(A)sexualité dans les films et séries

Et vous ne l'aurez pas volé après une aussi dure journée.
Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 484 fois

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par PassionA » 24 juil. 2017, 21:46

Merida <3 la meilleure princesse Disney est une Pixar :p Première personnage féminin non seulement Ace mais aussi Aro on dirait bien! Dans le même genre il y a Moana également, bien qu'il soit difficile de le dire avec certitude ;)

Je ne sais pas si ça marche mais Ralph, des Mondes de Ralph, me semble Ace. Quitte à faire le tour des Disney, je citerais Jim Hawkings de La Planète au Trésor, et Kenaï de Frère des Ours ; Ces deux là sont mes chouchous car ce sont les premiers personnages masculins non enfantins de Disney à qui j'ai pu réellement m'identifier.

No715
Membre junior
Messages : 8
Enregistré le : 27 avr. 2017, 17:33
A aimé : 11 fois
A été aimé : 1 fois

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par No715 » 25 juil. 2017, 08:25

Ptite Marie a écrit :
24 juil. 2017, 21:42
Dès qu'on parle de Daryl, Lilly débarque :mrgreen:
:D , merci beaucoup pour l'article !
PassionA a écrit :
24 juil. 2017, 21:46
Merida <3 la meilleure princesse Disney est une Pixar :p Première personnage féminin non seulement Ace mais aussi Aro on dirait bien! Dans le même genre il y a Moana également, bien qu'il soit difficile de le dire avec certitude ;)

Je ne sais pas si ça marche mais Ralph, des Mondes de Ralph, me semble Ace. Quitte à faire le tour des Disney, je citerais Jim Hawkings de La Planète au Trésor, et Kenaï de Frère des Ours ; Ces deux là sont mes chouchous car ce sont les premiers personnages masculins non enfantins de Disney à qui j'ai pu réellement m'identifier.
Oui c'est vrai que Moana pourrait être aussi Ace. Oh j'avais pas pensé à Kenaï!. Un de mes chouchous aussi! :D

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 484 fois

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par PassionA » 26 juil. 2017, 11:31

C'est d'actualité avec la sortie du film de Besson aujourd'hui : la relation entre Valérian et Laureline est pour moi la QPR asexuelle ultime. Dans les BD, leur relation est montrée comme une puissante amitié affectueuse et un lien indéfectible malgré leur indépendance vis à vis l'un de l'autre, sans jamais que cela ne verse dans le sentimentalisme ou le romantisme. Ils ont quelques fois des gestes de tendresse l'un envers l'autre, ce qui scelle pour moi cette QPR, et laisse un flou probablement suffisant pour l'imagination des romantiques.

Dans l'anime qui fut produit par Besson, il y a quelques années, cet archétype de relation asexuelle était conservé - bien que la série jouait sur une certaine tension amoureuse non avouée pour ajouter un élément de comédie. Je vais voir le film demain, je croise les doigts...

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 484 fois

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par PassionA » 27 juil. 2017, 17:19

...suite après avoir vu le film.

Besson présente son interprétation de la relation entre Valérian et Laureline dans le pur style hétéro-normatif catho, avec des dialogues des plus cucul possible, des allusions sexuelles les moins fines et les plus agaçantes. Pire que dans la série animé, il fourvoie le personnage de Valérian en coureur de ces dames qui essaye de "pécho" Laureline, et Laureline devient la voix insupportable de la miss-je-sais-tout de l'amour - l'alchimie entre les deux personnages en souffre énormément au point où ça en devient pénible à regarder notamment quand arrivent les discussions sur le mariage.

Pour le fan en moi, c'est une grosse déception à plusieurs niveau au delà de cette interprétation très limitée, en effet comme pour le récent Ghost in the Shell il y a une modification du matériau original qui peut sembler insignifiante au premier abord mais qui bouleverse en fait toute la morale de l'histoire - et lui faisant perdre tout son impact et sa profondeur, et rendant les choses confuses -, ou encore comme avec Interstellar, la dialectique fallacieuse de l'amour cucul et son élévation en force morale suprême est juste insupportable et perverti toute morale que l'on pourrait tirer de l'histoire. De son côté, la bande originale de Desplat est extrêmement mal utilisée, et se fait trop discrète, alors que sont mis en avant des remix de titres célèbres n'apportant aucun cachet au film (super, bravo d'avoir pris un compositeur triplement oscarisé pour faire ça...).

Excusez moi si je suis un peu dur, c'est une critique à chaud mais tout cela m'a gâché le film au point que j'ai l'impression que je ne prendrais aucun plaisir à le revoir malgré une composition graphique exceptionnelle et un rendu à la perfection des visuels de l’œuvre originale - ce qui m'avait originellement amené à lui prêter attention.

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1958
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 551 fois
A été aimé : 289 fois

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par fiffi » 28 juil. 2017, 00:32

passionA , je te trouve un peu dur et injuste envers la relation Valérian\Laureline : hétéro-normatif : oui ; catho : non . Besson a voulu faire un film tout public , je l' ai vu dans une salle ou ou il y avait des grands-parents et leurs petits-enfants , du coup , l' histoire d' amour est soft , conventionnelle , en bref , un peu cucul , en tout cas universelle de façon à plaire au plus grand nombre . J' ai aimé le role de Rihanna qui s'avère etre une bonne surprise .

Je suis d' accord avec toi : la composition graphique est exceptionnelle .
Je ne connais ni l' anime de Besson ni la BD mais il faut voir le fait que ce film va surement relancer les deux .

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 484 fois

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par PassionA » 28 juil. 2017, 01:29

Fiffi, je suis content que tu ai apprécie de ton côté. En effet, si tu y vas sans apriori et sans connaitre le matériau original et que tu arrives à faire abstraction du côté cucul planplan, ce film doit probablement bien passer.

Je suis désolé de devoir te contredire, le message qui dit qu'une relation entre deux adultes doit être sérieuse et passer par le mariage est un message religieux - c'est quand même du bien conventionnel qui ne fâche pas le pape ni mamie Renée. C'est ultra conservateur, ça me semble assez peu en phase avec notre époque, et alors complètement déplacé dans un film de SF qui aborde des questions philosophiques bien plus pertinentes et d'actualité... comme la course à l'armement et à la suprématie militaire, l’exploitation effrénée des ressources sans autre morale que le profit, les déplacements de population dû à la guerre, la morale de la propriété et de la société de consommation, l'activisme et l’État policier, le questionnement sur l'utilisation des savoirs acquis par la Science. Tout un tas de thèmes qui restent en filigrane dans le film, comme un contexte "parce que c'est dans la BD", sans offrir de réflexion pertinente au spectateur et dont la conclusion basée sur "l'amour pour quelqu'un dépasse toute forme de morale" est insultante (Laureline qui fait du chantage affectif pour manipuler Valérian plutôt que de le confronter sur un plan moral, bravo le message pour les enfants, excusez-moi je vais vomir avec Christin).

Je suis dur parce que le décalage avec la BD est un retournement à 180 degré au point de vue de la psychologie et du "ton" de la relation (qui normalement se veut plus amicale et affective que dirigée par la sexualité et le sentimentalisme comme le sous-entend le film), parce que ça m'a fait bondir de voir que cette approche originale de la relation homme-femme, qui dans les années 70 était révolutionnaire et à inspiré énormément d’œuvre de fiction par son avant-gardisme, soit bafouée et rendu aussi poussive et traditionnelle qu'un, je cite, "si tu me veux Valérian, il faut que tu t'engages" et que ça finisse sur une demande en mariage - exactement à l'opposé du message de la BD, qui met en avant une relation équilibrée et basée sur une forte amitié, sans que ne soit dit quoi que ce soit sur la nature exacte de leur "couple" (comme on en parle souvent ici, une relation aussi proche peut avoir l'air d'un point de vue extérieur comme une relation amoureuse, mais ce n'est jamais directement spécifié, laissant la place à d'autres interprétations et surtout donnant l'idée que dans le futur cela n'a absolument AUCUNE importance de connaitre le statut marital de deux personnes qui partagent leur vie). Voir résumé leur relation à cela, c'est juste pénible.

Lisy
Membre junior
Messages : 12
Enregistré le : 05 juil. 2017, 18:33

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par Lisy » 02 août 2017, 19:35

J'ai vu un film qui traite d'une histoire entre deux femmes mariés sur arte. Ça s'intitule "deux femmes amoureuses". C'est un film S.
Quelqu'un l'a vu?

Avatar du membre
Vince27
Ascendant
Messages : 947
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
Localisation : Centre, (Sans attache)
A aimé : 116 fois
A été aimé : 127 fois

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par Vince27 » 26 août 2017, 00:40

Valerian un film soft et tout public ?

C'est pas l'impression que m'a donné le passage dans le quartier du bordel.
J'avais une famille dont deux gamines à côté de moi, je me suis dis en voyant le show de Riana : "c'est ça qu'on veut inculquer à ses jeunes filles?"

Pour ce qui est de la relation des protagonistes, cela à beau être stéréotypé et cousu de fil blanc... l'emploi du terme "culcul" me semble à côté de la plaque (en une sorte d'amalgame pour tout ce qui est prévisible). Moi j'évoquerai le mot "toxic" : c'est à celui qui dominera le plus l'autre.
Moralité, ne pas nuire.
"...et ne pas faire chier ceux qui ne nuisent pas" (M.Phi)

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1958
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 551 fois
A été aimé : 289 fois

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par fiffi » 27 août 2017, 01:04

Le show de Riana est plus un clin d' œil fait aux adultes ; j' ose espéré que des gamines ne se laisseront pas influencer par ce passage , si elle le comprennent . De plus , il y a d' autres thèmes plus sérieux , meme si , comme le fait remarquer plus haut PassionA , ils restent " en filigrane . Et la relation des protagonistes est bien trop culcul pour etre " toxic" et crédible .
Il semblerait que je sois le seul a voir apprécié le film !

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par Zimou » 11 sept. 2017, 22:52

La saison 4 de bojack horseman est sortie sur netflix. Le personnage de Todd se définit asexuel dans cette saison. C'est un dessin animé pour adulte un peu space, Todd est un personnage gentil et un peu niait. Lorsqu'il parle de son absence d'attirance il dit être asexué (j'étais déçus). Mais ça a été corrigé dans les épisodes suivant, il dit bien asexuel. Il y a un épisode ou il dit vouloir se marier et se demande si c'est pas bizarre pour un A, mais il discute avec d'autre asexuel qui lui dise que c'est normal, que les A forment des couples comme les autres et se marient comme les autres, qu'ils sont comme les autre en dehors de leur absence d'attirance. Du coup C'est vraiment top pour la visibilité :D j'en suis à la moitié de la saison, j'espère que le créateurs va pas mettre une cause à son asexualité et/ou le rendre sexuel...
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par Zimou » 13 sept. 2017, 09:02

j'ai fini la saison hier, et aucun changement pour le personnage donc c'est cool :) au dernier épisode, une femme le drague dans un restau, il lui dit qu'il est A, elle répond qu'elle sait et qu'elle l'est aussi puis ils partent du restau là dessus. on en saura peut être plus l'année prochaine, lors de la prochaine saison ^^
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1551
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 349 fois

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par Hestia » 04 févr. 2018, 16:36

Je ne sais pas si cela a déjà été signalé mais au cas où ce n'est pas le cas, dans la saison 2 de Shadowhunters le personnage de Raphael est asexuel,
Afficher

Edit: L'autrice de The Mortal instruments a confirmé un jour que le personnage de Raphael est asexuel; il est visiblement aro-ace dans les livres, alors que dans la série il semble être seulement asexuel.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
piwi
Avenista
Messages : 1312
Enregistré le : 23 oct. 2017, 00:07
Localisation : Mont de Marsan
A aimé : 491 fois
A été aimé : 218 fois

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par piwi » 07 févr. 2018, 23:57

A part le personnage de Sherlock dans la série du même nom avec Benedict Cumberbatch...? mais on en a parlé 150 000 fois je présume... :roll:
mon âme n'a pas de sexe (iel)

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par Zimou » 17 sept. 2018, 21:55

la saison 5 de bojack est sortie. dans le 1er episode apparait Todd, asexuel, avec sa copine A aussi. ils parlent aussi de l'aromantisme et explique la difference entre asexuel et aromantique. ça dois pas etre simple à comprendre pour quelqu'un qui a jamais entendu ces mots mais c'est correctement expliqué c'est cool ^^
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Kahlan
Membre junior
Messages : 7
Enregistré le : 20 sept. 2018, 11:18
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: (A)sexualité dans les films et séries

Message par Kahlan » 20 sept. 2018, 19:02

C'est tellement rare l'asexualité et l'aromantisme à la TV... heureusement je suis ouverte d'esprit et jme concentre plus sur l'histoire que sur les 'ship' mais purée j'aimerai bien avoir un peu plus de rep Ace voire ace/aro haha

J'ai bon espoir que Shaun Murphy dans The Good Doctor soit asexuel... mais en même temps il est autiste. Ca me dérange pas du tout mais ya souvent un parallélisme entre les deux...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités