Quid des Squish ?

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Répondre
mACEy
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 25 avr. 2019, 20:05
A aimé : 1 fois

Quid des Squish ?

Message par mACEy » 17 mai 2019, 21:14

Salut à tous !

J'ai appris il y a peu que les squish étaient une sorte de "crush" mais aromantique. Je pense en avoir eu quelques un (hommes et femmes) dans ma vie (d'ailleurs je pensais que j'étais la seule à avoir ça :P )
Je me demandais plusieurs choses :
:arrow: A quoi reconnaissez-vous un squish ? Et donc à quel moment vous rendez-vous compte qu'une personne devient un squish pour vous?
:arrow: Quels sont les "comportements" ou "craintes" , ... que vous avez envers cette personne quand ça arrive ? (Par exemple, vous voulez tout le temps lui parler, faites en sorte quelle vous parle, peur qu'elle ne vous aime pas, ...)
:arrow: Sur quels types de personnes avez-vous ça le plus souvent: amis, inconnus, connaissances, ... ?
:arrow: Est-ce que vous faites en sorte que la personne le sache ? Ou du moins essayez de créer un lien relationnel plus fort et comment du coup ? (Je ne voudrais pas faire peur aux gens ou je ne voudrais pas qu'ils pensent que je "crush" car ce n'est pas du tout ça).

Lorsque ça m'arrive, personnellement, je me rends compte que j'ai envie d'être plus proche de la personne (devenir genre amis), je deviens même un peu "jalouse" quand certaines personnes se rapprochent de la personne (car je me dis que je ne voudrais pas que la personne en question prenne ma place car je me dis que sinon, le squish en question va me zapper un peu). Est-ce "normal"?
Après, je ne sais jamais si l'attachement est réciproque, ... et je ne sais pas trop comment faire pour savoir tout ça et faire en sorte de me rapprocher et créer des liens.

Et vous, comment ça s'est passé pour vous?

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1557
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 243 fois
A été aimé : 434 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Aphélie » 18 mai 2019, 15:05

Je pense avoir des squishs sur un peu tous mes amis les plus proches. Et je réagis de manière assez similaire à la tienne, mais je trouve ça assez normal oui. Quand quelqu'un est important pour nous, on souhaite généralement que ce soit réciproque et surtout quand on est insecure, on peut facilement s'imaginer que quelqu'un d'autre va un jour prendre notre place. Mais du coup pour répondre plus spécifiquement :

- Je n'ai pas de révélations, pas de moments qui me font dire "ah, c'est un squish !" je pense que ça se fait naturellement et quand je mets le mot dessus pour la première fois je réalise que c'était déjà le cas depuis longtemps.

- J'ai pas un très bon passif pour ce qui est de garder des amis. Du coup ceux que j'ai actuellement, même si ça fait des années qu'ils sont là et qu'ils ont pas l'air de vouloir partir, je crains toujours le moment de trop, où ils vont se dire qu'ils en ont marre et couper les ponts, s'entourer de "meilleures" personnes. C'est en grande partie irrationnel et j'en ai conscience. Mais de fait c'est accentué dans le cas d'un squish.

- Amis. J'ai du mal à imaginer développer un tel attachement avec des personnes dont je ne suis pas très proche de base en fait.

- Quand c'est arrivé c'est que le lien relationnel était déjà fort. Et de fait, je pense que ça a toujours été plus ou moins réciproque me concernant. On aura peut-être pas forcément parlé de squish en tant que tel, mais en tout cas reconnu une certaine complicité mutuelle et/ou d'autres aspects (le fait d'être jaloux, ou de déconner sur le fait d'être un quasi-couple tout étant clair sur le fait que ce n'était pas ce qu'on voulait etc). Du coup je suis plutôt chanceuse sur cet aspect là je pense. En tout cas, le rapprochement ce n'est pas vraiment quelque chose qui se force - tu peux créer un environnement qui y est favorable, mais du reste ça se fait tout seul (ou non). Je pense que le fait d'avoir un entourage qui connait ce genre de notions m'a aidé à discuter de ce genre de choses sans avoir à expliquer/justifier l’ambiguïté que cela peut créer ou faire des efforts délibérés pour que cela ne soit pas mal interprété. Peut-être qu'il faut commencer par là. :)
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Image

Avatar du membre
Lucyliane
Aspirant
Messages : 34
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:03
Pronom : elle
A aimé : 2 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Lucyliane » 20 mai 2019, 00:19

Je me rends compte que j’ai déjà eu des squish essentiellement sur des hommes. Après je connais le terme que depuis peu donc je me base sur des souvenirs et des ressentis passés pour répondre à tes questions.

- Je ne sais pas trop te dire comment je m’en rends compte mais c’est pareil que pour Aphélie. Une fois que je mets le mot dessus, je me rends compte que cela fait plusieurs mois que c’est le cas.

- Au niveau des comportements, je me rends compte que j’ai assez peur de perdre l’amitié de la personne. Cependant je ne change pas ce que je suis car si cette personne est ami.e avec moi c’est pour ce que j’ai dégagé au premier abord. Pour les squish masculins, j’ai souvent eu peur qu’ils finissent par se mettre en couple car tous les amis hommes que j’ai pu avoir se sont mis à faire silence radio après s’être mis en couple. Avec les femmes c’est différent car la plupart sont en couple et arrive à se rendre plus accessible. Enfin, c’est l’impression que ça me donne. À vrai dire mes squish sont assez rares et ceux sur les femmes le sont encore plus.

- La plupart du temps il s’agit de connaissances qui vont avoir à un moment donné une parole ou un acte qui vont me donner envie d’être ami avec eux.

- Sur ce point c’est compliqué. Ne sachant pas que j’étais ace/aro, je me suis laissée tenter à croire que mes deux premiers squishs étaient de l’amour donc j’ai fini par avoir une relation de longue durée avec eux mais ne pouvant pas leur donner ce qu’ils attendaient cela s’est mal terminé. Actuellement j’ai eu un squish sur un ami que j’ai rencontré sur Internet. Il est au courant de mon asexualité (c’est l’un des rares à le savoir) mais je ne lui ai pas dit que j’avais un squish sur lui. Après c’est assez particulier car j’ai l’impression qu’il se doute de quelque chose mais on fait comme s’il ne se passait rien. Cela dit cette relation me convient (même si je changerais bien quelques éléments).

Après si je devais avoir un squish sur une autre personne, je ne sais pas si je me sentirais capable de lui dire. J’aurais peur que la personne ne comprenne pas le concept car c’est quelque chose de plutôt méconnu
Ne comprenez-vous donc pas ? C'est un mal qui ronge la Galaxie tout entière. On pratique le culte du passé. On stagne !
- Salvor Hardin (Fondation d’Isaac Asimov)

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2768
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 545 fois
A été aimé : 525 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par clotaire » 20 mai 2019, 09:16

Moi je me rends compte que c'est généralement plus spontané (mais la limite avec le crush est étroite pour moi^^)
J'ai de temps en temps, avec certaines femmes, un frisson généré par la proximité, une certaine forme de timidité, et en même temps, une envie de discuter, de donner de mes nouvelles après, de partager des bons moments… Mais pas d'envie de développer quelque chose de plus intime. Juste le truc de me dire que là, je me sens bien, et le sentiment qu'il y a une dimension supplémentaire à l'interaction, quelque chose de pas complètement rationnel.

Avatar du membre
Iloy
Amène
Messages : 446
Enregistré le : 07 déc. 2018, 12:03
Localisation : Nice
Pronom : Peu importe/Elle
A aimé : 75 fois
A été aimé : 75 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Iloy » 20 mai 2019, 11:08

Ce que j'avais remarqué, c'est que sur un ami proche et sur une ou deux collègues, j'avais soudain la curieuse envie d'un contact. Toucher la main en particulier ou se faire toucher la main. Ce qui dans ma tête m'aurait fait immédiatement reculer :oops:

Puis finalement, je suis actuellement dans une relation et lorsque j'ai rencontré cette personne en IRL je n'ai pas reculé. Mais avec lui, c'était bien différent et plus profond d'une simple envie de toucher la main ^^

Du coup je ne suis pas forcément à l'aise avec ces mots.
J'aurais tant aimé cependant, gagner pour vous, pour moi perdant, avoir été peut-être utile

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité