Les séparations...

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Les séparations...

Message par Dexter »

Baelfire a écrit :Après chaque séparation je me suis sentie comme la reine des neiges de Disney "libérée, délivréééééééée"!

Mais à quelque part c'était un échec personnel donc ça ne fait pas plaisir. Il y a toujours la notion du "j'y arriverais jamais" qui laisse un goût amer.

+1 c'est tout à fait ça !
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Lenka79
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 30 oct. 2013, 17:39
A aimé : 2 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Les séparations...

Message par Lenka79 »

Jérôme a écrit :
Dexter a écrit :+1 c'est tout à fait ça !
Ah bon... Comment peut-on dire qu'une séparation soit une libération ? Moi cela a été tout simplement le pire moment de ma vie; sans compter les séquelles par la suite... 'Drôle' conception de la vie de couples chez certains sur ce forum... Restez célibataire quand c'est comme ça :shock:

Parce que certaines relations deviennent toxiques,qu'on s'y sent prises au piège,niées,humiliées ou que ais-je encore...il y a mille et une raisons totalement légitimes pour se sentir libérée après une rupture...

Zimou
Administrateur
Messages : 5014
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 438 fois
A été aimé : 471 fois
Contact :

Re: Les séparations...

Message par Zimou »

Jérôme a écrit :
Dexter a écrit :+1 c'est tout à fait ça !
Ah bon... Comment peut-on dire qu'une séparation soit une libération ? Moi cela a été tout simplement le pire moment de ma vie; sans compter les séquelles par la suite... 'Drôle' conception de la vie de couples chez certains sur ce forum... Restez célibataire quand c'est comme ça :shock:
Lenka décris pas mal les choses. j'ajouterais juste que la première chose importante, c'est si on est le "quitteur" ou le "quitter". ayant été dans les 2 cas, quand j'ai été le quitté, j'ai été effondré. quand j'ai été le quitteur, j'ai été libéré. en effet, quand on quitte quelqu'un, c'est qu'elle est devenu tellement insupportable qu'on est sur qu'on sera mieux sans elle. si on est mieux avec même si tout n'est pas toujours rose, alors faut bien sur rester avec ^^
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Zimou
Administrateur
Messages : 5014
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 438 fois
A été aimé : 471 fois
Contact :

Re: Les séparations...

Message par Zimou »

newAje a écrit :Pas vraiment... j'ai été aussi dans les deux cas, et les idées suicidaires étaient présentes à chacune de ces deux situations.
alors ça devait être très grave quand tu a été le quitteur, pour que que tu ai fait le choix de partir et d'avoir les idées suicidaire plutôt que de rester avec.
moi j'ai quitté car elle était très possessive, jalouse, envahissante et voulais que je passe tout mon temps avec elle, je pouvais pas voir mes amis. Donc l'avoir quitté et revoir mes amis, faire ce que je veux, ne pas subir les crise de jalousie à été extrêmement libérateur.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Linoa
Ascendant
Messages : 908
Enregistré le : 17 août 2011, 02:15
A aimé : 33 fois
A été aimé : 39 fois

Re: Les séparations...

Message par Linoa »

Et comment une séparation pourrait-elle être autrement que très grave?
Heureusement qu'une séparation n'est pas toujours très grave! moi aussi j'ai ressenti cela comme une libération mais avec mon ex nous nous sommes séparés d'un commun accord, ceci explique sans doute cela mais d'une manière générale ,une rupture doit être relativisée même si cela nous parait insurmontable tellement la souffrance peut détruire toute joie de vivre, le temps guérit et on se relève , ce n'est pas la fin du monde non plus. Désolée si je parais dure mais c'est ce que je pense et c'est ainsi que je vois les choses.

Zimou
Administrateur
Messages : 5014
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 438 fois
A été aimé : 471 fois
Contact :

Re: Les séparations...

Message par Zimou »

newAje a écrit :Je ne comprends pas trop ce que tu veux dire. On ne "choisit" pas d'avoir des idées suicidaires.
non justement, mais on choisie de rompre. donc tu avais le choix entre rester avec ton homme ou avoir des idée suicidaire. tu as choisie de rompre, donc les idées suicidaire. si ce fut ton choix, ça veux dire que rester avec ton homme était pire que d'avoir des idée suicidaire. c'est grave d'avoir des idée suicidaire, donc les probleme avec ton homme devait être encore pire!
newAje a écrit :Et comment une séparation pourrait-elle être autrement que très grave?
bas comme je le disais, ça dépend si on est le quitteur ou le quitté. en tant que quitteur, j'ai attendu que ma patience soit poussé à son paroxysme, et que la "haine" (c'est un mot un peu fort) finisse par remplacer/supprimer totalement l'amour que j'avais pour elle. Quand je quitte, c'est parce que je n'aime plus, et si je n'aime plus c'est qu'on m'en a fait voir de toute les couleurs. donc quand il n'y a plus de sentiments (ou presque plus) et qu'on ne supporte plus l'autre, la séparation devient le contraire de grave, elle devient libératrice.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
lily89
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 01 avr. 2014, 08:19
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Les séparations...

Message par lily89 »

Je suis en pleine séparation. C'est dure et douloureux. En plus on a un bébé, je culpabilise beaucoup car c'est en partie mon manque de désir... Pas que mais tout de même. On est ensemble depuis 2007. Autant dire que pendant toute ces année j'ai fait semblant. Et j'ai longtemps culpabiliser de pas être la saloppe qui aurait voulu que je sois. C'est pas faute d'avoir essayé
...
malheureusement ça fait plus mal qu'autre chose ce genre de situation.
le tout après et de reprendre confiance en soi en ce disant qu' on a pas de problème, qu' on est juste différentes avec des attentes autre que les conventionnelle....

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Les séparations...

Message par Dexter »

Pour avoir été le quitteur (comme vous dites) et le quitté, j'ai eu la même réaction une libération total même si j'étais un peu déprimé, je m'en suis remis très très vite :mrgreen:
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Zimou
Administrateur
Messages : 5014
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 438 fois
A été aimé : 471 fois
Contact :

Re: Les séparations...

Message par Zimou »

lily89 a écrit :je culpabilise beaucoup car c'est en partie mon manque de désir...
ce n'est pas plus la faute de ton manque de désir que de sa présence de désir. tu ne dois pas culpabilisé. ce n'est pas sa faute si il a du désir, mais c'est surement pas la tienne si tu n'en a pas (enfin en tant qu'asexuelle).
lily89 a écrit :Autant dire que pendant toute ces année j'ai fait semblant.
j'aurai plus culpabilisé pour ça xD si on est pas nous même des les début, forcement ça pose problème lorsqu'on devient nous même.
lily89 a écrit :Et j'ai longtemps culpabiliser de pas être la saloppe qui aurait voulu que je sois.
L'attirance sexuel ne fait pas des femmes des salopes xD c'est la façon dont elles s'en servent qui les rend comme ça. une femme peut avoir des relations sexuel régulière avec son homme sans être une salope ^^
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
lily89
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 01 avr. 2014, 08:19
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Les séparations...

Message par lily89 »

Quand je dis salope c'est pas un jugement sur les femmes ayant du désir. Je suis hyposexuel, j'ai rien contre le sexé tant que c'est rare et bien fait. Mais la mon futur ex a des demande sortie de film porno. Il aurait aimé que je porte des tenues, ou face de chose qui n' on rien de valorisant...

Avatar du membre
Linoa
Ascendant
Messages : 908
Enregistré le : 17 août 2011, 02:15
A aimé : 33 fois
A été aimé : 39 fois

Re: Les séparations...

Message par Linoa »

lily89 a écrit :Quand je dis salope c'est pas un jugement sur les femmes ayant du désir. Je suis hyposexuel, j'ai rien contre le sexé tant que c'est rare et bien fait. Mais la mon futur ex a des demande sortie de film porno. Il aurait aimé que je porte des tenues, ou face de chose qui n' on rien de valorisant...

Oui, beaucoup d'hommes se calquent sur les films pornos et beaucoup de femmes aussi donc cela devient presque la norme..finalement beaucoup de pratiques sont "obligatoires", systématiques, mon ex était un peu choqué que je refuse certaines choses comme si c'était normal et que toutes les femmes faisaient ça ,et bien il faut croire que oui donc je prie pour tomber un jour sur un homme compréhensif qui comprendra que chaque femme est différente et que chaque femme a ses limites, que tout n'est pas du !

Zimou
Administrateur
Messages : 5014
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 438 fois
A été aimé : 471 fois
Contact :

Re: Les séparations...

Message par Zimou »

Linoa a écrit :Oui, beaucoup d'hommes se calquent sur les films pornos et beaucoup de femmes aussi donc cela devient presque la norme..finalement beaucoup de pratiques sont "obligatoires", systématiques, mon ex était un peu choqué que je refuse certaines choses comme si c'était normal et que toutes les femmes faisaient ça ,et bien il faut croire que oui donc je prie pour tomber un jour sur un homme compréhensif qui comprendra que chaque femme est différente et que chaque femme a ses limites, que tout n'est pas du !
Il y en a des hommes et femmes comme ça, c'est sur. Je les jugerais pas pour autant, tant que c'est consentis (si un couple préfère voir ses relations digne de film porno, chacun est libre de faire ce qu'il veut). Par contre, dans quel proportion est ce qu'il y a des hommes et des femmes comme ça? on ne peut pas savoir, c'est du domaine de l'intime. cela dit, on nous apprend toujours que les films porno ne sont absolument pas représentatif de la réalité, tant pour le physique des acteurs que pour leurs façon de faire. Donc du fait que c'est toujours enseigné (je me souviens que ça a été brièvement abordé en cour d’éducation sexuel), je pense que c'est pas une réalité pour une majorité de S. Bien qu'il doit arrivé à une grande majorité d'entre eux d'expérimenter au moins une fois cette façon de faire. après tout, la monotonie est pas toujours saine dans une couple, que ce soit sexuel pour les S ou dans tout autre domaine pour nous aussi.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3800
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 653 fois
A été aimé : 977 fois

Re: Les séparations...

Message par Baelfire »

Jérôme a écrit :Ah bon... Comment peut-on dire qu'une séparation soit une libération ? Moi cela a été tout simplement le pire moment de ma vie; sans compter les séquelles par la suite... 'Drôle' conception de la vie de couples chez certains sur ce forum... Restez célibataire quand c'est comme ça :shock:
Tu sais quand ça ne se passe pas bien, que la relation menace de mal tourner (ou de ne pas tourner du tout d'ailleurs) la rupture avant que les choses ne s'enveniment et que les deux partenaires en arrivent à se détester est la meilleure solution...et une vraie libération.

Ma copine Shy'm en parle très bien d'ailleurs^^

J'ai toujours été la "quitteuse" comme vous dites mais bien souvent c'était en commun accord. Il faut savoir être lucide dans sa relation.
Image

TAGADAAAAA !!!

Zimou
Administrateur
Messages : 5014
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 438 fois
A été aimé : 471 fois
Contact :

Re: Les séparations...

Message par Zimou »

Jérôme a écrit :Quel est le rapport entre lucidité et libération ? Etre lucide ne veux pas dire qu'on soit libéré et soulagé. C'est moi qui avait pris les devants pour rompre à l'époque (je n'avais pas du tout envie mais j'étais 'lucide') et ça ne m'a libéré en rien du tout. A mon âge je suis très lucide, ne t'inquiète pas :wink:
la lucidité doit nous donner l'envie (quand c'est pas l'envie qui nous donne la lucidité, comme ce fut mon cas). Si tu n'a pas l'envie, c'est que c’était peut être trop tot?
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Zimou pour son message :
Baelfire (04 avr. 2014, 16:10)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Les séparations...

Message par Dexter »

Baelfire a écrit :Ma copine Shy'm en parle très bien d'ailleurs^^
haha je kiff :)
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Dexter pour son message :
Baelfire (04 avr. 2014, 16:10)
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Répondre