Vie, mort… Quels sont vos rapports

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Avatar du membre
rukia9
Acolyte
Messages : 375
Enregistré le : 04 mai 2008, 18:22
Localisation : Casablanca
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par rukia9 » 29 sept. 2008, 10:59

Hermione a écrit :
rukia9 a écrit : j'ai de meilleurs rapports maintenant avec la vie, mais je fais de tant en tant des rechutes
En cas de rechute... N'hésite surtout pas à nous écrire. Tu trouvera toujours quelqu'un pour te rebouster !!!
thanks :bise:
International Space Army!!!

Avatar du membre
Hermione
Assidu
Messages : 873
Enregistré le : 19 juin 2008, 14:37
Localisation : Rochefort (17)

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par Hermione » 29 sept. 2008, 12:00

LeDisparu1 a écrit :Ce qui est un peu drôle, c’est que je semble d’être tellement pessimiste pour avoir toutes les conditions accomplies pour passer comme optimiste. Les gens que je suis en rapport avec, comme à l’école, se disent pour la pluplart que j’ai une vue heureuse de la vie et le monde. Je ris souvent. Je souris presque tout le temps. Je suis actif, je collabore au cours.
L'être humain peut-être dans beaucoup de circonstances un très bon acteur !!!
LeDisparu1 a écrit : Je m’occupe sans interruption et je me suis tellement plongé dans les devoirs scolaires que je ne songe trop à cela, de toute facon. Le travail est aussi antidote pour moi.
Le travail ? un antitode : c'est vrai que lorsque l'on est occupé, on a moins tendance à réfléchir. Le tout est de vraiment apprécier ce que tu fais. Tu es certainement curieux de nature et quel est le meilleur endroit pour assouvir cette curiosité : l'école !!

Avatar du membre
MissBizarre
Apprenti
Messages : 52
Enregistré le : 01 janv. 2009, 00:41

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par MissBizarre » 03 janv. 2009, 23:04

Et bien comme j'ai bientot 20 ans, je suis jeune, et faut dire que j'ai très peur de mon avenir, car l'avenir des jeunes n'est pas rose au niveau de l'emploi et de sur se que l'on nous demande de faire a l'école.
J'ai souvent eu des pensées de suicide, même souvent je me dit oh là llà vivement que je meurt,
mais quand je vois l'age que j'ai je me dit, j'ai encore beaucoup d' années a tenir.

Et je suis assez dépressive au départ donc, voilà il me tarde de quitter cette Terre parce que ça m'apprend rien et j'arrive pas à être combative et positive et si on ne l'es pas de nos jours à notre age et bien t'arrivera pas a tenir car il faut avoir les nerfs solides :|
Ma survie de l'Asexualité, est révé, et écrire des histoires totalment imaginaires....... ou le romantisme est au rendez-vous, avec calins et bisouxxxxx..........

Avatar du membre
Hermione
Assidu
Messages : 873
Enregistré le : 19 juin 2008, 14:37
Localisation : Rochefort (17)

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par Hermione » 04 janv. 2009, 14:29

MissBizarre a écrit :mais quand je vois l'age que j'ai je me dit, j'ai encore beaucoup d' années a tenir|
Tu es jeune mais tu as non pas encrore des années à tenir mais des années à vivre, à découvrir, à apprendre. Il y a énormément de belles choses, des gens passionnants sur notre terre
MissBizarre a écrit : Et je suis assez dépressive au départ donc, voilà il me tarde de quitter cette Terre parce que ça m'apprend rien et j'arrive pas à être combative et positive et si on ne l'es pas de nos jours à notre age et bien t'arrivera pas a tenir car il faut avoir les nerfs solides :|
Il ne faut pas essayer de combattre quoi que ce soit, reste toi même, vit la liberté dont tu jouies. Et nous apprennons tous les jours, il faut juste ouvrir son coeur, ses yeux et ses oreilles....

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par galaad » 06 févr. 2009, 20:28

Hermione a écrit :Tu es certainement curieux de nature et quel est le meilleur endroit pour assouvir cette curiosité : l'école !!
Et l'archéologie aussi (Tomb Raider powaa)
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

Khyme
Aspirant
Messages : 39
Enregistré le : 29 déc. 2008, 21:35

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par Khyme » 03 mai 2009, 21:15

Bizarrement le deuil est quelque chose qui m'est très facile quand le décès ou la rupture quelconque est annoncée clairement. Pourtant je suis très sincère dans mes sentiments et très attachée à plein de gens (à qui je n'ose pas le dire de peur de me répéter :) ) mais je sais pas, si c'est fini eh bien tant pis, je pleure éventuellement 2-3 fois et je passe à autre chose.

Quant à ma mort à moi j'y songe et je me demande surtout ce que je ferai jusque là. J'ai pas vraiment peur de la mort, juste de vieillir. Voir des personnes agées me fait pleurer, en particulier les hommes, et j'essaye de m'imaginer ma vie dans 50 ans quand un jour au réveil je verrai par hasard mon (pour le moment hypothétique) compagnon vouté, ridé, blafard sous ses cheveux blancs. Je crois que ça serait assez horrible. J'ai plus peur que mon "entourage" vieillisse, de faire partie d'une classe d'âge que d'être vieille moi même... J'ai même plutôt hâte, par curiosité.

Sinon le travail est salvateur, je ne travaille jamais autant que quand je suis désespérée, c'est génial de tout oublier au profit de ce qu'on doit faire pour nos profs.

Avatar du membre
melancolie
Archéologue Aguerri
Messages : 6268
Enregistré le : 17 nov. 2005, 23:51
Localisation : PARIS
A aimé : 6 fois
A été aimé : 11 fois

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par melancolie » 22 août 2009, 20:13

J'ai eu longtemps des tendances autodestructrices et frolé la mort et frolé la mort à plusieurs reprises.
Maintenant, j'accepte la vie et je me dis que tant qu'on est vivant c'est qu'on doit l'être.
J'ai plus peur de la maladie et de la degradation que de la mort.
En revanche, la mort des êtres chers me remplit d'effroi, au decès de ma grand mère il y a 3 ans j'ai eu vraiment du mal à me remettre.
Je pensai : "Pourquoi est-ce que quelqu'un ne fait pas quelquechose pour cela ?"
Et alors, je réalisai que j'étais quelqu'un.
(Anonyme)

http://encorpslibre.hautetfort.com/

Avatar du membre
Kenji
Atrix Reloaded
Messages : 1811
Enregistré le : 05 mars 2009, 20:59
Localisation : là-haut

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par Kenji » 23 août 2009, 01:15

melancolie a écrit :J'ai eu longtemps des tendances autodestructrices [...]
Maintenant, j'accepte la vie et je me dis que tant qu'on est vivant c'est qu'on doit l'être.
J'ai plus peur de la maladie et de la degradation que de la mort.
En revanche, la mort des êtres chers me remplit d'effroi [...].
un gros +1
Pendant que la marée monte
Et que chacun refait ses comptes
J'emmène au creux de mon ombre
Des poussières de toi

[Bertrand Cantat]

Avatar du membre
DannyBoy
Associé
Messages : 632
Enregistré le : 10 août 2009, 23:16
Localisation : Paris

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par DannyBoy » 23 août 2009, 01:41

Pas vraiment de tendances autodestructrices de mon côté, mais j'ai connu la dépression, et l'envie de suicide qui l'accompagne trop souvent. Bizarrement, c'est par orgueil que je continue à respirer. :twisted:

Je n'aime pas m'avouer vaincu, même face à la vie. Je n'aime pas penser qu'on puisse me pousser à me supprimer. Qu'on puisse me blesser et m'abîmer au point que je désire la mort. J'ai toujours eu l'espoir de trouver la force de surmonter mes envies de suicide. Et j'ai toujours trouvé des palliatifs avant de trouver cette force.

Je pense que maintenant, ça ira. :mrgreen:

La mort des autres, au contraire, m'a toujours paru être une délivrance pour eux. Ma peine n'est qu'un réflexe égoïste de ne plus les avoir auprès de moi. Je porte leur deuil, par respect, puis je continue à avancer. :arrow:
"Plenty of people are onto the emptiness, but it takes real guts to see the hopelessness..."
- John Givings, Revolutionary Road

Avatar du membre
Aliénor
Ascendant
Messages : 901
Enregistré le : 05 avr. 2009, 18:15
Localisation : A côté de la plaque

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par Aliénor » 23 août 2009, 11:43

DannyBoy a écrit :Pas vraiment de tendances autodestructrices de mon côté, mais j'ai connu la dépression, et l'envie de suicide qui l'accompagne trop souvent
+1
melancolie a écrit :Maintenant, j'accepte la vie et je me dis que tant qu'on est vivant c'est qu'on doit l'être.
J'ai plus peur de la maladie et de la degradation que de la mort.
En revanche, la mort des êtres chers me remplit d'effroi
+1
Je n'ose même pas imaginer s'il arrivait malheur à ma jum...(euh et à mes frères aussi et tous les autres :oops: ).
La maladie c'est terrible, que ça arrive soudainement et brutalement ou qu'au contraire ça aille de paire avec la dégradation due à l'âge...
La Vérité a la dureté du diamant et la tendresse de la jeune fleur (Gandhi)

It is not birth, marriage or death, but gastrulation, which is truly the most important time in your life (Lewis Wolpert)

Avatar du membre
Hermione
Assidu
Messages : 873
Enregistré le : 19 juin 2008, 14:37
Localisation : Rochefort (17)

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par Hermione » 23 août 2009, 11:51

melancolie a écrit :J'ai plus peur de la maladie et de la degradation que de la mort.
En revanche, la mort des êtres chers me remplit d'effroi, au decès de ma grand mère il y a 3 ans j'ai eu vraiment du mal à me remettre.
Vieillir ne me fait pas peur mais, comme toi Mélancolie, j'ai très peur de la maladie et de la dégradation. Ma voisine est actuellement à l'hospital suite à une aggravation de son Parkinson : ce manque de liberté m'effraye beaucoup.

Avatar du membre
fiction
Adepte
Messages : 185
Enregistré le : 20 mars 2009, 11:31

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par fiction » 23 août 2009, 23:18

J'aurais adoré pouvoir aimer la vie, mais malheureusement on ne m'a pas donné le minimum pour pouvoir la vivre...par contre j'ai tout ce qu'il faut, et ce qu'il ne faut pas, pour n'en pouvoir que souffrir...
Par conséquent, bien malgré moi, j'attends la mort avec impatience, ou le courage de quitter le navire, que je n'ai pas...
Ce que je ne voudrais pas en revanche, ce qui me fait peur, c'est que ça se passe mal, c'est la souffrance physique, l'effroi physique, je voudrais que cela puisse se passer comme quand je m'endors, comme ça, et puis hop, finit l'enfer... J'en ai tellement hâte...

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par reverine » 24 août 2009, 14:34

moi, je me fiche de vieillir, tant que j'ai la conscience du monde. Ce que je crains, c'est la folie, l'alzheimer... quand tu es atteint de cela, tu n'as plus conscience de rien et pour moi, ça, c'est déjà être mort.

A savoir que moi, peu importe mon âge, je peux mourir de façon cérébrale à tout moment depuis l'instant même où je suis née. L'épilepsie ne fut que l'expression d'une chose plus grave, et le hasard peut pousser mon cerveau à se détruire de lui-même en supprimant ses cellules nerveuses... sans que la médecine ne puisse le prévoir ou le guérir.

Mon grand-père a eu un alzheimer fulgurant après la mort de ma grand-mère, et un jour où ma mère l'a amené à la maison, même s'il se souvenait de moi, je ne pouvais plus le regarder en face sans avoir envie de pleurer. J'ai quitté la table et me suis réfugiée dans ma chambre, je ne pouvais plus le voir. Ce n'était plus mon grand-père. Comment expliquer cette impression que la personne est morte devant vous, alors qu'elle parle, que son coeur bat toujours ? Moi c'est ça qui m'effraie. Dans un enterrement, je ne pleure jamais.
Déjà parce que par définition, l'église ne prêtent pas aux pleurs, c'est trop austère, désintéressé des gens qui y passent, pas assez intimiste et personnalisé. Chez eux, tout enterrement se ressemble. Et ils me procurent plus d'ennui que de tristesse.
J'ai pleuré mon grand-père avant, quant à ma grand-mère je m'en suis voulue de ne pas avoir su pleurer. J'ai juste posé ma main sur la sienne au funérarium, déjà ça c'était le seul signe d'adieu que j'ai pu lui faire.

Je ne sais pas dire adieu. Je ne concrétise pas bien la mort, même face à un cadavre. Alors concrétiser la mienne... Si la personne partait sans me laisser de contact, ça me ferait la même peine, vous voyez ?

Maintenant, d'un point de vue philosophique, je serais plutôt d'accord avec Epicure : "Ne pleurez pas les personnes qui décèdent, mais soyez heureux de les avoir connues et d'avoir des souvenirs d'elles".
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

PICRAM
Aspirant
Messages : 36
Enregistré le : 26 oct. 2008, 16:21

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par PICRAM » 24 août 2009, 22:05

La mort est une autre forme de vie à mon sens. Je dirais mieux : c'est une autre forme d'existence.

Lorsqu'on vit, on existe à travers son corps (et tous les actes qui lui sont permis : parole, geste...) et sa pensée (très lié au corps d'après moi car des accidents du cerveau peuvent entraîner une altération de la façon de pensée).

La vie est donc très liée au corps et surtout à la respiration. Par contre, la mort est lié à un autre "corps" et une autre "respiration" qui permet à ce qui a existé de ne jamais cesser. Rien ne se perd tout se transforme.

Ai-je peur de changer de façon d'exister? Oui car je suis bien où je suis et je ne sais pas où j'irai....

Avatar du membre
willemina
Affilié
Messages : 334
Enregistré le : 09 oct. 2008, 20:13

Re: Vie, mort… Quels sont vos rapports

Message par willemina » 24 août 2009, 23:29

fiction a écrit :J'aurais adoré pouvoir aimer la vie, mais malheureusement on ne m'a pas donné le minimum pour pouvoir la vivre...par contre j'ai tout ce qu'il faut, et ce qu'il ne faut pas, pour n'en pouvoir que souffrir...
Par conséquent, bien malgré moi, j'attends la mort avec impatience, ou le courage de quitter le navire, que je n'ai pas...
Ce que je ne voudrais pas en revanche, ce qui me fait peur, c'est que ça se passe mal, c'est la souffrance physique, l'effroi physique, je voudrais que cela puisse se passer comme quand je m'endors, comme ça, et puis hop, finit l'enfer... J'en ai tellement hâte...
Ah ben je vois que c'est toujours la grande forme :roll:.
Ce n'est vraiment pas croyable ce que tu dis, tu as peur
de la souffrance physique???
Mais si tu as tellement souffert comme il semble que ce
soit le cas, alors tu l'as connu et plus d'une fois...
Tu me laisses pensive, encore :void:

Personnellement je n'ai pas peur de ma mort mais je suis
terrorisée à l'idée de celles des autres...
Bien sûr tout dépend des conditions du déces, les suicides
particulièrement passent très mal.
«Les hommes qui passent pour être durs sont de fait plus sensibles que ceux dont on vante la sensibilité expansive. Ils se font durs parce que leur sensibilité, étant vraie, les faits souffrir.» Benjamin Constant

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité