Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Avatar du membre
Hassan
Adepte
Messages : 215
Enregistré le : 03 oct. 2013, 12:02
Localisation : Suisse
Pronom : il
A aimé : 8 fois
A été aimé : 60 fois
Contact :

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Hassan » 20 déc. 2013, 17:23

genin a écrit :ok mais je trouve le terme exemement inaproprié a la maniere des "manif pour tous" (ou contre tous). Moi personnelement je n'ais jamais rien dominé alors vous pouvez enlever le pouvoir dominant des hommes
J'en doute fortement. La domination ce n'est pas simplement dire "c'est moi le/la chef-fe" c'est vivre dans une société qui fonctionne selon certaines normes de dominations. La société telle qu'elle est constituée actuellement offre aux hommes/blanc/hétéros/classes supérieurs un nombre très importants de moyens de réussir. Par exemple, je suis exactement comme une amie. Même âge, même milieu social, même orientation romantique et même éducation pourtant je serais mieux payé et j'aurais plus rapidement des offres de carrières. Pourquoi? Parce que j'ai un pénis.

Trafalga, j'aime bien l'hystérie. A la base c'est une invention des psychiatres du XIXe siècle face à des femmes malheureuses ou revendicatives. D'ailleurs, l'hystérie masculine n'a existé que chez un auteur et ça n''est jamais entré dans les diagnostics. Il y a un film super sur le sujet, mais historiquement assez peu vrai, Hysteria. Il est très drôle. Je ne suis pas d'accord avec toi. Ce n'est pas à l'homme et à la femme d'avoir une place à tenir dans le couple. C'est au couple à créer son propre moyen de vivre ensemble selon leur propres capacités et moyens de vivre. Donc si l'homme adore cuisiner à lui de la faire. Si la femme aime bricoler la voiture à elle la voiture. etc...

Trafalga
Apprenti
Messages : 60
Enregistré le : 14 déc. 2013, 22:24
Localisation : Paris

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Trafalga » 20 déc. 2013, 18:45

Hassan
Tu te méprends, je n'ai jamais dit que la femme devait faire tel ou tel truc, attention. J'ai bien parlé d'équilibre.
Si l'homme aime cuisiner, la femme fera la vaisselle ou mettra la table ou vice versa, l'importance est qu'il n'y ait pas un gros cochon étendu dans le salon devant la téloche pendant que la femme se démène.
Et s'il y a les enfants en plus.
Dans combien de couples, la femme fait la cuisine, ne peut pas s'occuper des gamins qui font des bêtises, et l'homme étendu sur le canapé se met à brailler :"mais regarde ce que font les mômes..." ou lieu d'agir.
Un jour la femme se demandera "mais à quoi il me sert, celui-là ?" et hop divorce.
C'est ce type d'hommes qu'on retrouve dans les bars en train de se saouler la tronche, tout en maudissant ces "femelles".

Tu vois où je veux en venir ?

Dominant, dominé ? Je ne crois pas qu'il s'agisse vraiment de cela. Si le couple fonctionne bien et chacun partage les mêmes valeurs, mêmes objectifs communs, il n'y a pas de dominant-dominé, mais juste, une entraide réciproque.
Un sera plus brillant dans tel ou tel domaine, une autre le sera dans tel ou tel... le couple se complète.
N'hésitez pas à me contacter par mp, j'aime bien papoter.

Avatar du membre
Maëlle
Associé
Messages : 721
Enregistré le : 22 févr. 2009, 22:56
Localisation : Région Parisienne
A été aimé : 1 fois

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Maëlle » 20 déc. 2013, 19:58

+1 :)

sinon perso si je devais mener une action pour faire évoluer la société je crois que je commencerais par m'attaquer aux jouets. :twisted: nan mais yen a mare de ces rayons qui séparent petites filles et petits garçons.. ya qu'à mettre les soldats à coté de barbie après tout ces des tous des poupées et les jouets type dinette et autre , bah avec les legos. :mrgreen: ces rayons séparés conduisent les parents à acheter les jouets en fonction du sexe de l'enfant et l'enfant est ensuite pré-éduqué.. Comment prôner l'égalité des sexes adultes si on n'a pas l'ouverture d'esprit de dire que oui une petite fille peut jouer avec un tank et un petit garçon peut très bien jouer à la poupée...
J'aime bien l'emission m6 Deco pour les astuces bricolage mais toutes ces petites filles qui veulent des chambres rose princesse ça me fait peur.. encore une génération de perdue pour l'égalité ! :oops: :oops:
"Pas de jolie vie, de joli chemin si l'on craint la pluie"

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 41 fois

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Divine » 20 déc. 2013, 20:17

Vous saviez qu'à l'origine, le rose était une couleur typiquement masculine? :P Au Moyen Âge par exemple, le rose c'était le summum de la virilité. En fait, le rose a été réservée concrètement au fillette qu'aux environs de la première guerre mondiale. Avant on se foutait bien de la couleur de salopette de son môme.

Une couleur, ça a la signification qu'on veut bien lui donner!
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

Avatar du membre
Linoa
Ascendant
Messages : 908
Enregistré le : 17 août 2011, 02:15
A aimé : 33 fois
A été aimé : 39 fois

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Linoa » 20 déc. 2013, 20:23

Intéressant, ben vous avez du voir ces polos roses à la mode pour les hommes, puis la marque Eden Park , le nœud rose...

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 41 fois

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Divine » 20 déc. 2013, 20:26

Même, je viens de relire mes notes, mais pendant la première guerre mondiale, on avait plutôt assigné le bleu aux filles et le rose aux garçons parce que le rose était vu comme une couleur plus forte et moins douce, car proche du rouge. Ce n'est qu'un peu avant 1930 qu'on a remis en question tout ça pour assigner le rose aux filles.

Et puis oui, Linoa, comme tu dis, le rose revient de plus en plus à la mode chez les hommes. C'est cyclique tout ça.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

Avatar du membre
Lenka79
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 30 oct. 2013, 17:39
A aimé : 2 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Lenka79 » 20 déc. 2013, 23:53

Hassan a écrit :En fait tu te trompes quant au but du féminisme. Le but n'est pas de gommer les différences entre individus. Mais de supprimer la différence duale.
Le féminisme vise bien évidement bien plus à ouvrir l univers des possibles qu à construire un monde uniforme. Cette horreur apocalyptique où hommes et femmes seraient "pareils" fantasmée par tous les résidus masculinistes n a rien à voir avec le féminisme.
Dominant, dominé ? Je ne crois pas qu'il s'agisse vraiment de cela. Si le couple fonctionne bien et chacun partage les mêmes valeurs, mêmes objectifs communs, il n'y a pas de dominant-dominé, mais juste, une entraide réciproque.
Sauf que comme on dit chez nous "le privé est politique" et la domination systémique ne s arrête nullement comme par magie aux portes du foyer ou au pied du lit.
Dans l immense majorité des cas ce sont les femmes qui assurent les tâches ménagères et les soins aux enfants.

Vincent123
Adepte
Messages : 239
Enregistré le : 08 avr. 2012, 09:37
A été aimé : 1 fois

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Vincent123 » 21 déc. 2013, 06:10

Maëlle a écrit : sinon perso si je devais mener une action pour faire évoluer la société je crois que je commencerais par m'attaquer aux jouets. :twisted: nan mais yen a mare de ces rayons qui séparent petites filles et petits garçons.. ya qu'à mettre les soldats à coté de barbie après tout ces des tous des poupées et les jouets type dinette et autre , bah avec les legos. :mrgreen: ces rayons séparés conduisent les parents à acheter les jouets en fonction du sexe de l'enfant et l'enfant est ensuite pré-éduqué.. Comment prôner l'égalité des sexes adultes si on n'a pas l'ouverture d'esprit de dire que oui une petite fille peut jouer avec un tank et un petit garçon peut très bien jouer à la poupée...
En Angleterre, une marque de jouets a décidé de ne plus fabriquer que des jouets mixtes, et plus de rayons garçons ou filles, d'après ce que j'ai cru comprendre sur la BBC.
Il me semble que c'est Marks & Spencer.

C'est le fameux " on ne naît pas femme, on le devient " de Simone de Beauvoir.

Je crois que les études de genre sont autorisées aux USA, il faudrait voir s'il y a des différences, hormonales par exemple, entre les petits garçons et les petites filles.
Tout le débat sur l'acquis et l'inné.
On a parfois l'impression qu'on veut passer d'un extrême à l'autre à cause de certains excès dans le passé.

J'ai trouvé ce lien pour ceux ( et celles :wink: ) que ça intéresserait:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Comparaiso ... _l%27homme

Avatar du membre
Hassan
Adepte
Messages : 215
Enregistré le : 03 oct. 2013, 12:02
Localisation : Suisse
Pronom : il
A aimé : 8 fois
A été aimé : 60 fois
Contact :

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Hassan » 21 déc. 2013, 12:26

Trafalga a écrit :Hassan
Tu te méprends, je n'ai jamais dit que la femme devait faire tel ou tel truc, attention. J'ai bien parlé d'équilibre.
Si l'homme aime cuisiner, la femme fera la vaisselle ou mettra la table ou vice versa, l'importance est qu'il n'y ait pas un gros cochon étendu dans le salon devant la téloche pendant que la femme se démène.
Et s'il y a les enfants en plus.
Dans combien de couples, la femme fait la cuisine, ne peut pas s'occuper des gamins qui font des bêtises, et l'homme étendu sur le canapé se met à brailler :"mais regarde ce que font les mômes..." ou lieu d'agir.
Un jour la femme se demandera "mais à quoi il me sert, celui-là ?" et hop divorce.
C'est ce type d'hommes qu'on retrouve dans les bars en train de se saouler la tronche, tout en maudissant ces "femelles".

Tu vois où je veux en venir ?

Dominant, dominé ? Je ne crois pas qu'il s'agisse vraiment de cela. Si le couple fonctionne bien et chacun partage les mêmes valeurs, mêmes objectifs communs, il n'y a pas de dominant-dominé, mais juste, une entraide réciproque.
Un sera plus brillant dans tel ou tel domaine, une autre le sera dans tel ou tel... le couple se complète.
J'ai mal lu, je suis désolé.

Sinon, oui le genre des jouets commence a être moins marqué. Je connais même un label pour les livres: Lab-elle. Il est donné aux livres qui brisent les normes de genre dualles et hétérosexuelles pour plus de trucs drôles.

Avatar du membre
Cubitus
Aspirant
Messages : 42
Enregistré le : 26 juin 2014, 14:53
Localisation : Liège (Belgique)
A été aimé : 2 fois

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Cubitus » 27 juin 2014, 10:20

Sacré combat...

C'est clair que notre société est une société d'hommes créé par des hommes et que ces derniers sont souvent avantagés.
A mes yeux (je suis un homme donc) il faudrait effectivement commencer par arrêter la distinction en terme de jeux/jouets car c'est à cet âge là que tout commence.

Toutefois, je ne suis pas sur qu'il soit bon de vouloir gommer la différence femmes/hommes. Certes il faut arriver (même si ça ne se fera pas rapidement) à faire disparaître les différences de traitements (c'est déjà le cas dans la fonction publique dont je fais partie), les différences en matière de droit et aussi faire disparaître le sexisme.

Je note cependant que les choses, même si elles sont loin d'être parfaites, s'améliorent assez rapidement (j’entends en terme de temps à l'échelle de l'histoire humaine et de l'évolution sur mettons 1/2 siècle sur les nombreux que compte l'espèce humaine). Ainsi, je vois d'avantage de conductrices de bus, de directrices dans mon département (même si les hommes restent plus nombreux ça tend à s'égaliser et des lois ont été fixées pour assurer la parité). Bref, de plus en plus de femmes ont accès à des métiers qui jadis étaient réservés exclusivement à des hommes... Ma dernière compagne était militaire (enfin elle l'est toujours :mrgreen: ) et avait fait le Kosovo :wink: ... Elle m'appelait "ma p’tite femme" :roll: car j'étais bien plus sensible et romantique qu'elle... Suis pas matcho mais là quand même :? En politique aussi il y a de grosses avancées et même si ça reste un milieu assez masculin, de nombreuses femmes y sont bien ancrées.

En termes de droit il y a encore beaucoup de progrès à faire par contre.


Concernant la répartition des taches, je sais pas mais de mon vécu perso la répartition s'est toujours faite naturellement et pas forcément en fonction des rôles attribués traditionnellement.

Ce qui fait que certaines féministes sont très mal perçues par les hommes (voir par certaines femmes) c'est surtout la véhémence avec laquelle leurs revendications (mêmes justifiées) sont énoncées... Faut reconnaître que certaines sont bien virulentes. Concernant le blog du début, faut reconnaître que même si la grosse partie de ce qui est dit est la stricte vérité, c'est quand même très orienté à charge. Heureusement, certaines précisions adoucissent le ton en précisant qu'il existe des exceptions mais en gros, je me demande si un discours aussi radical est la meilleure des approches? Bon en même temps je conçois qu'après des siècles de domination masculine de la société on ait envie de donner un gros coup de pied dans la fourmilière mais là ça donne l'impression que les hommes sont des ennemis alors que c'est loin d'être systématique, surtout à notre époque. Force étant de constater que ce sont surtout les vieilles générations qui s'accrochent à cette société patriarcale... Reste à ne pas remplacer une société patriarcale par une autre qui serait matriarcale... Un juste équilibre serait l'idéal, reste à y parvenir.

Avatar du membre
Tyane
Assidu
Messages : 890
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 1 fois
A été aimé : 31 fois

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Tyane » 04 juil. 2014, 21:44

Pas certain que l'agressivité soit l'apanage de l'extrême gauche. Les Femen revendiquent explicitement une rhétorique guerrière tout en refusant tout travail théorique, elles ne sont pas spécifiquement assignables à une tendance politique.

Avatar du membre
Lenka79
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 30 oct. 2013, 17:39
A aimé : 2 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Lenka79 » 08 juil. 2014, 11:07

Jérôme a écrit :
Cubitus a écrit :je me demande si un discours aussi radical est la meilleure des approches?
Bien sur que non, ce sont des discours extrémistes, arnachistes de la part de groupuscules d'extrême gauche. Et il ne faut surtout pas les contredire, sinon c'est l'agression assurée. Il n'y a que leur point de vue idéologique... Les autres sont des "ennemis".

Lol...tu fais une sacrée fixation.
Tu as eu des mésaventures personnelles avec les diablesses d'extrême gauche dis moi?

Héraclite
Affilié
Messages : 265
Enregistré le : 12 juin 2014, 14:37
Localisation : 78
A été aimé : 6 fois

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Héraclite » 11 juil. 2014, 12:08

Tyane a écrit :Les Femen revendiquent explicitement une rhétorique guerrière tout en refusant tout travail théorique.
Naturellement puisqu'elles n'ont rien à dire en bonnes figurantes médiatico publicitaires. C'est la raison pour laquelle le public ne comprend pas.
La posture des Femen, c'est-à-dire leur activisme creux, n'a rien à voir avec le féminisme.

Avatar du membre
Leonie
Ascendant
Messages : 989
Enregistré le : 23 oct. 2013, 17:50
Localisation : Sud-Ouest
A aimé : 114 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Leonie » 16 juil. 2014, 17:38

Hassan a écrit : Sinon, oui le genre des jouets commence a être moins marqué. Je connais même un label pour les livres: Lab-elle. Il est donné aux livres qui brisent les normes de genre dualles et hétérosexuelles pour plus de trucs drôles.
Il y a également un phénomène nouveau en Suède, où certains contes pour enfant sont désormais écrits avec le pronom neutre:
http://future.arte.tv/fr/le-sexe-neutre ... chor-12341

Mon mari et moi avons fait l'expérience de réécrire un conte de Perrault en nous amusant à remplacer tous les personnages masculins par "elle" et tous les personnages féminins par "il". En plus d'un fameux mal de tête, ça nous a permis de réaliser à quel point nous sommes endoctrinés dès notre plus jeune âge. Nous avions l'impression que l'histoire perdait tout son sens, parce que le petit garçon n'était qu'un geignard passant son temps à pleurer au lieu de se secouer et de faire bouger son monde, le roi était pathétique à subir les violences et la dictature de sa femme, et le gentil fée au masculin était vraiment spécial... Alors que tout cela semblait parfaitement normal dans le conte original. Bref, une expérience intéressante que je vous conseille de faire! ^^
(Mais il nous faudra beaucoup d'entraînement avant de réussir à lire nos contes inversés à d'éventuels enfants sans finir en crise de fous rires)
“If you don’t decide what you will do with the rest of your life, someone else will decide it for you.”
Robin Hobb, Fool's Quest

Héraclite
Affilié
Messages : 265
Enregistré le : 12 juin 2014, 14:37
Localisation : 78
A été aimé : 6 fois

Re: Le nombrilisme des hommes face au féminisme

Message par Héraclite » 17 juil. 2014, 13:59

Leonie a écrit :En plus d'un fameux mal de tête, ça nous a permis de réaliser à quel point nous sommes endoctrinés dès notre plus jeune âge.
Dire qu'un garçon est un garçon et qu'une fille est une fille c'est de l'endoctrinement ? :ouhla:
Pour qu'il y ait endoctrinement il faut une doctrine, des propagateurs de cette doctrine et des moyens de la diffuser. Alors je pose la question : quelle est cette doctrine et qui sont les gens qui en feraient la promotion ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Zimou et 3 invités