Citation du jour

Et vous ne l'aurez pas volé après une aussi dure journée.
Répondre
Ramón

Re: Citation du jour

Message par Ramón » 08 mai 2016, 17:47

Elle est... divine cette citation *_*

Deux courts poèmes d'une auteure que j'ai découvert fin d'année dernière et qui assure, même si son thème principal est la mort (qu'elle traite superbement)

"quand je verrai les yeux
que j'ai dans les miens tatoués"

"elle dit qu'elle ne sait rien de la peur de la mort de l'amour
elle dit qu'elle a peur de la mort de l'amour
elle dit que l'amour c'est la mort c'est la peur
elle dit que la mort est peur est amour
elle dit qu'elle ne sait pas"
"L'arbre de Diane", Alejandra Pizarnik

Avatar du membre
Nannerl
Ace-Cream
Messages : 1054
Enregistré le : 23 nov. 2014, 14:00
Localisation : La Comté
A aimé : 352 fois
A été aimé : 340 fois

Re: Citation du jour

Message par Nannerl » 21 mai 2016, 11:59

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" - Jules Renard
“ Je peins des fleurs pour qu'elles ne meurent pas ” - Frida Kahlo
Make Tea, not Love ☕
Image

Ramón

Re: Citation du jour

Message par Ramón » 21 mai 2016, 12:09

C'est la citation sur le sac que je prends pour aller faire des petites courses *_* <3

Du Hara Kiri style :
"Plus on est con, plus on a peur de passer pour un con."
et
"Il ne suffit pas d'être con. Il faut être fier de l'être."

François Cavanna

Toscane
Affilié
Messages : 272
Enregistré le : 27 déc. 2012, 08:48
A été aimé : 5 fois

Re: Citation du jour

Message par Toscane » 22 mai 2016, 12:35

" Mes rêves sont dans le corps de mes danseurs , je rêve à travers eux". Maurice Béjart .

"Curieuse époque où meme la bétise pense " Sacha Guitry

" On ne change jamais , on s'approfondit " M .Yourcenar

Ramón

Re: Citation du jour

Message par Ramón » 30 mai 2016, 16:26

Gros kiffe depuis que j'ai fermé mes bouquins et mes annales de concours, "Les chants de Maldoror" du Comte de Lautréamont (à ne pas mettre entre toutes les mains non plus).

"Homme, n'as-tu jamais goûté de ton sang, quand par hasard tu t'es coupé le doigt ? Comme il est bon, n'est-ce pas; car, il n'a aucun goût. En outre, ne te souviens-tu pas d'avoir un jour, dans tes réflexions lugubres, porté la main, creusée au fond, sur ta figure maladive mouillée par ce qui tombait des yeux; laquelle main ensuite se dirigeait fatalement vers la bouche, qui puisait à longs traits, dans cette coupe, tremblante comme les dents de l'élève qui regarde obliquement celui qui est né pour l'oppresser, les larmes ? Comme elles sont bonnes, n'est-ce pas; car, elles ont le goût du vinaigre. On dirait des larmes de celle qui aime le plus; mais, les larmes de l'enfant sont meilleures au palais. Lui, ne trahit pas, ne connaissant pas encore le mal : celle qui aime le plus trahit tôt ou tard... je le devine par analogie, quoique j'ignore ce que c'est que l'amitié, que l'amour (il est probable que je ne les accepterai jamais; du moins, de la part de la race humaine)."

Et il y en aurait des dizaines à mettre en plus tellement ce livre est une pépite (à ne pas mettre en toutes les mains non plus).

Toscane
Affilié
Messages : 272
Enregistré le : 27 déc. 2012, 08:48
A été aimé : 5 fois

Re: Citation du jour

Message par Toscane » 03 juin 2016, 13:15

" Mon testament , je l'ai déchiré . Il faisait tellement d'heureux que j'en serais arrivé à me tuer pour ne pas les faire attendre .

Sacha Guity

Ramón

Re: Citation du jour

Message par Ramón » 10 juin 2016, 08:32

Je peux traduire si cela intéresse (MP)
Autumn Skye Morrison est une artiste très intéressante, j'aime son esthétique mystique et spirituelle (http://www.autumnskyemorrison.com/index.html), et dont on peut appliquer la citation à bien d'autres domaines.

"My purpose is to create. In that process I find stillness and rhythm, my teacher and passion. With intention, I aim to share honesty and awakening; to celebrate this fantastic adventure; to inspire and be inspired. Each canvas takes me on a journey, and as my paintbrush follows, each time I am lead back to my center.

In this shifting and challenging Time, I feel a deep stirring, a potent blossoming of creativity. It is all around us, gaining momentum and strength; in our own lives, in those of our family and community, and in the collective experience. It is our divine duty to create and share inspiration, especially at this time of change. As we honor our own personal creativity, we contribute vitally to the whole. We inspire those around us to celebrate, we empower them to create, we manifest visual mirrors to the light, divinity, and potential of each viewer.

As in any art form, as we release judgment, silence our mind, breathe deep into the process, and find bliss in each step; we realize that we are boundlessly assisted in our authentic and heart-centered expression. We step out of the way. We realize that the Art is not born of us, but through us, and in this understanding we are humbled, yet profoundly empowered. Each creation is an offering: a positive reflection of ourselves and humanity, a celebration of evolving consciousness, an opportunity for healing and deepening, a vision of a bright future and Now.

May my paintings be a mirror, a reflection of your universal light, your human essence, and your timeless divinity."

Avatar du membre
Nannerl
Ace-Cream
Messages : 1054
Enregistré le : 23 nov. 2014, 14:00
Localisation : La Comté
A aimé : 352 fois
A été aimé : 340 fois

Re: Citation du jour

Message par Nannerl » 14 juin 2016, 18:33

“La peinture est une poésie qui se voit au lieu de se sentir et la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir. ” - Léonard de Vinci
“ Je peins des fleurs pour qu'elles ne meurent pas ” - Frida Kahlo
Make Tea, not Love ☕
Image

Avatar du membre
Leonie
Ascendant
Messages : 989
Enregistré le : 23 oct. 2013, 17:50
Localisation : Sud-Ouest
A aimé : 114 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Citation du jour

Message par Leonie » 18 juin 2016, 14:44

"Elle détestait l'effet produit par la drogue sur cet homme car, en le regardant, elle avait le sentiment que sous le masque de chaque être humain se cachait le visage d'un pauvre idiot au regard halluciné, à moitié paralysé, la bave aux lèvres."

Philip Pullman, la Malédiction du Rubis
“If you don’t decide what you will do with the rest of your life, someone else will decide it for you.”
Robin Hobb, Fool's Quest

Ramón

Re: Citation du jour

Message par Ramón » 19 juin 2016, 23:14

"Moi je suis comme un cerf volant, si quelqu'un ne me tient pas la bobine, je m'envole, pfff... et toi, c'est drole, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer..."

Anna Gavalda, "Je l'aimais", auteure que je redécouvre avec plaisir.

Avatar du membre
Yaya
Avant-gardiste
Messages : 1201
Enregistré le : 27 mars 2008, 15:45
Localisation : Y a quelque chose en moi de... Picardie ^^
A aimé : 55 fois
A été aimé : 81 fois

Re: Citation du jour

Message par Yaya » 30 janv. 2017, 14:30

"De tous les livres, celui que je préfère est mon passeport, unique in-octavo qui ouvre les frontières, missel enluminé de l'époque avionique. Quelques pages encore vierges, seule promesse tangible de nouveaux voyages, s'offrent potentiellement à toutes les images du monde." (Alain Borer)
Permission de monter à bord ?

Ramón

Re: Citation du jour

Message par Ramón » 17 mai 2017, 09:23

"C'est une chose bien mystérieuse que les passions humaines et il en va de même en cette matière pour les enfants et pour les adultes. Ceux qui sont atteints ne peuvent pas s'expliquer, et ceux qui n'ont rien vécu de semblable ne peuvent les comprendre."

"L'histoire sans fin", Michael Ende.

Avatar du membre
Nannerl
Ace-Cream
Messages : 1054
Enregistré le : 23 nov. 2014, 14:00
Localisation : La Comté
A aimé : 352 fois
A été aimé : 340 fois

Re: Citation du jour

Message par Nannerl » 19 mai 2017, 21:08

"Créer, c'est vivre deux fois" - Albert Camus
“ Je peins des fleurs pour qu'elles ne meurent pas ” - Frida Kahlo
Make Tea, not Love ☕
Image

Toscane
Affilié
Messages : 272
Enregistré le : 27 déc. 2012, 08:48
A été aimé : 5 fois

Re: Citation du jour

Message par Toscane » 29 juin 2017, 12:00

Confucius :" Essayez d'exercer un métier que vous aimez ainsi vous n'aurez plus l'impression de travailler un seul jour de votre vie "

Nietzche : " Je voudrais que vous repoussiez votre prochain pour que vous découvriez l'ami qui est en vous .
Je ne vous enseigne pas l'amour du prochain mais l'amour dans toute son essence".

Ramón

Re: Citation du jour

Message par Ramón » 18 sept. 2017, 10:37

Grosse citation (je vais en mettre deux), d'un gros ouvrage, d'un gros Monsieur de la littérature française, "Septentrion" de Calaferte.
Petite mise en garde néanmoins : si jamais vous avez du mal avec le sexe cru, n'aller pas lire ce livre car Calaferte nous livre des descriptions authentiques de ses ébats avec Mlle Van Hoecke, et de son priapisme latent (c'est un peu le livre d'un obsédé sexuel, mais pas que sexuel). Le livre tourne autour d'un triptyque explosif : le sexe, la mort et la religion. Et c'est puissant, c'est lourd, c'est dur à lire, mais ô combien enrichissant et bouleversant. Entre humour et violence, ce qui est finalement la même chose à bien y penser. De l'ordre de la claque qui fait autant mal que du bien.


"N'oubliez pas de lire.
Dès que j’avais un livre, mon premier soin était de m’enfermer avec dans ma chambre d’hôtel comme pour une séance d’initiation, et je ne décrochais pas avant d’en avoir terminé, qu’il eût deux cents ou mille pages. Lire les paroles qu’un homme, dont on ne connaît généralement ni le visage ni la vie, a écrites tout spécialement à votre intention sans oser espérer que vous les liriez un jour, vous qui êtes si loin, si loin sur d’autres continents, d’une autre langue. Peut-être habite-t-il une grande maison de campagne au bord du Tibre ou un quarante-septième étage dans New York illuminé, peut-être est-il en train de pêcher l’écrevisse, de piler la glace pour le whisky de cinq heures, de caresser sa femme sur le divan, de jouer avec ses enfants ou de se réveiller d’une sieste en songeant à tout ce qu’il voulait mettre de vérité dans ses livres, sincèrement persuadé de n’avoir pas réussi bien que tout y soit quand même, presque malgré lui. Il a écrit pour vous. Pour vous tous. Parce qu’il est venu au monde avec ce besoin de vider son sac qui le reprend périodiquement. Parce qu’il a vécu ce que nous vivons tous, qu’il a fait dans ses langes et bu au sein, il y a de cela trente ou cinquante ans, a épousé et trompé sa femme, a eu son compte d’emmerdements, a peiné et rigolé de bons coups dans sa vie, parce qu’il a eu faim de corps jeunes et de plats savoureux, et aussi de Dieu de temps à autre et qu’il n’a pas su concilier le tout de manière à être en règle avec lui-même. Il s’est mis à sa machine à écrire le jour où il était malheureux comme les pierres à cause d’un incident ridicule ou d’une vraie tragédie qu’il ne révèlera jamais sous son aspect authentique parce que cela lui est impossible. Mais il ne tient qu’à vous de reconstituer le drame à la lumière de votre propre expérience et tant pis si vous vous trompez du tout au tout sur cet homme qui n’est peut-être qu’un joyeux luron mythomane ou un saligaud de la pire espèce toujours prêt à baiser en douce la femme de son voisin. Qu’il ait pu écrire les deux cents pages que vous avez sous les yeux doit vous suffire. Qu’il soit l’auteur d’une seule petite phrase du genre : "A quoi vous tracasser pour si peu, allez donc faire un somme en attendant", le désigne déjà à nous comme un miracle vivant. Même si vous deviez oublier cette phrase aussitôt lue et n’y repenser que le jour où tout va de travers, à commencer par le réchaud à gaz ou la matrice de votre femme. Et si par hasard vous avez la prétention de devenir écrivain à votre tour, ce que je ne vous souhaite pas, lisez attentivement et sans relâche. Le Littré, les articles de dernière heure, les insertions nécrologiques, le bulletin des menstrues de Queen Lisbeth, lisez, lisez, lisez tout ce qui passe à votre portée. A moins que, comme ce fut souvent mon cas, vous n’ayez même pas de quoi vous achetez le journal du matin. Alors descendez dans le métro, asseyez-vous au chaud sur un banc poisseux --- et lisez ! Lisez les avis, les affiches, lisez les pancartes émaillées ou les papiers froissés dans la corbeille, lisez par-dessus l’épaule du voisin, mais lisez !..."

"Au commencement était le Sexe.
Sauveur. Chargé d’immoralité. Il y a la Bête. Héroïque. Puissante. Et au-delà de la Bête il n’y a rien. Rien sinon Dieu lui-même. Magnifique et pesant. Avec son œil de glace. Rond. Statique. Démesurément profond. Fixe jusqu’à l’hypnose. Tragique regard d’oiseau. Allumé et cruel. Impénétrable de détachement. Rivé sur l’infini d’où tout arrive."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Orchis et 1 invité