Topic cinéma

Et vous ne l'aurez pas volé après une aussi dure journée.
Répondre
Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1396
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Topic cinéma

Message par Grignoteuse de bouquins » 15 oct. 2019, 23:50

J'ai vu deux films cette semaine .
Persepolis et Ma .

Pour ce qui est de Ma , on m'avait promis de l'épouvante , mais aucun screamer , bref , rien de ce que je cherche dans ce genre de films .
Là où il y a un hic c'est qu'on voit pas mal de choses venir.
C'est un scénario pas très poussé , un film qui passerait bien auprès d'un public adolescent je dirais . Mais rien d'incroyable . Sans spoiler , il y a un petit problème de colorimétrie sur les scènes de la fin , après peut être que je chipote un peu . Il y a des scènes sexuelles suggérées (4) , mais il y en a qu'une seule qui est utile pour comprendre le vécu d'un personnage du film . Finalement , ce film n'était pas si bien que ça .

Pour Persepolis , je trouve l'histoire très bien racontée (de mon point de vue de personne occidentale , étant donné que je n'ai pas vécu en Iran , et bien si il y a des choses incohérentes culturellement parlant , je ne peux pas les relever) . Je trouve le film assez poétique , et je ne le trouve pas ennuyeux . Le seul problème a mes yeux , c'est le fait que je n'aime pas du tout le style de dessin , trop simpliste a mon goût. En revanche , l'animation est très fluide et ça rend ce film agréable à regarder .
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Lau
Aguerri
Messages : 500
Enregistré le : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 244 fois
A été aimé : 171 fois

Re: Topic cinéma

Message par Lau » 16 oct. 2019, 18:14

J'ai vu la bande annonce de "La fameuse invasion des ours en sicile" et il m'a fait très envie, Mimosa !
J'ai la chance d'avoir un petit ciné avec une programmation assez diversifiée près de mon nouveau chez moi, du coup j'ai vu plusieurs films depuis septembre.

La vie scolaire.
Moui, bon. Beaux messages mais un peu gros quand même. Et d'énormes invraisemblances. Mais le côté jeune prof/CPE débarquée en région parisienne a quand même touché ma corde sensible.
Afficher

Je promets d'être sage.
Des moments intéressants mais une impression de bâclage. Le duo Marmai/Drucker fonctionne mais il manque clairement quelque chose à ce film.

Deux moi.
Aimé dès la bande-annonce. La comparaison de deux vies, leur superposition marchent à merveille. Un très chouette film sur l'amour et la reconstruction et surtout l'amour de soi. Tout pousse ces deux personnes l'une vers l'autre. Et c'est beau et incroyable à voir et on a vraiment hâte d'arriver au moment de la rencontre, en doutant toujours de savoir si ça va vraiment se produire ou pas. Mais du coup, j'aurais pas craché sur quelque chose de plus long.
Bonus 1 : François Civil. (Bah oui, à lui tout seul il level up n'importe quel film :mrgreen: - blague à part, il joue à merveille le mec maladroit et paumé et son sourire, mon dieu...)
Bonus 2 : François Civil... qui joue avec un chaton et en est complètement gaga, comme la plupart des humains lambda. (C'était très très drôle et plaisant à voir. On se sent moins seuls d'un coup :lol:)

Inséparables.
Déception, malgré Alban Ivanov. Tout l'humour était en fait contenu dans la bande-annonce. Le reste des vannes tombait un peu à plat et puis... ouais, pas terrible, pas mémorable. Je m'attendais un peu à un remake d'Incognito avec Franck Bubosc et Bénabar mais il était clairement ni à la hauteur ni aussi drôle.

Portrait de la jeune fille en feu.
Allez y, vraiment ! Prix du scénario à Cannes, des actrices magnifiques avec une vraie alchimie, un sentiment de huis-clos malgré les grands espaces, une très belle bande son, une référence au mythe d'Orphée, deux trois scènes de sexe plutôt explicites mais un vrai propos sur la condition féminine et l'amour. Je suis assez émotive en ce moment mais j'ai eu les larmes aux yeux plusieurs fois. Vraiment très réussi !
"C'est une folie de remédier à l'arbitraire d'un dégoût par l'arbitraire d'une contrainte." (R. Enthoven)

Image

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1616
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 257 fois
A été aimé : 460 fois

Re: Topic cinéma

Message par Aphélie » 19 oct. 2019, 21:10

Je me suis un peu remise aux films d'horreur dernièrement, et ça va du très bon au très mauvais.

Dans le très bon : Hereditary et Midsommar d'Ari Aster. Je pense qu'on devrait confier les rênes du cinéma d'horreur à lui et Jordan Peele, parce que sur ses dernières années, il n'y a eu qu'eux pour délivrer de vrais bons films et wow. Hereditary a été une claque. Cela faisait longtemps que je n'avais pas été aussi mal à l'aise devant un film, et plus que ça : le film est resté avec moi longtemps après le visionnage. C'est impossible d'en parler efficacement parce que soit vous l'avez vu et vous comprenez mon malaise, soit ce n'est pas le cas, et je n'ai pas vraiment la capacité de mettre des mots sur cette expérience. Sans être particulièrement gore ou horrifique, le film est malgré tout très choquant (levez la main si vous aussi vous êtes traumatisés à vie par cette scène dans la voiture, et que plus jamais vous ne pourrez entendre quelqu'un claquer de la langue sans avoir un flashback du film), personnellement je m'étais lancée dedans sans savoir de quoi ça parlait, et le choc a été immense (honnêtement, il m'a fallu faire des pauses dans le film tellement j'étais en "WHAT" par moments). Mais c'est mené d'une main de maître. Le jeu des acteurs est absolument bluffant (où est l'oscar de Toni Colette svp), la mise en scène est efficace, très loin de ce qui se fait habituellement (aucun jumpscare, beaucoup de longs plans fixes, de scènes qui privilégient le silence à la musique - même si cette musique bordel). On est dans quelque chose de très psychologique, et ça passe ou ça casse mais en ce qui me concerne, je m'incline.

Midsommar est à la fois très différent et très semblable. Disons qu'il est aisé de retrouver certaines des obsessions d'Aster (les maladies mentales, le deuil, le sentiment de dissociation, la peur de l'abandon etc, sans parler du traitement des persos féminins - et pour une fois je l'entends dans le bon sens), mais l'ambiance est complètement différente. Là où Hereditary est sombre, Midsommar c'est de l'horreur en pleine lumière. Chaque scène est ensoleillée et fleurie, et c'est peut-être ce qui contribue à créer un sentiment de malaise encore plus grand, parce que l'atmosphère ne correspond pas à ce qui se passe à l'écran. Il n'est pas aussi marquant que son prédécesseur, mais encore une fois, le sentiment de malaise est très bien amené, et j'ai trouvé très facile de me projeter dans l'héroïne. Très hâte de découvrir son prochain film.

Du côté mauvais : Sinister 1 et 2. Mais si c'était si mauvais me demandez-vous, pourquoi j'ai persisté avec la suite ? Je l'admets, j'étais là pour James Ransone plus que pour le reste. Hélas, ce n'est pas un argument suffisant. Pas un souffle d'originalité dans ces films. Rien. Nada. A aucun niveau. On pourrait se dire qu'ils ont peut-être délaissé l'histoire pour jouer sur l'ambiance et faire peur, mais non. Les jumpscares sont aussi cheap qu'on peut s'y attendre. Le personnage d'Ethan Hawke est un stéréotype ambulant (ancien écrivain d'horreur à succès qui tente de remonter en selle et se laisse complètement happer par son boulot au point d'ignorer sa famille). J'ai deviné la fin dès les premières minutes. Chaque scène donne l'impression d'avoir été vue cent fois. Bref, un visionnage long et sans intérêt.
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
Lau
Aguerri
Messages : 500
Enregistré le : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 244 fois
A été aimé : 171 fois

Re: Topic cinéma

Message par Lau » 22 oct. 2019, 18:41

Vu La fameuse invasion des ours en Sicile, très chouette. Belle animation, belles couleurs, belles musiques, beau doublage. Un conte un peu prévisible qui se laisse bien regarder (même si, si j'en crois les larmes et les reniflements des très jeunes spectateurs présents dans la salle, il est quand même un peu triste ce film).
"C'est une folie de remédier à l'arbitraire d'un dégoût par l'arbitraire d'une contrainte." (R. Enthoven)

Image

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1396
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Topic cinéma

Message par Grignoteuse de bouquins » 02 nov. 2019, 16:53

J'ai vu "j'ai infiltré le klu klux clan" .
Le film est très bien pour dénoncer les choses , même si ça fait mal d'écouter ce genre de propos, mais ça marque . De ce côté là, le film est très bien réussi .
Parcontre j'ai été un peu déçue par l'infiltration , je m'attendais à autre chose, et un des défauts du film est qu'il est vraiment trop lent .
Au bout d'une heure j'ai du me battre pour ne pas décrocher .
Mise à part ça, le film a une superbe esthétique et une très belle colorimétrie . Il vaut le coup d'être vu .
EDIT : je tiens à dire qu'à la fin du film, il y a des images réelles qui sont récentes (2017), et c'est extrêmement dur à regarder .

J'ai également vu "Breaking in" .
Je n'ai pas grand chose a dire dessus .
J'ai bien suivi le film, il est facile à regarder et assez drôle par moment . L'actrice principale joue extrêmement bien son rôle, l'atmosphère est bien retranscrite . Parcontre on voit les choses venir , c'est gros comme une maison !
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Lau
Aguerri
Messages : 500
Enregistré le : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 244 fois
A été aimé : 171 fois

Re: Topic cinéma

Message par Lau » 03 nov. 2019, 16:28

Ernest et Célestine
Tout doux, très enfantin et en même temps de beaux messages. Une animation et une musique au poil. Juste ce qu'il faut d'humour.
Ernest et Célestine sont très attachants, chacun à leur manière. J'ai passé un très bon moment devant !
"C'est une folie de remédier à l'arbitraire d'un dégoût par l'arbitraire d'une contrainte." (R. Enthoven)

Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités