La manipulation mentale

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Répondre
Avatar du membre
Eclora
Affranchi
Messages : 485
Enregistré le : 13 nov. 2005, 15:25

La manipulation mentale

Message par Eclora » 12 mars 2006, 15:53

Bonjour à tous,

Je pensais utile de faire un sujet sur les manipulations dites mentales, puisque quelque part beaucoup en sont victime dans la vie de tous les jours. Plutôt que de faire un long discours, j'ai effectué une recherche sur internet et vais donc vous mettre des extraits d'articles que j'ai trouver intéressant et les liens des sources d'où ils proviennent. Ensuite si certains d'entre vous ont des "techniques" pour parer aux diverses manipulations pouvant exister, ce serait très intéressants de les partager ici.

1ère source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Manipulation_mentale :

La manipulation mentale d'un individu ou d'un groupe d'individus est une tentative de prise de contrôle de l'esprit et du comportement, à partir de techniques de persuasion et de suggestion mentale. L'insistance sur certains points de l'esprit permet de contourner l'auto-critique de la personne, c'est à dire sa capacité à juger ou à refuser des informations.

Les points sur lesquels la manipulation mentale se base sont :

l'émotionnel (par exemple les peurs, l'affection, les espoirs) et l'instinctif ;
le répétitif, la pression physique, morale et mentale, individuelle ou de groupe ;
l'exploitation des biais cognitifs, par de fausses informations, simplifications rhétoriques et sophismes ;
les principes de « récompense » et de « punition », de « maître ».


Contrairement à une idée répandue, les meilleurs sujets à la manipulation ne sont pas les plus stupides ; au contraire, ce sont plus souvent des personnes qui ont fait des études et dont la situation de vie n'est pas mauvaise. En effet, ces personnes sont bien plus sensibles aux biais cognitifs. Certains facteurs peuvent également faciliter une exploitation :

la dépression ;
un choc traumatique ou un évènement choquant, une rupture ;
un traumatisme ayant eu lieu durant l'enfance (théorie Freudienne / Jungienne) ;
une schizophrénie ou schizoïdie de l'individu.
L'âge, aussi, est un facteur important : plus un individu est jeune, moins de 30 ans, plus il est influençable et, par extension, manipulable.


2ème source : http://www.redpsy.com/guide/manipulation.html :

La manipulation: ce que c'est

Le véritable de sens de la manipulation psychologique est celui-ci: obtenir de quelqu'un qu'il fasse quelque chose qu'il ne veut pas faire, sans qu'il s'aperçoive qu'on la lui fait faire. La manipulation peut être involontaire ou volontaire.

Dans le cas où elle est volontaire, la personne use consciemment d'un stratagème pour obtenir ce qu'elle veut. On appelle "jeux" ("games") les comportements manipulateurs: pleurer pour attendrir celui qui est furieux, se comporter comme une victime pour susciter la culpabilité, bouder pour obtenir des excuses, se laisser aller pour être pris en charge, séduire pour faire transformer l'humeur de l'autre, etc...


Pourquoi est-on manipulable?

Il faut deux complices pour que la manipulation soit efficace. Celui qui manipule et celui qui cède à la manipulation. Pourquoi cède-ton? On cède parce que le manipulateur touche chez nous une corde sensible. On pourrait dire qu'il fait vibrer une corde qu'on ne veut pas sentir vibrer. On fait alors ce qu'il désire pour faire cesser cette vibration. La corde sensible est généralement une émotion désagréable, une image de soi indésirable, un conséquence déplaisante.


3ème source : http://www.therapie-corporel-art.com/ma ... entale.htm :

La manipulation a de multiples visages et il est important de les identifier pour pouvoir s' en défendre.


De nombreuses personnes fonctionneraient sur le modèle qui va être défini au moyen des trente items suivant d'observation clinique simple.

- II culpabilise les autres, au nom du lien familial, de l' amitié, de l'amour, de la conscience professionnelle.
- Il reporte sa responsabilité sur les autres ou se démet de ses propres responsabilités.
- II change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes et les situations.
- Il fait croire aux autres qu'ils doivent être parfaits, qu'ils ne doivent jamais changer d'avis, qu'ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et aux questions.
- Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique, dévalorise et juge.
- Il fait faire ses messages par autrui ou par des intermédiaires ( téléphone au lieu du face à face, laisse des notes écrites).
- Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner et peut provoquer la rupture d'un couple.
- Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins (courtoisie, humanisme, solidarité, antiracisme, gentillesse, générosité, bonne ou mauvaise mère, etc.).
- Il utilise des flatteries pour nous plaire, fait des cadeaux ou se met soudain aux petits soins pour nous.
- Il ment.
- Il joue le rôle de la victime pour qu' on le plaigne :maladie exagérée, entourage "difficile", surcharge de travail, etc.
- Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et ses opinions .
- Il répond souvent de façon floue.
- Il évite ou s' échappe de l'entretien,de la réunion.
- Il prêche le faux pour savoir le vrai, déforme et interprète.
- Il menace de façon déguisée ou fait un chantage ouvert.
- Il ignore les demandes (même s' il dit s’en occuper).
- Il menace de façon déguisée, ou fait un chantage ouvert
- Il change carrément de sujet au cours d’une conversation
- Il mise sur l' ignorance des autres et fait croire a sa supériorité.
- Il est égocentrique
- Il ment
- Il est jaloux
- Il ne supporte pas la critique et nie les évidences
- Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres
- Il utilise très souvent le dernier moment pour demander, ordonner ou faire agir autrui
- Son discours parait logique ou cohérent alors que ses attitudes, ses actes ou son mode de vie répondent au schéma opposé, il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.
- Il utilise des flatteries pour nous plaire, fait des cadeaux ou se met soudain aux petits soins pour nous
- Il produit un état de malaise ou un sentiment de non-liberte (piège).
- II nous fait faire des choses que nous n' aurions probablement pas faites de notre propre gré
- II est constamment l' objet de discussions entre gens qui le connaissent, même s' il n' est pas là

Il faut au moins une dizaine de toutes ces caractéristiques pour pouvoir parler de manipulateur.


Manipulation destructrice ( pervers narcissique)
Orgueil démesuré, méfiant, et à tendance à raisonner faux, (son postulat de base semble logique, il est en fait erroné, il en résulte une démonstration fausse voire mensongère).
Son objectif est de diminuer, culpabiliser, rabaisser, détruire ses victimes.
Il utilise la désinformation, la calomnie, le mensonge.Sa morale est des plus douteuses, il ne respecte pas les règles, il est au dessus des lois.
En fait c’est un lâche qui s’arrange pour que ses victimes soient ou se sentent coupables et responsables, il peut ainsi continuer son « entreprise de démolition » en toute impunité.
Il semble très sur de lui, inattaquable, intouchable, il terrorise les gens, et quand ceux-ci veulent tenter de se défendre en général cela se retourne vers eux.
Il se dit foncièrement honnête,allant jusqu’à dire qu’il agit pour votre bien et votre cause.
Il ne reconnaît pas ses tords, quand il est pris sur le fait, il ne regrette rien, ne s’excuse pas et n’éprouve aucun sentiment pour les personnes à qui il a causé du tort .
Souvent ce sont des structures de types paranoïaques, obsédées par l’idée d’être en danger.
C’est son côté incohérent entre ce qu’il dit et ses actes qui le rend dangereux, car il plonge l’autre sans cesse dans la confusion.
C’est un expert du harcèlement moral, un véritable « virus destructeur », comme une cellule cancéreuse qui n’en finit pas de grignoter votre énergie vitale.


Comment s’en protéger.....


Isabelle Nazare-Agar nous a essentiellement développé comment mettre en place une contre-manipulation.
Seulement celle-ci n’est possible que si vous êtes dans une bonne affirmation de vous-même, une bonne reconnaissance et confiance en soi.
Quasiment plus, dans la dépendance affective, les affects sont des obstacles.
Avoir fait le deuil d’une communication idéale, ce qui suppose aussi que vous n’êtes pas une personne qui culpabilise, celle-ci étant aussi une sérieuse entrave, le raisonnement rationnel étant altéré. Décidez aussi de sortir du silence.


L’affirmation de soi, une bonne estime de votre personne, sont les principales clefs de votre reconstruction ; le manipulateur, ne l’oubliez pas est beaucoup plus fragile que vous ne le pensez, et vous pouvez rendre caduque son système de fonctionnement.
Cependant, si vous, vous vous sentez faible,découragé(e), avec des blessures personnelles, faites vous aider, sinon vous continuerez à servir de nourriture aux manipulateurs qui vous entourent, et vous n’aurez pas les moyens de mettre en place la contre manipulation nécessaire pour vous protéger.


4ème source : http://membres.lycos.fr/alis/manip.htm :

Bentham, dans son "Traité des sophismes politiques", dit que "le sophisme (fallacy) s'applique au discours de toute forme considéré comme ayant une tendance, intentionnelle ou non, à devenir la cause de l'adoption d'une opinion erronée, ou, au moyen de quelque opinion erronée, déjà admise, d'engager ou de continuer une orientation pernicieuse d'une action". Les arguments recensés font appel à la modestie, la superstition, l'amitié, la peur, la haine, l'envie, le repos, la faiblesse d'esprit, l'orgueil, le jugement, l'imagination. Les sophismes sont classés suivant quatre termes-clés : l'autorité (l'argument d'autorité), le danger (l'argument de défense), l'ajournement (l'argument de temporalisation), la confusion (l'argument de la manipulation). Au niveau des langages, "la formule utilisée est uniformément la même, elle consiste à éviter la question débattue en substituant des termes généraux et ambigus aux termes clairs et particuliers. Dans d'autres sophismes, l'argument avancé est généralement non pertinent bien que comportant une argumentation de quelque sorte. Dans ces sophismes, il n'y a pas d'argument du tout, il n'y a que des mots et des voix et rien d'autre".

Pour combattre toute manipulation, il faut en fait apprendre, à un moment donné, à dire non.


Et un document pdf (bonne lecture) :
la manipulation : une agression sournoise
Image

grossetortue
Aspirant
Messages : 33
Enregistré le : 26 févr. 2006, 11:57
Localisation : aquarium

Message par grossetortue » 13 mars 2006, 22:04

euh.........
:shock:

J'ai reconnu un ami là dedans...ms à part mon affection (amicale) je vois pas ce qu'il voudrait obtenir de moi...


- Il ment
- Il est jaloux
- Il ne supporte pas la critique et nie les évidences
- Il reporte sa responsabilité sur les autres ou se démet de ses propres responsabilités.
- Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique, dévalorise et juge.
- Il joue le rôle de la victime pour qu' on le plaigne :maladie exagérée, entourage "difficile", surcharge de travail, etc.
- Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et ses opinions
- Il répond souvent de façon floue.
- Il évite ou s' échappe de l'entretien,de la réunion.
- Il ignore les demandes (même s' il dit s’en occuper).
-Il change carrément de sujet au cours d’une conversation

et ces trois là, je sais pas si c'est le fruit de mon imagination ou non...


- II est constamment l' objet de discussions entre gens qui le connaissent, même s' il n' est pas là
- Il menace de façon déguisée, ou fait un chantage ouvert
-Il produit un état de malaise ou un sentiment de non-liberte (piège).

Avatar du membre
Eclora
Affranchi
Messages : 485
Enregistré le : 13 nov. 2005, 15:25

Message par Eclora » 14 mars 2006, 10:00

Grossetortue a écrit :J'ai reconnu un ami là dedans...ms à part mon affection (amicale) je vois pas ce qu'il voudrait obtenir de moi...
Les manipulateurs ne se servent pas forcément de tout le monde, et certains "préparent le terrain" pendant des mois avant d'agir (attendant la bonne occasion, un moment de faiblesse ou autre de la part de sa victime :( ).
Enfin, sois prudente avec cet ami, surtout vu la liste de ses "qualités" (il ment, est jaloux,etc...) :roll: .
Image

grossetortue
Aspirant
Messages : 33
Enregistré le : 26 févr. 2006, 11:57
Localisation : aquarium

Message par grossetortue » 14 mars 2006, 11:18

Au fait merci pour ces liens!
Le dernier surtout (pdf) est bien détaillé...Ils expliquent qu'il y a différents degrés de manipulation et que le manipulateur est qqun qui n'a aucune confiance en lui...Là en effet je reconnais mon ami. Genre mentir pour ne pas affronter une situation de crise, éviter les problèmes au lieu de tenter de les régler...Et c'est qqun qui a pas ou très peu d'amis, donc je pense que c'est effectivement pour gagner l'affection...Surtout que les moments de faiblesse je les ai déjà eus donc s'il voulait autre chose il aurait pu en profiter. A moins que ça ne cache autre chose, mais heureusement j'ai réussi à me détacher en grde partie de lui. Mais ça fait quand même bizarre de lire ça...C'est clair que je lui pardonne bcp de choses en les mettant sur le compte de son malaise, même si j'ai bcp ralé, sans qu'il se soit décarcassé outre mesure. Et ils ont raison dans le texte, la seule façon de continuer sereinement c'est de faire le deuil d'une relation de vraie communication, maintenant je prends plus au pied de la lettre ce qu'il me dit même si c'est juste des détails, et c'est malheureux.
Il y a juste un truc que je comprends pas, c'est que ma psy (eh oui je vois une psy) ne m'a pas dit qu'il me manipulait. Elle a juste conseillé de couper les ponts parce qu'il me fait du mal, et quand je disais que je comprenais pas sa façon d'agir elle m'aidait pas à voir plus clair, alors que ce qui me posait le plus problème c'était de ne pas comprendre.
Et à propos des différents degrés de manipulation, j'ai connu une autre personne qui réunit au moins deux fois plus de ces caractéristique...Pour le coup je savais qu'elle cherchait à me manipuler. Même si j'avais jamais lu ce genre de choses...En tout cas merci pour ces infos je ferai attention à l'avenir. :?

Avatar du membre
Lécim
Membre
Messages : 22
Enregistré le : 07 mars 2006, 10:22
Localisation : France - Région Ouest

Message par Lécim » 14 mars 2006, 16:10

Oui, merci Eclora pour ce sujet très complet.

Je me sens concerné car je suis confronté à une personne de ce genre dans le cadre professionnel. Sur les 30 items caractérisant le manipulateur, je pense qu' elle en réunit bien 35 !

Dans cette situation, le diagnostic est évident ; ce qui l' est beaucoup moins, c' est de savoir quoi faire face à une telle personnalité, très désarçonnante et très usante aussi à la longue. Surtout si la personne dispose d' un pouvoir au sein de la hierarchie.

Si tu as d' autres infos à ce sujet, je suis preneur...

Avatar du membre
Eclora
Affranchi
Messages : 485
Enregistré le : 13 nov. 2005, 15:25

Message par Eclora » 15 mars 2006, 10:09

Lécim a écrit :Si tu as d' autres infos à ce sujet, je suis preneur...
Voyons ce que j'ai :

Un article intéressant sur le pervers narcissique et la perversion relationnelle (source : http://www.psyvig.com/default_page.php?menu=20&page=7) :
(petite précision: il s'agit à la base d'un site de prévention à l'encontre des faux-thérapeutes et plus largement des sectes, donc ne vous étonnez pas de voir apparaître les mots thérapeute ou patient)

Selon Alberto EIGUER (« Le Pervers narcissique et son complice », Ed. Dunod, 1996), « Les individus pervers narcissiques sont ceux, qui sous l’influence de leur Soi grandiose, essaient de créer un lien avec un second individu, en s’attaquant tout particulièrement à l’intégrité narcissique de l’autre afin de le désarmer. Ils s’attaquent aussi à l’amour de soi, à la confiance en soi, à l’auto-estime et à la croyance en soi de l’autre. En même temps, ils cherchent, d’une certaine manière, à faire croire que le lien de dépendance de l’autre envers eux est irremplaçable et que c’est l’autre qui le sollicite ».


Une fois le lien convenablement établi, le pervers introduit dans son attitude, qui restera chaleureuse en surface, des remarques surprenantes, des critiques déguisées, des remises en question des paroles et des pensées de son patient, toutes sortes de manipulations subtiles et déstabilisantes.

Ces manœuvres sont présentées comme étant indispensables à l’avancée du travail thérapeutique, comme des confrontations indispensables que le thérapeute se doit de faire. Ce dernier affirmera que si elles sont mal tolérées c’est parce que le patient est dans la résistance ou ne sait pas réellement accepter ce qui est dit de lui. Il peut lui être rétorqué, s’il réagit, qu’il est dans un transfert négatif ou dans un comportement inadapté. Le pervers narcissique attaque la cohésion narcissique de toute personne placée en situation de dépendance avec lui.

Son mécanisme pervers l’amène à exceller dans des alternances de gentillesse empressée et d’apostrophes dévalorisantes qu’il estime fondées et qui, selon sa représentation, n’ont absolument pas à être mal supportées. En réalité, celui qui recourt à des mécanismes pervers narcissiques ne sait pas considérer son vis-à-vis comme une personne à part entière capable de ressentir des sentiments. L’autre est davantage une sorte de masse inerte à malaxer qu’un être reconnu comme humain.



Un autre lien assez bien fait :
Manipulation mentale, au service du contrôle social
Lécim a écrit :Je me sens concerné car je suis confronté à une personne de ce genre dans le cadre professionnel. (...) ce qui l' est beaucoup moins, c' est de savoir quoi faire face à une telle personnalité, très désarçonnante et très usante aussi à la longue. Surtout si la personne dispose d' un pouvoir au sein de la hierarchie.
Je t'ai trouvé un lien qui m'a l'air assez complet et bien fait, j'espère qu'il pourra t'aider :violence et travail
Bon courage :wink:
Image

cerise2
Affable
Messages : 118
Enregistré le : 19 févr. 2006, 21:33
A été aimé : 1 fois

Message par cerise2 » 16 mars 2006, 00:56

Confrontée au problème du harcélement moral au travail il ya quelques années, mon psy (à l'époque) m'avait conseillé de lire le livre de Marie France hirigoyen - Harcèlement moral, la violence perverse au quotidien, ci dessous,le lien de son site :
http://hirigoyen.free.fr/index2.htm

Avatar du membre
Anouck
Adepte
Messages : 218
Enregistré le : 18 nov. 2006, 19:09
Localisation : en transition

Merci Eclora

Message par Anouck » 22 nov. 2006, 21:32

Ouf ! Merci pour ce sujet !

Il y a juste une chose qui manque dans ce portrait des manipulateurs ou "pervers narcisisques" : ils sont en général séduisant(e)s, très intégrés et appréciés dans leur entourage : "on ne peut tout de même pas accuser Untel..." est une phrase qui revient constamment les concernant. En cas de harcèlement moral, ils entraînent très facilement les autres dans leur délire... et leur victimes sont forcément isolées,(petit nouveau, personne discrète peu causante en général, etc...), sinon le manipulateur s'arrange pour qu'elles le deviennent.

je connais un peu la question, j'ai déjà été victime de ça.

Bise à tous

Avatar du membre
Anouck
Adepte
Messages : 218
Enregistré le : 18 nov. 2006, 19:09
Localisation : en transition

Message par Anouck » 22 nov. 2006, 21:52

cerise2 a écrit :Confrontée au problème du harcélement moral au travail il ya quelques années, mon psy (à l'époque) m'avait conseillé de lire le livre de Marie France hirigoyen - Harcèlement moral, la violence perverse au quotidien, ci dessous,le lien de son site :
http://hirigoyen.free.fr/index2.htm
J'ai lu le livre de Marie-France Hirigoyen, il est vraiment bien fait, et je le conseille à tout le monde. Il permet de prendre conscience du harcèlement et de ne plus culpabiliser. Elle explique assez clairement déjà ce qu'est, et ce que cherche, un pervers narcissique. Elle donne aussi des conseils, mais de toute façon la situation n'est pas facile. Dans mes souvenirs, les différentes actions possibles sont :

- l'action légale : dans le cadre de son travail, protéger tout ce qui vous concerne : son PC, sa messagerie, son agenda, fermer à clé ses tiroirs... On se fera taxer de parano, mais c'est un moindre mal. Si le manipulateur n'est pas trop habile, il laissera des "traces", des notes, des petits mots de sa main... Il faut se constituer un dossier, essayer de parler à son entourage et, le plus difficile, trouver un témoin... Si on a un bon dossier, on peut parler au chef du personnel, faire intervenir un syndicat, voire... porter plainte : parfois le manipulateur se laisse aller à une action illégale (mais le plus souvent il reste juste à la limite....)

- La meilleure solution : SE TIRER ET COUPER TOUS LES PONTS !
Puis se faire aider par un psy sensibilisé au sujet...


Re-bises (mais j'aime bien les bises...)

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 24 nov. 2006, 10:21

autre livre très intéressant à lire :

parents toxiques
de susan forward chez stock

Avatar du membre
melancolie
Archéologue Aguerri
Messages : 6268
Enregistré le : 17 nov. 2005, 23:51
Localisation : PARIS
A aimé : 6 fois
A été aimé : 11 fois

Message par melancolie » 30 nov. 2006, 22:10

cyclodocus a écrit :autre livre très intéressant à lire :

parents toxiques
de susan forward chez stock
Merci pour cette documentation très interessante Eclora.
Cyclodocus, on m'avait dit le plus grand bien de ce livre sur la nocivité des parents.
C'est la manipulation dont j'ai été le plus témoin autour de moi : celle familiale...
C'est vrai qu'on essaie d'être plus vigilant par rapport à l'entourage que l'on "choisit", mais il est plus difficile d'être conscient des manipulations familiales de celles et ceux qui font tout pour "notre bien" et de ne pas se sentir coupable de dejouer ces relations dangereuses qui peuvent aliéner :roll:
Quand on se sent "bouffé" par une relation de laquelle on ne parvient pas à sortir, je crois qu'il se pose la question de la manipulation.
Je pensai : "Pourquoi est-ce que quelqu'un ne fait pas quelquechose pour cela ?"
Et alors, je réalisai que j'étais quelqu'un.
(Anonyme)

http://encorpslibre.hautetfort.com/

Avatar du membre
Eclora
Affranchi
Messages : 485
Enregistré le : 13 nov. 2005, 15:25

Message par Eclora » 03 déc. 2006, 15:43

Anouck a écrit :Il y a juste une chose qui manque dans ce portrait des manipulateurs ou "pervers narcisisques" : ils sont en général séduisant(e)s, très intégrés et appréciés dans leur entourage : "on ne peut tout de même pas accuser Untel..." est une phrase qui revient constamment les concernant. En cas de harcèlement moral, ils entraînent très facilement les autres dans leur délire... et leur victimes sont forcément isolées,(petit nouveau, personne discrète peu causante en général, etc...), sinon le manipulateur s'arrange pour qu'elles le deviennent.
Malheureusement tu as entièrement raison. Souvent si tu dis de quelqu'un que c'est un manipulateur, on te répondra que tu délires et que tu racontes n'importe quoi, le pire c'est quand, à force que personne ne te croient, tu finis toi aussi par croire que tu te "fais des idées" :shock:
Eclora a écrit :Et un document pdf (bonne lecture) :
la manipulation : une agression sournoise
Je viens de voir que le lien n'est plus valide, il faut aller là :
http://www.scp.umontreal.ca/vies_a_vies/v14n3-1.html
Image

BlackLady
Adepte
Messages : 175
Enregistré le : 03 déc. 2006, 03:08
Localisation : france

Message par BlackLady » 06 déc. 2006, 00:51

ja i rencontrer quelqun de manipulateur dans ma vie
il refuser avouer ses tort et m accuser et changer sans cesse de discution quand il se sentais quil etait fautif...
c est clair quil est ttres bien vu par son entourage professionelle par contre il avait aps bcp d ami....
53x+m3=0

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités