Les séparations...

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5040
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 494 fois
Contact :

Re: Les séparations...

Message par Zimou »

Je suis d'accord, il y a la raison et le sentiment. Je prend un exemple : on peut avoir la raison, se dire qu'une relation se finira en échec pour X raisons (l'impossibilité du A pour faire l'amour lorsqu'il est avec un S par exemple) et que ces raisons nous seront insuportable. du coup, on rompt car c'est inutile de continuer dans une relation voué à l'échec. Sauf que cette raison n'est pas accompagné du sentiment d'insupportabilité, car même si on est persuadé que ça finira mal, ça n'aura pas fini mal et on ne pourra finalement pas savoir si ça aurai vraiment fini mal. Le A peut changer et devenir S, où le S peut devenir A meme si c'est peu probable il peut y avoir un changement qui fait que la relation restera toujours vivable. mais tant qu'on aura pas souffert (des demandes du conjoint par exemple) jusqu’à ce qu'un sentiment insupportable soit présent, on ne peut sentir de sentiment de libération. on ne peut aussi être vraiment sur que la relation aurai fini par être insupportable.
par contre, quand on en arrive à un point ou la relation et/ou l'autre devient insupportable, alors la raison fini par venir (bien que pas toujours, l'amour rend parfois certain aveugle, tres tres aveugle xD j'ai eu une demande d'aide de quelqu'un très très très aveugle hier et ce matin justement xD ) et lorsque la raison est là, poussé par le sentiment insupportable, on se sépare (d'un commun accord ou pas si l'autre le refuse). quand on se sépare, forcement le sentiment insupportable s'envole, et plus il est fort, plus c'est libérateur!
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5040
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 494 fois
Contact :

Re: Les séparations...

Message par Zimou »

newAje a écrit :[dialogue de sourds]
en fait, pour essayer de se déssourdiser, est ce que si vous n'avez pas sentis le sentiment de libération, vous avez subi quelque chose au point que ça en a été insupportable, que la seul chose a faire était de se débarrasser du conjoint (en le quittant biensur, le tuer n'est pas la meilleur solution xD )?
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5040
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 494 fois
Contact :

Re: Les séparations...

Message par Zimou »

newAje a écrit :[monologue de :joint: ] ???
pourquoi ne pas me répondre? xD
Je comprend pas pourquoi pour vous lorsqu'une relation se termine, il n'y a pas de sensation de libération (indépendamment du sentiment de tristesse d'avoir perdu un amour). Je dis pas que c'est anormale, que ça devrais pas être comme ça, je demande juste "pourquoi?"
j'ai expliqué pourquoi j'ai ce sentiment de libération. est il possible, pour comprendre, de me dire qu'est ce qui fait que j'ai ressenti ça et pas vous?
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5040
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 494 fois
Contact :

Re: Les séparations...

Message par Zimou »

j'ai compris tout ça en fait. Peut être est ce moi qui doit m'exprimer différemment?
Tu explique que la raison et le sentiment est dissocié. ce dont avec quoi je suis parfaitement d'accord.
est ce que notre incompréhension réside dans le fait que je parle de la raison qui nous procure la libération et que tu parle des sentiments qui vous procure (pour tout le monde d’ailleurs comme tu dis) tristesse, colère, douleur, amour, haine, etc. ? (donc qu'on parlerai pas de la même chose)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 4008
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 686 fois
A été aimé : 1085 fois

Re: Les séparations...

Message par Baelfire »

Je vais employer des mots durs. Mais quand on décide de se séparer de quelqu'un ce n'est jamais de gaité de cœur. Déjà il faut accepter que ça va mal dans son couple (aïe), que ça ne peut pas s'arranger ( :( ), ensuite il faut se résoudre à prendre cette décision ( :? ) et ensuite (encore plus dur) la mettre à exécution.

Evidemment qu'ensuite on est tristes, mais plus tard on est soulagés parce que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire. C'est comme enlever une tumeur avant qu'elle ne grossisse et provoque un cancer général (je vous avais prévenu que j'allais être dure).

L'opération est lourde, la convalescence difficile, mais on s'en trouve soulagé au bout du compte. On repart sur des bases saines.

J'ajouterais qu'il faut un certain courage pour faire tout ça et reprendre sa vie en main. C'est moins confortable que de subir une vie qui ne nous convient pas
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Baelfire pour son message (4 au total) :
Zimou (07 avr. 2014, 12:36) • Dexter (07 avr. 2014, 19:23) • Lilly (07 avr. 2014, 20:19) • ~flor_vermelha~ (07 avr. 2014, 20:45)
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5040
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 494 fois
Contact :

Re: Les séparations...

Message par Zimou »

Baelfire a écrit :C'est comme enlever une tumeur avant qu'elle ne grossisse et provoque un cancer général (je vous avais prévenu que j'allais être dure).
j'ajouterai que plus on attend d'enlever la tumeur, plus on se sent soulager. si on a attendu le cancer, par amour (rendant la rupture trop compliqué), le soulagement est la aussi encore plus grand. évidemment, ça n’enlève bien sur rien à tout ce qu'une rupture provoque, tristesse, etc... et n’enlevè pas la difficulté de rompre. me concernant, je n'ai pas fait une rupture, j'en ai fait 4 ou 5. car c'est tellement difficile et c'est tellement dur de voir quelqu'un qu'on aime pleurer et tout faire pour te faire changer d'avis quand on dit que c'est fini, qu'il m'a plusieurs fois été difficile de pas faire marche arrière. Il faut un grand courage pour le faire, et le faire jusqu'au bout.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Renaissance1267
Affilié
Messages : 322
Enregistré le : 06 mars 2014, 01:37
A aimé : 12 fois
A été aimé : 21 fois

Re: Les séparations...

Message par Renaissance1267 »

Une séparation a mon actif après 10 ans de mariage et un enfant de 7 ans, g découvert sa double vie, ses mensonges, ses maîtresses (même pendant ma grossesse et mon accouchement..) débutée 8 ans auparavant.

Ma vie était nulle mais je ne m'en rendais pas compte. Je pensais être mariée pour la vie avec cet homme, je ne me posais pas de questions, je vivais pour lui et mon fils.

Quand g découvert ses frasques, je l'ai foutu dehors, g vendu la maison, g divorcé.

Et bien ce fut un vrai soulagement, une résurrection, je suis revenue a la vie !! Je me demandais pourquoi je n'avais pas fait ça plus tôt, mais avant je ne me posais même pas la question !!

G évidemment beaucoup souffert de cet échec, de toute l'humiliation que ça comporte, g mis 3 ans a m'en remettre a 95% je vais dire, car on ne sort jamais indemne de ça. G perdu 13 ans de ma vie avec cet homme, je n'ai gardé aucun bon souvenir (la mémoire sélective sûrement ?)

Je n'aurais certainement pas du faire ci ou faire ça, je me le suis répétée des milliers de fois depuis 12 ans que je suis divorcée de lui, mais au final je ne regrette rien car je lui ai pris mon fils, notre fils qu'il a abandonné a l'âge de 11 ans pour aller vivre au soleil a l'autre bout de la terre !!

Bref, MON fils est maintenant un jeune homme accompli, bien dans ses baskets, qui pour l'instant réussi tout ce qu'il fait. C'est ma réussite au milieu de cet énorme échec.

Si j'avais eu un enfant avec un autre homme, ça n'aurait pas été lui, donc je ne regrette pas, les échecs font partie de la vie, c'est comme ça qu'on avance.

Maintenant que je sais que je suis asexuelle, je pense qu'il a été chercher ailleurs ce qu'il ne trouvait pas chez moi, car il n'y avait aucune communication entre nous, donc une totale incompréhension.

Divorce=soulagement pour moi, c'est mon ressenti et le 1er sentiment que j'exprime.
Après c'est douleur et apaisement (fini les tensions, les disputes, le mal-être)
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Renaissance1267 pour son message :
Baelfire (07 avr. 2014, 14:35)
La vie n'est pas un long fleuve tranquille.....

Répondre