages : 265
Enregistré le : 12 juin 2014, 14:37
Localisation : 78
A été aimé : 6 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par Héraclite » 22 juil. 2014, 16:04

tamerlan35 a écrit :quoi donc, cette "équation" ?
Absolument.

Avatar du membre
lilienliseuse
Adepte
Messages : 172
Enregistré le : 04 oct. 2015, 16:07
Localisation : Paris
A aimé : 19 fois
A été aimé : 2 fois
Contact :

Re: Les alternatives au couple

Message par lilienliseuse » 14 oct. 2015, 16:19

Alors moi cela ne me dérangerait pas d'avoir une relation polyamoureuse.
j'ai déjà vécue en collocation mais c'était plus par soucis de budget et je me suis bien entendue avec certaines personnes.
Désolé de déterrer d'anciens sujets mais lorsque j'arrive sur un forum j'aime bien lire et répondre à ce qui s'est écrit avant.

j'aime les séries, les animaux, le chocolat, la musique. Je suis Parisienne et je travaille dans l'aide à la personne

Avatar du membre
jewa
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 16 juin 2012, 20:18
Localisation : Clermont-Ferrand
A aimé : 1 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par jewa » 29 nov. 2015, 23:52

je déterre ce vieux sujet parce que j'ai trouvé récemment un support de cours que je trouve bien inspirant, alors je ne résiste pas au plaisir de le partager avec vous (même si c'est en anglais et pardon pour ceux qui ne goûtent pas trop à la langue de chék'c-pire)...
https://docs.google.com/document/d/19dX ... sp=sharing

“MULTILOVE”
This is multi-PBL project for psychology - law and justice - popular culture (perso je le sens bien aussi en cours de littérature ou de langue étrangère et avec des ados...)

“We are living in a future/alternative reality where couples are forbidden, and they will be punished with either rehabilitation, jailing or death penalty.
The normal relationships in this world are three or more. It s considered better to be alone than with just one partner, because you are not putting all your love on one person, or expecting them to find all their love in you.”

“Sometimes young children are seen behaving in a monogamous behavior, giving their full attention to each other. There is hope that they will grow out of it, and start relationships with more people. If not they will be taken out of school and sent to rehabilitation camps for people with monogamous disorders. This is a choice from the people themselves, and not from the top. People are usually happy to serve in “Relationship police” and to catch people deviating by the perverse act of “loving each other in couples”. Monogamous relationships are classified as a mental disorder, that you can be cured from.”

“In this world marriage is gender neutral: it can be three men or three women or two men and one woman or two women and one man, there is only no acceptance for relationships between only two people.”


Questions to ponder:
How would you feel like living in such a society – being attracted to only one person?
What could be the reasons that as a multi-loving person you fear the love of mono-loving persons?
What could have been the reasons the monolove became declared as a mental disorder?
If you were to organize your relationship police the most efficient way? (Capturing as many mono-loving people as possible)
How would you try to hide your mono-love in such a world?
How would you act to “pass” as a normal multi-loving citizen?
If you were to arrange a “mono” resistance – how would you put it together? How would you arrange it?
If you were a doctor/psychologist/psychiatrist how would you treat your patients so they would become normal?
What is the norms of our society compared to the fictional one? What would change is relationships of three were the norm?

Reimagine some of the mainstream entertainment in the future:
Romeo and Juliet and Eva
Eva and Adam and ? (rewrite the bible from a multi-loving point of view)
I love only you and you and you...
Reimagine pop music from a multi-loving point of view
Reimagine marriage from a multi-loving point of view
What are the laws are regulations in this society? What about divorce?
Reimagine your love life without having to break up when you meet a new relation – all your loved ones at the same time and accepting each other
Reimagine the society where multi-loving would be normal

What is this about?
Being normal. Being different. Punishment hiding. Inside and outside the norm. How do we treat those who are outside what we think of as normal. Law and order.

Sources/keywords: Polyamory, polygamy, Line marriage, Tribe, responsible non-monogamy,
Robert Heinlein: Stranger in a Strange Land/The Moon is a Harsch mistress, Franklin Veaux and Eve Ricket: More than two



Sympa, non ? J'aurais bien aimé avoir ce sujet en cours, moi, en tout cas ;-)
Et je trouve très inspirante la partie sur les réécritures de classiques...
Ça pourrait être une activité de forum sympa aussi de réécrire la Genèse version A - avis peut-être aux forumiens qui ont (envie de prendre) du temps !

Avatar du membre
Hippo
Acolyte
Messages : 379
Enregistré le : 02 juin 2015, 15:42
A aimé : 1 fois
A été aimé : 28 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par Hippo » 23 déc. 2015, 15:12

Tyane a écrit :Le couple est souvent présenté comme la manière idéale de régenter sa vie, n'en déplaise aux millions de célibataires dont je fais partie. Même si le mariage se trouve souvent moqué dans le cinéma ou la littérature, la vie à deux, prélude à la famille, semble être un but en soi pour beaucoup. Pourtant, d'autres modèles sont envisageables. Autrefois, et encore aujourd'hui dans certaines sociétés, on vivait toujours en famille, si bien que les couples comme les célibataires ne vivaient jamais seuls. L'organisation sociale y gagnait en solidarité et y perd en liberté. Mais il existe des possibilités de vivre à plusieurs en rompant vraiment, de manière plus radicale avec le modèle du couple, comme l'évoque une page de cet exposé.
  • Le polyamour
Un ménage à trois peut résoudre les problèmes de couples A/S liés à la différence sexuelle.
  • La communauté
Vivre en communauté : avec les hippies dans le Yukon ou les décroissants dans les Cévennes... enfin, les communautés se regroupent souvent parce qu'elles partagent des valeurs. Ou parce que ce sont des sans-domicile-fixe qui partagent un squat.
  • La collocation
Surtout pendant les études, mais il arrive que cela se prolonge entre célibataires, à condition que cela se prolonge...
  • Queer-platonique
Je ne sais pas ce que cela fait là dans le powerpoint.

Enfin, bon. Avez-vous des témoignages de gens qui ne vivent ni seuls, ni en couple ? Seriez-vous tenté par l'une ou plusieurs de ces alternatives ? En voyez-vous d'autres ? Être vous fatigués de l'hégémonie copulatoire ?
Rien de tout cela ne pourrait me convenir.

Avatar du membre
Hippo
Acolyte
Messages : 379
Enregistré le : 02 juin 2015, 15:42
A aimé : 1 fois
A été aimé : 28 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par Hippo » 23 déc. 2015, 15:24

tamerlan35 a écrit : Mais bordel de merde, qui est-ce que ça regarde, la façon dont on vit?
Ca regarde tout le monde. C'est ça "vivre en société". Si on aime pas ça, il reste des îles, la jungle ou le désert. Là-bas, pas de société, pas de loi, pas de conformisme, on peut vivre comme on veut sans faire chier personne.

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par didou » 23 déc. 2015, 22:05

Hippo a écrit : C'est ça "vivre en société". Si on aime pas ça, il reste des îles, la jungle ou le désert. Là-bas, pas de société, pas de loi, pas de conformisme, on peut vivre comme on veut sans faire chier personne.
Sans aller jusqu'aux îles (qui doivent être fort belles par ailleurs, comparé aux villes encrassées :D), on peut aussi vivre "pas comme tout le monde". Certes, dans nos sociétés ça demande à être blindé. Mais bon, quelque part, c'est juste se faire un peu plus d'ennemis potentiels et surtout moins d'amis factices.

La "vie en société", à mon sens, s'arrête à la frontière de la vie professionnelle ... voire de la vie familiale. Encore que, c'est souvent moins préjudiciable de se froisser avec sa famille qu'avec son patron car ce n'est pas la famille qui amène le salaire pour bouffer le soir. Bon, pour ce qui est du patron, c'est certes une vue bassement matérielle car on n'en a que peu à faire hormis le versement qu'il nous fait à la fin du mois sur notre compte. Mais ... ça sert.
Et puis, la famille, à moins d'en avoir une constituée de cons patentés, ils finissent bien par comprendre que leur progéniture/soeur/frère (au delà, on s'en fout) ne sont pas forcément comme eux. Et si non, bin tant pis. La famille, on ne la choisit pas. D'ailleurs, on n'est même pas obligé de l'aimer. Et ce, dans tous les sens: on peut ne pas aimer les membres de sa famille (je ne parle même pas de la belle-famille) et réciproquement.

Donc oui: "Mais bordel de merde, qui est-ce que ça regarde, la façon dont on vit? ", ma réponse est "personne d'autre que soi-même".
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 913 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par Baelfire » 24 déc. 2015, 11:03

Et puis vivre en société c'est pas vivre en communauté. On ne partage pas tout et on a pas le regard sur tout.
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Hippo
Acolyte
Messages : 379
Enregistré le : 02 juin 2015, 15:42
A aimé : 1 fois
A été aimé : 28 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par Hippo » 20 janv. 2016, 17:02

On ne partage pas tout, mais sans la société, nous ne sommes plus que des sauvages.

Avatar du membre
Puppycat
Membre
Messages : 29
Enregistré le : 20 janv. 2016, 13:22
Localisation : arkham asylum
A aimé : 32 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par Puppycat » 20 janv. 2016, 17:16

grrrrawwwwouuu <== cri de chaton sauvage (non c'est pas dans le thème ? tempi ).

Un couple d'amis sa serai idéal !
Du polyamour sa doit être sympa! Mais c'est déjà pas facile de trouver une personne que l'ont n'aime / qui partagent nos idées / délire, alors deux O___O
This spaghetti his face is made of a nightmare!

Avatar du membre
Bodonie
Avenista
Messages : 1488
Enregistré le : 29 juil. 2014, 14:25
Localisation : Province de la poutine
A aimé : 32 fois
A été aimé : 50 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par Bodonie » 21 janv. 2016, 03:00

Un couple d'ami? Ça impliquerait quoi, selon toi? Je suis curieuse du sens! :D
Whatever,

I'll just date myself.

Avatar du membre
Hippo
Acolyte
Messages : 379
Enregistré le : 02 juin 2015, 15:42
A aimé : 1 fois
A été aimé : 28 fois

Re: Les alternatives au couple

Message par Hippo » 21 janv. 2016, 09:17

Puppycat a écrit :grrrrawwwwouuu <== cri de chaton sauvage (non c'est pas dans le thème ? tempi ).

Un couple d'amis sa serai idéal !
Du polyamour sa doit être sympa! Mais c'est déjà pas facile de trouver une personne que l'ont n'aime / qui partagent nos idées / délire, alors deux O___O
Et plus on a de partenaires, moins on a de temps pour chacun d'entre eux. Mathématiques élémentaires.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité